19 708 Pages

Démonax (en grec ancien: Δημώναξ, Démonax; Chypre, 70 - Athènes, 170) Ce fut un philosophe grec ancien cynique la Deuxième siècle de notre ère, Elle se souvenait de sa vie austère.

sources

La seule source disponible pour nous sur la vie Démonax est la biographie (Δημώνακτος Βίος) Écrit par Luciano di Samosata autour 170 apr. J.-C.[1]. Démonax est en fait mentionné par aucun autre auteur de tout Deuxième siècle de notre ère; Il est rappelé que par Eunape[2], un historique IVe siècle, qui, à son tour, il cite cependant biographie Luciano. Luciano a parlé de Démonax en termes très flatteurs qui contrastent nettement avec les jugements désobligeants sur cyniques en général[3] ou Agathobule et Peregrino Proteo[4], philosophes cyniques détestés par Luciano. Le suspect Démonax avait jamais existé et qu'il a été créé par Luciano pour anticinica controverse[5] est usurpée par le fait qui ont été transmis de toute façon, dans des anthologies compilées par rhéteurs des siècles suivants, dictons attribués à Démonax qui ne figurent pas dans le travail de Luciano[6].

biographie

Démonax est né à Chypre autour 70 après Jésus-Christ[7] dans une famille « ne cache pas la dignité civile et la richesse »[8]. L'amour pour la philosophie l'a incité à devenir philosophe; il a étudié sous certains des meilleurs philosophes de son temps, y compris Agathobule, Demetrius le cynique et Epictète. Il a déménagé à Athènes, où il semble que d'abord été considéré avec hostilité par les Athéniens pour son agnosticisme apparente[9]; mais finalement, il a gagné le respect de son caractère déterminé. Il a commenté Luciano:

« Démonax pas réconforté par [éloquence et la sagesse], mais entraîné par un certain son sens du beau, et un amour inné que dès l'enfance, il avait à la philosophie, ne pas tenir compte tous les biens de l'homme, ne voulait pas une autre de ne jamais être libre et parler librement et préserver un exemple vie juste, pur, sans reproche, il était une amende à ceux qui le vit et l'entendit pour son intelligence et de la vérité en philosophant. »

(Lucianus, Démonax de la vie, 3; traduction Luigi Settembrini)

Il est décrit par Luciano comme un homme équilibré, un ennemi de contrastes, capable de résoudre les conflits familiaux et rétablir l'harmonie entre mari et femme ou entre frères après une dispute[10]. Luciano par rapport à Démonax Socrate et Diogène, philosophes être plus admirés aussi par la même Démonax, qui, cependant, ajouté à l'amour Aristippo[11].

Il allait mourir pour le centenaire volontairement renoncé à se nourrir quand il a senti qu'il ne pouvait plus être auto-suffisante. Il voulait rejeter l'enterrement parce que son corps a été utilisé par les vers et les oiseaux, mais les Athéniens disattesero à ces intentions et lui a fait un enterrement somptueux[12].

Remerciements

Un Démonax a intitulé une cratère lune.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: cratères (C-F) § D.

notes

  1. ^ Lucianus, Démonax de la vie. traduction Luigi Settembrini, Firenze: Le Monnier, 1862, Vol II p.. 216-225 (en ligne)
  2. ^ Eunape, Vies des sophistes, 454
  3. ^ Lucianus, les fugitifs. Traduction de Luigi Settembrini, Firenze: Le Monnier, 1862, Vol III pp.. 214-225 (en ligne)
  4. ^ Lucianus, La mort Peregrino. Traduction de Luigi Settembrini, Firenze: Le Monnier, 1862, p. 201-214 (en ligne)
  5. ^ Chariton Aphrodise, Les Aventures de Chaerea et Callirhoé, roman traduit par Aristide Calderini. Turin: Fratelli Bocca, 1913
  6. ^ Friedrich Wilhelm Août Mullach, Philosophorum Fragmenta Graecorum, collegit recensuit vertit annotationibus et prolegomenis illustravit indicibus instruxit Friedrich Wilhelm Août Mullach; II: Pythagoreos, Sophistas, Cynicos et Chalcidii dans priorem Timaei commentarios platonicienne partem continens. Parisiis: Firmin Didot, 1867. Mullach énumère 16 paroles attribuées à Démonax trouvé dans les œuvres de Giovanni Stobeo, Giovanni Damasceno et des moines byzantins appelés « Maximus et Antonius »
  7. ^ Donald Dudley Reynolds, Une histoire du cynisme: de Diogène au sixième siècle de notre ère. Londres: Methuen, 1937, p. 159
  8. ^ Lucianus, Démonax de la vie, 3
  9. ^ Lucianus, Démonax de la vie, 11
  10. ^ Lucianus, Démonax de la vie, 9
  11. ^ Lucianus, Démonax de la vie, 62
  12. ^ Lucianus, Démonax de la vie, 65-67
autorités de contrôle VIAF: (FR24989571 · GND: (DE102359520 · LCRE: cnp00979841
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller