s
19 708 Pages

1leftarrow blue.svgArticle détaillé: thalassémie.

avertissement
Les informations ne sont pas des conseils médicaux et ne peut pas être précis. Le contenu est uniquement à des fins d'illustration et non un substitut à un avis médical: lire les avertissements.
L'anémie méditerranéenne
thalassémie beta.jpg
Schéma résumant l'anémie génétique méditerranéenne
spécialités hématologie
Classification et ressources externes (FR)
MIM 603902, 187550 et 613985
MeSH D017086
eMedicine 199534

la bêta-thalassémie (β-thalassémie) ou anémie méditerranéenne Il est un groupe de maladies héréditaires la sang. Elles sont causées par une synthèse réduite ou absente des chaînes bêta de 'hémoglobine, cela peut impliquer des résultats variables, allant d'une sévère anémie à une condition cliniquement asymptomatiques. L 'incidence annuel mondial est estimé à 1 100 000.[1] Beta thalassémie est une forme de thalassémie causée par mutations en gène sur HBB chromosome 11, hérité de manière autosomique récessive. La gravité de la maladie dépend de la nature de la mutation.[2]

Le bloc du gène HBB conduit à la diminution de la synthèse de la chaîne bêta. L'incapacité du corps à construire une nouvelle chaîne conduit à la sous-production de HBA.[3] Les réductions de HBA total disponible pour remplir globules rouges, à son tour, conduit à 'l'anémie microcytaire. L'anémie microcytaire développe enfin un fonctionnement insuffisant de globules rouges.[4] À cause de cela, le patient doit subir une transfusion sanguine pour compenser le blocage des chaînes bêta et donc pour survivre. transfusions répétées conduisent à l'accumulation de fer qui se traduit par une intoxication de fer conduisant au développement sidérose et du myocarde insuffisance cardiaque qui peut conduire à la mort du patient.[1]

épidémiologie

La bêta-thalassémie est particulièrement répandue chez les peuples Méditerranée et cette association géographique l 'étymologie de son nom: « thalassa » (θάλασσα) Il est le mot grecque indiquant la mer et « Haema » (αἷμα) Indique le sang. En Europe, on trouve les plus fortes concentrations de la maladie Grèce et les régions côtières turc. Les principales îles de la Méditerranée (à l'exception Baléares) Comme le Sicile, la Sardaigne, la Corse, Chypre, Malte et Crète Ils sont particulièrement touchés.[5][6] en Italie, les plus grandes zones de diffusion sont la Delta del Po, la ciociaria, la Sardaigne (Surtout au sud) et Sicile avec un ratio compris entre 9 et 15% de la population, pour un total d'environ 7000 patients, mais il se propage à d'autres régions telles que Calabre, Basilicate, Pouilles, Lombardie, Ligurie et Piémont. D'autres peuples de la Méditerranée, ainsi que ceux dans les environs immédiats, ont aussi des taux élevés de incidence, y compris les personnes en provenance de 'Asie occidentale et Afrique du Nord. Les données indiquent que 15% des Chypriotes grecs et turcs est porteur de gènes de thalassémie bêta, tandis que 10% est porteur des gènes de alpha thalassémie.[7]

adaptation évolutive

Le thalassémie peut conférer un degré de protection contre paludisme,[8] qui est, ou a été répandu dans les régions où la thalassémie est commun, ce qui confère un avantage de survie sélective (appelée avantage hétérozygote), perpétuant ainsi la mutation. À cet égard, les différents thalassémie ressemblent à une autre maladie génétique qui affecte l'hémoglobine: l 'l'anémie falciforme.[9]

Signes et symptômes

trois principales formes ont été décrites: thalassémie majors, thalassémie et intermedia thalassémie mineur. Toutes les personnes atteintes de thalassémie sont sensibles à des complications de santé impliquant rate (Ce qui est souvent agrandi et souvent il est retiré) et calculs biliaires.[10] Ces complications se retrouvent surtout chez les patients atteints de thalassémie majors et intermédiaire. Les personnes atteintes de thalassémie bêta majors se manifestent habituellement dans les deux premières années de vie, sévère anémie, une faible croissance et des anomalies squelettiques dans l'enfance. Non traitée, la condition majors Finalement, il conduit à la mort, le plus souvent pour insuffisance cardiaque. Par conséquent, la dépistage naissance est très important.[11]

L'excès de fer provoque des complications graves foie, un cœur et glandes endocrines. Les symptômes graves comprennent la cirrhose du foie et, dans les cas extrêmes, cancer du foie.[10][12] L'insuffisance cardiaque, l'échec de la croissance, diabète et l 'l'ostéoporose sont des facteurs qui influent sur la qualité et la durée de vie chez les patients atteints de thalassémie majors.[13] Les principales anomalies cardiaques comprennent dysfonctionnements LV, l'hypertension pulmonaire, troubles du rythme, valvulopathie et péricardite. Une plus grande absorption gastro-intestinale du fer est notée dans tous les degrés de thalassémie bêta et augmente la destruction des globules rouges par la rate, du fait de 'érythropoïèse inefficace, ce qui entraîne une libération supplémentaire de fer dans le sang.[14]

cause

mutations

Il existe deux grands groupes de mutations:

  • formes non-suppression: Ces défauts, en général, impliquent une seule substitution de base ou une suppression ou inserts à proximité ou en amont du gène de la bêta-globine. La plupart du temps, les mutations se produisent dans les précédentes régions promotrices des gènes de la bêta-globine. Moins souvent, des variantes anormales épissage Ils sont censés contribuer à la maladie.[15]
  • élimination Forms: deletions de différentes tailles impliquant le gène de bêta-globine produisent des syndromes différents, tels que βou ou le syndrome de persistance de l'hémoglobine foetale.[16]
nom description allèles
thalassémie mineur Un seul des allèles globine bêta porteur d'une mutation. Les personnes souffrant de l'anémie microcytaire. La détection implique généralement une faible valeur de volume globulaire moyen (< 80 fL).[17] β+/ Β ou βou/ β
thalassémie intermédiaire Les personnes atteintes mènent souvent une vie normale, mais peuvent avoir besoin de transfusions occasionnelles, par exemple en période de maladie ou de grossesse, selon la gravité de leur anémie.[18] β+/ β+ ou βou/ β+
thalassémie majors Il se produit lorsque les deux allèles sont mutés. Cette condition provoque microcytaires grave et l'anémie hypochrome. Non traitée, provoque l'anémie, splénomégalie et des déformations osseuses graves. Porte à mort avant l'âge de 20 (maintenant l'espérance de vie a considérablement augmenté). Le traitement consiste en des transfusions sanguines périodiques; la splénectomie pour splénomégalie et chélation Il peut être nécessaire à une surcharge en fer due à des transfusions sanguines.[19] βou/ βou

Assemblée ARNm

L'anémie méditerranéenne
HBB protéines

Beta thalassémie est une maladie héréditaire qui affecte l 'hémoglobine. Comme près de la moitié de toutes les maladies héréditaires,[20] Les dommages sont hérités à mutation montage dell 'ARN messager (ARNm) qui est transcrit d'un gène. la ADN il contient les instructions (gènes) pour la séquence correcte de les acides aminés qui formera la protéine les deux trattii non codante qui jouent un rôle important dans la régulation des niveaux de production du même.

Dans la thalassémie, une autre région non codante de longueur contigus ou un fragment discontinue est compris dans l'ARNm. En effet, la mutation annule la frontière entre les parties intronique et exon.[21] En raison de la présence éventuelle de toutes les sections de codage, l'hémoglobine normale peut être synthétisée, alors que le matériau supplémentaire peut être à cause de dysfonctionnements très graves provenant de l'anémie. Chaque hémoglobine possède une partie centrale du fer (hème) Cela permet à la chaîne protéique d'un les sous-unités de se plier autour. L'hémoglobine normale d'une personne adulte contient deux sous-unités alpha et bêta 2. Les thalassémies généralement uniques à l'ARNm pour la production de chaînes bêta (d'où le nom). Étant donné que la mutation peut être un changement dans une seule base (un « single nucleotide polymorphism »), il y a un effort continu dans la thérapie génique pour pouvoir faire cette seule correction.[22][23]

diagnostic

un douleurs abdominales causée par hypersplenism et l'infarctus splénique et la douleur dans le quadrant supérieur droit provoquée par calculs biliaires Ce sont les principales manifestations cliniques. Cependant, seuls les symptômes sont insuffisants pour formuler une diagnostic Thalassémie.[24] Ce qui suit signes Connexes peuvent attester de la gravité de la phénotypePâleur, une mauvaise croissance, apport insuffisant de la nourriture, splénomégalie, jaunisse, hyperplasie maxillaires, malocclusion dentaire, cholelithiasis et fractures pathologique. Sur la base des symptômes, des tests peuvent être prescrits pour se rendre à diagnostic différentiel. Ces tests comprennent un Radio-Canada compléter; l 'électrophorèse l'hémoglobine; la transferrine sérique, la ferritine, la capacité de liaison du fer, urobilinogen, la égratignure le sang périphérique, l 'hématocrites et bilirubine sérum.[25][26]

Analyse de l'ADN

Tous les bêta-thalassémie peut montrer des globules rouges anormaux; par l'analyse de ADN il est possible de reconstruire une histoire familiale.[27] Ce test est utilisé pour étudier suppressions et mutations dans les gènes produisant des alpha globine et bêta. Les études familiales peuvent être menées pour évaluer le statut de porteur et le type de mutations présentes dans d'autres membres de la famille. les tests ADN ne sont pas de routine, mais il peut aider à diagnostiquer thalassémie et déterminer le statut de porteur. Dans la plupart des cas, le médecin utilise un prediagnosi cliniques[peu clair] d'évaluer les symptômes: fatigue, essoufflement et une mauvaise tolérance à l'exercice.[28] D'autres analyses génétiques peuvent comprendre Chromatographie en phase liquide à haute performance quand 'électrophorèse la routine peut être difficile.[25]

traitement

thalassémie majors

L'anémie méditerranéenne
Spleen enlevée chirurgicalement (splénectomie) Chez un enfant thalassémique. Il est grand environ 15 fois plus que la normale.

Les enfants touchés doivent régulièrement transfusions sanguines pour la vie et peuvent développer des complications, en particulier dans le rate. L'utilisation de Greffe de moelle osseuse Il peut être décisif pour certains enfants.[29] Les patients recevant des transfusions sanguines fréquentes sont soumis à une surcharge en fer.[30] traitement des chélation Le fer est nécessaire pour éviter d'endommager les organes internes. Les progrès dans les traitements de chélation permettent aux patients atteints de thalassémie majors de vivre une longue vie si elles peuvent avoir accès à un traitement approprié. chélateurs populaires comprennent déféroxamine et défériprone.[30][31]

L'inconvénient de la déféroxamine est que, parfois, il peut être douloureux et mal à l'aise. Le déférasirox chélateur par voie orale a été approuvée en 2005 dans certains pays[32][33] et offre de meilleures performances à un coût plus élevé. La greffe de moelle osseuse est le seul remède et est indiqué pour les patients atteints de thalassémie sévère majors. La greffe peut éliminer la transfusion de dépendance.[34]

thalassémie intermédiaire

Les patients peuvent avoir besoin de transfusions sanguines épisodiques peuvent encore entraîner une surcharge en fer et nécessitent donc un traitement chélateur pour l'enlever.[35]

thalassémie mineur

Les patients sont souvent suivis sans traitement, cependant, ils sont la surcharge en fer probable, en particulier dans le foie. Un test de ferritine sérique vérifie les niveaux de fer et peut vous conseiller sur un traitement ultérieur.[36] Bien que pas la vie en danger, la condition peut affecter la qualité de vie entraînant une anémie. Moins souvent, il coexiste avec d'autres conditions, telles queasthme, et peut conduire à une surcharge en fer dans le foie et chez les patients atteints d'une maladie du foie gras non alcoolique peut conduire à des résultats plus graves[37].

prévention

Comme il est hétérozygote, la prévention est appliquée pour éviter l'apparition de graves bêta-thalassémie. Il est essentiel qu'une personne souffrant d'anémie falciforme n'a pas d'enfant avec une autre personne de la même maladie pour éviter le risque de transmission de cette maladie héréditaire grave. Pour éviter d'avoir des enfants atteints de thalassémie bêta est sous forme homozygote (très grave) que hétérozygote (pas grave, mais peut causer asthénie) Il est de plus en plus utilisé pour le diagnostic prénatal.

Dans les zones avec une plus grande propagation de la maladie, il est prévu l'analyse de l'ensemble de la population, afin d'identifier les personnes atteintes d'anémie falciforme et de les informer sur les risques de transmission à la descendance. Dans d'autres domaines, il est confié à la personne souffrant de la tâche d'effectuer l'analyse sur sa descendance; En règle générale, il est indiqué d'effectuer l'examen vers l'âge de 11 ans.

notes

  1. ^ à b (FR) Renzo Galanello et Raffaella Origa, Beta-thalassémie, en Orphanet Journal des maladies rares, vol. 5, nº 1, 21 mai 2010, p. 11 DOI:10.1186 / 1750-1172-5-11, ISSN 1750-1172, PMID 20492708.
  2. ^ (FR) Lee Goldman et Andrew I. Schafer, Goldman-Cecil Medicine: Expert Consult - en ligne, Elsevier Health Sciences, dont 21 Avril ici à 2015 ISBN 978-0-323-32285-0.
  3. ^ (FR) James Carton, Oxford Handbook of Clinical Pathology, Oxford University Press, le 16 Février 2012, ISBN 978-0-19-162993-8.
  4. ^ (FR) Ronald M. Perkin, Dale A. Newton et James D. Swift, Hôpital pédiatrique Médecine: Manuel de gestion des patients hospitalisés, Lippincott Williams Wilkins, 2008 ISBN 978-0-7817-7032-3.
  5. ^ (FR) l'épidémiologie mondiale des troubles de l'hémoglobine et des indicateurs de service dérivés, sur OMS. Récupéré le 26 mai 2015.
  6. ^ (FR) Sheri Berg et Edward A. Bittner, Le MGE examen de médecine de soins intensifs, Lippincott Williams Wilkins, le 16 Octobre 2013, ISBN 978-1-4511-7368-0.
  7. ^ (FR) Hématologie Made Easy, AuthorHouse, le 6 Février 2013, ISBN 978-1-4772-4651-1.
  8. ^ (FR) Abouelmagd Ahmed et Hussein M. Ageely, Génétique de base: Notions élémentaires Couvrant Composition du matériel génétique moléculaire, l'expression génique et le génie génétique et la santé et Mutations génétiques humaines, Universal-Publishers, 2013 ISBN 978-1-61233-192-8.
  9. ^ (FR) David J Weatherall, Les thalassémies: Les troubles de la synthèse de globine, en MA, Lichtman, TJ, Kipps, U, Seligsohn, K, Kaushansky et Prchal JT (eds), Williams Hématologie, 8 et ..
  10. ^ à b (FR) Beta thalassémie, sur Genetics Home Reference. Récupéré le 26 mai 2015.
  11. ^ (FR) Introduction à la pathologie de l'Assistant en physiothérapie, Jones Bartlett Publishers, 2011 ISBN 978-0-7637-9908-3.
  12. ^ (FR) Gregory J. Anderson et Gordon D. McLaren, Fer Physiologie et physiopathologie chez les humains, Springer science Business Media, le 16 Janvier 2012, ISBN 978-1-60327-484-5.
  13. ^ (FR) James C. Barton, Corwin Q. Edwards, D. Pradyumna Phatak, Robert S. Britton et Bruce R. Bacon, Manuel de fer troubles de surcharge, Cambridge University Press, le 22 Juillet 2010, ISBN 978-1-139-48939-3.
  14. ^ (FR) Kathryn L. McCance et Sue E. Huether, Physiopathologie: La base Biologic des maladies chez les adultes et les enfants, Elsevier Health Sciences, le 13 Décembre 2013, ISBN 978-0-323-08854-1.
  15. ^ (FR) Debra G. B. Leonard, Pathologie moléculaire dans la pratique clinique, Springer science Business Media, le 25 Novembre 2007, ISBN 978-0-387-33227-7.
  16. ^ (FR) Juan M. Bowen et Ernest L. Mazzaferri, Médecine interne contemporaine: Études de cas cliniques, Springer science Business Media, le 6 Décembre 2012, ISBN 978-1-4615-6713-4.
  17. ^ (FR) Organisation nationale pour les maladies rares, NORD Guide des maladies rares, Lippincott Williams Wilkins, 2003 ISBN 978-0-7817-3063-1.
  18. ^ James C. Barton et Corwin Q. Edwards, Hémochromatose: Génétique, physiopathologie, le diagnostic et le traitement, Cambridge University Press, le 13 Janvier 2000, ISBN 978-0-521-59380-9.
  19. ^ (FR) Guide professionnel des maladies, 9 e éd., Lippincott Williams Wilkins, 2009 ISBN 978-0-7817-7899-2.
  20. ^ (FR) Amanda J. Ward et Thomas A. Cooper, La pathobiologie de l'épissage, en Le Journal of Pathology, vol. 220, No. 2, 2009, pp. 152-63, DOI:10.1002 / path.2649, PMC 2855871, PMID 19918805.
  21. ^ Iheanyi Okpala, Gestion pratique des hémoglobinopathies, John Wiley Sons 15 Avril 2008 ISBN 978-1-4051-4020-1.
  22. ^ (FR) William H. Taeusch, Roberta A. Ballard, Christine A. Gleason et Mary Ellen Avery, Les maladies d'Avery du nouveau-né, Elsevier Health Sciences, 2005 ISBN 0-7216-9347-4.
  23. ^ (FR) Beta thalassémie: nouvelles perspectives pour le professionnel de la santé: 2013 Edition: ScholarlyBrief, ScholarlyEditions, le 22 Juillet 2013, ISBN 978-1-4816-6347-2.
  24. ^ (FR) Comment sont-thalassémies diagnostiqués?, sur National Heart, Lung and Blood Institute. Récupéré le 26 mai 2015.
  25. ^ à b (FR) Stuart H. Orkin, David G. Nathan, David Ginsburg, A. Thomas Look, David E. Fisher et Samuel Lux, Nathan et Oski l'Hématologie et de l'enfance de l'enfance, 7e éd., Philadelphie, Saunders, 2009 ISBN 978-1-4160-3430-8.
  26. ^ (FR) Quels sont les signes et les symptômes de la thalassémie?, sur La chaleur, le poumon, et Blood Institute. Récupéré le 31 Octobre, 2016.
  27. ^ (FR) Emily Slone McKinney, Susan R. James, Sharon Smith Murray, Kristine Nelson et Jean Ashwill, Soins infirmiers mère-enfant, Elsevier Health Sciences, le 17 Avril 2014, ISBN 978-0-323-29377-8.
  28. ^ (FR) Iris Schrijver, Pathologie moléculaire diagnostique en pratique: une approche à partir de cas, Springer science Business Media, le 9 Septembre 2011, ISBN 978-3-642-19677-5.
  29. ^ (FR) Herbert L. Muncie et James S. Campbell, Alpha et Beta thalassémie, en American Family Physician, vol. 80, nº 4, 2009, pp. 339-44, PMID 19678601.
  30. ^ à b (FR) John P. Greer, Daniel A. Arber, Bertil Glader, Alan F. Liste, Robert T. Les moyens, Frixos Paraskevas et George M. Rodgers, Hématologie clinique de Wintrobe, Lippincott Williams Wilkins, le 29 Août 2013, ISBN 978-1-4698-4622-4.
  31. ^ (FR) Hydroxamique Acides: Les progrès de la recherche et d'application: 2011 Edition: ScholarlyPaper, ScholarlyEditions, le 9 Janvier 2012, ISBN 978-1-4649-5208-1.
  32. ^ (FR) NCBI - WWW Erreur de diagnostic Bloqué, sur pubchem.ncbi.nlm.nih.gov. Récupéré le 26 mai 2015.
  33. ^ déféroxamine, sur livertox.nih.gov. Récupéré le 26 mai 2015.
  34. ^ (FR) Mitchell Sabloff, Mammen Chandy, Wang Zhiwei, Brent R. Logan, Ardeshir Ghavamzadeh, Chi-Li Kong, Syed Mohammad Irfan, Christopher N. Bredeson et Morton J. Cowan, HLA compatible transplantation de moelle osseuse pour la fratrie β-thalassémie majeure, en sang, vol. 117, nº 5, 2011, pp. 1745-1750, DOI:10,1182 / sang 2010-09-306829, ISSN 0006-4971, PMID 21119108.
  35. ^ (FR) M. William Schwartz, Pédiatrique 5 Minute Consult, Lippincott Williams Wilkins, 2012, ISBN 978-1-4511-1656-4.
  36. ^ (FR) Dario M. Torre, Geoffrey C. Lamb, Jérôme Van Ruiswyk et Ralph M. Schapira, Médecine clinique Kochar pour les étudiants, Lippincott Williams Wilkins, 2009 ISBN 978-0-7817-6699-9.
  37. ^ (FR) Pierre Brissot et Maria Domenica Cappellini, MALADIE DU FOIE, en Directives pour la gestion de transfusion dépendante thalassémie (TDT), 3e éd., Thalassémie Fédération internationale 1er Janvier ici 2014. Récupéré le 31 Octobre, 2016.

D'autres projets

liens externes