s
19 708 Pages

Leonida Mastrodicasa
Leonida Mastrodicasa

Leonida Mastrodicasa (Ponte Felcino, 23 janvier 1888 - Trèves, 20 mai 1942) Ce fut un anarchiste italien. Il est également connu sous divers pseudonymes: Numitore, Lion, Felcino, Maniconi.

biographie

Son anarchiste Liborio et Rosa Santovecchio, Leonida Mastrodicasa commence à un âge précoce travailler forgeron. A seize ans, il a déménagé à Terni grâce à un emploi à l'aciérie, où il a pour la première fois en contact avec les membres des anarchistes locaux. en 1909 choisir abandon, et prend la fuite à Milan; amnistié en 1911, encore une fois abandonné au cours de la Italo-turque Guerre et il est allé Genève.

A Genève, les relations avec Mastrodicasa renforce le mouvement anarchiste qui tourne autour de la figure de Luigi Bertoni, grâce à quoi il devient une partie des contributeurs au groupe de magazines L'Eveil / Le Reveil, l'organe officiel de référence mouvement anarchiste Suisse. Cependant, le 21 Novembre 1919 Il est expulsé Suisse, et forcé de revenir à Italie.

S'établir au Pérouse, Il est pris au SIAMIC (Aéronautique mécanique Industries Company Italie du Sud); dans cette période, il est souvent signalé à la suite de ses activités antifascist. en 1922 Il a déménagé à Milan: Travailler à l'atelier Mattei, puis TIBB et enfin dans un atelier anarchiste Gaetano Gervasio. A Milan Il collabore avec des magazines anarchistes L'humanité Nova et Class War.

en 1925 il est Gênes, où il a participé à la conférence de 'Conseil de l'Union italienne. en 1927 Il est méfiait, et décide donc de quitter le pays France: Tout d'abord Marseille, puis près de Paris. Il maintient en vie son militantisme politique: collabore avec le magazine lutte humaine de Luigi Fabbri, puis Faith! et plus tard, il fonde le magazine lutte anarchiste (Publié entre 1929 et 1933). Il ne cesse d'écrire pour l'Eveil / Le Reveil, et écrit pour sciences sociales (Magazine fondé par Serruriers après son évasion Montevideo), Et Le rassemblement des Réfractaires de New-York.

en Novembre 1933 participe à Puteaux la base de Fédération Anarchiste des réfugiés italiens, groupe constitué par les anarchistes de France, de Belgique et Suisse. Il est également parmi les membres de le comité d'action révolutionnaire anarchiste, avec Camillo Berneri, Carlo Frigerio, Bernardo Cremonini, Umberto Marzocchi Gusman et Mariani. Il peut souvent éviter le rapatriement en Italie, en dépit de plusieurs décrets d'expulsion de la France.

en 1936 Il décide de partir pour la Espagne, avec sa femme et sa fille, pour soutenir la cause anti-fasciste. Il écrit de Janvier à Août 1937 pour Class War, et même des combats Bataille du Mont Pelé.

En 1937, les rendements France, et participe activement à la Résistance française. Capturé par les Allemands 1941, Il est déporté à Allemagne au Hinzert, près de Trèves.

Leonida Mastrodicasa meurt à l'hôpital Trèves en raison de la tuberculose le 20 mai 1942. Il est enterré dans le cimetière de la ville allemande.

honneurs

Chevalier de la Légion d' src= Chevalier de la Légion d'honneur
« La mémoire comme protagoniste « héros partisan » de Résistance française.»

en 1968 il a été nommé la rue principale Ponte Felcino, son pays de naissance.

bibliographie

Articles connexes