s
19 708 Pages

Stereo film
Le cinéma stéréo Charles-Émile Reynaud

la cinéma stéréo (Stéréo-cinéma, en français) Il est un dispositif optique qui permet la projection d'une séquence animée d'images, stéréoscopique, inventé France en 1907 de Charles-Émile Reynaud. Il est une évolution de la praxinoscope à laquelle il est joint à une stéréoscope.[1]

Principe de fonctionnement

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: animation, La persistance de la vision, praxinoscope et stéréoscopique.

De même pour ce qui est déjà arrivé pour la stereofantascopio conçu par Charles Wheatstone et développé par Luis-Jules Duboscq en 1852, dans lequel une stéréoscope Il a été couplé à deux zootrope Parallèlement, le cinéma stéréo Reynaud, développé de façon indépendante, combine une paire de praxinoscope, monté verticalement, cependant, à une stéréoscope.[1]

En outre, les deux praxinoscope, ont les bords du tambour incliné (cône tronqué), de manière à éviter la déformation des images qui serait le cas si les bords sont à 90 ° par rapport au fond du tambour. A l'intérieur des deux praxinoscope sont placés des séquences parallèles de photographies stéréoscopiques, le mouvement de l'instrument, combiné avec le stéréoscope, permet ainsi d'afficher une séquence cyclique d'images en relief.[1]

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: praxinoscope et Théâtre optique.

en 1876 Charles-Émile Reynaud apporte une modification substantielle du zootrope entrer au centre de l'appareil d'une série de miroirs qui réfléchissent les images, de manière à obtenir des images plus claires et nettes, inventant ainsi le praxinoscope.

en 1878 présentant une évolution ultérieure, théâtre praxinoscope, préférant une écran verre pour le carrousel de miroirs. Le nouvel outil, adapté à une utilisation collective, vous permet de superposer des images en mouvement une série d'arrière-plans interchangeables.

en 1880 traite la première version de la projection de praxinoscope de théâtre, en utilisant la technique de projection la plus ancienne lanterne magique: le projection praxinoscope, en fait utilisé une lanterne magique pour projeter des images animées sur un petit écran, ce qui permet un plus large public de les voir, cependant, il est toujours limitée à une série de douze images qui se répètent constamment.

en 1888 Reynaud perfection d'un projecteur d'une plus grande échelle, dans laquelle fait saillie une série d'images sur le verre reliées les unes aux autres et se chevauchent à une base fixe interchangeable: si invente le théâtre optique véritable précurseur cinéma et dessin animé. Après avoir marqué trois courts-circuits entre la 1888 et 1891, Reynaud les projets publics au musée Grévin Paris. La naissance de cinéma, Cependant, il compromet l'avenir du théâtre optique, qui 1900 est mis de côté, en dépit de Reynaud a depuis développé un spectacle de mouvement qu'il appelle fitografie animés photographies picturales.

en 1907, reprenant le projet initial praxinoscope, Reynaud traite le film stéréo, il ne recueille pas le même succès de ses inventions précédentes. Il n'y a actuellement qu'un seul exemplaire de cet appareil, exposé au Musée des Arts et Métiers Paris.[1]

notes

  1. ^ à b c (FR) Le Cinéma-Stéréo en EmileReynaud.fr

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Stereo film

liens externes

(FR) Le Cinéma-Stéréo en EmileReynaud.fr