s
19 708 Pages

Antonino (... - ...) il a été philosophe grec ancien, néoplatonicienne, vécu IVe siècle après J.-C..

Fils de philosophes et Eustace Sosipatra, personnage légendaire qui raconte le sophiste et historien Eunape [1], contemporaine Hypatie, Il a vécu comme une sorte d'ermite à payer Canopus en Egypte où se trouvaient d'Alexandrie ses coreligionnaires de le consulter.[2]

Il vivait presque exclusivement consacré à la direction de ses disciples, fortement liée à paganisme, de manière à être considéré comme l'un des centres spirituels de résistance païenne à l'évangélisation de l'Egypte. Antonino cependant, n'a jamais exprimé des vues sur les questions divines et Eunape souligne qu'il s'abstenir de rituels théurgiques, peut-être parce qu'il s'inquiétait de l'opposition à ces pratiques impériale.[3] Mais les disciples de Antonino dans les années 360-390 ont été activement dédiées au culte de Sérapis et Isis en Menouthis [4]

Antonino, de la conduite morale exemplaire, a également été salué comme un prophète bien qui a été dit avoir été en mesure de prédire qu'après sa mort le grand Temple de Sérapis, Alexandrie, serait détruite, comme d'ailleurs arrivé, comme « quelque chose de monstrueux et sans forme ».[5]

notes

  1. ^ Eunape, La vie des Philosophes (VI.9 ff.)
  2. ^ questions néoplatoniciens, Université de Catane, 1988 p.49
  3. ^ Edward Jay Watts, (2006), la ville et l'école à Athènes et fin de l'Antiquité Alexandrie, pp. 188-190. University of California Press
  4. ^ Karl Baus, Eugen Ewig, Histoire de l'église, Volume 2, Editorial Jaca Book, 1992 p.201
  5. ^ Sosipatra et Antonino éclairés philosophes et des prophètes

bibliographie