19 708 Pages

L 'art sénégalais est l'art produite en Sénégal. En plus de la peinture, la sculpture, la photographie, l'installation, la performance et la vidéo, l'art du textile et de la peinture sur verre techniques de « acide » sont Verre présent dans l'art sénégalais. Les mouvements, collectifs d'artistes et de politiques culturelles présidentielles ont joué un rôle important dans l'introduction de l'art du Sénégal dans le monde. La ville de Dakar Il est une force motrice de la vie artistique du pays; la Biennale de Dakar Il est l'un de ses événements artistiques les plus célèbres.

Artistes, collectifs et mouvements

Il est important de mentionner la 'École de Dakar.

Vous souvenez peut-être Fodé Camara (1958), El Hadji Mansour Ciss (1957, Sénégal / Allemagne), Felicite Codjo (1957), Viyé Diba (1954), Mamadou Dieng (1955), dime moustapha (1952-1998) 1, Germaine Gaye Anta (1953), Ibrahima Kebe (1955), Ousmane Ndiaye Dago (1951), Mouhamadou Mbaye Zulu (1954) et le mouvement Set SETAL.

Parmi les artistes plus jeunes se souviennent Amadou Camara Guèye (1968), Ndary Lô (1961), Mamadou Ndoye Douts (1973), Mamady Seydi (1970), Soly Cisse (1965), Gabriel Kenzo Malou (1967), Ibrahima Niang (1976), Adams O'Connor (1975), Henri Sagna (1973) et Amadou Kan Oui.

Parmi les principaux artistes sénégalais vous souvenez peut-être Iba N'Diaye, Papisto Boy, Germaine Gaye Anta, Ismaïla Manga, Cheikhou Bâ, Soly Cissé, Felicite Codjo, Di Mouhamadou, Karessy Ousmane Diedhiou, Khalifa Ababacar Dieng, dime moustapha, Cheikh Diouf, Papa Oumar automne, Balthazar Faye (qui vit en France), Germaine Gaye Anta, Amadou Camara Guèye, Ibrahima Kébé, Ndary Lô, Amadou Makhtar Mbaye, Gabriel Kemzo Malou, Mohamadou Ndoye, Ibrahima Niang, Modou Niang Serigne Mor Niang (qui vit en Autriche), Bassirou Sarr (vivant en Allemagne), El Sy, Ousmane Sow et Momar Seck (qui vit et travaille à Genève-Suisse). Parmi les grands photographes vous pouvez vous souvenir Mama Casset Salla Casset, Meissa Gaye Mix Gueye, Adama Sylla, Alioune Diouf, Doro Sy, Diop Oumar Ly Doudou et Matar Ndour.

art populaire et la peinture sur verre

Dans l'art populaire Sénégal continue de se développer même après l'indépendance du pays, et en particulier la technique de la peinture sur verre suscite l'intérêt des collectionneurs. Deux artistes sénégalais - Serigne Ndiaye et Mamadou Gaye - recueillent la peinture sur verre et donner une impulsion décisive à la mise en valeur et le développement de cette technique. La peinture sur verre - appelé Fixé-sous-verre ou souwères - apparaît au Sénégal fin du XIXe siècle et est utilisé pour représenter des motifs religieux islamiques, des histoires et des mythes. Au moment où vous entrez dans l'un des thèmes récurrents aussi des images de la beauté féminine et des scènes de la vie quotidienne. Certains artistes émergent pour la qualité de leurs œuvres, y compris Gora M'Bengue (1931-1988), automne Modou, Mor Gueye et Alexis N'Gom[1]. Les souwères ont été exposés à la Biennale village au cours Biennale de Dakar; en 1998, le Centre Culturel Français de Dakar a organisé une exposition organisée par l'artiste et collectionneur Serigne Ndiaye et en 2002, le travail de Gora a été M'Bengue l'objet d'une exposition rétrospective tenue au Dakar National Gallery.

Politique culturelle du Sénégal

le président Léopold Sédar Senghor et sa politique culturelle a joué un rôle central dans la promotion et l'art d'influencer et de la culture contemporaine au Sénégal. Son rôle est central dans l'émergence de 'École de Dakar et 1966 est le promoteur de la première Festival Mondial des Arts Nègres, au cours de laquelle l'exposition d « est organiséart contemporain africain Tendances et Confrontations. Pendant le gouvernement Senghor certains artistes s'exprimer librement, sans s'adapter aux diktats Ecole de Dakar, négritude et le président[2]. L'absence ou le manque de soutien de l'État, mais limité et rend très difficile leur participation à des expositions. L'un des artistes connus ont suivi un chemin indépendant Papisto Boy.

institutions culturelles

Parmi les grandes institutions culturelles du Sénégal doivent se rappeler les écoles (Ecole de Dakar Art), Musées (y compris la IFAN Museum of African Arts et Musée Dynamique jusqu'en 1988). Ils ont également accueilli des expositions Centre Culturel Blaise Senghor et la Maison de la Culture Douta Seck.

Galeries

En particulier, la ville de Dakar abrite des galeries qui promeuvent et vendent l'art sénégalais. Parmi les galeries que vous vous souvenez du tunnel 4 Vents (55 rue Félix Faure - actuellement fermé), Wiiteef-Vema (Embarcadère de Gorée - depuis 1996 sous le nom de l'Espace Vema), Art-Coiffure (avenue de la République, face à la cathédrale), Lezard (33 rue Wagone Diouf), Amadou Hampaté Ba, Netti Guy 3 Baobabs (Route des Almadies), Arts (dirigés par Joëlle automne bien rempli - 5 rue Victor Hugo), Atiss (dirigé par Aissa djonne), Bleue Médina (né en 2000 et dirigé par Alassane Diop), Galerie Yassine Art (dirigé par Amadou Sy Thiam - 7 Baie de Marinas allée Hann), Galerie Kemboury, (dirigé par Thérèse Diatta -. Canal IV, Villa n 2) et le studio Eberis (dirigé par Clarisse djonne); Alioune Badara, Anne et Kalidou Kassé créent la Galerie des Artistes Réunis (propriété Ajjarm Point du Rond Point E) avec le soutien financier de l'homme d'affaires Diane Fatah Abdou. La Biennale de Dakar - qui a ses propres objectifs en 1996 pour soutenir le marché de l'art africain - est un événement qui attire tous les deux ans, les concessionnaires internationaux conservateurs et conservateurs de musées. Les initiatives culturelles sont également pris en charge par le gouvernement sénégalais, les fondations et les organismes de financement étrangers, y compris la Commission européenne Il a joué un rôle central.

Les associations et les collectifs d'artistes

la Village des Arts à Dakar et il a joué un rôle central en tant que point de rencontre et un centre d'initiatives par des artistes. est organisée le complexe des arts du Fort de Gorée par Portugais la dime moustapha et comprend une forge, un atelier de teinture et un atelier de sculpture, tandis que l'Atelier (route Almadies Céramiques des Almadies) est créé par Mauro Petroni et sa femme Marie-Christine Pillot. Mamadou Fall Dabo promeut le projet de CREAS, un centre de recherche et d'échange artistique. Aissa Dione ouvre la société batik tissu et le siège de la Société du Domaine Industriel Dakar. Même le Collège Sainte-Marie Hann (Route des Pères Maristes, Hann) promeut l'éducation et en particulier les arts visuels: a une collection d'œuvres d'art sénégalais et l'organisation de chaque édition de Biennale de Dakar expositions et ateliers d'art pour les étudiants de toutes nationalités. Gie Goorgoolu (présidé par Khalifa Dramé, Seydou Camara, Dia et Abdourahmane avec 120 membres) est un mouvement d'artistes liés à l'écologie est né en 1990. En 1992, il a créé le 'Institut de Gorée, sous le haut patronage du Président Abdou Diouf. Groupe 30 - organisation Afrique est dirigée par Oumar Sall; l'organisation a douze correspondants douze pays francophones et réalise des activités de promotion: le soutien aux jeunes artistes, apporte une aide à la création dossier de présentation, diffuse des informations sur les annonces de concours et d'applications pour des expositions et collabore avec d'autres organisations dans la création de projets art. Facettes est un huit groupe créé en 1996 dans le but d'organiser des ateliers pour unir la créativité dans les projets de développement social, de concilier l'art avec l'artisanat et de faire participer les petits villages loin dans la capitale. Ils font partie du groupe Abdoulaye N'Doye Huit Facettes, El Hadji Sy, Fodé Camara, Cheikh Niass, Jean Marie Bruce, Lisa Mor Ba Amadou Kane Sy (appelé Kan-Si). De plus en 1996, sept artistes sénégalais se sont réunis dans le groupe And'Art, dans le but de créer des expositions, des catalogues, des ateliers d'art, des discussions et des échanges entre les artistes et les non-membres. Ils font partie de And'Art Sidy Seck (professeur de Lycée Kennedy et la charge de la page Ombres et Lumières le journal « Le Matin »), Diallo Mer (Secrétaire Général du Comité des résidents Village des Arts à Dakar), Aby Gueye Dieng (professeur d'art au CEM Samba Gueye), Ndeye Darro Diagne (président de l'art et de la Solidarité "Diya Art Espoir") et les professeurs d'art Lina El Makki (professeur d'art au Collège de Soumbédioune), Djemilatou Bikami et Aicha Dieye. And'Art organisé en 1996 l'exposition FU-FU à la Galerie nationale de Dakar; en 2000, il a participé à la Biennale de Dakar louer un des stand MAPA. Un grand nombre des membres des artistes vivants du groupe Village des Arts à Dakar. L'organisation sans but lucratif MAN-Keneen KI but lucratif a été fondé par un groupe d'artistes en Janvier 1997, dans le but d'aider les enfants des rues et de lutter contre le phénomène de l'enfant errant largement à Dakar; l'association montre les œuvres des enfants dans une exposition organisée au cours de Dak'Art 2000. En 1998, né Metisse Toile, une organisation et une galerie en ligne directe par Christian Lavigne ainsi journaliste culturel Demba Dia Silèye, Jean-François Bonnet et en coopération avec la France; au cours de la Biennale 2000 gère Metisse Toile un espace multimédia pour les artistes à la Maison de la Culture Douta Seck avec dix ordinateurs et d'un projecteur sur le grand écran. La Galerie FISA (Fondation Internationale de Architecturale en Afrique Synthèse) a un programme de formation et d'insertion des jeunes dans le contexte urbain; Ce centre est soutenu par l'Union européenne et des partenaires tels que La Fondation Caixa à Barcelone et Enda Tiers-Monde.

En 2002, il est créé NiokkoBokk, un centre culturel français en présence de Sophie Rouchon, Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar. En 2003, il a ouvert le centre pluridisciplinaire et multimédia Kër Thiossane en collaboration avec la Fondation canadienne Daniel Langlois, Artfactories (un réseau de centres culturels multidisciplinaires) et Mains d'Oeuvres (centre pluridisciplinaire près de Paris). l'association VAG Il a été créé en 2004.

Analyse des institutions culturelles du Sénégal

Parmi les principales publications qui analysent les institutions culturelles du Sénégal doivent se rappeler Dakar - Le Guide 1996[3], La collection d'adresses d'art africain contemporain fait en 1992 par Nicole Guez[4] et la recherche sur le système d'art sénégalais Abdou Sylla[5].

Expositions

L'art sénégalais est présenté dans de nombreuses expositions et le Sénégal a été et est à la maison et promoteur de grandes expositions internationales. Ceux-ci comprennent les Festival Mondial des Arts Nègres et Biennale de Dakar, né en 1990 comme un événement dédié à la littérature et depuis 1992, consacré à l'art.

1966

1973

  • Salon des Artistes Sénégalais, Dakar (Musée Dynamique), de 1973 (événement annuel). La même chose que le Salon national des arts plastiques.

1974

  • Art de audjourd'hui, Senegalais Paris (grand Palais), 26 / 04-24 / 06 /1974. La même exposition (organisée et soutenue par l'Etat sénégalais) avec quelques modifications a voyagé à agréable (Centre des Rencontres Internationales Artistique, 14 / 07-11 / 08 /1074) Helsinki (Musée Tardehalli, 12 / 09-03 / 10 /1974) Vienne (Kunstakademie, 12 / 11-12 / 12 /1974) Stockholm (Maison de la Culture, 15 / 01-23 / 02 /1975) Rome (Palazzo Braschi, 25 / 04-27 / 05 /1975) Florence (Palazzo degli Affari, 22-26 / 05 /1975) Bonn (Bonn Centre, 06-22 / 04 /1976) Mexico (Palacio de Bellas Artes, 24 / 04-27 / 05 /1979) Washington DC (Corcoran Gallery, 22 / 02-06 / 04/1980), Boston (Musée des Beaux-Arts, 22 / 07-24 / 08 /1980) Roxbury (Massachusetts, Musée du Centre national des artistes afro-américaine, 20 / 07-24 / 08 /1980) Hamilton (Canada, Galerie d'art, 11 / 08-23 / 09 /1980) Atlanta (Le High Museum of Art, 06 / 09-19 / 10 /1980) nouvelle-Orléans (Musée d'Art, 07/11 /1980-04/01 /1981) Québec (Musée d'art, 11 / 03-12 / 04 /1981) Brasilia (Teatro Nacional, 08-25 / 11 /1981) San Paolo, Brésil (Museu de Arte, 24 / 11-22 / 12 /1981) et Rio de Janeiro (Museu de Arte Moderna, 07 / 01-05 / 02 /1982).

1975

  • Quatre artistes senegalais, Ecole Internationale, Bordeaux, 1975.

1977

  • Le Sénégal à Lagos: Deuxieme festival Mondial des Arts Nègres-Africains, Ministère de la Culture, Dakar, 1977.

1979

  • Arte Contemporáneo du Sénégal, Mexico (Palais des Arts), 1979.

1980

  • TenQ, expositions annuelles organisées pour Dakar par des artistes Village des Arts (1980, 1981, 1982 et 1983).
  • Art contemporain du Sénégal, Washington DC (Corcoran Gallery) 1980 (22 / 02-06 / 04 /1980).

1981

  • Art contemporain du Sénégal, Québec (Ministère des affaires culturelles) 1981.

1983

  • Expressions Nouvelles de la jeune peinture Sénégalaise, Lorient et Quimper (France), 1983.

1985

  • Kunst im Sénégal Heute, Ifa Galerie, Bonn et Liebig Haus, Darmstadt, 1985.
  • Ansätze - Senegalesische Kunst der Gegenwart, Iwalewa-Haus, Bayreuth, 1985.

1986

  • 6 Künstler aus dem Sénégal, Galerie Ifa, Bonn, 1986.

1987

  • Acht Künstler aus dem Sénégal, Neuheisel Galerie, Sarrebruck, 1987.
  • Moderne Kunst aus dem Sénégal, Städtische Galerie, Wendlingenm, 1987.

1989

  • Bildende Kunst der Gegenwart au Sénégal (Sous la direction de Friedrich Axt et El Hadji Moussa Babacar Sy), Frankfurt / M, Museum für Völkerkunde, 1989.

1990

  • Art contemporain du Sénégal, Paris (Grande Arche de la Fraternité), 18 / 09-28 / 10/1990. L'exposition organisée par l'Etat sénégalais a ensuite été mis en place avec quelques changements dans d'autres villes (avec une distribution moins de l'exposition itinérante a débuté à Paris en 1970), y compris Tervuren (Musée Royal de l'Afrique Centrale, 17/11/1990 -27/01/1991).

1991

  • "Yala Yana," Kunst aus dem Dergenwart Sénégal, Oldenbourg, 1991 (24 / 03-21 / 04/1991).

1992

  • Biennale de Dakar, Dakar, de 1992.
  • Fémin'Art 92, Dakar, 1992.
  • V Salon National des Arts Plastiques, Dakar, 1992.

1994

  • Sénégal Derrière verre: Images de la vie religieuse et quotidienne, édité par Anne-Marie Bouttiaux-Ndiaye, Prestel-Verlag, Munich et New York, 1994 (Musée Hamburgishe für Völkerkunde, Hambourg, 30 / 06-18 / 09/1994).

1995

  • Céraminques à l'atelier, Ceràmiques Almadies, Dakar, Janvier., 1995
  • Art et Solidariété - Exposition du Rotary Club, Dakar, 1995.

1998

  • Fémin'Art 98, Dakar (IFAN Museum of African Arts), 1998.

1999

  • Art de contemporáneo, Cartagena, juillet-Août 1999.
  • Partenaires pour Le Social - Exposition d'oeuvres d'arts, Dakar (Sofitel Teranga), 1999.

collections

Parmi les grandes collections d'art contemporain sénégalais sont ceux des musées Bayreuth et Francfort[6].

notes

  1. ^ Marie-Hélène de Boisdur Toffol, Les "souwères" en Anthologie de l'art du XX siècle africain, Paris, Editions Revue Noire, 2001, pp. 120-125.
  2. ^ Jutta Ströter-Bender, Zeitgenössische der Kunst "Dritten Welt", Cologne, DuMont Buchverlag GmbH Co., 1991 éd. Français p. 116.
  3. ^ Dakar - Le Guide, Editions S.S.H.E.L, Dakar, mai 1996, p. 124. Le guide est coordonné par Jean-Charles Grand et produit au Biennale de Dakar 1996
  4. ^ Nicole Guez, Art contemporain africain - guides, dialogue Editions Cultures Entre, Paris, 1992 (adresses pour le Sénégal)
  5. ^ Abdou Sylla, Arts Plastiques et Etat au Sénégal ..., p. 153.
  6. ^ Pierre Gaudibert, L'art contemporain africain, Editions Cercle d'Art, 1991, p. 15.

bibliographie

  • "Revue Noire" Dakar Spécial - Sénégal (par Jean-Loup Pivin, François Belorgey, Gilles-Eric Foadey et Bouna Medoune Seye), numéro 7, Paris, Décembre 1992 - Janvier et Février 1993.
  • Axt, Friedrich et El Hadji Moussa Babacar Sy (eds). Bildende Kunst der Gegenwart au Sénégal. Mit einer Einführung von L.S.Senghor (Anthologie des Beaux-Arts contemporains au Sénégal, édition trilingue), Frankfurt / M, Museum für Völkerkunde, 1989, pp. 278.
  • Alioune Badiane, Juste un peu de means et de liberté beaucoup en Art contemporain du Sénégal (Exposition Catalogue 18 / 09-28 / 10/1990), Paris, 1990.
  • Alioune Badiane, Les Pionniers de l'art contemporain sénégalais plastique en Art contemporain du Sénégal (Catalogue d'exposition) ... pp. 5-8.
  • Marie-Hélène de Boisdur Toffol, Les "souwères" en Anthologie de l'art du XX siècle africain, Paris, Editions Revue Noire, 2001, pp. 120-125.
  • Marie-Hélène de Boisdur Toffol, Politique culturelle au Sénégal en Anthologie de l'art du XX siècle africain, Paris, Editions Revue Noire, 2001, pp. 230-237.
  • Démanguy Saliou Diouf, Les arts plastiques contemporains du Sénégal, Dakar, Présence Africaine, 1999, pp. 239.
  • Ima Ebong, Négritude: entre le masque et drapeau: Sénégalaise Idéologie culturelle et de l'Ecole de Dakar en La lecture du contemporain (ed. Olu Oguibe ...), pp. 128-143.
  • Pierre Gaudibert, Art, prestige et à politique de l'exposition propos "Art contemporain du Sénégal" Arche de la Défense de Paris 1990 dans "Revue Noire", n. 1, été 1991.
  • Pierre Gaudibert, Deux sources CÉS vives - et populaire savante en Art contemporain du Sénégal (Exposition Catalogue 18 / 09-28 / 10/1990), Paris, 1990.
  • Pierre Gaudibert, L'art contemporain africain, Paris, Editions des Cercles d'art, 1991, pp. 175.
  • Nicole Guez, Art contemporain africain - Guides, Paris, Dialogue entre les Cultures Editions, 1992, pp. 293.
  • Elizabeth Harney, Dans l'ombre de Senghor: Art, Politique et l'Avant-Garde au Sénégal, 1960-1995, Duke University Press, Durham, 2004.
  • Ousmane Sow Huchard, Certaine Exprimer Une Nécessité intérieure en Art contemporain du Sénégal (Exposition Catalogue 18 / 09-28 / 10/1990), Paris, 1990.
  • Kan Sy. Réflexions d'art, contemporanéité et existence urbaine à Dakar en Afriques: L'artiste et la ville - un voyage et une exposition, organisée par Pep Subiros, Centre de Culture Contemporaine de Barcelone, Barcelone, 2001, pp (cat exposition.). 86-88.
  • Sidney Littlefield Kasfir, Art contemporain africain, Londres, Thames Hudson Ltd, 1999, p. 168-176.
  • Pellets, Jacques. Messagers D'une culture ici notre Imaginaire Art régénéré contemporain du Sénégal (exposition de catalogue 18 / 09-28 / 10/1990), Paris, 1990.
  • Jean-Loup Pivin, Les Précurseurs dans "Revue Noire", n. 7 Décembre 1992 - Janvier et Février 1993, p. 26.
  • Jean-Loup Pivin, Set Setal: mots histoire de D'UNE de qui tue dans "Revue Noire", n. 7 Décembre 1992 - Janvier et Février 1993, p. 26.
  • Serieys, Guy. coopération cultures dans "Revue Noire", n. 7 Décembre 1992 - Janvier et Février 1993, p. 27.
  • Tracy Snipe, Arts et politique au Sénégal 1960-1996, Asmara-Trenton, Africa World Press, 1998, pp. 174.
  • Jutta Ströter-Bender, Zeitgenössische der Kunst "Dritten Welt", Cologne, DuMont Buchverlag GmbH Co., 1991 (édition française L'art contemporain Dans les "Pays du Tiers-Monde", Paris, Editions L'Harmattan, 1995, p. 224). Chapitre pp Sénégal. 108-120.
  • Subiros, Pep. Dakar: Le Village dans la Ville en Afriques: L'artiste et la ville - Un voyage et une exposition (cat exposition.), Organisée par Pep Subiros, Centre de Culture Contemporaine de Barcelone, Barcelone, 2001, p. 16-25.
  • Sy, El Hadji. Lettre à Pierre Lods dans "Revue Noire", n. 7 Décembre 1992 - Janvier et Février 1993, p. 17.
  • Abdou Sylla, Arts Plastiques et Etat au Sénégal: Cinq Ans de Trente au Sénégal Mécénat, Dakar, IFAN-Ch. A.Diop, 1998, p. 167.
  • Moustapha Tambadou, (ed), Les Convergences au sein de culturelles la nation Sénégalaise (Actes de la Conférence Kaolack 08-13 / 06/1994), Ministère de la Culture, Dakar, 1994, pp. 366.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Art sénégalais

liens externes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller