s
19 708 Pages

Cette inscription fait partie de la série
Drapeau de la Sardaigne
Histoire de la Sardaigne

préhistoire
préhistorique Sardaigne
Sardaigne prenuragic
Sardaigne mégalithique

Proto-histoire et de l'histoire ancienne
Sardaigne nuragica
Sardaigne phénicienne
Sardaigne Roman

Histoire médiévale
Sardaigne Vandal
Sardaigne byzantine
Judicats Sardaigne
(Arborea · Cagliari · gallura · Torres)
Sardaigne majestueux et municipal
Royaume de Sardaigne
(aragonais)

histoire moderne
Royaume de Sardaigne
(espagnol et Savoie)

histoire contemporaine
Sardaigne contemporaine


Histoire minière
Histoire génétique
Histoire anthropométrique
Catégorie: Histoire de la Sardaigne


la histoire anthropométrique de la Sardaigne qui concerne l'évolution des caractéristiques physiques de la population vivant Sardaigne de préhistoire à ce jour, dans le but de reconstruire le processus de règlement humain de l'île. L 'l'anthropologie physique, la discipline qui traite de ce type d'étude, depuis quelques décennies maintenant accompagnés de plus efficace la génétique des populations.

caractères héréditaires

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: proto-sardes.

courant Sardaigne, mais dans ce sens ne constituent pas une population homogène, ils sont caractérisés par des particularités phénotypiques, datant de la période allant nuragico et prenuragico.

la proto-sardes, les anciens habitants de l'île, ils ont laissé un héritage génétique particulier reflète principalement caractéristiques anthropométriques certaines populations de la Sardaigne centrale et du Sud. Parmi les plus importants, l'anthropologue a noté Carlo Maxia au cours de ses recherches et découlant de l'insularité de l'Etat accru [1], Vous pouvez mentionner:

  • un taux taches Cerulean congénitales;
  • muscles mimiques apparemment réduit;
  • emogruppi avec l'absence du groupe CW (Comme dans Basques);
  • dolichocéphalie - le plus élevé parmi les populations méditerranéennes:
  • la prévalence de type pur brun avec des pourcentages très élevés;
  • caractéristiques de dermatoglyphics chirodattili, palmaire et plantaire;
  • modifications spéciales de 'hématopoïèse.

Ces caractéristiques sont beaucoup moins prononcées dans le nord qui démontre la différenciation a eu lieu entre les deux côtés de l'île dès la période prenuragico.

Spots Cerulean congénitales

la taches Cerulean congénitales Ils sont considérés comme très importants par les chercheurs. On suppose que la connaissance de la répartition géographique de ces derniers, vous pouvez tracer la dispersion du centre 'Homo sapiens. Leur formation est générée par l'accumulation, avant la naissance, les cellules pigmentaires (mélanoblastes de Baelz) Dans le derme. Sur le corps humain, ils sont situés dans la partie du bassin et très rarement dans le visage et la tête. dans les populations caucasien (leucodermi) Et dans les mongol (xantodermi) Taches congénitales Cerulean, lorsqu'ils sont présents, sont visibles jusqu'à l'âge de cinq ans, après sont cachés par le pigment qui accumule dans les couches profondes de l'épiderme.

Les recherches effectuées ont montré que, dans sarde de régions centrales et méridionales a été détectée dans une fréquence de la plus haute par rapport aux autres taches azurée congénitale régions d'Italie. Les proportions de même, dans les municipalités impliquées dans la recherche, sont très variées et, selon les chercheurs, tout cela confirme la tendance, poursuivie pendant des siècles, de préserver un bagage génétique extrêmement homogène, avec un aspect parenté particulier peut être différent du pays au pays.

mimer les muscles

De fait quelques recherches sur tissus mous de certaines populations insulaires [2], il a été constaté moins diamètre de mimer les muscles (Et donc une réduction du même muscle) par rapport à celle des autres populations européennes.

Le terme "rire sardonique« (En particulier la contraction des muscles de la mimique qui ont montré une expression moqueur et triste) est dérivée de celle grecque Σαρδόνιος γέλως (en latin traduit par rire sardonique) Pour indiquer un sourire inquiétant et odieux. Certains chercheurs ont fait valoir que la sardonios Gelos a sa cause dans la mimique réduite de Sardi musculature, qui tournerait à des occasions spéciales dans la susdite grimacer menaçant; Toutefois, les recherches menées dans 2009 dall 'Université de l'est du Piémont a suggéré que cette fameuse expression faciale, également cité par Homère dans 'Odyssée [3], Il a été produit à partir de la toxicité d'une plante, la soi-disant herbe sardonique à savoir 'Oenanthe crocata L. [4] (Également connu sous le nom fenouil eau), Très répandue en Sardaigne.

Emogruppi avec l'absence du groupe CW

histoire anthropométrique de la Sardaigne
Plan de « indice céphalique en Europe (William Z. Ripley, 1899)
histoire anthropométrique de la Sardaigne
moyenne en Sardaigne céphalique Index (Ridolfo Livi, 1896)

marqué dolichocéphalie

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: céphalique Index.

La population actuelle de la Sardaigne centre-sud (à l'exception Cagliari) Ils ont généralement maintenu les mêmes caractéristiques de la période de eneolítico néo-crânienne: le crâne allongé typique, la forme crânienne qui en Europe se trouve, à des fréquences élevées, même parmi les populations scandinaves, ibérique et britannique (avec une prévalence chez les Portugais et Écossais). Le nord de l'île est caractérisée par des indices mesocefalia / sous-brachycéphales.

Des preuves archéologiques confirment que, en Sardaigne, les premiers crânes brachycéphales sont apparus dans des tombes autour de la seconde moitié de III millénaire avant notre ère va augmenter progressivement jusqu'à ce que les premiers siècles de II millénaire avant notre ère[5]. Cela viendrait en plusieurs vagues de groupes ethniquesEurope continentale qui a fini par vivre avec la population locale, se mêlant avec eux.

période dolichocéphalie Brachicefalia
ozieri Culture 100% 0%
Culture d'abealzu-filigosa 100% 0%
Culture de Monte Claro 92,3% 7,7%
navire de la culture de Bell 85% ~ 15% ~
Bonnanaro Culture (Phase A) 66,7% 33,3%

(1) - Les données de 1995 F.Germanà

Au cours 'Âge de bronze l'île, en plus de ces personnes brachymorphique des infiltrations de l'extérieur, on a également observé un processus de "brachicefalizzazione», À savoir la tendance des crânes dolicefali d'écourter, jusqu'à ce qu'elle prenait des formes ayant tendance à mesocefalia / brachycéphalie[6]. Un phénomène similaire se déroule aujourd'hui encore, en fait, des mesures récentes effectuées dans département de Sciences anthropologiques dell 'Université de Cagliari, Ils ont trouvé, dans les crânes des vivants, un pourcentage de dolichocéphalie mineur (et donc une augmentation conséquente brachycéphalie) Par rapport à la période 1879-1883 [7]. Selon les chercheurs, les caractéristiques du craniologiche sarde, sont restées pratiquement inchangées depuis des milliers d'années en raison de 'endogamie, commencent à changer lentement, tant pour la perte des siècles d'isolement, pour de meilleures conditions sociales qui ont conduit à l'être de l'île, tant pour le mariage mixte plus en plus fréquentes.

pigmentation

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: mélanine, cheveux, Iris (anatomie) et couleur de la peau humaine.

Selon une étude réalisée dans la première années quatre-vingt sur un échantillon d'enfants et les enfants de 6 à sardes de 20 ans, plus de la moitié de la population sarde brun cheveux foncés ou noirs; cheveux bruns (de toutes les couleurs) prévalent dans les anciennes provinces de Cagliari et Sassari tandis que les Noirs dominent cheveux dans ceux de Nuoro et Oristano[8]. Les cheveux des nuances de lumière (échelle Fischer-Saller GQ lumière et blond foncé) et moyenne (échelle FS RV brun clair et moyennes) se sont élevés à 1,7% en général et 22%, respectivement, et sont les plus répandues dans le nord de l'île ( ajouté environ 28%) et au sud (ajouté environ 20%)[8]. Une analyse plus datée menée par Ridolfo Livi sur conscrits cours 1859-63, montre un pourcentage de cheveux blonds qui se trouve à 2,4% dans la Sardaigne centre-sud, alors que dans la partie nord de la fréquence varie de 2,4 à 4,9%. la cheveux rouges Ils sont partout assez sporadiques, avec des pourcentages allant de 0,3% à 0,5% dans le Sud dans le Nord.

En ce qui concerne la couleur des yeux, dans les anciennes provinces de Sassari, Nuoro et Oristano la couleur prédominante des yeux est brun alors que la moyenne dans la province de Cagliari brun foncé (échelle Martin Schultz 12-13 et 14-16). Les couleurs intermédiaires (échelle 9-11 M.S. noisette des iris, ambre et brun clair) viennent en butée en général environ 16%[8] tandis que les iris de couleur claire (échelle 1-8 bleu M.S., gris, vert) atteignent une moyenne régionale de 14% [8]. Une étude similaire réalisée par l'anthropologue de l'Université de Cagliari Carlo Maxia retourné les pourcentages suivants[9]:

Couleur des yeux hommes chiennes
céleste 4.24% 3.78%
gris 5.37% 4,83%
Verdi 6,27% 6.03%
brun 75,26% 75,67%
noirs 8,83% 9,66%
examiné 15250 15167

Les iris clairs, comme l'a démontré par l'analyse des autres populations européennes, sont parmi les hommes un peu plus répandue (15,88%) que chez les femmes (14,64%), en même temps, les femmes montrent un pourcentage plus élevé de cheveux blonds et la pigmentation de la peau blanche rose.

Compte tenu de la phototype dans son ensemble, on peut noter un certain degré de variabilité locale, de loin le plus grand degré de pigmentation foncée (comme « brun pur ») est enregistré: parmi les hommes Modolo et Abbasanta, chez les femmes Nuragus et fluminimaggiore tandis que la fréquence maximale du type « lumière pure » (à la fois chez les hommes que chez les femmes) a Villa Sant'Antonio et Ruinas en province de Oristano et Carloforte, Commun habité par des populations d'origine ligure[9].

modifications récentes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Les tendances séculaires.

Une étude récente de 'Université de Cagliari sur les enfants âgés de 7 à 10 ans dans la ville de Cagliari Elle a constaté que les enfants mesurés en 1996 sont plus grands, longiligne et plus lourd que les enfants mesurés en 1975-1976. En plus de ce qui a été noté par rapport aux générations précédentes, une accélération des processus de croissance et de développement bébé. Des changements ont également été observées en ce qui concerne l'âge moyen ménarche des femmes qui abaissées d'environ 2 ans au cours du siècle dernier, le fait concerne une amélioration de la nourriture et des conditions d'hygiène; On a également constaté une altération de l'âge moyen des ménopause qui continue d'augmenter. Toujours dans les zones urbaines, il y a eu une plus grande augmentation de la taille moyenne par rapport à celui enregistré parmi les habitants des petites communautés, comme les montagnes; les habitants de la classe urbaine sont donc généralement plus mince que ceux de la classe rurale.

Les facteurs qui ont contribué à ces variations sont probablement dues à des changements des conditions de vie, la sélection et la migration[7].

stature

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: stature.

Ainsi, la taille de la Sardaigne a connu un développement considérable au cours des cent dernières années. Des études réalisées sur des conscrits à la suite de la proclamation de Royaume d'Italie a révélé que la hauteur moyenne des classes de Sardaigne 1859-1863 Il était à moins de 162 cm. Des études anthropologiques sur les anciennes populations de la Sardaigne ont montré que la hauteur moyenne de nuragica âge (Âge de bronze) Il était d'environ 166 cm pour les hommes et environ 153 cm pour les femmes[10]; hauteur supérieure à celle d'il y a 150 ans de la Sardaigne qui avaient des valeurs staturali proches de celles du néo-énéolithique (<163 cm), prima del costante aumento di statura che si verificò nel II millennio a.C., imputabile al fenomeno detto hybrides lussureggiamento[11] (ou hétérosis[12]).

Une inspection sur les recrues de la Sardaigne 1980 Il a déterminé que la hauteur moyenne était 170,2 cm[13], similaire à celle obtenue sur les conscrits de la classe Sardaigne 1978 (171,3 cm, 174,4 cm en moyenne nationale). au fil du temps 1894-1990 l'augmentation de la taille de la population sarde était égal à 1,13 cm / décennie, contre 1,06 cm / décennie dans le reste de l'Italie.[14]

En plus d'une meilleure alimentation, à la sélection[15] et hétérosis (et donc à une baisse du taux de endogamie)[13] Un autre facteur qui a contribué à cette augmentation de la taille est l'éradication de la paludisme la Seconde Guerre mondiale. En Septembre 2010, il a eu lieu à l'Université de Cagliari magna une conférence intitulée "L'élimination du paludisme en Sardaigne. 60 ans après« Assisté par divers spécialistes et scientifiques et non pas en Sardaigne. Le conseiller régional pour ensuite Antonello santé Liori a fait valoir que "selon les données de visites militaires, des années 50 et suivantes, la hauteur moyenne des garçons de la Sardaigne est celui qui a connu une croissance plus que le reste de l'Italie« Confirmant que cette augmentation peut être attribuée en partie à l'élimination de la maladie[16][17] cru avoir été introduit à l'île par punique en Vème siècle avant JC[18].

période Taille mâles femelles stature
4000-3200 BC 162,2 cm 150,4 cm
3200-2850 BC 162,2 cm 151,8 cm
2850-1900 BC 162,9 cm 147,7 cm
1900-1600 BC 161,8 cm 159,3 cm
1600-1330 BC 165,6 cm 152,9 cm
1200-900 BC
(cours de gallura)
166,3 cm 155,5 cm
né en 1859-1863 161,90 cm
né en 1978 171.31 cm

(1) - Les données de F.Germanà 1995 pg. 201, 2002 E. Sanna

notes

  1. ^ Carlo Maxia, Musée sarde d'anthropologie et d'ethnographie
  2. ^ Carlo Maxia, anthropologie de contribution des parties molles du centre et du sud Sardi. - Les muscles de la mimique. Extrait du magazine « anatomie Cahiers pratica'.Serie XII - N.1-4 - 1957
  3. ^ antika, masques grimaçants sardonique et riz
  4. ^ G. Appendino, F. Pollastro, L. Verotta, M. Ballero, A. Romano, P. Wyrembek, K. Szczuraszek, J. W. Mozrzymas et O. Taglialatela-Scafati, Polyacétylènes de Sardaigne Oenanthe fistulosa: Un indice de Molecular rire sardonique, en Journal of Natural Products, vol. 72, nº 5, 2009, pp. 962-965, DOI:10.1021 / np8007717, PMC 2685611, PMID 19245244.
  5. ^ Franco Germanà, Les questions relatives à paleosarde humaine
  6. ^ Franco Germanà, p.171
  7. ^ à b tendances séculaires Italie, Emanuele Sanna - 2002
  8. ^ à b c G.G. Cosseddu, G.Floris, G.Vona, La pigmentation des cheveux et des yeux de Sardes - Note II - Studio de Sardaigne 3775 âgés de 6 à 20 ans à partir de différentes parties de l'île, 1983.
  9. ^ à b Carlo Maxia, Les caractéristiques de la pigmentation des cheveux, la peau et les iris chez les jeunes âgés de 6 à 14 ans dans 123 communes et villages de la Sardaigne, en 1. Les actes du Congrès des sciences anthropologiques et le folklore, Torino, 19 à 23 Novembre de 1961.
  10. ^ Germanà (1995), p. 201.
  11. ^ Germanà (1995), p. 202.
  12. ^ hétérosis dans l'Encyclopédie Treccani
  13. ^ à b Université de Cagliari - La hauteur totale et l'IMC des recrues de 1980
  14. ^ Les tendances séculaires de la stature en Europe
  15. ^ choix du conjoint par l'état de santé et traits physiques. Sardaigne, 1856-1925.
  16. ^ Université de Cagliari - L'élimination du paludisme en Sardaigne
  17. ^ L'Unione Sarda - Environnement et territoire: le paludisme a peut-être encouragé d'autres maladies
  18. ^ Université de Sassari. En Sardaigne nuragique était à l'abri du paludisme

bibliographie

  • Luca Cavalli Sforza Luigi, AA.VV, Histoire et géographie des gènes humains, 2000.
  • Carlo Maxia, Les influences de l'hérédité et de l'environnement sur le caractère social de la Sardaigne, en La Société en Sardaigne au cours des siècles: Outlines historiques, 1967.
  • Carlo Maxia, Sur l'héritage des taches Cerulean congénitales, en Vol » examen médical Sarda. XLVII.
  • Carlo Maxia, Anthropologie des Proto-Sardes. Synopsis iconographique, en Anthropologie Magazine - Vol. XXXIX, 1951.
  • Franco Germanà, L'homme en Sardaigne du Paléolithique jusqu'à l'âge nuragica, 1995.
  • Ridolfo Livi, anthropométrie militaire, les résultats du comptage des feuilles de sanitaires militaires des cours 1859-63 effectuées par l'Inspection de la santé militaire à l'ordre du ministère de la Guerre, Volume 1 et 2, 1896, 1905.

Articles connexes

liens externes