s
19 708 Pages

Evemero de Messine (en grec ancien: Εὐήμερος, « Happy », « prospère » en latin: Euhemerus; Messina ou Agrigente, 330 BC à propos - Alexandrie, 250 BC A propos) il a été philosophe, mythographe et historique grec ancien, la cour de le Bane, roi de Macédoine.

biographie

Le lieu de naissance a été discuté selon les sources demandes: la plupart des indigènes de Messine Says, mais Clemente Alessandrino et Arnobio les dégâts d'origine Agrigente (Sauf si vous bien natif dit Messène et colon Messina)[1].
contemporain Dicearco da Messina, Il a vécu dans la période immédiatement après la mort de Alessandro Magno et était voyageur fréquent. Il est témoin comme ami Cassandre, devenir Roi de Macédoine à la suite des nombreuses conspirations entre Diadoques. Au nom de l'influent bienfaiteur il a fait de nombreux voyages qui l'a conduit jusqu'à ce que 'océan Indien[2].
Après le voyage, peut-être dans la région arabe, il est revenu après un long voyage à Alexandrie où il a écrit Histoire sacrée, travail qui a attiré de vives critiques de la Callimaco[3].

la Histoire sacrée

Le travail ne nous est parvenue que dans des fragments tradition indirect[4], dont sont rapportés les plus visibles par Diodore de Sicile[5] et la traduction du travail latin accompli par Ennio et il nous est venu dans un grand fragment rendu à son tour de Lattanzio[6]Le texte de Evemero, cependant, a été structuré en trois livres[7].
Le titre Ἱερὰ ἀναγραφή ( "Hierà anagraphé", tel que traduit par Ennio Histoire sacrée[8]) Est problématique: l'adjectif sacré et un second terme dans l'historiographie grecque indique un lexique s'inscrire ou transcription créer un court-circuit apparent par rapport à l'objet sémantique de l'historiographie Thucydide.
Dans ce travail, il a été inclus dans le guide pour un voyage imaginaire, la présentation d'un ville idéale, panchaea, situé dans un îlot de 'océan Indien et commandé en fonction d'un collectiviste.
Dans le premier livre, Evemero dit d'être parti de l'Arabie à la tête d'exploration dans l'océan Indien. Après avoir perdu la route, l'expédition a débarqué en vue d'un archipel dont l'île principale était panchaea ou Iera.
Elle a été suivie d'une description de merveilles île, remarquable pour ses aspects naturels et les coutumes religieuses particulières des habitants. Iera-panchaea, une île riche en arbres d'encens sacrés et d'autres espèces végétales adaptées aux sacrifices et rites religieux, était près de 36 kilomètres de large et a une courte distance à une autre île qui servait de cimetière royal. Les Pancei étaient non seulement indigènes, mais aussi de l'Est, comme Oceaniti et les Indiens et les Scythes et Crétois (personnes tellement sages) et a vécu dans la capitale, Panara, qui avait ses propres lois et n'a pas été gouvernée par un roi, mais trois magistrats annuels, qui ont pris soin de la justice ordinaire assistée par des prêtres. A 10 kilomètres de Panara avait été érigée, sur une plaine, le temple de Zeus Trifilio, à savoir les trois tribus primitives de l'île, le Pancei, le Oceaniti et Doi. La zone du temple, qui est décrit en détail, était très riche en flore et la faune, ainsi que remarquable était le temple, 60 mètres de long et qui est accessible par une longue avenue de 720 mètres de large et 30 Dominava la plaine du mont Olympe Trifilio , qui abrite les premiers habitants de l'île et les observatoires astronomiques naturels. En plus Panara, l'île avait comme une ville notable Iracia, Dalis et Oceanis.
Evemero avait alors de consacrer le deuxième livre à la description régime politique, la constitution et la société de panchaea.
La société est tripartite: la première « caste », l'un des prêtres, ce fut la conduite des affaires publiques et des litiges juridiques. La deuxième « caste », les agriculteurs, a été chargé de travailler la terre et le stockage des produits à usage commun: comme une incitation à travailler, les prêtres stilavano un classement des plus méritants, dont le premier a reçu un prix. caste dernière était celle des soldats, qui, salariés par l'Etat, protégé du pays vivant dans des camps fixes et enlever les brigands qui, dans une région du pays, attaquant les agriculteurs. arme principale de la guerre, comme dans Grèce Homer, était le wagon. On a ensuite assisté, dans la description de l'entreprise, une grande partie consacrée à l'île et des produits métalliques aux coutumes vestimentaires de Pancei.
Le troisième livre, finalement tenu l'argument à partir duquel l'ensemble du travail a tiré le nom et le « but » politique: la religion idéale de Pancei, narré dans un modèle mythographique.
De retour au temple de Zeus Trifilio, la description Evemero décrit brièvement le culte rendu aux dieux par Pancei et la structure interne du temple, dans lequel a été placé un Stèle d'or qui portait inscrit à hiéroglyphique, les entreprises des dieux que les prêtres chantent hymnes et les rites divins. Selon la caste sacerdotale de panchaea, les dieux sont nés en Crète et avaient été menées dans panchaea le grand roi Zeus, dont la généalogie Evemero raconte et les entreprises. Après avoir habité à présenter des modèles complexes de puissance qui a conduit à Uranus pour devenir le premier roi du monde habité, et d'être honoré pour sa connaissance de l'astronomie comme un dieu du ciel, Evemero rapporte que Chrono, plus jeune fils d'Uranus, a évincé l'héritier légitime, son frère Titan, après une guerre et a épousé Rea-Opis, sa sœur, le père Zeus, il était et Poséidon. Dernier grand roi était en fait Zeus, fils de Cronos, qui a libéré frères et oncles de la prison où Cronos les avait forcés et, avec plusieurs mariages, il a obtenu de nombreux descendants. Assured l'alliance avec Belo, roi de Babylone, Zeus puis conquis Syrie et Cilicie, et l 'Egypte, où il a reçu le titre honorifique de Ammon et par ce nom, il a été honoré sous la forme d'un bélier, comme dans la bataille porte un casque d'or orné précisément de cornes de bélier. Fait cinq fois la terre et beneficatala avec des graines de la civilisation et la religion, Zeus, tard dans la vie, avant sa mort, en effet conduit à panchaea ses descendants, qui ont quitté fonctions spécifiques du gouvernement: son frère Poséidon maîtresse des mers, routes maritimes, ainsi que Ade a pris en charge des rites des morts et de l'administration et Ermes Il a présidé l'alphabétisation et la diffusion de la culture. Mort Zeus, qui avait gravé sur un or Stèle ses exploits et ses ancêtres, il a été érigé un temple de Zeus précisément Trifilio, et Hermès gravé sur les entreprises Stèle de ses descendants qui, comme lui sont honorés comme par des hommes pour les grandes entreprises.

L'interprétation evemeristica

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: évhémérisme.

Il est donc présent dans Evemero interprétation rationaliste de la nature des dieux, selon laquelle ils étaient à l'origine des hommes très puissants qui avaient acquis par la suite la vénération de ses concitoyens; d'où le terme évhémérisme pour décrire cette théorie. Evemero est rapidement devenu célèbre en raison de sa théorie, la 'évhémérisme, c'est l'explication rationaliste de la genèse des dieux. Si son travail, comme celui des autres historiens de son temps, a été rapidement éclipsée par Roman d'Alexandre, ses idées ont été largement rapportées, et grâce à 'Euhemerus de Ennio Ils ont été intégrés dans la théologie des Romains période augustéenne.
Evemero n'est pas le seul et certainement pas les meilleurs historiens connus "utopique« Ou la romance. L'approche ethnographique Ses son contemporain Hécatée d'Abdère, auteur d'une monographie les Égyptiens aussi devenu une source citée par Diodore de Sicile. De Ecateo il obtient aussi un goût pour le mélange des données ethnographiques et son contexte historique, en accord avec le profil des mémoires de l'époque hellénistique, ne sont pas particulièrement intéressés à signaler un récit véridique, comment éveiller les émotions que le joueur siècle demandes précédentes ont été dans les représentations dramatiques, en se concentrant sur les détails exotiques et de fiction.

notes

  1. ^ Diodore, VI 1, 1; Plutarque, De Isis et Osiris, 23 (360A); Strabon, 4 II.
  2. ^ Diodore, VI 1, 4.
  3. ^ Voir. Giambi, 10.
  4. ^ FGrHist 63, F 30/01 J.
  5. ^ V, 41-46; VI 1.
  6. ^ Divinae Institutiones, Le 13, 14; Le 14, 7 et 10 à 12; I 11, 34-35, 45-46, 63; I 13, 2; Le 17, 10; Le 22, 21-27.
  7. ^ Voir. Ateneo, XIV 658ef.
  8. ^ Lattanzio, Divinae Institutiones, 11, 45.

bibliographie

  • Marcus Winiarczyk (ed) Euhemeri Messenii Reliquiae, Leipzig-Stuttgart, Bibliotheca scriptorum et graecorum romanorum Teubner, 1991 ISBN 3-8154-1957-3. (Contient les textes des témoignages de Evemero et tous les fragments de son œuvre)
  • Francesco Carubia, auteurs classiques grecs en Sicile, Catania, Editions Bohemians 1996 SBN IT \ ICCU \ LO1 \ 0422100.
  • Pietro Saccà, Evemero de Messine, Messina, Ferrara, 1963 SBN IT \ ICCU \ PAL \ 0077436.
  • Giovanna Vallauri Evemero de Messène, Turin, Giappichelli, 1956 SBN IT \ ICCU \ PAL \ 0138696.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Evemero

liens externes

  • Le choix des textes Euhemerus, CSUN (California State University, Northridge).
autorités de contrôle VIAF: (FR174705349 · LCCN: (FRno92003454 · ISNI: (FR0000 0000 8014 9534 · GND: (DE11868261X · BNF: (FRcb123638484 (Date) · BAV: ADV10190097 · LCRE: cnp00584824

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez