s
19 708 Pages

Publio Elio Aristides
Publio Elio Aristides

Publio Elio Aristides (117 - 180) Il était écrivain et rhéteur grec ancien la Deuxième siècle de notre ère

biographie

Il est né en Misia, dans la campagne à Adrianotere. Il a étudié avec rhéteurs les plus importants de l'époque, y compris Polemon, Herodes Atticus et Alexandre de Cotyaion, puis ce sera le maître de Marco Aurelio.
Aristide est devenu l'un des représentants les plus importants de "nouveau Sofistica« Ce qui, en prenant sa queue de Gorgias et passant à travers Isocrate et l 'atticisme, Il se força à Elio fois Aristide dans les écoles rhétorique, à des conférences et des événements publics.[1]
Pour des raisons de maladie, il est resté plusieurs fois dans le sanctuaire de Pergame, dont il a été suivi par des médecins et surtout les prêtres. Ce dernier l'a aidé dans l'interprétation des rêves, avec laquelle ils pouvaient dire qui était le bon soin pour lui. Comme il le dit lui-même dans Discours sacrés, Elle a décidé d'aborder le traitement irrationnel de la « médecine des Templiers », car avec cette science ne pouvait pas guérir[2]. On ne sait pas, cependant, que la maladie était: de Discours sacrés reconnaître certaines perturbations à court terme physiques (comme le rhume ou l'acide gastrique), et une maladie plus grave (la « peste de Marco Aurelio »). En fait, sa maladie était surtout psychologique, ou plutôt hypocondriaque[3].

travaux

Aristide est venu nous 53 discours sur divers sujets entre récitations, des hymnes aux dieux en prose, la rhétorique et les traités panégyriques (Ci-dessous dans le Keil numéroté, entre parenthèses, Dindorf):

  • I. Παναθηναϊκός (ou. Dindorf 13)
  • II. Πρὸς Πλάτωνα de la ῥητορικῆς (ou. 45 DDF). sur la rhétorique: Dans la rhétorique qui défend en opposition Platon.
  • III. Πρὸς Πλάτωνα ὑπὲρ τῶν τεττάρων (ou. 46 DDF).
  • IV. Πρὸς Καπίτωνα (ou. 47 DDF.)
  • V. Περὶ τοῦ πέμπειν βοήθειαν τοῖς ἐν Σικελίᾳ (ou. 29 DDF).
  • VI. Εἰς τὸ ἐναντίον (ou. 30 DDF).
  • VII. Ὑπὲρ τῆς πρὸς Λακεδαιμονίους εἰρήνης (ou. 31 DDF).
  • VIII. Ὑπὲρ τῆς πρὸς Ἀθηναίους εἰρήνης (ou. 32 Ddf).
  • IX. Συμμαχικὸς α '[πρὸς Θηβαίους περὶ τῆς συμμαχίας] (ou. 38 DDF).
  • X. Συμμαχικὸς β '[πρὸς Θηβαίους περὶ τῆς συμμαχίας] (ou. 39) DDF.
  • XI. Λευκτρικὸς α '[ὑπὲρ Λακεδαιμονίων πρῶτος] (ou. 33 DDF).
  • XII.Λευκτρικὸς β '[ὑπὲρ Θηβαίων πρῶτος] (ou. 34 DDF).
  • XIII. Λευκτρικὸς γ '[ὑπὲρ Λακεδαιμονίων δεύτερος] (ou. 35 DDF).
  • XIV. Λευκτρικὸς de [ὑπὲρ Θηβαίων δεύτερος] (ou. 36 DDF).
  • XV. Λευκτρικὸς de [ὑπὲρ μηδετέροις βοηθεῖν] (ou. 37 DDF).
  • XVI. Πρεσβευτικὸς de Ἀχιλλέα (ou. 52 DDF).
  • XVII. Σμυρναϊκὸς de (ou. 15 DDF).
  • XVIII. Μονῳδία de Σμύρνῃ (ou. 20 DDF).
  • XIX.Ἐπιστολὴ de Σμύρνης (ou. 41 DDF).
  • XX. Παλινῳδία ἐπὶ Σμύρνῃ καὶ τῷ ταύτης ἀνοικισμῷ (ou. 21 DDF).
  • XXI. Προσφωνητικός Σμυρναϊκός (ou. 22 DDF).
  • XXII. Ἐλευσίνιος (ou. 19 Ddf).
  • XXIII. Περὶ ὁμονοίας ταῖς πόλεσιν (ou. 42 Ddf).
  • XXIV. Ῥοδίοις περὶ ὁμονοίας (ou. 44 Ddf).
  • XXV. Ῥοδιακός [Sp.] (Or. 43 DDF.)
  • XXVI. Εἰς Ῥώμην (ou. 14 DDF). Eloge de Rome: Mettre l'accent sur la reconnaissance envers Rome pour le rôle de pacificateur.
  • XXVII. Πανηγυρικὸς ἐν Κυζίκῳ περὶ τοῦ ναοῦ (ou. 16 DDF).
  • XXVIII. Περὶ τοῦ παραφθέγματος (ou. 49 DDF).
  • XXIX. Συμβουλευτικὸς περὶ τοῦ μὴ δεῖν κωμῳδεῖν (ou. 40 DDF).
  • XXX. Ἀπελλᾶ de (ou. 10 DDF).
  • XXXI. Εἰς Ἐτεωνέα de (ou. 11 DDF).
  • XXXII. Ἐπὶ Ἀλεξάνδρῳ de (ou. 12 DDF).
  • XXXIII. Πρὸς τοὺς αἰτιωμένους ὅτι μὴ μελετῴη (ou. 51 Ddf).
  • XXXIV. Κατὰ τῶν ἐξορχουμένων (ou. 50 DDF).
  • XXXV. de Εἰς [Sp.] (Or. Ddf 9.)
  • XXXVI. Αἰγύπτιος (ou. 48 DDF).
  • XXXVII. Ἀθηνᾶ (ou. 2 DDF).
  • XXXVIII. Ἀσκληπιάδαι (ou. 7 DDF).
  • XXXIX. Εἰς τὸ φρέαρ τοῦ Ἀσκληπιοῦ (ou. 18 DDF).
  • XL. Ἡρακλῆς (ou. 5 DDF).
  • XLI. Διόνυσος (ou. 4 DDF).
  • XLII. Λαλιὰ de Ἀσκληπιόν (ou. Ddf 6.)
  • XLIII. Εἰς Δία (ou. 1 DDF).
  • XLIV. Εἰς τὸ Αἰγαῖον πέλαγος (ou. 17 DDF).
  • XLV. Εἰς de Σάραπιν (ou. 8. DDF).
  • XLVI. Ἰσθμικὸς de Ποσειδῶνα (ou. 2 DDF).
  • XLVII-LII Ἱεροὶ λόγοι, Discours sacrésIl est la collection sous forme de journal mystique de l'auteur où les rêves sont dépeints avec des réunions le dieu de la médecine Esculape cela, il exhorte l'engagement littéraire et civilisée, en plus de donner des conseils sur la prise en charge de sa santé. Discourses sacrés représentent donc une sélection effectuée par le même Elio Aristide de sa collection de notes, que Dieu Asclépios Elle lui a ordonné d'écrire. La première collection se composait d'un registre de toutes ses visions oniriques tout en restant au sanctuaire de Pergame, qui dans l'antiquité était très populaire avec tous ceux qui cherchaient des remèdes miracles, et d'autres périodes de sa vie. Les discours sont donc une véritable autobiographie, parce que Elio note Aristide, en plus des rêves, comme tous les détails sur la maladie qui l'afflige: jeûnes, purifications, les aliments et les boissons prises ou expulsés, etc. . Ils sont « sacrés », comme il les a écrits inspirés par Dieu Asclépios, Son seul médecin, ce qui est plus divine[4].
    • XLVII. Ἱεροὶ de l'α '(ou. 23 DDF).
    • XLVIII. Ἱεροὶ de la β '(ou. 24 DDF).
    • XLIX. Ἱεροὶ de la γ '(ou. 25 DDF).
    • L. Ἱεροὶ λόγοι δ '(ou. 26 Ddf).
    • LI. Ἱεροὶ λόγοι ε '(ou. 27 DDF).
    • LII. Ἱεροὶ λόγοι ς '(ou. 28 DDF).
  • LIII. Πανηγυρικὸς ἐπὶ τῷ ὕδατι ἐν Περγάμῳ (ou. 55 DDF).

notes

  1. ^ "Les Muses", Novara, de Agostini, 1965, Vol. IV, p. 328
  2. ^ Aristide, XXIII, 286-288, XXIV, 292.
  3. ^ P. Allemand, Le système « nourriture » dans l'Empire romain: la pratique et de l'idéologie, Trieste 2015, p. 76.
  4. ^ P. Allemand, Le système « nourriture » dans l'Empire romain: la pratique et de l'idéologie, Trieste 2015, pp. 74-80.

bibliographie

  • S. Nicosie, introduction, en Elio Aristide: Discours sacrés, Milano 1984.
  • P. Allemand, Le système « nourriture » dans l'Empire romain: la pratique et de l'idéologie, Trieste 2015, pp. 74-80.

Articles connexes

  • Asclépios
  • hellénisme

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Publio Elio Aristides
autorités de contrôle VIAF: (FR305858649 · LCCN: (FRn50030692 · ISNI: (FR0000 0001 2142 9373 · GND: (DE118503979 · BNF: (FRcb12042117r (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez