s
19 708 Pages

Héraclide de Pontus
édition 1593 les écrits de Héraclide

Héraclide de Pontus (en grec ancien: Ἡρακλείδης de Ποντικός, Héraclide I Pontikos; Héraclée, 385 BC - Athènes, 322 BC ou 310 BC[1]) Ce fut un philosophe et astronome grec ancien, contemporaine Eudosso di Cnido.

biographie

Fils de Euthyphron, Héraclide venait d'une famille noble et riche Héraclée, une ville grecque sur la côte sud de mer noire et il a proclamé sa descente d'un des fondateurs de la ville.

Sa date de naissance peut être déduit de ses relations avec les différents membres de l'Académie - ce fut probablement un disciple de Platon, qui l'a envoyé à impression de se procurer les œuvres de Antimaque - et sa déclaration selon laquelle il a été témoin de la destruction de la ville de Elice en Achaïe par un tremblement de terre (373 BC). Entre autres choses, ils sont des anecdotes connues si richement, très gras et majestueux était vêtu, ce qui lui a valu le surnom Pompikos ( "Stately, magnifique") au lieu de Pontikos par les Athéniens.

A la mort de Speusippus (339 BC), Héraclide a été l'un des candidats pour lui succéder, mais Senocrate Il a gagné par une poignée de voix, après Héraclide est retourné dans sa ville natale, où il est mort quelque temps plus tard.

travaux

Héraclide était l'auteur des dialogues - pour nous presque complètement perdu - la dialectique, éthique, histoire littéraire et philologie, Il se classe comme un auteur très polyvalent et très prolifique pour ce qui concerne la philosophie, la mathématiques, la musique, la grammaire, la physique, la histoire et rhétorique.

Diogene Laerzio[2] il fournit la liste complète:

  • Travaux d'éthique: la justice (3 livres); sur la tempérance; sur la piété (5 livres); le courage; Sur les vertus en général; le bonheur; le gouvernement; continuer à lire; sur les noms; concordance; Sull'involontarietà; Sur l'amour et Clinia.
  • Travaux physiques: la raison; Sur l'âme; la nature; sur les photos; contre Démocrite; Sur les phénomènes célestes; Sur les choses au sol; Parmi les différents types de vie (2 livres); Sur les causes des maladies; del Bene; Contre les doctrines de Zénon; Contre les doctrines du Meno.
  • Grammaire et de travaux Littérature: L'âge d'Homère et Hésiode (2 livres); Sur Archiloque et Homer (2 livres); Sur passages Euripide et Sophocle (3 livres); Solutions homériques Les mystères (2 livres); Sur théorèmes; sur les trois poètes tragiques; caractères; Sur la poésie et des poètes; Sur la prédiction; exposition Héraclite (4 livres); Expositions contre Démocrite; eristici de problèmes Solution (2 livres); Logic propositions; sur les espèces; admonestations; Répondre à Dionisio.
  • Travaux: rhétoriques En parler en public, Protagoras; Sur l'histoire; sur les Pythagoriciens; sur les découvertes.

pensée

comme pythagoriciens Iceta de Syracuse et Ecfanto, Héraclide croyaient que le mouvement quotidien apparent des étoiles que vous étiez à la rotation de la terre sur son axe une fois par jour. Ce point de vue contredit le modèle aristotélicien univers que la Terre était immobile au centre de l'univers, les étoiles fixes vont passer à l'unisson autour de la Terre et les planètes (étoiles « errance ») se déplacent chacun d'un mouvement propre. Bien que certains historiens[3] Ils ont proposé que Héraclide a enseigné que Vénus et mercure tournent autour de la soleil, un examen approfondi des sources a jugé que « nulle part dans la littérature ancienne a rapporté que Heraclides Pontus il y a un élément clair qui vous fait penser son soutien à tout type de vue héliocentrique. »[4]

Il semble que Héraclide était également intéressé par l'occulte. Il se concentra notamment sur l'explication des états de transe, visions, prophéties (vu comme une punition des dieux) et réincarnation.[5]

Il est particulièrement important pour les historiens, enfin, est sa célèbre déclaration Rome Il était une ville grecque.

notes

  1. ^ Tiziano Dorandi, Chapitre 2: Chronologie, Keimpe dans Algra et al. (Eds), Cambridge Histoire de la philosophie hellénistique, Cambridge University Press, 1999, p. 48, ISBN 0-521-25028-5.
  2. ^ V, 86-88.
  3. ^ (FR) Thomas L. Heath, Une histoire des mathématiques grecques: De Thales à Euclide, vol. 1, Oxford, Clarendon Press, 1921, pp. 312; 316-317. Récupéré 24 Septembre, ici à 2015.
  4. ^ (FR) Bruce S. Eastwood, Héraclide et héliocentrisme: textes, schémas et Interprétations, en Journal pour l'histoire de l'astronomie, nº 23, 1992, pp. 233-260, p. 256.
  5. ^ (FR) Le Dictionnaire biographique Hutchinson scientifique, « Heraklides de Pontique ».

bibliographie

sources primaires
  • Diogene Laerzio, Vies des Philosophes, V 86-93.
sources secondaires
  • (FR) William Smith (Eds), Héraclide, en Dictionnaire de Biographie grecque et romaine et de la mythologie, 1870.
  • (FR) Godfrey Evans, Astronomie de Héraclide Pontique, en « Trimestriel classique », nº 20, 1970, pp. 102-111. Récupéré 24 Septembre, ici à 2015.
  • (FR) Otto Neugebauer, Sur la théorie Prétendument héliocentrique de Vénus par Héraclide du Pont, en "American Journal of philologie", nº 93, 1972, pp. 600-601.
  • (FR) Paul Tannery, Sur Héraclide du Pont, en "Revue des études grecques", nº 12, 1899, pp. 305-311.
  • (DE) Fritz Wehrli, Die Schule des Aristoteles: Heraklides Pontikos, vol. 7, 2e éd., Bâle, Schwabe AG, 1969 ISBN 3-7965-0280-6. ISBN 978-3-7965-0280-4.
  • (FR) Eckart Schütrumpf (ed) Héraclide de Pontus. Textes et traductions, Traduction de Peter Stork, Jan van Ophuijsen et Susan Prince, Piscataway (New Jersey), Transaction Publishers, 2008 ISBN 978-1-4128-0721-0.
  • (FR) H. B. Gottschalk, Héraclide de Pontus, Oxford, Clarendon Press, 1980 ISBN 0-19-814021-5.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Héraclide de Pontus

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR27866092 · LCCN: (FRn98086562 · ISNI: (FR0000 0001 1611 9434 · GND: (DE118710621 · BNF: (FRcb123616572 (Date) · BAV: ADV10277437 · LCRE: cnp00398606