s
19 708 Pages

Drapeau de Wessex.png

Selon le Chronique anglo-saxonne la royaume de Wessex Elle a été fondée par Cerdic. Mais la même source fournit des antécédents familiaux supplémentaires, qui remonte jusqu'à Woden (Odin). Cette affectation est pas au hasard, autant de petits rois et dirigeants du monde anglo-saxon ou scandinave a donné une descendance divine. Toutefois, dans le cas d'attribution Wessex pourrait être plus récente et à dater Egbert, contemporain au premier projet de chronique.

Kenneth Sisam a montré que ces ajouts généalogiques permis non seulement de légitimer le pouvoir de Wessex, mais aussi de se connecter l'histoire de leurs rois à celle des rois de Bernicia[1].

Cependant, comme vous comparez la généalogie des rois de Bernicia avec ceux de Wessex sont quelques anomalies. Les seules coïncidences ont toutes deux que lorsque Woden, Bældæg et Brond sont appelés ses ancêtres, mais à partir de celui-ci la généalogie sépare. Vous pourriez expliquer la divergence en supposant que la marque n'a pas eu un, mais deux enfants: Friðgar (de la ligne Wessex) et Benoc (de la ligne Bernicia).

ANGLO-SAXON CHRONIQUE
WESSEX Bernicia
Woden
Bældæg
Brond
Friðgar Benoc
Freawine Aloc
perruque Angenwit
Giwis Ingui
Esla esa
elesa Eoppa
Cerdic Ida

Brond

Fils de Bældæg (correspondant au Norse Balder), Il est mentionné que dans la Chronique et est absent à la fois dans l'Edda poétique de Snorri est. Le nom peut dériver du vieux norrois Brandr « Conseil d'une épée, » qui signifie « marque »[2].

perruque

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Ket et perruque.

Perruque a été l'un des deux enfants naturels et les enfants adoptés de Freawine wermund, roi des Angles et Dani.

Giwis

Aussi connu sous le nom GEWIS, a été le fondateur éponyme du roi de Wessex descendants CERDIC étaient en fait aussi connu sous le nom Gewissæ. Dans son temps était le père de Esla et Elesa.

Cerdic

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Cerdic de Wessex.

Cerdic pourrait être un'anglicizzazione un nom Brythonic et plusieurs de ses successeurs étaient les noms les plus probables d'origine celtique, ce qui indique que le royaume de Wessex est né d'une certaine fusion des Celtes autochtones et envahisseurs germaniques.

Théorie de Sisam

En 1953, l'historien Kenneth Sisam anglo-Sassone a présenté une théorie qui est encore acceptée. Sisam a remarqué des similitudes entre la plus ancienne généalogie des rois de Bernicia et Wessex, présent à la fois la Chronique anglo-saxonne que dans les rapports Asser (détruits dans un incendie au XVIIIe siècle). Sisam a avancé l'hypothèse que l'addition d'une paire de héros (Giwis et perruque) dans la généalogie existant créé une seconde allitération (le premier était Bældæg / Brond) qui a conduit à une troisième allitération, Esla / Elesa[3].

Pour comprendre ce processus, plus poétique qu'historique, il faut se rappeler que le allitération est un mécanisme fondamental dans le stockage et bien utilisé dans la poésie germanique. Donc, il ne pouvait être une méthode appropriée pour passer, et attribuer un rang élevé aux rois de Wessex.

Compte tenu de ces conclusions, Sisam fournit la généalogie selon lui l'original:

Généalogie suggérée par Sisam
Woden
Bældæg
Brond
Freawine
perruque
Giwis
elesa
Cerdic

La conclusion de Sisam est que la plus ancienne généalogie des rois de Wessex Cerdic ne va pas au-delà (lui-même peut-être le fils de Woden) et le traitement ultérieur est due à la comparaison avec le roi de Bernicia[4]. David Dumville intégré la théorie théoriser que ce processus a été le résultat de l'alliance de la politique sixième siècle entre les deux royaumes[5].

bibliographie

  • Kenneth Sisam, Royal anglo-saxon Généalogies
  • Hermann Moisl, généalogies royales et la tradition orale germanique anglo-saxonne en Journal d'histoire médiévale, 1981
  • David Dumville, La collection royale Anglian des généalogies et des listes regnal en Angleterre anglo-saxonne, 1976
  • Chronique anglo-saxonne, projet Gutenberg

Articles connexes

  1. ^ Sisam, pp. 287-348
  2. ^ Anatoly Liberman, Quelques aspects controversés du mythe de Balder
  3. ^ Sisam, pp. 304-307
  4. ^ Sisam, pp. 305-307
  5. ^ Dumville, Kingship, Généalogies et listes Regnal, pp. 80-81