19 708 Pages



Les Festes Vénitiennes
(Le festival de Venise)
Les Festes Vénitiennes.jpg
Illustration réimpression livret d'introduction
(à partir de Recueil général des opéra ..., 1714)
langue originale français
sexe opéra-ballet
musique André Campra
brochure Antoine Danchet
édition complète de brochures millésime, Recueil général des opéra ..., 1714
(en ligne en books.google)
actes un prologue
(Modifié plus tard, omis ou remplacé)
trois (Puis, quatre ou cinq) plats principaux
Avant rééd. 17 juin 1710
théâtre Opéra (Palais-Royal) Paris
versions ultérieures
8 juillet 1710
8 août 1710
5 septembre 1710
14 octobre 1710
décembre 1710
caractères
(Cfr. La indication détaillée dans le corps de l'objet)

Les Festes Vénitiennes ( « Le festival de Venise »), le titre maintenant souvent retranscrit avec l'écriture moderne Les Fêtes vénitiennes,[1] Il est un 'opéra-ballet compositeur français d'origine italienne André Campra. Il est divisé en un prologue (parfois par la suite omis, raccourci ou remplacé) et trois (plus tard quatre ou cinq) plats principaux (Ac), toutes brochures Antoine Danchet, et il a reçu la première fois par 'Académie Royale de Musique un Théâtre du Palais-Royal de Paris, 17 Juin 1710. Selon la coutume du temps, il a été mis sur la facture à la définition simple "ballet"[2] mais est en fait l'un des plus importants et des exemples réussis du nouveau genre opératique que les chercheurs appellent opéra-ballet et qui se mettait en place alors sur la scène parisienne.[3]

Caractéristiques et événements historiques

le dix-huitième siècle du public 'Paris Opéra Il se révèle de plus en plus impatient avec le menu proposé par opératique le théâtre, fait presque invariablement tragédies Lyriques placé dans la rainure de guidage principale et consolidée par Lully et Quinault au cours des décennies précédentes.[4] Dans cette situation, la nouveauté représentée par 'opéra-ballet, avec son cadre et ses personnages réalistes moule, et ses intrigues comiques, il a été considéré comme une alternative possible. Les grandes lignes du nouveau genre opératique, alors, était extrêmement flexible: chaque entrée, actes comme on les appelait, il avait intrigue et des personnages indépendants, et les différents plats principaux Ils étaient liés les uns aux autres que par un ténu, évanescente, fil conducteur (dans le cas de Les Festes Vénitiennes, par exemple, le réglage de Venise).[3]

Les travaux de Campra et Danchet avéré très populaire depuis l'immédiat et, par une sorte d'approche par essais et erreurs, il a été soumis à un processus de révision continue, avec le remplacement de divers actes et avec l'ajout de nouvelles, quand il semblait que certains d'entre eux ou le travail dans son ensemble est en train de perdre des points dans l'intérêt du public.[4] Entre Campra et Danchet Juin et Décembre travaillé sur un total de deux prologues et huit[5] plats principaux et le travail est resté en panneau d'affichage pour plusieurs dizaines de représentations, ayant déjà atteint la cinquante et unième le 14 Octobre, lorsque l'organisation a été donnée d'un prologue, en abrégé, et quatre plats principaux[6] (Ce qui était alors devenu cinq au mois de Décembre).

Après le succès sans précédent de 1710-1711, le travail a été pris de façon régulière sur une période de cinquante ans, même avec d'autres modifications de nell'assetto plats principaux (1712, 1713, 1721, 1731-1732, 1740, 1750-1751 1759), et a fourni un excellent matériel exécutif sur lequel mesurer, dans presque tous les grands artistes qui étaient présents au stade de la 'Opéra dans la même période.[7] Lors de sa sortie d'archives, il avait atteint le nombre impressionnant d'environ trois cents représentations.[8]

rôles

caractères[9] voix type de Interprètes du premier
17 juin 1710[10]
(Réalisateur: Louis de La Coste)
prologue: Le Triomphe de la Folie sur la Raison Dans Le temps de Carnaval
( « La folie du triomphe sur la raison dans le temps du carnaval »)
la folie soprano Marie-Catherine Poussin
la raison soprano mlle Desmatins
le Carnaval basse-taille
(Low-chanteur / baryton)
Gabriel-Vincent Thévenard
Héraclite basse-taille Charles Hardouin
Démocrite Taille (baritenor) Louis Mantienne
premier entrée: Les parties des barqueroles ( « La fête des bateaux »)
Docteur vénitien basse-taille 'Père' Jean Dun
Lilla, jeune gondolier soprano Dun mlle
Damiro, amant Lille haute-contre Jacques Cochereau
représentant Gondoliera Victoria soprano Mlle Hacqueville (ou D'Huqueville)
gondolier haute-contre Guesdon
second entrée: Les sérénades Et Les Joueurs ( « Les sérénades et les joueurs »)
Léandre, jeune Français en amour avec Irène basse-taille Gabriel-Vincent Thévenard
Isabelle, amoureux de Venise Léandre soprano Françoise Journet
Lucile, amoureux de Venise Léandre soprano Mlle Pestel
Irène, vénitienne aimé par Léandre soprano Dun mlle
La Fortuna soprano Françoise Dujardin
Suiveur de Fortuna haute-contre M. Buseau
troisième entrée: Les Saltinbanques de la place St Marc ou L'Amour saltinbanque
( "Les acrobates Piazza San Marco, ou Amor") saltimbanque
Filindo, la tête d'acrobates basse-taille Charles Hardouin
Eraste, jeune Français amoureux de Leonora haute-contre Jacques Cochereau
Leonora, un jeune Vénitien soprano Marie-Catherine Poussin
Nerine, surveillant des Leonore (travesti) Taille Louis Mantienne
L'amour bateleur (travesti) soprano Dun mlle
premier entrée ajouté plus tard:
Les fêtes marines ( « La fête de fruits de mer »)[11]
Première représentation:
8 juillet 1710[10]
Astophe, de Venise basse-taille Jean Dun 'père'
Dorante, amoureux de Céphise,
déguisé en marin
haute-contre Jacques Cochereau
Céphise, de Venise soprano Françoise Journet
Doris, la Cephise suivante soprano Dun mlle
marin haute-contre Guesdon
second entrée ajouté plus tard:
Le Bal ou Le Maître à danser ( « La danse, ou professeur de danse »)[12]
Première représentation:
8 août 1710[10]
Alamir, prince polonais basse-taille Gabriel-Vincent Thévenard
Themir, gentilhomme de la Alamir suivante
déguisé en prince polonais
haute-contre Buseau
Iphise, de Venise soprano Françoise Journet
Maître de musique Taille[13] Louis Mantienne
Professeur de danse danseur/Taille[13] François-Robert Marcel[14]
masque haute-contre (Non représenté)
troisième entrée ajouté plus tard:
Les Devins de la Place St Marc ( « Square augures de« Saint-Marc)[15]
Première représentation:
5 septembre 1710[10]
Leandre, chevalier français basse-taille Gabriel-Vincent Thévenard
Zélie soprano Marie-Catherine Poussin
gitan soprano Dun mlle
quatrième entrée ajouté plus tard:
L'Opéra ou Le maître à chanter ( « Le travail, ou le professeur de chant »)[16]
Première représentation:
14 octobre 1710[10]
Damire, dames napolitaines (Borea)[17] basse-taille Charles Hardouin
Adolphe, un ami napolitain Damiro haute-contre Buseau
Acteur de l'interprète Teatro dell'Opera di Zefiro[18] haute-contre Buseau
Léontine, Opera (actrice Flora)[17] soprano Françoise Journet
Lucie, autre actrice Opéra (bergère)[17] soprano Dun mlle
professeur de chant haute-contre (Non représenté)
Rodolphe basse-taille Courteil
cinquième entrée ajouté plus tard:
Le Triomphe de la Folie (Triomphe « La folie »)[19]
Première représentation:
décembre 1710[10]
arlequin danseur /Taille François Dumoulin[20]
la folie soprano Marie-Catherine Poussin
médecin basse-taille Jean Dun 'père'
espagnol haute-contre Jacques Cochereau
français basse-taille Gabriel-Vincent Thévenard
Colombine soprano Dun mlle
autre espagnol Taille ?
espagnol soprano ?

notes

  1. ^ Le plus souvent utilisé en train d'écrire, conformément aux règles de français Aujourd'hui, il estFêtes« Sur le site de »festes» .La écriture moderne est adopté, par exemple, de Le New Grove Dictionary of Opera, de Le magazine de l'opéra baroque et dictionnairique. La version « festes », cependant, est encore utilisé par Lajarte et Pitou et semble attestée par les sources les plus anciennes disponibles en ligne, comment les différents scores indiqués dans la bibliographie, la brochure publiée en 1750 par Delormel (Tous les travaux sur le site Gallica, Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France) Le livret original comme en témoigne Maurice Barthélémy dans son Catalogue des printed Musicaux Anciens du Conservatoire Royal de Musique de Liège, Liège, Mardaga, 1992, p. 34 (ISBN 2-87009-521-X), et la collection de livres publiés par Christoph Ballard en 1714 en Recueil général ... (Les deux dernières sources, la première en partie seulement, peut être consulté à books.google.com). Ce ne fut qu'après 1750, suite à la diffusion (et application) de la troisième édition du Dictionnaire de l'Académie française, que la nouvelle écriture »a commencé à de fêtes progressivement dans l'usage commun, comme vous pouvez également consulter le livret publié par réimprimer Delormel en 1759, cette fois avec le titre mis à jour (le titre est reproduit dans Le magazine de l'opéra baroque).
  2. ^ Voir. Les sources imprimées mentionnées ci-dessus.
  3. ^ à b Anthony.
  4. ^ à b Pitou, p. 223.
  5. ^ Anthony réduit à sept le nombre total d'entrées traitées, mais en fait, il était huit, comme analytiquement indiqué dans le tableau ci-dessous. Le deuxième prologue était autre, mais une version coupée de la première.
  6. ^ Le professeur Anthony écrit que, selon « éditions imprimées de Ballard », la date de la version à l'occasion de la représentation cinquante et unième 14 (et non 10) en Octobre 1710 avait une structure en cinq plats principaux, y compris de Les sérénades Et Les Joueurs (Qui avait été supprimé du mois précédent). Bien qu'il n'a pas été possible de vérifier directement le livret imprimé de 1710, sans doute l'affirmation d'Anthony ne sont pas d'accord avec les autres sources mentionnées dans cet article, et au-dessus des conflits avec la publication, également publié par Ballard en 1714, et contenant, entre autres, les brochures de tous plats principaux le travail, qui, en ce qui concerne la représentation cinquante et unième, montre une structure en un prologue et les quatre suivantes plats principaux: Les devins, premier entrée, L'Amour saltinbanque, d'autre part, l'Opéra, troisième et Le bal, quatrième (Recueil général des opéra ..., p. 132).
  7. ^ Pitou, p. 224; Anthony; Lajarte, p. 113.
  8. ^ Le magazine de l'opéra baroque.
  9. ^ Selon le Rapports généraux Opéra Des ....
  10. ^ à b c et fa sources: Le magazine de l'opéra baroque, page: Les Fêtes vénitiennes et Parfaict.
  11. ^ cette entrée Il a été remplacé Les parties des barquerolles la dixième représentation.
  12. ^ la danse Il a été présenté comme une nouvelle seconde entrée, contextuellement à la suppression du prologue, la représentation vingt-troisième.
  13. ^ à b Parfois appelé parties par haute-contre, le rôle des enseignants, la musique et la danse, sont écrits dans la partition des effets ténor clé.
  14. ^ Marcel était pas un chanteur de profession, mais une composante importante de la troupe de danse, évidemment considéré comme apte à jouer un professeur de danse.
  15. ^ Cette entrée a été remplacé Les sérénades Et Les Joueurs la représentation trente-quatrième.
  16. ^ cette entrée, qui comprend également, comme théâtre dans le théâtre, un autre opéra en miniature Le Ballet de Flore ( « Le ballet de la flore »), a été remplacé dans Les fêtes marines la représentation cinquante et unième quand même le prologue a été restauré, mais dans une version abrégée.
  17. ^ à b c Entre parenthèses le rôle joué par le caractère nell'operina métathéâtrale Le Ballet de Flore, représentés au sein de dell 'entrée.
  18. ^ Zephyr est un personnage dell'operina métathéâtrale Le Ballet de Flore, représentés au sein de dell 'entrée.
  19. ^ La petite « comédie » Le Triomphe de la Folie Il a été ajouté à Les Festes Vénitiennes Il est son dernier entrée au cours du mois de Décembre quand le travail avait déjà été atteint, entre Juin et Novembre, la beauté de soixante-six représentations.
  20. ^ Lajarte, p. 113. François Dumoulin était pas un chanteur de profession, mais une composante du premier étage ballet, avec ses trois frères / Henri-frères, Pierre et David.

Bibliographie et sources en ligne

  • Feuille Vintage Musique:
    • Les Barquerolles Entrée, manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de France (Accès gratuit en ligne en Gallica - B.N.F.)
    • Festivités Marine Entrée, manuscrit à la Bibliothèque nationale de France (accès gratuit en ligne en Gallica - B.N.F.)
    • Le Bal // // // entrée nouvelle // AJOUTÉE aux Festes Vénitiennes // // // Par M. Campra, manuscrit à la Bibliothèque nationale de France (accès gratuit en ligne en Gallica - B.N.F.)
    • Le Triomphe de la folie, mal de comédies [Sic] en musique par Monsieur Campra, Paris, Ballard, 1711 (disponible gratuitement en ligne à Gallica - B.N.F.)
    • Les Festes Vénitiennes, Ballet en Musique, par Monsieur Campra, Maître de Musique de la Chapelle du Roy; Represente verser première la Fois, par l'Académie Royale de Musique. Le Mardy-septième Juin dix 1710. à la Remise Conforme au Théâtre du 14 Juin 1731 Jeudy, Paris, Ballard, 1731 (disponible gratuitement en ligne à Gallica - B.N.F.)
  • (FR) James R. Anthony, Vénitiennes kermesses, Les, Stanley Sadie (ed) The New Grove Dictionary of Opera, Grove (Oxford University Press), New York, 1997, II, p. 175-176, ISBN 978-0-19-522186-2
  • (FR) Opéra de Paris (directeur Jean-Nicolas de Francine) Recueil général des opère par réprésentez l'Académie Royale de Musique, fils DEPUIS Etablissement. Tome Dixième, Paris, Ballard, 1714, pp. 129-252 (disponible gratuitement en ligne en books.google)
  • (FR) Théodore de Lajarte, Bibliothèque du Théâtre Musicale de l'Opéra. Catalogue Historique, Chronologique, anecdotique, Tome 1, Paris, Librairie des bibliophiles, 1878 à nomen, pp. 111-114 (accessible en ligne en Internet Archive).
  • Raffaele Mellace, Vénitiennes kermesses, Les, Gelli Piero et Filippo Poletti, dictionnairique. 2008, Milan, Baldini Castoldi Dalai, 2007, pp. 469-470, ISBN 978-88-6073-184-5 (jeu en ligne en Operamanager.com.)
  • (FR) Et Claude François Parfaict, Dictionnaire des Théâtres de Paris, les pièces Toutes Contenant ici were Jusqu'a présent sur représentées les François et Théâtreset Différents sur de l'Académie Celui Royale de Musique ..., Paris, Rozet, 1767, VI, p. 115-129 (disponible gratuitement en ligne en books.google)
  • (FR) Spire Pitou, L'Opéra de Paris. Encyclopédie des opéras, des ballets, compositeurs et interprètes - Genèse et gloire, 1671-1715, Greenwood Press, Westport / Londres, 1983 (ISBN 0-313-21420-4)
  • (FR) Le magazine de l'opéra baroque, page: Les Fêtes vénitiennes, operabaroque.fr.
  • Amadeus almanach, amadeusonline.net.
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller