s
19 708 Pages

Costanzo Varolio
Costanzo Varolio

Costanzo Varolio (latinisé en Varolius Constantius; Bologne, 1543 - Rome, 1575) Ce fut un anatomiste italien et l'un des médecins personnels de papa Gregorio XIII.

Costanzo Varolio
illustration par De Nervis Opticis Pons.

biographie

Il était un étudiant de l'anatomiste Giulio Cesare ARANZI, lui-même un étudiant de Vésale. Il a obtenu son doctorat en médecine en 1567. en 1569 le Sénat du 'Université de Bologne Il a créé pour lui une chaire de professeur extraordinaire chirurgie, la responsabilité d'enseigner aussi anatomie. Une statue occupe Théâtre anatomique dell 'Archiginnasio. A la suite on croit avoir enseigné à tous 'Université de la Sagesse de Rome, bien que son nom ne donne pas lieu à des rôles académiques. Cependant, il est connu comment il est arrivé à Rome un succès considérable tant en tant que médecin en tant que chirurgien, et une plaque commémorative dans cette ville se souvenir de la grande capacité à enlever les pierres.

découvertes

Le travail auquel nous devons la plus grande renommée Pons est nerfs crâniens. Il a été le premier à examiner la cerveau à partir de sa base vers le haut, contrairement aux dissections réalisées jusqu'à présent, réalisée dans le sens inverse. en 1573 Il a publié cette nouvelle méthode pour effectuer dissection du cerveau, qui prévoit la séparation du cerveau à partir de braincase et la dissection de la base. Un Varolio il doit être la première description de nombreuses structures du cerveau, y compris la pont ou pons Varole et pédoncules cérébraux, aussi bien que valvule iléo-caecale.[1]

Costanzo Varolio
Page de titre Anatomiae de humani corporis.

Une autre zone à laquelle il a tourné son intérêt est le mécanisme de la fonction érectile. bien que erectores muscles du pénis muscles (Ie bulbospongiosi et ischiocavernosi) avaient déjà été décrites par Galen en deuxième siècle AD, si elle a été perdue à la connaissance des temps Varolio, qui les redécouvert tout en fournissant une description étonnamment précise du mécanisme de montage, bien que son attribution abusive du phénomène de « muscles spinaux » a continué à être acceptée dans la majorité des anatomistes pour les trois prochains siècles.[2][3]

travaux

Les travaux Pons sont:

  • De Nervis Opticis nonnullisque aliis praeter communem opinionem à observatis Humano habitant. Pour Hieronymum Mercurialem, Patavii apud et Paul Anton. Meiettos Fratres, 1573. Il se compose d'une lettre mercuriel, en date du 1er Avril 1572 de sa réponse et la réplication Pons dernier. Ci-joint les trois xylographies affectant le cerveau conçu par le même Varolio. Les incisions sont un peu rugueux, mais claire et instructive.[4]
  • Un second travail de Varolio, un physiologie téléologique L'homme, il a été publié pour la première fois après sa mort: Anatomiae sive de humani corporis à Caesarem Mediovillanum une resolution livres iv, et eiusdem Varole Hiéron. Mercurialis De nervis Opticis, etc. epistolae, Francofurti, apud Joh. Wechelum et Petr. Fischerum consortes, 1591. Ce travail est dépourvu d'illustrations. Cependant, le livre précédent est réédité dans le cadre de ce travail et xylographies reincise d'une manière quelque peu différente.[4]

notes

  1. ^ Martinotti G. (1926), Costanzo Varolio et sa méthode de disséquer le cerveau. Galeati
  2. ^ ET JOURNAUX (2006) Faits saillants historiques de la dysfonction érectile et sexuelle Illustrées Chronologie.
  3. ^ Richard Herring (2004), Cock Parler: Une célébration de l'homme et de son humanité, Bouche presse ISBN 1-56025-608-7 Thunder
  4. ^ à b Ludwig Chulant, (1852), Histoire et Bibliographie de Illustration Anatomique (Traduit de l'allemand par Frank Mortimer), University of Chicago Press

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR39217793 · LCCN: (FRnr00037651 · ISNI: (FR0000 0000 6147 303x · GND: (DE119856603 · LCRE: cnp01240886