s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous cherchez le disciple péripatétique et ami Aristote nommé Eudème, voir Eudème de Rhodes.

Eudème de Chypre (Chypre, ... - 352 BC A propos) il a été philosophe grec ancien universitaire vécu IV siècle avant JC ami et condisciple de Aristote [1].

Nouvelles pauvres sur sa vie où élément important est payé par son amitié avec Aristote quand il a assisté avec qu'Eudème l'Académie platonicienne. Diogene Laerzio certifie que Aristote aurait constitué un réconfortant le dialogue "qu'Eudème [2] pour sa mort Plutarque associé à l'expédition de dione au libre Syracuse le tyran Dionisio les jeunes après le deuxième échec de l'effort politique Platon. La société Dioné a réuni des hommes politiques et philosophes parmi eux, dit Plutarque,

« Qu'Eudème de Chypre, pour qui, mort, Aristote compose le dialogue du Περί [3] »

D'autres témoignages que nous trouvons dans Cicéron qui stipule que Aristote raconte comment voyager son ami vers qu'Eudème Macédoine Il est tombé malade Thessalie dans la ville de Fere où trônait le tyran cruel Alexandre. Qu'Eudème mourir avait une vision dans un rêve d'un jeune homme qui avait prédit qu'il serait guéri, que le tyran allait mourir et qu'il retournerait au bout de cinq ans à la maison. Les deux premières prophéties se réalisèrent immédiatement alors que le troisième ne semble pas se rendre compte: qu'Eudème fait qu'il était en Sicile suite Dioné est mort dans la bataille à Syracuse. [4] Cet événement fait a été réalisée confirmant la prophétie parce que, selon la pensée platonicienne d'abord partagée par le jeune Aristote, à la mort du corps l'âme de qu'Eudème pouvait rentrer chez eux. [5]

notes

  1. ^ À ne pas confondre avec Eudème de Rhodes disciple et ami d'Aristote (F. Schoell, Histoire de la littérature grecque profane, Venise 1827, p.151)
  2. ^ Diogene Laerzio indique sous le titre Περί ψυχῆς (The Soul) (Classé n ° 13)
  3. ^ Dans Enrico Berti, La philosophie de la « première » Aristote, Vita e Pensiero, 1997 p.351
  4. ^ Cicéron, De divinatione, 1, 25, 53
  5. ^ E. Berti, Op. Cit. ibid