19 708 Pages

Clara Gallini (crème, 19 Juin 1931 - Rome, 21 janvier 2017) Il était un 'anthropologiste et ethnologue italien.

biographie

Clara Gallini est diplômé en classiques tous 'Université de Milan, en 1954 avec une thèse sur le mythe de Ariadne, avec Mamolina Marconi, un étudiant de l'historien des religions Umberto Pestalozza, qui offre la possibilité d'en apprendre davantage sur la recherche Carl Gustav Jung, Ernesto de Martino et Károly Kerényi diriger la lecture de la série Série violet [1] réalisé par Cesare Pavese et Ernesto de Martino. Il a ensuite inscrit à l'École d'études supérieures de Rome, où il a rencontré Ugo Bianchi et au-dessus Angelo Brelich et Raffaele Pettazzoni [2], qui attribue un sujet de recherche dans lequel il vise maintenant: « Le Seigneur des animaux. » Il est diplômé en Mars 1958 avec 70/70 cum laude avec une thèse intitulée: Le Seigneur des animaux chez les peuples de chasse et de ses réflexions sur la religion. La commission fait partie Ernesto de Martino. C'est la première rencontre entre le jeune Clara Gallini et anthropologue qui aurait un rôle important dans sa vie. relations avec les Raffaele Pettazzoni et l'école romaine de l'histoire religieuse sont maintenues en vie. En 1956, Gallini devenir membre de la Société italienne d'histoire des religions (SSR) et la revue Etudes et Matériaux de l'histoire des religions (SMSR) Rédige, sur demande Brelich le numéro XXX article au-delà Animaux et suivi par d'autres éléments pour le même magazine. en 1959, Ernesto de Martino Il est à Milan pour la présentation de son La mort et le rituel qui crie dans le monde antique et Clara Gallini propose d'être son assistant bénévole pour l'enseignement d'ethnologie et d'histoire des religions à l'Université de Cagliari. Clara Gallini suit Ernesto de Martino Sardaigne, où il enseigne latin et le grec au Liceo Siotto Pintor Cagliari.

En 1965, il est qualifié comme chargé de cours dans l'histoire des religions grâce à une série de publications sur le monde classique et folklore religieux (principalement en Sardaigne). en Sardaigne Clara Gallini enrichit sa richesse de la connaissance, le droit Karl Marx et Antonio Gramsci et les approches de la sociologie. Les collègues ont débarqué dans ces années tout 'Université de Cagliari de toute l'Italie pour céder la place à savoir Clara diverses connaissances[3] et une rencontre avec les femmes, les bergers et les agriculteurs montre la diversité et de l'égalité humaine.

Le jeune anthropologue était alors professeur adjoint d'histoire des religions, qui, après la mort de Ernesto de Martino, en 1965, détenu par le titulaire jusqu'en 1978. La carrière universitaire de Cagliari Clara Gallini est marquée par l'affrontement historique entre Ernesto de Martino et Alberto Mario Cirese, fondateurs de ce qui est maintenant reconnu comme École anthropologique Cagliari,[4] qu'en plus la même Gallini, a eu des savants Giulio Angioni, Pietro Clemente, Enrica Delitala, Pier Giorgio Solinas, Placido Cherchi. Le résultat de ces années de recherche intense dans le domaine sont plusieurs monographies sur le folklore sarde: Les rituels dell'argia (Réédité en 1988 sous le titre danseur coloré) La consommation du sacré, Cadeau et le mauvais œil.

En 1978, Clara Gallini est à Naples comme professeur de professeur d'anthropologie culturelle à l'Institut d'études orientales. Dans cette période, il retourne à ses études d'archives en prenant soin des éditions critiques des œuvres publiées et non publiées Ernesto de Martino.

En 1979, Rai troisième réseau a commandé la recherche qui fera partie d'une série de quinze émissions de radio intitulé « Nous, vous, ils, femme. » De là est né le 'Entretien avec Maria, qui cède la place à un examen critique de sa méthodologie de recherche et précipiter l'amalgame positivement des perspectives jusque-là dispersés et marginal[5].

Le résultat de la recherche d'archives sont également Le somnambulisme merveilleux 1983 Le Miracle et la preuve de 1998 et Le retour des Croix en 2009. Il est membre fondateur de l'International de Ernesto Martino qui était président. En 1998, sous sa présidence, l'Association active l'École d'été de haute spécialisation de Bassano pour les jeunes diplômés, afin de promouvoir demartiniano la pensée et l'amélioration d'un environnement géographique haut, puis des grands centres de diffusion culturelle. À l'heure actuelle, dans le respect de son désir de ne pas exercer ses fonctions, l'Association a décerné le titre de président d'honneur[6].

En 1995, il a co-fondé pour la mise en place de la Société internationale Gramsci Italie, né comme la section italienne de la Société internationale Gramsci.

En 2006, il a reçu le Prix La Marmora pour les études qu'elle a menés sur la culture et la religion de la Sardaigne. Le prix, créé en 1977 par le Rotary club de Cagliari, est attribué à ceux qui, sans la Sardaigne, a apporté une contribution importante au patrimoine culturel de l'île. Après Napoli a tenu jusqu'à la retraite, le Département d'anthropologie culturelle à la 'La Sapienza Université de Rome, où elle a reçu le titre de professeur émérite.

travaux

  • chemin des accidents. Anthropologie d'une maladie, Magicobus 2016.
  • Le retour des croix, Manifestolibri 2009.
  • bénédiction mitigée. L'utilisation, l'abus et disuses d'un symbole, Bollati Boringheri 2007.
  • Réunions ethnographique. les processus cognitifs et relationnels dans la recherche sur le terrain. Meltemi, 2007
  • Ernesto de Martino et la formation de sa pensée: les notes méthodologiques par Clara Gallini Liguori, 2005.
  • Cyberspiders. Un ethnologue dans le réseau, Manifestolibri 2004.
  • La consommation du sacré, Ilisso, 2003.[7]
  • Entretien avec Maria, Ilisso, 2003.
  • La fin du monde: contribution à l'analyse des apocalypses culturelles/ Ernesto de Martino, par Clara Gallini; introduction de Clara Gallini et Marcello Massenzio, Einaudi, 2002.
  • La mort et le rituel de pleurer aux larmes dirge ancienne de Marie / Ernesto de Martino; introduction de Clara Gallini, Bollati Basic Books, 2000.
  • Jeux dangereux. Des fragments d'une imagerie quelque peu raciste, Manifestolibri 2000.
  • Les voyages dans le sud de Ernesto de Martino / Par Clara Gallini et Francesco Faeta; photographies de Arturo Zavattini, Franco Pinna, et Ando Gilardi, Bollati Basic Books, collier "Nouvelle culture", 1999 ISBN 978-88-339-1158-8.
  • Le miracle et la preuve. Un ethnologue à Lourdes, Liguori, 1998.
  • Ernesto de Martino dans la culture européenne, par Clara Gallini et Marcello Massenzio, Liguori, 1997.
  • Remarques sur le terrain: l'expédition en Lucanie, 30 sept-31 oct 1952 / Ernesto de Martino; édition critique édité par Clara Gallini, Argo, 1995.
  • les femmes Palimsesti des prisons et sifilicomio de Turin (1889-1892), à Arruda Chialant A. et M. (eds), L'histoire des femmes: chiffres voix des autobiographies, Naples, Liguori, 1990.
  • danseur coloré. Un festival de guérison en Sardaigne, Liguori, 1988.
  • Formes de pouvoir et la pratique du charisme / [Rapports] C. Gallini ... [et al.]; par Jean-Michel Sallmann, Liguori, 1984.
  • Le somnambulisme merveilleux, Feltrinelli, 1983.
  • Les formes de la culture chez les jeunes: enquête sur les associations culturelles dans les provinces de Cagliari et Oristano par Clara Gallini, les contributions de Pietro Angelini ... [et al. ] EDES 1983.
  • traditions sardes et les mythes d'aujourd'hui: la dynamique culturelle et des affrontements de classe, EDES 1977.
  • La fin du monde: contribution à l'analyse des apocalypses culturelles / Ernesto de Martino; par Clara Gallini, Einaudi, 1977.
  • Le référendum sur le divorce en Sardaigne, EDES démocratique Editrice Sarda, 1975.
  • Les bonnes intentions: la politique américaine et de la méthodologie en anthropologie culturelle, Guaraldi, 1974.
  • La consommation du sacré: de longues vacances en Sardaigne, Laterza, 1971.
  • Protestation et de l'intégration dans la Rome antique, Laterza, 1970.
  • Les rituels dell'àrgia, CEDAM 1967.
  • Jeux dangereux: fragments d'une imagerie quelque peu raciste, Manifestolibri 2002.
  • La danse de la mort de la société Maddalenanti à Taggia, Florence: L.S. Olschki 1960.
  • Quelques liens entre mythe, rituel et rêve dans le folklore religieux sarde, Sassari: Gallizzi, 1963.
  • Cadeau et le mauvais œil, Palerme: S. F. Flaccovio, 1973.
  • La coutume rituel du saut périlleux dans le folklore religieux sarde, Sassari: Gallizzi 1963.
  • Patrie élective: les signes d'appartenance , Turin: Bollati Boringheri 2003.

notes

  1. ^ Einaudi Collection Série Viola d'études religieuses publications anthropologiques et ethnologiques psychologiques, à partir de 1948.
  2. ^ Mario Gandini, "L'étudiant Clara Gallini" dans "Raffaele Pettazzoni dans les années 1958-1959," Strada Maestra 63 Page 123 disponible http://www.raffaelepettazzoni.it/ARTICOLI/Strada%20maestra%2063.pdf
  3. ^ C. Gallini, "Da Cream à Cagliari" Man. Tradition de l'entreprise et le développement, 1-2, 2012, p. 45
  4. ^ Giulio Angioni, Une école anthropologique sarde?, en AA. VV. (Ed Luciano Marrocu, Francesco Bachis, Valeria Deplano) La Sardaigne contemporaine. Des idées, des lieux, des processus culturels, Rome, Donzelli, 2015, 649-662
  5. ^ Clara Gallini, Entretien avec Maria, Sellerio Publisher, 1981 la page 107.
  6. ^ Association internationale Ernesto de Martino »Nouvelles
  7. ^ disponible à http://www.sardegnacultura.it/documenti/7_26_20060401174243.pdf

bibliographie

Articles connexes

  • anthropologie culturelle
  • Sciences démo-ethno-anthropologique
  • ethnologie
  • Ernesto de Martino
  • Alberto Mario Cirese
  • Giulio Angioni
  • Placido Cherchi
  • École anthropologique Cagliari
  • folklore
  • magnétisme
  • Argia
  • Festivals principales en Sardaigne
  • Notre-Dame de Lourdes
  • Émile Zola
autorités de contrôle VIAF: (FR56637114 · LCCN: (FRn79126888 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 003521 · ISNI: (FR0000 0001 1063 8479 · BNF: (FRcb12092405m (Date)
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller