s
19 708 Pages

Comment lire redirigée
rouge Castagnola
Anthias anthias 01.jpg

Anthias anthias Stefano Guerrieri1.jpg
Mâle (en haut) et femelle

état de conservation
Statut aucun NE.svg
Les espèces non évaluées
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni Animalia
Sous-règne eumetazoa
superembranchement Deuterostomia
phylum chordata
subphylum vertébrés
Infraphylum Gnathostomata
superclasse Ostéichthyens
classe actinoptérygiens
sous-classe neopterygii
infraclass téléostéens
superordre Acanthopterygii
ordre perciformes
Sous-ordre Percoidei
superfamille Percoidea
famille serranidae
sous-famille Anthiinae
sexe Anthias
espèce A. anthias
nom binomial
Anthias anthias
Linné, 1758
synonymes

Labrus anthias (Linnaeus, 1758)
serranus anthias (Linnaeus, 1758)
Anthias sacer (Bloch, 1792)
Aylopon canariensis (Guichenot, 1868)

les noms communs

roter fahnenbarsch, Rotling (DE)
Barbier, machaon vivaneau (FR)
Barbier (FR) Kokinochanos (EL)
embout buccal, Castagnola rouge, guarracino,
Monacella rouge pixxiroza (MT)
barbeiro (PTcolas) Tres (ES)

Areal

Anthias anthias map.png

Anthias anthias (Linné, 1758), Communément connu sous le nom Castagnola rouge est un arête de poisson marine appartenant à famille de serranidae.

Distribution et habitat

Il est situé dans mer Méditerranée et 'océan Atlantique de l'Est Portugal tous 'angola, Il existe également des rapports de namibie nord[1]. Il est très fréquent en Méditerranée[2] mais rare "adriatique[3].

son habitat Il est en Plan circalittoral des fonds corallienne à l'ombre et cavités riches. Il se réunit jusqu'à 200 mètres de profondeur, il commence à être commun à environ 30 mètres. Il est un habitant commun de la grotte sous-marine. En été, vous pouvez rencontrer à des profondeurs relativement mineures, aussi dans des grottes ou des cavités sombres[1][2][3][4].

description

Ce poisson est tout à fait différent des autres serranidés Méditerranéen car il a une forme de corps supérieur et comprimé sur les côtés, avec la bouche relativement faible. Les yeux sont grands et le front légèrement arquées. La bouche est armée de petites dents caniniformi. la nageoire dorsale Il est suffisamment large, dans les mâles les deuxième et troisième rayon épineux plomb appendice laminaire semblable à un drapeau. la caudale est fortement fourchue, le lobe inférieur est plus long et le sommet pointu. la nageoires ventrales sont beaucoup plus et beaucoup plus grande que la nageoires pectorales, chez le mâle, ils sont beaucoup plus développés que chez la femelle et ont généralement une fin de tache jaune orange. la flocons Ils sont également présents dans la région de la tête. la ligne de touche Il est très incurvée et court le long du profil du dos, sauf dans pédicule caudal[2][3][4].

La livrée est frappante: du rouge violacé à orange vif avec trois bandes jaunes derrière l'œil, qui est entouré par un anneau jaune et bleu[2][3][4].

La longueur atteint 27 cm, atteint normalement 15 cm[1].

biologie

comportement

Il vit en non-compacts et non des bancs d'essai très dynamiques. Si vous dérangé les bancs immédiatement refuge dans un ravin[4]. Il a des habitudes nocturnes[1].

puissance

il se nourrit fruits de mer et le poisson[1].

lecture

Il est hermaphrodite proterogino, cette femelle devient mâle avec la croissance[1]. Il reproduit en été[2].

pêche

il capture maillants et nasses ainsi que des lignes de pêche appâtés avec des animaux d'appât[3].

Les viandes ont peu de valeur parce que liscose[3].

notes

  1. ^ à b c et fa (FR) Anthias anthias, sur FishBase. Récupéré le 01.04.2014.
  2. ^ à b c et Enrico Tortonese, Ostéichthyens, Bologne, Calderini, 1975.
  3. ^ à b c et fa Francesco Costa, Atlas des poissons des mers italiennes, Milan, Murcia, ISBN 88-425-1003-3.
  4. ^ à b c Patrick Louisy, Guide de l'identification des poissons marins en Europe et de la Méditerranée, édité par Trainito, Egidio, Milan, Le Château, 2006 ISBN 88-8039-472-X.

bibliographie

  • Trainito, Egidio, Atlas de la flore et la faune de la Méditerranée, Milan, Le Château, 2005 ISBN 88-8039-395-2.
  • Patrick Louisy, Guide de l'identification des poissons marins en Europe et de la Méditerranée, édité par Trainito, Egidio, Milan, Le Château, 2006 ISBN 88-8039-472-X.

D'autres projets

liens externes