s
19 708 Pages

avertissement
Les informations ne sont pas des conseils médicaux et ne peut pas être précis. Le contenu est uniquement à des fins d'illustration et non un substitut à un avis médical: lire les avertissements.
anémie
L'anémie ferriprive, du sang périphérique Smear (4422704616) .jpg
frottis de sang périphérique chez les patients atteints de fer anémie par carence en fer. Notez les érythrocytes petits et hypochromes.
spécialités hématologie
Classification et ressources externes (FR)
MeSH D000740
MedlinePlus 000560
eMedicine 198475, 780334 et 780176

il définit anémie (à partir de grec ἀναιμία, anaimìa, "Bloodless"[1]) Réduction pathologique dell 'hémoglobine (Hb) au-dessous des niveaux normaux,[2][3] qui se traduit par une diminution de la capacité du sang à transporter oxygène.[4] Lorsque l'anémie est établie lentement, la symptômes Ils sont souvent vagues et peuvent inclure: sensation de fatigue, faiblesse; essoufflement ou une faible capacité à effectuer des exercices. L'anémie peut également se produire rapidement et se produit lorsque les symptômes sont plus graves et peuvent inclure: confusion, se sentant faible et la soif accrue. L'anémie devrait être importante avant qu'une personne prend une pâle sensiblement. Il peut y avoir des symptômes supplémentaires en fonction de la cause sous-jacente.[5]

la maladie drépanocytaire est considérée comme un autosomique récessive parce que les patients ont deux copies du gène muté, ou sont homozygotes récessifs. Les patients qui ont une condition hétérozygote sont porteurs sains du gène, ils peuvent également transmettre à leurs enfants la maladie.

Il existe trois principaux types d'anémie, classés en fonction de la cause: à cause de la perte de sang, en raison d'une diminution de la production de globules rouges, en raison de la destruction plus de globules rouges. Les causes d'une perte de sang peuvent inclure, entre autres, un traumatisme et saignements gastro-intestinaux. Les causes de la diminution de la production de globules rouges peut être une pénurie de fer, une pénurie de vitamine B12, la thalassémie et une série de néoplasmes la moelle osseuse. En ce qui concerne une plus grande destruction des globules rouges, peut-être la cause d'un certain nombre conditions génétiques comme 'l'anémie falciforme, infections comme paludisme et quelques-uns les maladies auto-immunes. L'anémie peut également être classée en fonction de la taille des globules rouges et la quantité d'hémoglobine présente. Si les globules rouges sont petites, nous parlons l'anémie microcytaire, si elles sont grandes l'anémie macrocytaire et si elles sont de taille normale de l'anémie normocytaire. Chez les hommes diagnostic Elle est basée sur une valeur d'hémoglobine inférieure à 130 ou 140 g / L, tandis que chez les femmes cette valeur doit être inférieure à 120 ou 130 g / L.[5][6] D'autres tests sont ensuite effectués pour déterminer la cause.[5]

Certains groupes de personnes, comme les femmes grossesse, bénéficiant de l'utilisation des pilules de fer pour la prévention.[5][7] Supplémentation, sans déterminer la cause spécifique, n'est pas recommandé. L'utilisation de transfusions sanguines Il est généralement décidé signes et les symptômes du patient.[5] Chez ceux qui sont asymptomatiques, les transfusions ne sont pas recommandés à moins que les taux d'hémoglobine ne tombe pas en dessous de 60 ou 80 g / L.[5][8] Ces recommandations peuvent également demander à certaines personnes avec hémorragie Aiguë en place.[5] l 'Stimulant médicamentsérythropoïèse Ils sont recommandés uniquement pour ceux qui souffrent d'une anémie sévère.[8]

L'anémie est la maladie du sang la plus courante qui touche environ un quart de la population mondiale.[5] L'anémie ferriprive affecte près de 1 milliard de personnes[9] et en 2013 a été la cause d'environ 183 000 morts, un chiffre en baisse par rapport 213.000 décès enregistrés en 1990.[10] Il se produit plus fréquemment chez les femmes que les hommes,[9] chez les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées.[5] L'anémie augmente le coût des soins médicaux et réduit la productivité des personnes en diminuant la capacité de travailler.[6]

épidémiologie

L'anémie est un problème dans la santé mondiale, en particulier chez les enfants. Plusieurs études ont été faites pour comprendre sa propagation dans le monde, vient de quantifier sa présence dans 43% des enfants de moins de 4 ans.[11] Dans le passé, il était une urgence USA autour des années 1960-1970, à la fois pour les enfants et pour les adolescentes en particulier pour la forme appelée L'anémie ferriprive et il y avait une intervention majeure par l'État afin d'équilibrer la situation.[12][13]

Signes et symptômes

anémie
Les symptômes et les signes d'anémie[14]

Souvent, l'anémie passe inaperçue chez beaucoup de gens, et symptômes Ils peuvent être légers ou vagues. la signes et les symptômes peuvent être liés à la cause sous-jacente ou l'anémie elle-même. Le plus souvent, les personnes souffrant d'anémie font état d'une sensation de faiblesse ou fatigue, malaise général et des difficultés de concentration. Il peut également être signalé dyspnée (Essoufflement) à l'effort et le teint pâle caractéristique de cuir et muqueux. En outre, des problèmes peuvent survenir de splénomégalie et la douleur de la hanche gauche (rate) et une faible chaleur corporelle.

Dans les cas d'anémie sévère, le corps peut compenser le manque de capacité de transport oxygène en augmentant le sang débit cardiaque. Par la suite, le patient peut avoir des symptômes tels que palpitations, angine (En cas de cardiopathy pré-existante), claudication intermittente les jambes et les symptômes de insuffisance cardiaque. A l'examen, les signes exposés peuvent inclure pâleur, mais ce n'est pas un signe fiable. Il peut y avoir des signes de causes spécifiques de l'anémie, par exemple, koïlonychie (En cas de carence en fer) jaunisse (Quand les rues est une destruction abondante de globules rouges, comme dans 'anémie hémolytique), Des déformations osseuses (qui se trouve dans la thalassémie majeure) ou ulcères les jambes (en 'l'anémie falciforme).

En cas d'anémie sévère, il peut y avoir des signes d'une circulation hyperkinétique: tachycardie (Fréquence cardiaque rapide), et hypertrophie ventriculaire cardiaque (Agrandissement). Il peut y avoir des signes d'insuffisance cardiaque. L'anémie chronique peut entraîner des troubles du comportement chez les enfants en raison directe du développement neurologique avec facultés affaiblies et réduit le rendement scolaire chez les enfants d'âge scolaire. la le syndrome des jambes sans repos Il est plus fréquent chez les patients souffrant d'anémie par carence en fer.

L'étendue des symptômes ne dépend pas tant sur les valeurs absolues de l'hémoglobine, mais par la vitesse à laquelle elle établit une anémie et par conséquent à partir du moment où le corps doit s'adapter aux variations de son niveau. Une autre indication est donnée par la fragilité de clous qui ont tendance à se fissurer et à se décoller; ils peuvent également prendre une forme caractéristique d'une cuillère, présentant plate ou concave dans le pire des cas (koïlonychie).

diagnostic

limites

Les limites fixées par 'Organisation mondiale de la Santé la concentration en hémoglobine du sang pour le diagnostic de l'anémie sont:[15]

Limites inférieures de concentration d'hémoglobine pour le diagnostic de l'anémie utilisée par l'OMS (1 g / dl = 0,6206 mmol / L)
L'âge ou le sexe Les limites inférieures Hb (g / dl) Les limites inférieures Hb (mmol / L)
Enfants (0,5-5,0 ans) 11.0 6.8
Enfants (5-12 ans) 11.5 7.1
Les adolescents (12-15 ans) 12,0 7.4
Les femmes (> 15 ans) 12,0 7.4
les femmes enceintes 11.0 6.8
Hommes (> 15 ans) 13.0 8.1

Dans la définition, vous pouvez également utiliser deux autres paramètres, tels quehématocrites (Hommes Ht<40%; femmine Ht<37%), in tal caso si parla di oligocitemia ou le nombre de globules rouges, paramètre cependant moins précis.

Le diagnostic différentiel de l'anémie microcytaire

maladie chronique pénurie martiale syndrome myélodysplasique thalassémie
fer sérique diminué diminué augmentation augmentation
transferrine diminué augmentation (saturation < 15%) diminué diminué
ferritine augmentation diminué (< 30 ng/dLl) augmentation augmentation
La biopsie de la moelle osseuse des dépôts de fer dans macrophages Fer déficit stock stock a augmenté
sidéroblastes
stock normal

Classification de l'anémie

Selon le mécanisme

anémie
homéostasie des érythrocytes et de l'hémoglobine
L'anémie pour défaut de fabrication
  1. Les défauts de précurseur hématopoïétique
    • L'anémie aplastique
  2. Les défauts chargés ADN
  3. la formation de défautsHb
    • La carence en fer
  4. déficit D 'OEB
    • L'anémie de la maladie rénale chronique
Anémies pour une plus grande hémolyse
  1. défauts érythrocytaires (anémies hémolytiques intra-corpusculaire)
    • défauts de la membrane
    • défauts enzymatiques
    • défauts d'hémoglobine
  2. de facteurs (hémolytiques les anémies extracorpusculaire)
    • autoanticorps
    • médicaments
    • les maladies infectieuses, septicémie
    • toxique
    • maladies métabolisme
    • Transfusions du groupe sanguin incompatible avec le groupe du sujet
    • (parasitesbabesia, Trypanosoma)
    • déséquilibres osmotiques

En général, le taux d'hémoglobine de fuite est filtré par les reins et cristallise dans les tubules rénaux deviennent souvent la cause d'une nécrose tubulaire, puis insuffisance rénale

L'anémie due à des pertes
  1. saignement chronique (par exemple, hématochésie, gastrorragia)
    • hémorragie aiguë
la subdivision des défauts
  1. Saisie de cellules sanguines dans rate
    • hypersplenism

Selon les données de laboratoire le plus souvent utilisé

l'anémie microcytaire l'anémie normocytaire l'anémie macrocytaire
volume globulaire moyen (MCV)
diminué
VGM normale VGM a augmenté
fer sérique augmenté thalassémie réticulocytes augmentation:
-anémie hémolytique
-l'anémie hémorragique
Réticulocytes normale:
mégaloblastique anémies
fer sérique diminué manque martial diminué réticulocytes:
-l'anémie aplasique
-l'anémie rénale
syndrome myélodysplasique
(Souvent hyperchrome macrocitaria,
parfois normocytaire,
rarement hypochrome)
fer sérique diminué et ferritine augmentation
dans anémies maladie chronique:
inflammatoire, infectieuse, tumorale.
Parfois, ces anémies peuvent être normocitiche
 

complications

L'anémie est souvent une complication d'autres maladies, ce qui aggrave l'état de la personne qui intente des résultats encore mortels comme dans les cas de maladie pulmonaire obstructive chronique et leucémie.

médicaments antianémiques

Les médicaments les plus importants utilisés dans le traitement de l'anémie est le fer, vitamine B12 et l 'acide folique, pour la reconstitution des réserves; au lieu de stimuler la production de globules rouges est utilisé testostérone, nandrolone décanoate, il peut faire pour les formes les plus graves de l'utilisation utile "érythropoïétine et l'IL-3.

notes

  1. ^ anémie, sur Dictionary.com. Récupéré le 7 Juillet, 2014.
  2. ^ anémie, sur http://www.merriam-webster.com/. Récupéré le 7 Juillet, 2014.
  3. ^ dictionnaire médical de Stedman, 28, Philadelphie, Lippincott Williams Wilkins, 2006, p. L'anémie, ISBN 978-0-7817-3390-8.
  4. ^ Bernadette F. Rodak, Hématologie: Principes et applications cliniques, 3e, Philadelphie, Saunders, 2007, p. 220, ISBN 978-1-4160-3006-5.
  5. ^ à b c et fa g h la TG Janz, RL Johnson et SD Rubenstein, L'anémie dans le service d'urgence: évaluation et traitement., en les pratiques de médecine d'urgence, vol. 15, nº 11, novembre 2013, pp. 1-15; Quiz 15-6, PMID 24716235.
  6. ^ à b RE Jr Smith, La charge clinique et économique de l'anémie., en La revue américaine des soins gérés, 16 Questions Suppl, mars 2010, pp. S59-66, PMID 20297873.
  7. ^ Bhutta ZA, JK Das, A Rizvi, MF Gaffey, N Walker, S Horton, Webb P, A Lartey, RE noir, Lancet Nutrition Group Interventions Groupe d'examen et de la mère et de l'étude de la nutrition des enfants, interventions fondées sur des données probantes pour l'amélioration de la nutrition maternelle et infantile: ce qui peut être fait et à quel prix?, en lancette, vol. 382, nº 9890 3 Aou, 2013, pp. 452-77, DOI:10.1016 / S0140-6736 (13) 60996-4, PMID 23746776.
  8. ^ à b Qaseem A, Humphrey LL, N Fitterman, M Starkey, P Shekelle et médecins Comité des lignes directrices cliniques de l'American College of, Traitement de l'anémie chez les patients présentant une maladie cardiaque: un guide de pratique clinique de l'American College of Physicians., en Annales de médecine interne, vol. 159, nº 11, le 3 Décembre 2013, p. 770-9, DOI:10,7326 / 0003-4819-159-11-201312030-00009, PMID 24297193.
  9. ^ à b T Vos, AD Flaxman, M Naghavi, R Lozano, C Michaud, M Ezzati, K Shibuya, JA Salomon, S Abdalla, Victor Aboyans, Jerry Abraham, Ackerman Ilana, Rakesh Aggarwal, Stephanie Y Ahn, Mohammed K Ali, Mohammad A Almazroa Miriam Alvarado, H Ross Anderson, Laurie M Anderson, Kathryn G Andrews, Charles Atkinson, Larry M Baddour, Adil N Bahalim, Suzanne Barker-Collo, Lope H Barrero, David H Bartels, Maria-Gloria Basanez, Amanda Baxter, Michelle L bell et Emelia J Benjamin, Années vécues avec une incapacité (YLD) pour 1160 289 séquelles de maladies et de blessures 1990-2010: une analyse systématique de la charge mondiale de la maladie d'étude 2010, en lancette, vol. 380, nº 9859, le 15 Décembre 2012, p. 2163-96, DOI:10.1016 / S0140-6736 (12) 61729-2, PMID 23245607.
  10. ^ GBD 2013 collaborateurs Mortalité et causes de décès, Mondial, régional et national toutes causes spécifiques sexe-âge et de la mortalité par cause de 240 causes de décès, 1990-2013: une analyse systématique de la charge mondiale de la maladie d'étude 2013., en lancette, vol. 385, nº 9963, le 17 Décembre 2014, p. 117-71, DOI:10.1016 / S0140-6736 (14) 61682-2, PMC 4340604, PMID 25530442.
  11. ^ Ezzati M, Lopez AD, Rodgers A, Vander Hoorn S, Murray CJ, Évaluation comparative des risques de collaboration du Groupe. les principaux facteurs de risque et de la charge mondiale et régionale de la maladie, en Lancet., vol. 360, 2002, pp. 1347-1360.
  12. ^ American Academy of Pediatrics. Comité sur la nutrition, L'enrichissement en fer des préparations pour nourrissons, en pédiatrie, vol. 104, 1999, p. 119-123.
  13. ^ Looker AC, Dallman PR, Carroll MD, Gunter EW, Johnson CL., La prévalence de la carence en fer aux États-Unis., en JAMA., vol. 277, Mars 1997, p. 973-976.
  14. ^ eMedicineHealth> Article de l'anémie Auteur: T. Saimak Nabili, MD, MPH. Editeur: Melissa Conrad Stöppler, MD. Dernière mise à jour Editorial: 12/9/2008. Récupéré le 4 Avril 2009
  15. ^ Organisation mondiale de la Santé, prévalence mondiale de l'anémie 1993-2005 (PDF), Organisation mondiale de la Santé, 2008 ISBN 978-92-4-159665-7.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations sur 'anémie
  • Il contribue à Wiktionary Wiktionnaire Dictionnaire contient le lemme "anémie»
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers sur 'anémie

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4126536-1