s
19 708 Pages

Coeur (spider)
Le coeur est indiqué par le numéro 1

la cœur de araignées est un organe de forme tubulaire positionné dans la partie supérieure de la 'opisthosome; rarement quelques-uns espèce, Elle étend également partie cefalotorace.

Il a la forme d'un long tube à l'intérieur duquel il y a environ sept paires de Ostia disposés de la même façon pour assurer l'écoulement de 'hémolymphe dans une direction. En fonction de la taille de l'araignée varie également le nombre d'orifices: dans les petites araignées ne sont que deux ou trois.

La paroi intérieure de ce tube se compose en grande partie de muscles à la circulaire de la striure entourées de muscles dans la strie longitudinale et en partie aussi par du tissu conjonctif. Dans les grandes araignées sein péricardique est clairement visible qui entoure[1].

hémolymphe circulation

Le sang ou hémolymphe de l'araignée pénètre au cœur de 'emocele, les flux à travers les orifices dans une seule direction, entre l'avant dans l'aorte, qui passe à travers le pédicelle et il entre pour pulvériser le céphalothorax se distribuer dans les seins périviscéral et faire des nutriments essentiels. De l'autre côté du cœur est canalisée dans hémolymphe partie 'aorte arrière et dans les artères périphériques qui ont la tâche d'apporter des nutriments à travers un autre all'opistosoma sein périviscéral.

Oxygéné deux extrémités, le sang circule dans l'araignée poumon livre, en particulier dans le sein du poumon qui les entoure, où il est à nouveau oxygénées et, à travers une petite veine dit veine pneumopericardica, passe de nouveau dans le cœur pour fermer la système circulatoire arachnides ouvert[1].

notes

bibliographie

  • Edward E. Ruppert, Richard S. Fox et Robert D. Barnes, Zoologie des invertébrés, 4e éd., Padova, Piccin Nuova Libraria 2007.