s
19 708 Pages

Arria mineur (en latin: moins Arria; ... - ...) il était un noble romain de Arria Gén.

biographie

Arria était la fille de sénateur Cecina et Peto Arria plus. Parmi ses proches, il se souvient de l'humoriste persius. Elle a épousé les tendances du sénateur stoïcien Thrasea Peto[1] et elle lui a donné une fille nommée Fannia,[2] que le 55, elle a épousé l'homme politique et philosophe stoïcien Elvidio Prisco. Ceux-ci d'un précédent mariage avait un fils du même nom, qui prendrait une femme nommée femme Antéia.

Thrasea Peto a été l'un des leaders de l'opposition contre l'empereur Nerone. Inviso ceux-ci, en 66, il a été jugé et condamné à mort, avec l'option de choix de la méthode d'exécution. Thrasea laisser couper stoïquement les veines. Impose Mais Arria, que l'exemple de la mère avait l'intention de prendre sa vie avec lui, de se retirer de la voie dans l'intérêt de leur fille. Arria soumis à son désir.[3]

Dans 75 Elvidio Prisco, qui avait été exilé, il a été exécuté sur les ordres de Vespasien.[4] La veuve Fannia lui a fait écrire une biographie élogieuse et finit donc à son tour accusé sous l'empereur Domitien (93). Bien qu'elle ait nié que la mère était au courant du projet, les deux femmes ont été envoyés en exil. Après l'assassinat de Domitien (96), Arria et retourné à Fannia Rome.[5]

A la demande de son ami Pline le Jeune, Ils ont fait valoir Antéia alors dans un processus de réhabilitation de la mémoire de son mari Elvidio Prisco le Jeune, qui a été tué par ordre de Domitien. Les efforts de Pline à cet effet, cependant, ont échoué.

L'année de la mort de Arria n'a pas été transmise.

notes

  1. ^ Tacite, Annales, XVI, 34; cfr. Pline le Jeune, epistulae, III, 16, 10.
  2. ^ Pline le Jeune, epistulae, III, 16, 2; VII, 19, 3; IX, 13, 3.
  3. ^ Tacite, Annales, XVI, 33 ss.
  4. ^ Suétone, Divi Vespasiani vie, XV.
  5. ^ Pline, epistulae, III, 11, 3; VII, 19, 5 s;. IX, 13, 5; Tacite, De vita et moribus Iulii Agricolae, XLV.

bibliographie

  • (FR) Simone Follet, Arrie (mineur), à Richard Goulet (ed) Dictionnaire des antiquités philosophes, vol. 1, Paris, Éditions du Centre national de la recherche scientifique, 1989, p. 596, ISBN 2-222-04042-6.
  • (DE) Bernhard Kytzler, Frauen der Antike. Von Aspasia bis Zenobia, Francfort-Leipzig, Insel-Verlag, 1997, p. 33, ISBN 3-458-33598-6.

Articles connexes

  • Arria