19 708 Pages



Comment lire redirigée
polychètes
Haeckel Chaetopoda.jpg
espèces polychètes[1]
classification scientifique
domaine Eucaryotes
uni Animalia
Sous-règne eumetazoa
branche Bilateria
superembranchement protostome
(clade) Lophotrochozoa
phylum annélides
classe polychètes
Grube, 1850
Sous-classes
  • palpé
  • scolecida

la polychètes (polychètes Grube, 1850) Est classe phylogénétiquement plus ancienne phylum de annélide, comprenant environ 13 000 espèce.
Ce sont des animaux benthique et un habitat marin.

morphologie

Ils ont un développement indirect larve type trocófora, où il y a la présence de poches coelomique déjà différencié et metamerizzate.

La taille de la plupart des espèces varient de 5 à 10 cm, mais il y a des espèces qui mesurent quelques millimètres et d'autres (Dasybranchus Caducus) Qui peut facilement dépasser un mètre de longueur et 2 cm d'épaisseur.

Le corps présente une segmentation métamérique claire.

Il y a trois régions distinctes, prostomium ou région céphalique, ou metastomio pygidium ou du tronc et de la queue. Ils n'ont pas clitello (Bulge paracentraux riches glandes de mucus présent dans les vers de terre à la place).

  • Le prostomium est le segment preorale, où se trouvent les organes des ganglions sensoriels et cérébraux, y compris les yeux, les antennes ou tentacules, et des organes sensoriels palpes nuquales; sous des formes sédentaires tant prostomium deux organes sensoriels peuvent se produire avec de très petites dimensions. Le peristomio ou un segment oral, où vous ouvrez la bouche et où sont les organes nécessaires à la prise de nourriture et les sensorielles liées. Prostomium et peristomio ne sont pas toujours bien diversifié, en effet Fréquentes sont plus ou moins fusionné ou surimposées. La cavité buccale est souvent evaginabile et fourni avec des bourgeons et des mandibules chitine.
  • le metastomio

Les autres segments métamères peuvent être semblables (métamère, homonomous de segmentation) ou bien former des régions distinctes (métamère, segmentation hétéronomes); Tel est le cas de certains polychètes sédentaires. la plus caractéristique des structures de metastomio sont parapodes. habituellement parapodes sont constitués de deux parties, une dorsale dudit notopodio, et un ventral ladite neuropodio, les deux ont un cirrus et sont pourvues de poils, des formations chitineux aiguille en forme très caractéristique dont il tire le nom du groupe, qui sont reliés par des muscles à la méso ventrale, ce qui permet leur mouvement et le mouvement consécutif de l'animal.

  • pygidium

Certaines espèces ont parapodes présentes et clairement visibles qui leur permettent de ramper sur le fond (soi-disant polychètes vagabondage).
Dans beaucoup d'autres espèces (soi-disant polychètes sédentaire) Le manque parapodes place: les formes sont souvent semisessili, coulé dans les sédiments à travers un tuyau de produit à partir des sécrétions des cellules de l'épiderme (de tubicolati). La composition du tube est très variée, pouvant être muqueuse, souvent mélangé avec des particules de boue, sable ou des restes organiques, membraneuse, chitine ou calcaire.

Certaines espèces, telles que spirografo, Elles sont décorées d'une couronne riche et colorée tentacules en spirale.

anatomie

polychètes
Anatomie de polychètes

Leurs appendices (ou chete) sont charnues et élargi. Ces derniers sont supportés par parapodes, qui à leur tour sont déplacés par des faisceaux musculaires parapodiali ou circulaire. Il y a aussi deux autres différents types de faisceaux musculaires, les longitudinales et les obliques; du premier type sont présentes en particulier dans un polychète 4 et en cours d'exécution sur toute la longueur du corps couplé en position ventrale et dorsale.

Il y a une cuticule collagénique solide composée de faisceaux de fibres croisé (mutuellement perpendiculaires) traversée par microvillosités cette branche extérieure. Important la présence de cet organe par lequel est empêché de déshydratation de l'organisme; Il convient de noter que dans polychètes les fibres de collagène sont plus minces que celles de Oligochaeta en raison de l'abondance de la matière de matrice.

la système nerveux Il reflète très bien les caractéristiques du phylum: cérébro spinal attaché à la chaîne ganglionnaire ventrale à travers une piste périoesophagien accroché à gnatocerebro.

la système circulatoire Il se trouve être fermée.

la système excréteur Il est de type metanefridiale, et de noter le fait que la présente nefridioporo sur une vertèbre est en liaison par un canal et un tunnel cilié cilié (nefrostoma) à la vertèbre précédente.

lecture

la reproduction Il est le genre de gars sexuel et il faut, selon l'espèce, pour la libération de œufs et sperme dans l'eau ou pour le couplage.

Certaines espèces (par exemple linéaire Microstomum) Reproduire par paratomia, -à-dire une régénération des cellules qui précède la phase dans laquelle l'individu est divisé en plusieurs animaux (jusqu'à 30), qui restent alignés et rejoint pendant une certaine période et ensuite décoller.

taxonomie

Ils ont connu environ 13.000 espèce polychète, comprenant au moins 8000 dans le mer Méditerranée.

Leur systématique est toujours problématique, mais il y a maintenant accord d'abandonner le traditionnel[2] classification polychètes Wanderers (Errantia) Et polychètes Sédentaire (sédentaire).

polychètes
Phyllodoce lineata
(Phyllodocidae)
polychètes
Aphrodita groseille
(Aphroditidae)
polychètes
hesiocaeca methanicola
(Hesionidae)
polychètes
Polygordius appendiculatus
(Polygordiidae)
polychètes
Alitta succinea
(Nereididae)
polychètes
Owenia fusiformis
(oweniidae)
polychètes
Sabellaria alveolata
(sabellariidae)
polychètes
eudistylia polymorpha
(Sabellidae)
polychètes
Spirobranchus giganteus
(Serpulidae)
polychètes
Scolelepis bonnieri
(Spionidae)
polychètes
Ophélie Borealis
(Ophelidae)

Le classement acte le plus probable[3] Il se présente comme suit:

  • sous-classe palpé
    • ordre errantia
      • incertain sottordine
        • famille Aberrantidae
        • famille Nerillidae
        • famille Spintheridae
      • Sous-ordre eunicida
        • famille amphinomidae
        • famille Diurodrilidae
        • famille Dorvilleidae
        • famille Eunicidae
        • famille Euphrosinidae
        • famille Hartmaniellidae
        • famille Histriobdellidae
        • famille Lumbrineridae
        • famille Oenonidae
        • famille Onuphidae
      • Sous-ordre phyllodocida
        • famille Acoetidae
        • famille Alciopidae
        • famille Aphroditidae
        • famille Chrysopetalidae
        • famille Eulepethidae
        • famille glyceridae
        • famille Goniadidae
        • famille Hesionidae
        • famille Ichthyotomidae
        • famille Iospilidae
        • famille Lacydoniidae
        • famille Lopadorhynchidae
        • famille Myzostomatidae
        • famille Nautillienellidae
        • famille Nephtyidae
        • famille nereididae
        • famille Paralacydoniidae
        • famille Pholoidae
        • famille Phyllodocidae
        • famille Pilargidae
        • famille Pisionidae
        • famille Polynoidae
        • famille Pontodoridae
        • famille Sigalionidae
        • famille Sphaeodoridae
        • famille Syllidae
        • famille Typhloscolecidae
        • famille Tomopteridae
    • ordre canalipalpata
      • incertain sottordine
        • famille Polygordiidae
        • famille Protodrilidae
        • famille Protodriloididae
        • famille Saccocirridae
      • Sous-ordre sabellida
        • famille oweniidae
        • famille siboglinidae (Y compris les espèces précédemment affectées à phylums Pogonophora et vestimentifera)
        • famille Serpulidae
        • famille Sabellidae
        • famille sabellariidae
        • famille Spirorbidae
      • Sous-ordre spionida
        • famille Apistobranchidae
        • famille Chaetopteridae
        • famille Longosomatidae
        • famille Magelonidae
        • famille Poecilochaetidae
        • famille Spionidae
        • famille Trochochaetidae
        • famille Uncispionidae
      • Sous-ordre terebellida
        • famille Acrocirridae
        • famille Alvinellidae
        • famille Ampharetidae
        • famille Cirratulidae
        • famille Ctenodrilidae
        • famille Fauveliopsidae
        • famille Flabelligeridae
        • famille Flotidae
        • famille Pectinariidae
        • famille Poeobiidae
        • famille Sternaspidae
        • famille Terebellidae
        • famille Trichobranchidae
  • sous-classe scolecida
    • famille Aeolosomatidae
    • famille Arenicolidae
    • famille Capitellidae
    • famille Cossunidae
    • famille Maldanidae
    • famille Ophelidae
    • famille orbiniidae
    • famille Paraonidae
    • famille Parergodrilidae
    • famille Potamodrilidae
    • famille Psammodrilidae
    • famille Questidae
    • famille Scalibregmatidae

certaines espèces

Parmi les espèces les plus communes en Méditerranée[4] nous citerons:
  • Bispira volutacornis
  • Hermodice carunculata (Barbue tordeuse)
  • Mixicola infundibulum
  • Protula intestinum
  • Protula Tubularia
  • Sabella Penicillus
  • Sabella Spallanzani
  • Salmacina incrustans (=implexa Filigrane)
  • serpula vermicularis
polychètes
serpula vermicularis
(Serpulidae)
polychètes
Sabella Spallanzani
(Sabellidae)

notes

  1. ^ illustration de Ernst Haeckel Il vient de Kunstformen der Natur (1904) représentant les espèces: Sabella spectabilis (Grube), serpula contortuplicata (Linnaeus) Spirographis Spallanzanii (Viviani) Terebella emmalina (Quatrefages) Eunice magnifique (Quatrefages) Hermione hystricella (Quatrefages) et Cloeia euglochis (Ehlers).
  2. ^ Dans la classification traditionnelle distingue trois ordres: Archianellida (Parapodes avec des poils et somites souvent absents et l'égalité), Errantia (Somites semblables les uns aux autres à l'exclusion de l'extrémité avant, parapodes présent et clairement visible) et sédentaire (Benthique, avec un corps divisé en parties distinctes, souvent sans parapodes, semisessili, coulé dans les sédiments à travers un tube, orné d'une spirale riche et colorée tentacules couronne).
  3. ^ Rouse, Greg W;. Fauchald, Kristian, vues récentes sur le statut, la délimitation et à la classification des annélides, en zoologiste américain, vol. 38, 1998, pp. 953-964.
  4. ^ Turano F. Worms forelock. NaturaMediterraneo Magazine Année 2, Numéro 7 - Octobre 2007 p.15

Articles connexes

  • annélide
    • Oligochaeta, Hirudinea

D'autres projets

liens externes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller