s
19 708 Pages

la bagitto Il est un dialecte Judéo-italienne utilisé par Hébreux en Italie et toscane largement et strictement par la communauté de Livourne.

Il est un Judéo-Livourne-langue mixte, avec une très proche de base italienne, enrichie de composants toscane, espagnol, portugais, juif, arabe et pistes grec, turc et yiddish, avec une production aussi littéraire qui a duré jusqu'à la la cinquantaine du XXe siècle.

Pour comprendre ce mélange doit tenir compte du fait que la communauté juive de Livourne il a utilisé:

  • l 'hébreu ancien comme langue sacrée,
  • la Portugais comme la langue officielle de la communauté (jusqu'à l'époque napoléonienne);
  • la espagnol séfarade comme la langue des textes littéraires et des inscriptions;
  • l 'italien, comme langue des relations avec la société toscane.

Le bagitto proprement dit, alors, était la forme expressive des juifs Livourne, principalement utilisé comme un jargon spécialisé dans les relations au sein de la communauté.

traits

Tout au long du judaïsme séfarade sont des caractéristiques linguistiques communes. La base est le castillan la Cinquecento Il parlait avec un fort accent nasalisée[1]. Il y a des échanges fréquents de consonnes et de voyelles et de très nombreux prêts de l'italien. Le parlé judéo-portugaise, caractéristique du premier Communauté juive de Livourne, Il a laissé des traces relativement peu contre une prédominance de la composante judéo-espagnole.

La bagitto de la littérature n'est pas riche, mais significative. Ils se souviennent, parmi les Juifs, Cesarino Rossi, Guido Bedarida et Tour Mario (Meir Migdali); parmi les non-Juifs (qui emploient la bagitto, ou mieux, sa dévalorisation) à des fins de risée, Giovanni Guarducci. Avec la dispersion de la communauté juive de Livourne après les événements de Guerre mondiale bagitto de seulement quelques traces restent.

notes

  1. ^ L'expulsion était grande en 1492, mais les contacts ont été interrompus définitivement seulement quelques décennies plus tard.

bibliographie

  • Guido Bedarida « Un intermède de chansons anciennes », dans la revue mensuelle d'Israël, a.XIII 24, 15/03/1928, p. 52-59
  • Angelo Beccani "Contribution à la connaissance du dialecte des Juifs Livourne" dans "l'Italie Dialect", vol.XVIII, 1942 pp. 189-202
  • Guido Bedarida "Au mémo bancaire, L'héritage de M. Barocas," Citta di Castello, 1950
  • Guido BEDARIDA "Juifs de Livourne - Traditions et jargon dans 180 sonnets Judéo-Livourne", Le Monnier, Florence 1956
  • Guido Bedarida "Le juif jargon Livourne", dans "Journal of Livorno", 1-2, 1957, pp. 77-89
  • Giuseppe Tavani "Notes sur giudeoportoghese de Livourne", dans "Annales - Section Romance", Napoli 1959, pp. 61-100
  • Giovanna Massariello Merzagora "Giudeoitaliano" éditeur de Pacini, Pise 1977, p. 54-61
  • Maria Luisa Mayer Modena « Observations sur les tabous linguistiques en judéo-Livourne » dans « écrit en mémoire de Umberto Nahon - Essais sur le judaïsme italien » Fond.S.Mayer-Fond.R.Cantoni, Jérusalem 1978, p. 166-179.
  • Paolo Edoardo Fornaciari « Aspects liés à l'utilisation de Bagitto par les Gentils » dans « la revue mensuelle d'Israël », Juillet-Août 1983 vol.XLIX, pp. 432-454
  • divers auteurs « Livourne et la Méditerranée: la nation juive entre l'Italie, du Levant et de l'Afrique du Nord », dans la revue mensuelle d'Israël, vol.L n.9-12, Septembre-dicembre1984.
  • Guido Bedarida « Le shekel d'argent, la veille de samedi » dans « Le ghetto sur scène - Théâtre judéo-italien du XXe siècle - Histoire et textes » par Umberto Fortis, éditeur Carucci, Rome 1989, pp. 197-318
  • Meir Migdali alias Mario Della Torre "Trente sonnets Judéo-Livourne", Netanya (Israël) 1990
  • Gabriele Bedarida « Les traditions populaires séfarades à Livourne » dans « Il est allé là où le vent nous a poussé » Marietti Genova 1992, p. 81-102
  • Paolo Edoardo Fornaciari, Honneur à la belle Pourim: la bagitto, la langue vernaculaire des Juifs de Livourne, Erasmo 2005.
  • Cees Wagemans de 'One debarim - La divulgation actuelle du Judéo parlant de Livourne, la bagitto « - Rijksuniversiteit Groningen - Thèse en langues romanes et cultures 2008-2009 A.accademico
  • Raffaello Ascoli, Les Juifs sont venus à Livourne, Erasmo, 2010.

Articles connexes

  • Communauté juive de Livourne
  • Judéo-italienne

liens externes