s
19 708 Pages

Alberto Orlando
AlbertoOrlando.jpg
Orlando à SPAL en 1968-1969 saison
nationalité Italie Italie
football Football pictogram.svg
rôle avant
retiré 1969
carrière
jeunesse
19 ?? - 19 ?? Rome
clubs1
1957-1958 Rome 6 (1)
1958-1959 Messina 30 (17)
1959-1964 Rome 136 (33)
1964-1965 Fiorentina 32 (17)
1965-1966 turin 25 (5)
1966-1968 Naples 60 (11)
1968-1969 SPAL 6 (0)
national
1962-1965 Italie Italie 5 (4)
1 Les deux chiffres indiquent les apparences et les buts marqués, seulement pour les matchs de la ligue.
→ Le symbole indique un transfert pour le prêt.
 

Alberto Orlando (Rome, 27 septembre 1938) Est un ancien footballeur italien, rôle buteur.

caractéristiques

Il a joué comme avant-centre ou aile Droit.

carrière

club

Rome et Messine

Ayant grandi dans la jeunesse Rome dont il était déjà très prolifique dans les équipes de jeunes,[citation nécessaire] Il a fait ses débuts dans l'équipe première et serie A saison 1957-1958: Par la direction de l'entraîneur Alen Stock a été imposé l'utilisation du joueur, ce qui provoque la démission et son remplacement par Gunnar Nordahl.[1] A la fin de la ligue, il comptait 6 apparitions et d'un réseau constitué dans le défi interne avec l 'Alexandrie.

Enterrés pour prêt la saison suivante Messina en serie B, a frappé la maison 17 fois dans le tournoi des cadets, ce qui en fait le tournoi de vicecapocannoniere a dépassé seulement par Palerme Santiago Vernazza. À l'été 1959, puis retourné au Giallorossi maintenant y rester jusqu'en 1964. Les Roms alors acquis au fil des ans que les autres attaquants Pedro Manfredini et Antonio Valentín Angelillo, et Orlando a été progressivement déplacée du rôle de butée central à celui de aile. Au cours de la combativité Capitoline Orlando a réussi à gagner en entrée en 1961, une Fairs Cup. A la fin de 'millésime 1963-1964, fermé de Rome sur le bord de la zone de relégation, avec 8 buts, son plus haut pointage de saison en rouge et jaune, a été le meilleur marqueur de l'équipe.

Fiorentina

Alberto Orlando
Orlando (centre) à la Fiorentina la saison 1964-1965, ainsi département collègues Hamrin, mâle, Benavides et Morrone.

À l'été 1964, il cédait à Rome Fiorentina. Dans la seule saison dans sa chemise pourpre, mis en service à nouveau de avant-centre, Orlando a obtenu des résultats positifs, pour être considéré comme le cinquième meilleur joueur et meilleur buteur de l'année par l'hebdomadaire Le football et le cyclisme illustré,[2] Il a fait 17 buts en championnat et de faire son propre titre de meilleur buteur en cohabitation avec Sandro Mazzola - passeront avant qu'un joueur de Fiorentina exactement trente ans Gabriel Batistuta, retrouver ce disque - en faisant glisser l'équipe à la quatrième place et la finale Coupe Mitropa.

Turin, Naples et SPAL

Alberto Orlando
Orlando (debout, deuxième à droite) dans le Torino 1965-1966

En 1965, il est passé à turin, marquant 5 buts. La grenade a terminé la saison dans la partie inférieure de la table, non loin de la zone de relégation, de sorte que durant l'été 1966 a été vendu à Naples, où il a joué en attaque avec José Altafini et Omar Sívori (L'année suivante, avec Paolo Barison au lieu d'Argentine) va composer une ligne offensive du premier niveau.

Dans le cadre du Vésuve Orlando a participé deux saisons déployées à partir de l'aile droite, marquant un total de 11 buts en deux ans et de contribuer à la deuxième place 1967-1968 saison, meilleur résultat de l'histoire napolitaine jusque-là. Nell 'millésime 1968-1969 Orlando a à serie B, entre les rangées de SPAL juste rétrogradé. Dans le président de l'équipe Paolo Mazza, à cause d'une blessure au genou,[citation nécessaire] Il a joué en seulement six matchs avec la formation Ferrara qui a subi une deuxième relégation consécutive. A la fin de cette saison, à l'âge de trente et un ans, il abandonne l'activité concurrentielle.

national

Alberto Orlando
Orlando, en collaboration avec CT Serruriers et compatriote Maldini, Pascutto, feuilles et Sormani, il enlève le ballon à la fin de 6-0 (Italie-Turquie) du 2 Décembre 1962, où il a signé un premier quadruplet en bleu.

En 1962, il a atteint pour la première fois l'équipe nationale de équipe senior. Le premier a eu lieu dans la rencontre a joué dans Bologne contre Turquie 2 décembre 1962, et valable pour 1964 Coupe des Nations européennes qualification, Orlando qui a fait un quadruplé au total 6-0.[3] Aussi Déployé dans la jambe de retour, il a ensuite été mis en veilleuse temporairement avant de revenir porter le bleu en 1965, marquant trois autres apparitions au printemps, lors de deux matches amicaux et un qualificatif Coupe du Monde 1966.

statistiques

La participation et les réseaux dans les clubs

saison club championnat
comp Pres réseaux
1957-1958 Italie Rome A 6 1
1958-1959 Italie Messina B 30 17
1959-1960 Italie Rome A 24 4
1960-1961 A 20 7
1961-1962 A 30 7
1962-1963 A 31 8
1963-1964 A 31 7
total des Roma 142 34
1964-1965 Italie Fiorentina A 32 17
1965-1966 Italie turin A 25 5
1966-1967 Italie Naples A 33 7
1967-1968 A 27 4
total des Napoli 60 11
1968-1969 Italie SPAL B 6 -
total 295 75

Histoire de présence et les réseaux nationaux

présence historique complet et réseaux nationaux - Italie
date ville Dans la maison résultat visiteurs concurrence réseaux notes
12/02/1962 Bologne Italie Italie 6-0 Turquie Turquie Qual. Euros en 1964 4
27/03/1963 Istanbul Turquie Turquie 0-1 Italie Italie Qual. Euros en 1964 -
13/03/1965 Hambourg Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest 1-1 Italie Italie amical -
18/04/1965 Varsovie Pologne Pologne 0-0 Italie Italie Qual. Coupe du Monde 1966 -
01/05/1965 Florence Italie Italie 4-1 Pays de Galles Pays de Galles amical -
total présence 5 réseaux 4

record

Il est l'un des six joueurs (avec Gigi Riva, Roberto Bettega, Francesco Pernigo, Omar Sívori et Carlo Biagi) Pour marquer un quadruplet avec le maillot de l'équipe nationale italienne.[4]

réalisations

club

Compétitions nationales

  • Rosette Coupe Italia.svg Coupe d'Italie1
Roma: 1963-1964

Compétitions internationales

Roma: 1960-1961

individuel

  • marqueur de serie A1
1964-1965 (17 buts, égal à Sandro Mazzola)

notes

  1. ^ Sappino, p. 391
  2. ^ Le football et le cyclisme illustré, nº 28, le 11 Juillet 1965, p. 11.
  3. ^ Paolo Bertoldi, confirmation amère de la National « nouvelle », en Soirée Imprimer, 3 décembre 1962, p. 6.
  4. ^ Il enregistre comme Pernigo, Sivori, Orlando et Riva, en Print, 16 octobre 1977, p. 17. Récupéré le 23 Février, ici à 2015.

bibliographie

  • M. Sappino, Dictionnaire biographique encyclopédique d'un siècle de football italien, Vol. 2.

liens externes