s
19 708 Pages

en botanique, la style un fleur de angiospermes Il est l'extension de 'ovaire après quoi il apparaît stigmate. Le stylet ne contient pas ova, ceux-ci restant confiné dans la région du gynécée ovaire appel.

Le stylet angiospermes Il peut être plein ou creux. Dans les plantes avec stylet vide du tissu de transmission (où les tubes polliniques se développent à être fécondé) est constituée par une couche de cellules épidermiques très différenciées qui entourent un canal vide (le tirage de canal dite). Les tubes polliniques se développent par stigmate vers l'ovaire le long de la surface de ce canal, normalement à travers une fine couche de mucilage. Chez les plantes qui ont des motifs solides, à la place, les cellules épidermiques sont intimement fusionnées et ne laissent aucun espace entre eux. Les tubes polliniques, dans ce cas, ils se développent entre les cellules du tissu de transmission (comme dans le cas de pétunia,[1] ) Ou à travers les parois cellulaires (comme dans gossypium,[2] ). La transmission dans les styles de tissu solide comprend une substance intercellulaire qui contient pectine, semblable à mucilage Il se réunit dans le canal tirage styles vides.[3] D'un point de vue de la distribution des deux types de styles entre les différentes familles d'angiospermes, les solides sont considérés comme typiques des styles eudicots et ils sont rares dans monocotylédones.[4] [5]

en Apiaceae, la base de stylet est agrandie, il est nectar et il est appelé stilopodio.

notes

  1. ^ (FR) M. Sassen M. A, : Le tissu de transmission de stylaire, en Acta Botanica Neerlandica, nº 23, 1974, pp. 99-108.
  2. ^ (FR) W. A. ​​Jensen D. B. Fisher, : Coton embryogenèse: le tube de pollen dans le stigmate et le stylet., en protoplasme, nº 69, 1970, pp. 215-235.
  3. ^ (FR) C. Labarca, M. Kroh, et F. Loewus, La composition de l'exsudat de la stigmatique Lilium longiflorum: Études de marquage avec Myo-inositol, le D-glucose et de L-Proline, en Plant Physiol., nº 46, 2002, pp. 150-156. Récupéré le 25 Avril, 2008.
  4. ^ (FR) Eames A. J., :Morphology des angiospermes., en McGraw-Hill, New York, New York, États-Unis, nº 69, 1961, pp. 215-235.
  5. ^ (FR) Kocyan A. P. K. Endress, : La structure et le développement des fleurs 'apostasie et Neuwiedia (Apostasioideae) et leurs relations avec d'autres Orchidaceae., en International Journal of Plant Sciences, nº 162, 2001, pp. 847-867.

bibliographie

  • (ES) Font Quer, P., Dictionnaire de Botanique. 8ème réimpression, Barcelone: ​​Editorial du Travail, S. A., 1982 ISBN 84-335-5804-8.
  • (ES) De la gorge, G., Negri, G. et Cappeletti, C. 1965. traité Botanique. édition 2da. Editorial du travail S.A., Barcelone, 1110 p.
  • (ES) Strassburger, E. 1994. traité Botanique. édition 8va. Omega, Barcelone, 1088 p.

Articles connexes