s
19 708 Pages

avertissement
Les informations ne sont pas des conseils médicaux et ne peut pas être précis. Le contenu est uniquement à des fins d'illustration et non un substitut à un avis médical: lire les avertissements.
redingote intime
illu artery.jpg
Schéma de la structure vasculaire
Gray448.png
Robes intimes, les médias et adventice des veines et des artères
Grey 's Anatomy (FR) page 498
nom latin tunique intime
système système circulatoire
identifiants
MeSH A07.231.330.800
TA A12.0.00.018
FMA 55589
TI H3.09.02.0.01003

la intima, ou tout simplement intime, Il est la couche la plus interne d'un vaisseau sanguin et il est présent à la fois artères que veines. Il se compose de: une monocouche les cellules endothéliales qu'ils sont en contact direct avec le sang; une mince membrane basale auquel il est ancré à l'endothélium; une mince couche sous-endothéliale (lamina propria du tissu conjonctif) portée, absent dans les vaisseaux de gros calibre plus petits; une membrane élastique interne fenêtrée qui sépare l'intima de la moyenne.[1][2]

Anatomie microscopique

L 'endothélium Il est formé par des cellules aplaties, polygonales et allongées dans la direction du flux sanguin. Les cellules sont reliées les unes aux autres par des jonctions serrées et des jonctions communicantes (gap de jonction). Dans les artères post-mortem de la couche endothéliale est ondulée, car de cette façon, il est capable de résister aux contraintes dues à l'expansion rapide et répétée du navire, typique du système artériel. Parmi les nombreuses fonctions de l'endothélium (la médiation de l'échange de métabolites entre la paroi du sang et des vaisseaux, le contrôle de tonus vasculaire, trophicité sur les cellules vasculaires, la régulation de l'hémostase et de l'inflammation), il est de synthétiser les composants de la matrice extracellulaire (ECM ), tel que le collagène IV, la laminine, et perlecano. La surface basale des cellules endotheliales possèdent des récepteurs pour les protéines de la MEC et grâce à ces interactions les déformations de la paroi vasculaire induite par des forces mécaniques (pression artérielle) peut être transmis directement à l'endothélium (voir pathobiology de l'athérosclérose - Endothéliale et le stress hémodynamique).

la membrane basale[3] Elle se présente comme une couche poreuse mince, souvent d'environ 50 nm. A l'observation au microscope électronique après fixation avec des produits chimiques, il peut être reconnu deux couches, un peu dense de la zone intérieure (la feuille rare) et une zone externe plus dense (la lamina densa), alors qu'après criofissaggio il apparaît comme une seule couche dense et homogène, de sorte que l'aspect bilame est actuellement considéré comme un artefact. L'échafaudage de base de la membrane basale est constituée de deux réseaux indépendants, mais étroitement reliés entre eux, formés par le type de collagène non fibrillaire IV ( « collagène laminaire ») et la laminine de glycoprotéine. Le collagène de type IV est une molécule longue (~ 2 000 Å) et flexible, qui est orienté parallèlement à la surface, tandis que la laminine est une molécule volumineuse (~ 900 kDa) sous la forme d'une croix latine. Seul le réseau de laminine est connecté directement à la membrane plasmique des cellules endothéliales, sur lequel il y a des récepteurs des intégrines spécifiques. La formation du réseau de laminine nécessite la fixation du bras long de la laminine avec les intégrines endotheliales respectifs, suivie par la formation spontanée de liaisons entre les trois bras courts des molécules de laminine. Dans la membrane de sous-sol appartiennent également d'autres protéines, notamment la glycoprotéine entactine / nidogeno le sulfate protéoglycane héparane perlecano et d'autres types de collagène: VII ( « collagène ancrage » qui lie le collagène IV sur les fibres réticulaires sous-jacentes de la matrice extracellulaire), VIII, XV et XVIII. Le perlecano (~ 450 kDa), un protéoglycane avec trois chaînes de sulfate d'héparane, et le nidogeno (~ 150 kDa) se lient à la fois du collagène IV que la laminine, de stabilisation et de renforcement de l'échafaudage de la double réseau de la membrane basale. Comme la laminine, également le perlecano interagit avec les intégrines de la membrane plasmique des cellules endothéliales.

La couche endothéliale est particulièrement évidente dans les gros vaisseaux de gros calibre. Il est constitué de fibres de collagène (I principalement de collagène et III) et élastique et de la substance fondamentale, la substance à l'état de gel constitué d'acide hyaluronique, protéoglycanes, des glycoprotéines et (voir pathobiologie de l'athérosclérose - espace sous-endothélial). Dans cet espace il peut y avoir des cellules musculaires lisses plus ou moins rares, plus nombreux près de la frontière avec les médias de Tunica. Dans les grandes artères de la couche sous-endothéliale peut être clairement distingué dans un straterello interne plus lâche, la couche de protéoglycanes, et un plus externe, la couche musculo-élastique contenant de plus grandes quantités étant des fibres élastiques et de collagène. L'épaisseur de la couche sous-endothéliale a tendance à augmenter avec l'âge. Dans les artères coronaires des jeunes adultes est d'environ 100 μ.

La membrane élastique interne est constituée d'une nappe de fibres élastiques d'épaisseur variable (typiquement environ 70 à 100 nm). La feuille est fenêtrée pour permettre une diffusion facile des éléments nutritifs à partir de la lumière de la moyenne.[4] Dans les artères de grande et moyenne taille de la membrane élastique intérieure est épaisse et peut être de deux ou plusieurs lattes. In vivo cette membrane est étirée, mais dans les artères isolées est plissée en plis longitudinaux. Sa synthèse est un travail conjoint de ces cellules musculaires lisses et endothéliales. Ses fonctions sont celles de conférer une élasticité à la paroi du vaisseau et de créer une barrière physique pour la diffusion de substances dans le sang.

bibliographie

  • Standring, Grey 's Anatomy, Elsevier, 2009. [1]
  • Basic Histologie de Junqueira. 13 ed. McGraw-Hill, 2013.
  • Chirurgie vasculaire Rutherford. 7 ed. Saunders-Elsevier, 2010

Articles connexes

  • médias Tunica
  • adventice

notes