19 708 Pages

Hananeel ou Hananehel ou Cananel Il est un nom hébreu qui signifie « Grâce de Dieu »[1]. Il peut indiquer:

Construire à Jérusalem

la tour Hananehel ou Hanahel ou Cananel est un bâtiment Jérusalem, utilisé par le Prophète Jeremiah (31,38) et le Prophète Zaccaria (14,10) pour indiquer une fin de la eschatologique Jérusalem.

Papa Gregorio Magno Jérémie a donné une interprétation allégorique de la chanson:

« Il est également connu par le prophète Jérémie, La ville sera construite au Seigneur de la tour Hananeel à la porte du coin, et aller au-delà de la mesure standard. pas de vestes on ignore la vérité que la Sainte Église est la ville du Seigneur. Mais Hananeel est interprété la grâce de Dieu, et deux murs se croisent au coin. La ville du Seigneur sera donc construit à partir de la tour de Hananeel jusqu'à la porte du coin, car l'Eglise Saint, à partir de la hauteur de la grâce de Dieu, nous construisons à l'entrée des deux nations, qui est, les Juifs et les Gentils. »

([2])

Angelo

Origène Il mentionne que dans un texte ésotérique est cité un ange avec ce nom qui serait envoyé par Dieu pour le confort Esther donc allées et venues faveur avec le roi Assuérus:

« Reperimus autem nos dans quodam secretiore pamphlet postscript presque Angelum quemdam qu'ils Gratiae ici vocabulum etiam ex gratia traheret, Hananeel enim dicitur (86), quod est interpretatum de gratia. Hoc ergo scriptura illa continebat, quod missus esset dans Domino iste Angelus à Esther, ut et gratiam Daret apud regem. »

(Origène, Commentaria dans Epistolam B. Pauli ad Romanos, Liber Nonus, s. 2[3])

Selon M. R. James peut être perdu ce texte inconnu dans la poursuite de l'opéra "Les Antiquités bibliques« Autrefois attribué à Philon d'Alexandrie, mais maintenant considéré comme faux ( « Pseudo-Philon »). De la même manière l'auteur invente un angelo sconosciuto la Bible en fait, le travail a survécu, qui intervient pour réconforter David[4].

Origène note également que dans la plupart des manuscrits le nom a été orthographié comme « Anahel » ou confondu avec Anamehel, le nom du fils de Schallum toujours cité par Jérémie (32,8):

« (86) Mss. etiam habent plerique Anahel: rectius ms sed. unus, Hananeel. Ita etiam interpretatum reperies Anameel filium Salom, dans Jerem. XXXII, vers. 8 tom III. »

(ibid)

Une erreur typographique dans les travaux ci-dessus de James est probablement la raison pour laquelle ce nom est mutilée aujourd'hui « Ananchel ». Cette version erronée est contenue dans une encyclopédie facilement accessible[5]

notes

  1. ^ Commentaire sur Jérémie, Saint-Jérôme, Trad. Michael Graves, livre Six, p. 204, 230
  2. ^ Sur le Livre Morale de Job, papa Gregorio Magno, Trad. J. Bliss, Livre XXVI, p. 112:
  3. ^ Œuvres complètes, p. 1209
  4. ^ Pseudo-Philo, Les Antiquités bibliques de Philo, traduit par M.R. James, 1917, p.73. En réimpressions la note à la fin des cercles d'introduction.
  5. ^ Dictionnaire des Anges, Gustav Davidson, p. 18.

Articles connexes

fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller