s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir L'amour (homonymie).
amour
amoureux archétypale, Roméo et Juliette (1884), de Frank Dicksee.

Avec le mot amour on peut comprendre une grande variété de sentiments et d'attitudes qui peuvent aller d'une forme plus générale de affection ( «J'aime ma mère, j'aime mon fils ») jusqu'à se référer à un fort sentiment qui est exprimé dans l'attraction interpersonnelle et attachement[1], une dévotion passionnée chez les clients ou dans son sens large, l'inclinaison profonde vers quelque chose.[2]

Il peut également être vertu qui représente la tendresse humaine et compassion, la proximité désintéressé, la loyauté et le souci bienveillant pour les autres êtres vivants[3], mais aussi vouloir le bien des autres[4].

Les anciens Grecs identifiaient quatre formes primaires de l'amour: la famille d'un parent (storge), l 'amitié (Philia), le désir érotique, mais aussi romantique (Éros), L'amour spirituel Plus purement enfin (bouche bée, qui peut atteindre jusqu'à l'anéantissement de soi ou kénose)[5][6]; auteurs modernes distinguent également d'autres variétés de amour romantique[7], tandis que les traditions non-occidentales contiennent des variantes ou symbiose de ces états[8].

Une telle ampleur des usages et significations, combinée à la complexité des sentiments impliquant les sujets qu'ils aiment, peut le rendre particulièrement difficile à définir sans ambiguïté et un peu d'amour, par rapport à d'autres états émotionnels.

Dans le cadre de psychologie il consiste en une double relation basée sur un échange émotionnel généré par le besoin physiologique de la satisfaction sexuelle et le besoin psychologique de l'échange émotionnel[9]. L'amour sous ses diverses formes agit comme un facilitateur majeur relation interpersonnelle et, compte tenu de son importance psychologique centrale, il est l'un des sujets les plus communs abordés dans les arts créatifs[10]; Il peut enfin être compris aussi comme un moyen de maintenir l'uni êtres humains contre les menaces de l'environnement extérieur et d'assistance à la procréation et la conséquente continuité de l'espèce[11].

Le terme peut acquérir des éclaircissements supplémentaires ou des significations dans les domaines philosophique, religieux ou lettres.

étymologie

amour
le ressort (1873), de Pierre Auguste Cot.

Le mot italien « L'amour » entre dans la langue italienne du XIIIe siècle, dérivant du mot latin Love (m) (nominatif saké), Lui-même dérivé du latin amour. le terme amour, qui est relié avec le latin amma (MOM), ou encore Amita (Tante), il peut donc avoir son origine possible de parler bébé[12].

Une autre origine possible dérive du mot latin protoitalico * amours puis de protoindoeuropeo * h3mh3, ce qui signifie « prendre la main », évoluant dans « prendre la » main, puis se lier d'amitié (donc aussi le latin curiae, ami, amasius); correspondant alors à Sanskrit amoureux, Amisi, avec le même sens, et l'ancien Avestan əma[13].

Les expressions de l'amour

Dans les relations que l'individu entretient avec son environnement, l'amour peut être classé par différents événements:

  1. L'amour de soi - l'estime de soi. Il apparaît comme une condition de estime, mais il ne doit pas être confondu avec narcissisme qui se traduit par 'narcissisme. pour la bouddhisme, qui qualifie la 'ego comme une illusion de notre esprit, l'amour vrai, que la compassion existe seulement quand il est dirigé vers une autre personne, et non pas eux-mêmes. pour la psychanalyse au contraire, ce qui est tout à fait contraire au bouddhisme, l'ego est défini comme la seule réalité, l'amour est toujours auto-personnel, qui peut se transformer en une forme saine ou malsaine selon les circonstances.
  2. L'amour inconditionnel - l'amour désintéressé et la compassion, professait sans rien attendre en retour. Il correspond l'amour spirituel prêché par diverses religions.
  3. L'amour filial et fraternel - entre les descendants et les ancêtres (famille, parents).
  4. amitié - affection de la nécessité éprouvée de l'homme à socialiser entre eux.
  5. amour romantique - un sentiment que, dans une certaine mesure idéalise le bien-aimé, sous réserve de l'attente de l'amour.
  6. Sexuelle Amour - produit par désir sexuel une vers l'autre
  7. amour platonique - concept philosophique qui élève l'amour à contempler la beauté, la connaissance pure et désintéressée. Puis interprété par la suite par les néoplatoniciens du « 500 comme un amour philosophique pour une personne.
  8. L'amour pour nature - Il implique un sentiment de protection envers le monde végétal et animal.
  9. L'amour pour quelque chose d'abstrait ou inanimé - un objet physique, une idée, mais aussi une cible idéale (l'amour du pays ou patriotisme) Et il peut être associé à la 'héroïsme; dans ce dernier cas, il constitue une forme d'altruisme envers son propre groupe
  10. L'amour pour Dieu - dévotion, Il est basé sur foi religieux.
  11. Universal Love - la spiritualité au sens large, correspond à l'expérience donnée par mysticisme (Ecstasy, illumination, nirvana).

symboles

philosophie

« Ce que vous faites pour l'amour, est toujours au delà du bien et du mal. »

(Friedrich Nietzsche[14])

Comme en général, le concept de amour ne fait pas partie de la philosophie la plus occupée, il est d'une importance considérable dans son histoire. Le premier penseur à placer explicitement le concept est Empedocle, voir dans son devenir déterminé par l'amour / haine dialectique, considérés comme des facteurs cosmologiques primaires: Étant les deux forces opposées, avec l'idée de l'unité et de la fusion qui sous-tend son concept d'amour.

Platon transfère à la place le concept de la cosmologie à métaphysique, comme l'aspiration et la tension vers le divin Eh bien, ils dépendent des idées que ses attributs. Ce monde divin (supercéleste) Alors que le monde des idées, il est l'objet cognitif des âmes individuelles, des fragments de 'Âme du monde tombé humain. est présenté le thème de l'amour plus humaine clé dans symposium, en OFROU et aussi ion.

Dans le Symposium on imagine l'amour comme désir vers l'unité originelle, cette intervention d'Aristophane; en ce qu'au lieu de Socrate dit l'amour est le fils de Poros et Penia privation de ressources: l'amour est de désirer ce que nous ne faisons pas, contrairement à la nécessité est une insatisfaction radicale. Mais il est aussi riche en ressources, non fertiles en possession, mais dans la créativité et source de nouvelles donc imprévisibles; Vous cherchez enfin la contemplation de la beauté absolue.

Aristote conceptualise la différence entre eros et philie; le Philia est idéal quand nous ne nous unissons pas par intérêt ou pour le plaisir, mais comme cherchant le bien des autres sans rien attendre en retour; Le philosophe introduit aussi l'idée d'un conflit entre l'amour de soi et de l'amour pour les autres. Cependant, il résout l'opposition en harmonie les uns avec les autres que vous alter ego, un autre ego.

Ce paramètre est ensuite combiné avec la théologie chrétienne, trouver en correspondance et la reformulation, ayant dans la platonique Augustin d'Hippone son auteur, mais avec une inversion de sens, comme si l'amour de Platon se déplace de l'homme à Dieu, saint Augustin est de Dieu à l'homme. Thomas d'Aquin, suivant Aristote, définit l'amour comme "à vouloir le bien d'une autre" (Summa I-II, 26, 4)[15].

en Spinoza l'amour de retour se déplacer « vers Dieu », comme parfaite et complète l'unité-totalité par des esprits humains tels que « penser » les parties à Dieu comme suprême « Qu'est-ce que la pensée ». Gottfried Leibniz Il nous dit que l'amour est « être ravi par le bonheur d'un autre »[16].

Dans la philosophie moderne

Le concept de l'amour a été abordée spécifiquement dans la philosophie de 1700 aujourd'hui.

Arthur Schopenhauer, influencé et inspiré par bouddhisme, Elle définit la compassion essence de tout l'amour et de la solidarité, l'amour et la solidarité, qui sont expliqués à la lumière de la douleur de la vie. (Die Welt, 1, par 66-67.); Il est donc un pessimisme métaphysique, comme leur amour passionné nous entraîne dans un cycle cosmique sans cesse répété dans une spirale de souffrance. Schopenhauer conclut que l'amour est finalement une illusion de voluntas-Will (l'essence de toutes choses qui sont) qui cherche à se perpétuer à travers la reproduction.

Adam Smith en Théorie des sentiments moraux (III, 1) met la sympathie que la structure de tous les sentiments moraux.

Hegel Il fait valoir que l'amour transcende la loi, est quelque chose qui va au-delà et est plus important. Il est donc un état souhaitable, la société et la famille centrée sur l'amour plutôt que sur les lois. L'amour n'a pas de frontières de droit, de fait de l'opposition et de contrepoids entre les pouvoirs et les distinctions continues; amour irait à l'encontre de toute opposition et toute multiplicité. Il est en cours de votre refus de soi-même pour une autre qui conduit à l'identification du sujet dans une autre personne, et aussi dans la pensée, au fait que le sujet perd conscience de lui-même et prend conscience de cette identité, être tout et ne peut pas vivre sans l'autre:

« L'amour exprime en général la conscience de mon unité avec l'autre, donc je, pour moi, n'est pas un cas isolé, mais mon soi que la conscience de soi que le renoncement de mon être pour lui et moi comme unités avec « plus»

(Philosophie du droit, pag. 158)

« La véritable essence de l'amour est d'abandonner la conscience de soi, nell'obliarsi dans un autre soi-même et se retrouvent encore en possession et vraiment dans cet oubli. Il est donc l'identification de la personne à une autre personne, est le sentiment qu'il n'y a que deux personnes dans l'unité parfaite et posent dans cette identité toute leur âme, et le monde entier "

(esthétique Cours)

Après l'opposition, l'amour est la synthèse entre deux personnes. Il réalise une identité non pas au sens strict (avec la perte de la diversité) dans l'être et la conscience, mais l'identité de l'identique et différent, où le sujet et ma conscience ne meurt pas, en restant aussi enlevé. Le sujet est au courant, en permanence, met en garde contre le temps, le nouveau disque avec votre bien-aimé.

amour
L'amour maternel (1869), de William-Adolphe Bouguereau

L'amour comme le principe de la responsabilité

L'amour est la grande exclu l'analyse philosophique et psychologique qui traitent du comportement humain. En partie parce que le terme lui-même est gonflé ou contaminé par de multiples significations. Quel mot faut-il utiliser pour définir ce sentiment fort empathie qui veut bien l'autre fois sans droit? Si nous excluons toutes les autres significations, ce sentiment est la raison pour Prince de comportement moral pour beaucoup de gens. Seuls ceux qui ne peuvent pas prendre en direct pas en compte dans l'élaboration et l'évaluation des lois que le comportement humain dans la société doit régler. La peur des conséquences de leurs actions est essentiel que pour ceux qui n'aiment pas au sens défini ci-dessus. La seule crainte des conséquences de leurs actes est en soi un signe d'un handicap la morale. Les moyens de dissuasion ne peut pas être la seule forme d'éducation morale dans la société. Si l'on croit avoir raison, il n'a pas peur des conséquences; au pire, il a l'air, pour des raisons compréhensibles d'opportunité. mais Gandhi Il n'a pas été possible si l'âme humaine la dernière frontière de l'action morale était la peur. De même, la kamikaze Ils ne peuvent pas être arrêtés par de simples outils de détective. Donc, nous ne pouvons compter que sur les inhibitions de la peur. La présence d'un sur-moi est un handicap moral, parce que l'amour n'est pas, il ne diminue ou affaibli, il a même remplacé par des valeurs qui mettent l'auto à l'autre, des valeurs qui ne sont pas en elles-mêmes rien sur la morale, l'auto-responsable. Bien que cela puisse paraître plus rassurant, pour sa prudence et planifiée pour son incapacité à jouer, un pilote automatique, sans la supervision d'un véritable pilote de course, il est un pari pur. La capacité d'agir en réalité exige la liberté et la responsabilité.

amour
La douleur de l'amour (1899), de William-Adolphe Bouguereau

psychologie

Bien qu'il existe des caractères communs, la plupart des réactions ou des impulsions amoureuses sont subjectives et varient d'un individuel à l'individu; Cependant, il y aurait, selon la plupart des psychologues et des scientifiques, trois grandes étapes de l'amour entre les êtres humains: Infatuation (ou tomber amoureux), L'attraction et la fixation, composé de différents éléments et étapes.[17].

En général, l'amour commence au stade de ' « engouement », forte passion mais faible dans les autres éléments. Le premier stimulus de cette phase serait la 'instinct Sexuelle. L'apparence physique et d'autres facteurs, ils jouent un rôle décisif dans le choix des partenaires potentiels ou partenaires. A cet amour de la scène est purement matérielle: il apprécie / son conjoint / partenaire dans sa forme corporelle, dans sa pure extériorité. Ce qui commence par infatuation peut se développer dans l'une des plus complète des types d'amour.

Avec le passage du temps les autres éléments (affection, attachement) peuvent se développer et la passion physique peut diminuer l'importance, tout en maintenant l'équilibre à la base du rapport. Dans cette phase, appelée « attraction », il juge le partenaire tel qu'il apparaît au-delà, ils évaluent plusieurs facteurs tels que la culture, ses valeurs. A ce stade, donc nous pouvons apprécier le / compagnon / a dans son intériorité pure.

Dans « phase d'attachement », la personne dell 'met l'accent sur le partenaire unique et la loyauté devient importante. Maintenant vous appréciez / le conjoint / partenaire et de lui-même, pleinement et totalement, plus fort des deux étapes précédentes, mais maintenant au courant de tout son voyage intérieur. Maintenant, ils ne sont plus l'amour certaines caractéristiques, que ce soit matériel ou spirituel, mais l'homme / femme en tant que tel.

Le psychologue d'origine allemande Erich Fromm Il a fait valoir dans son livre L'art de l'amour que l'amour est non seulement un sentiment, mais il est également composé d'actions et que, en fait, le soi-disant « sentiment d'amour » est peu profonde par rapport à son engagement à l'amour à travers une série d'actions d'amour dans le temps. En ce sens, Fromm dit que l'amour est finalement un sentiment pour tous, mais il est un engagement et l'adhésion, un ensemble d'actions d'amour dirigées vers une autre personne, mais aussi à eux-mêmes ou contre beaucoup d'autres, pendant une période prolongée, durable. Fromm a également décrit l'amour comme un choix conscient que, dans ses premiers stades pourrait naître comme un sentiment involontaire, mais il ne dépend plus que sur ces sentiments, mais plutôt par un effort conscient.

Bien que les humains ne sont généralement pas sexuellement monogame, quelqu'un croit, cependant, qu'ils sont émotionnellement monogame: peut aimer (romantique) une personne à la fois.[citation nécessaire] Lorsqu'une personne partage avec un autre un amour pour une longue période de temps, se développe un plus en plus fort « attachement » à l'autre personne.

En ce qui concerne la présence d'enfants,selon les théories scientifiques récentes[citation nécessaire] sur l'amour, cette attraction de transition vers la fixation se produirait dans environ 30 mois de temps pour mener une grossesse à terme et traiter la petite enfance de l'enfant. Après cette période, la passion baisse, l'amour à changer amour romantique un simple plaisir d'être ensemble. Cette dernière phase va durer de 10 à 15 ans jusqu'à ce que les enfants atteignent l'adolescence ou plus tard (avec des variations considérables de la culture à la culture).

En général, un rapport qui est basé sur plusieurs facteurs (affection, l'attachement, le respect, des intérêts communs, l'attraction sexuelle) a plus de chance de succès que fondé uniquement sur l'attraction sexuelle. Ce « déterminisme d'amour », seulement fonctionnel à la prise en charge de l'enfant, a été critiqué par beaucoup, en particulier par les partisans du 'l'intelligence émotionnelle.

L'amour est la peur de perdre la personne ou la chose aimée, souvent accompagnée d'un sentiment de protection et / ou jalousie vers l'objet d'un tel sentiment. Dans certains cas, l'amour prend des aspects pathologique, quand elle est la cause qui empêche la conduction d'une vie normale ou l'élément de déclenchement d'un attachement morbide.

amour
Deux mains qui créent la forme de coeur, symbole de l'amour.

Le psychiatre Frank Tallis a montré que les symptômes de la lovesickness Ils sont identiques aux symptômes de la maladie mentale [18] .

Les troubles et les maladies d'amour

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: érotomanie et Stalking.

« Mais l'amour, pour moi, est rien d'autre qu'un matelas d'aiguilles qui donnent l'eau à ces cruelles femelles

(Charles Baudelaire)

A côté de la plus saine de l'amour, il y a beaucoup de variations associées à des maladies particulières qui peuvent conduire à des états de souffrance et de graves épisodes de dépression. Dans le livre crazy love, Frank Tallis rapports d'études du psychologue Dorothy Tennov autour du phénomène de limerence. la limerence l'État serait obsessionnelle, irrationnelle idéalisation et le désir intense d'être un mouvement alternatif. Les personnes touchées par limerence Ils sont constamment attirés par les mauvais partenaires, souffrant d'amour non partagé et sont incapables d'apprendre de leurs expériences. Le résultat est un sentiment de détresse émotionnelle et un sentiment grave de dévalorisation qui accompagne la personne tout au long de la vie. Ce sentiment de dévalorisation peut également apparaître sous une autre forme particulière de l'amour, l'infidélité confondu simple. Dans ce cas, le sujet peut également être heureusement payé mais ne parvient pas à se sentir réelle affection pour le partenaire. L'amour dans l'amour, il se contentait d'aimer le sentiment d'être dans l'amour suscité par les partenaires et de ne pas entrer dans la phase mature de la relation de couple, à savoir que l'engouement initial que vous devez tourner - au fil du temps - en amour vrai. Le rapport est donc mis à courir avant qu'il ne commence à prendre un sens réel et la responsabilité de la gestion des relations à long terme.
D'autres formes pathologiques de l'amour peuvent être donnés à des phénomènes liés à l'ambiguïté de l'orientation sexuelle et le désir de trouver des partenaires avec les figures parentales. Ces deux cas proviennent de troubles de l'enfance évidents qui affectent en permanence sur le caractère de l'individu. Cela conduira donc le choix relativement plus de partenaires dans lequel le facteur idéal prévaut sur le facteur sexuel. Une autre, en fait, entre les formes pathologiques de l'amour, se révèle être le frigidité, où le sujet - tout en alimentant des impulsions sexuelles normales et même simuler des attitudes désinhibée - est incapable de le transférer à la réalité physique des rapports sexuels.

amour
couple de cygnes formant un coeur en leur centre.

perspectives culturelles

Grèce antique

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Eros (philosophie).

la grecque Il distingue plusieurs significations différentes qui peuvent être utilisés le mot « amour ». Par exemple, l'ancien grec possède la philia termes, eros, agapè, storge et Xenia. Cependant, avec le grec (ainsi qu'avec beaucoup d'autres langues), il peut être un peu difficile à séparer historiquement la signification de ces mots d'une manière unique et totale. En même temps, le texte grec de la Bible donne des exemples de « agapô » mot ayant la même signification « phileo ».

Agape (agapè ἀγάπη) signifie spécifiquement l'amour en grec moderne. Le terme « agapo » signifie « Je t'aime » en grec; agapô le mot correspond à l'amour du verbe. Il se réfère généralement à un idéal de type « pur amour », plutôt que de l'attirance physique suggérée par eros. Cependant, il y a des exemples où agapè est utilisé pour indiquer la même signification donnée par eros. Il a finalement été traduit par « amour de l'âme. »

Dans une plus éminemment religieuse et spirituelle est l'amour envers les autres, un concept proche idée cadeau altruisme; se caractérise par sa spontanéité, est donc pas un acte intentionnel ou d'une forme de courtoisie superficielle venant des bonnes manières, mais un vrai empathie pour les autres, les voisins ou les étrangers sont. Dans la tradition chrétienne Pères de l'Église, le mot est identifié avec le concept de bienfaisance, bien qu'il soit plus proche d'une relation physique établie avec les gens qui souffrent.

Eros (Eros ἔρως) (des dieux grecs Éros) Est passionné par l'amour, ce qui conduit et accompagne le désir sensuel. Le mot grec signifie l'amour erota. Platon Il a poursuivi sa propre définition: Même si eros est ressenti d'abord pour une personne, avec la contemplation devient une appréciation de la beauté qui est présent et vivant au sein de cette personne, ou devient même appréciation de la beauté elle-même. Eros aide l'âme à reconnaître l'appel de la beauté et contribue à la compréhension de la vérité spirituelle. Les amateurs et les philosophes sont tous deux donc inspirés de chercher la vérité qui vient de eros. Dans certaines traductions, il peut aussi être comprise comme « l'amour du corps. »

Parfois, il est considéré comme une passion négative produite par epithumia-appétit, mais aussi comme une forme de « folie divine » à cause des grandes bénédictions pour les hommes.[19] Cependant, il peut se mêler à la philia par la pédérastie - au sens de pédérastie grecque - qui lie un homme maturo-éraste il aime à un plus giovane-éromène qu'il est aimé.

Philia (philia de φιλία), un amour vertueux sans passion (un fort respect mutuel entre deux personnes de statut similaire), a été un concept largement discuté et développé par Aristote. Il comprend la loyauté adressée à des amis, des parents et de la communauté ils appartiennent; elle exige la vertu, l'égalité et la familiarité. Philia est motivée par des raisons pratiques; une ou les deux parties tirent profit de la relation. Cela peut aussi signifier « l'amour de l'esprit »; est un concept vaste d'amitié qui ne pouvait exister autre que entre les personnes du même sexe, en raison de la forte inégalité entre les sexes existe.

Storge (στοργή storge) est l'affection naturelle, comme celle ressentie par les parents pour leurs enfants.

Xenia (Xenia ξενία), l'hospitalité, était une pratique extrêmement importante dans la Grèce antique. Ce fut l'amitié presque ritualisé formé entre un hôte et son invité, qui pourrait aussi être auparavant étrangers. L'hôte propose des repas et propose un hébergement pour les clients, en attendant d'être remboursé uniquement avec un sentiment de gratitude et d'appréciation. L'importance de cet institut peut être bien vu dans tous les mythologie grecque et littérature Homère partir.

Rome antique

la langue latine Il possède plusieurs verbes correspondant à l'amour; « Love » est son verbe de base dont infinitif « l'amour » est encore utilisé dans langue italienne et les anciens utilisés dans un sens affectueux, ainsi que de façon romantique et sexuelle. De ce verbe vient amans-amant, l'amant souvent avec notion accessoire luxure et ami (petite amie, mais souvent appliquée à une prostituée euphémique).

Le nom correspondant est saké et le sens de ce terme aux Romains est bien illustré dans le fait que Rome peut être un Amor pour anagrammes, utilisé comme nom secret de la ville dans de larges sections de la population dans les temps anciens; Enfin, également utilisé sous sa forme plurielle pour indiquer les affaires d'amour ou d'aventures sexuelles.

Cette même racine produit également ami et-Amicitia amitié curiae (souvent basée sur un bénéfice mutuel, et parfois correspondant à un sens proche de celui de « emprunt » ou « influence »). Cicéron Il a écrit un traité intitulé "De Amicitia (Cicéron)», Qui traite du concept avec une certaine amplitude. ovide Il a écrit un véritable guide appelé "Ars Amatoria», Qui traite, en profondeur, tout ce qui touche à l'amour, des affaires extra-conjugales au problème donné par les parents surprotecteurs.

Latinos sont parfois utilisés pour l'amour de montrer ce qu'ils aiment; Cependant, ce concept est plus généralement exprimée par placere ou delectare, ces derniers termes utilisés sous une forme plus familière, avec une grande fréquence, par exemple, dans la poésie d'amour Catullo.

Diligere contient plutôt le concept de est affectueux en raison du débit estimé; ce mot aussi décrit de façon appropriée l'amitié qui peut exister entre deux hommes, à savoir l'affection combinée à estimer. Le diligentia substantif correspondant (donc preuve de diligence) prend plutôt le sens de la prudence et a peu de chevauchement sémantique avec le verbe. Observare est synonyme de diligere, ce verbe avec son nom, observantia, indique souvent l'estime et l'affection.

Le terme Caritas est utilisé dans les traductions latines de la Bible chrétienne signifie « amour de charité »; ce sens, cependant, ne sont pas dans la littérature païenne classique, comme il vient d'une fusion avec un mot grec, donc il n'y a pas de verbe correspondant.

amour
Love (1515) Sacred and Profane, de tiziano Vecellio.

religion

Les différentes religions ont en commun le fait d'accompagner le sentiment d'amour avec un sens de transcendance vers la surnaturel.

Christianisme

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: L'amour de Dieu et Commandement de l'amour.

« La chose la plus importante est de ne pas trop penser et beaucoup d'amour; Voilà pourquoi vous faites ce que la plupart vous motive à aimer. »

(Thérèse d'Avila)

l'amour Christianisme Il est le point focal étant le concept d'amour, compris dans le sens moderne dans le monde occidental, exclusivement chrétienne. Dans le christianisme, la 'l'amour de Dieu est la somme de la bonne volonté du Seigneur des créatures terrestres. Tel que rapporté par le Première épître de Jean (4.16), Dieu est Amour. L'Amour de Dieu, selon Christianisme, L'amour est en particulier miséricordieux.

pour chrétiens tout acte de Dieu (création, rachat après la péché originel, providence vers ses créatures), il est fait par amour. S.Paolo en Lettre aux Ephésiens (2,4-5) Déclare que Dieu « pour son grand amour dont il nous a aimés, nous a fait revivre dans le Christ. » Pour le croyant, l'événement central de la Christianisme, à-dire la mort et la résurrection de Jésus, il est une preuve de Dieu.

Dans la version de la Sainte Bible CEI, la Conférence épiscopale italienne, à la place de l'amour de mot est de mettre le mot charité. la chrétiens Ils croient que l'amour de Dieu avec tout le coeur, la force et l'esprit et l'amour de votre suivant comme si j'ai deux des aspects les plus importants vie, ceux qui donnent un sens (les deux commandements qui récapitulent les autres) et qui vient de toute autre norme morale. Ce qui est écrit dans Evangile de Marc 12,28-34. Sant'Agostino résumé ce que l'expression "L'amour de Dieu et de faire « ce que vous voulez. « Pour Augustin:

"Pondus meum Amor meus, eo Feror quocumque Feror (" Mon poids est mon amour,. Il me faut chaque fois que je porte ")"

(Confessions 13, 9, 10)

L'amour a été appelé par Dieu, l'une des caractéristiques les plus importantes pour vivre. Paul écrit dans première épître aux Corinthiens:

" L'amour souffre de long et est en quelque sorte; l'amour n'a pas envie; l'amour ne se vante pas, ne s'enfle, ne se comporte pas si inconvenant, ne cherche pas ses propres intérêts, et non s'inasprisce, aucun mal, ne se réjouit pas de l'injustice, mais se réjouit avec la vérité; Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. L'amour ne disparaît jamais. »   (1 Cor 13: 4-10)

Avec ces mots, il semble avoir l'amour glorifié comme le plus important de toutes les vertus.

Giovanni evangelista a écrit: « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour sauver le monde à travers. lui ". (Jean 3: 16-17) Il a également écrit, « Chers amis, nous aimons les uns les autres pour l'amour vient de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu Celui qui ne aime ne connaît pas Dieu, parce que Dieu est.. l'amour « (1 Jean 4: 7-8)

Pour les chrétiens, l'amour que Dieu implique que le catéchisme est appelé "l'obéissance de la foi« Ou » obéir ( 'ob-audire) dans la foi est de soumettre librement à la parole entendue, parce que sa vérité est garantie par Dieu, qui est la vérité elle-même[20]«Par sa Révélation, » le Dieu invisible dans son amour, adresse aux hommes comme des amis et vit parmi eux pour les inviter et les recevoir dans sa propre entreprise "[21]. La réponse adéquate à cette invitation est la foi. Par la foi, l'homme se soumet complètement à Dieu son intelligence et sa volonté. Avec tout son homme être donne son assentiment à Dieu le Révélateur[22]

beaucoup théologiens chrétiens[citation nécessaire] croire que l'amour des hommes pour d'autres créatures (et Dieu) est directement dérivé de Dieu et Il en découle aussi l'amour pour toute la création. Selon le Evangile de Jean les hommes aiment le prochain en Dieu et Dieu dans l'autre. Dans chaque être humain est la présence vivante de Dieu (comme créé à son image) qui conduit ceux qui l'aiment à aimer inévitablement tout homme. en Evangile de Matthieu (Parabole du Jugement dernier 25,31-46), Jésus, le Fils de Dieu fait homme, il dit que tout ce qui a été fait ou n'a pas été fait à un frère « plus petit » (c.-à-un être humain) a été ou n'a pas été fait pour lui. Jésus dit aussi que l'amour du prochain mouvement devrait être universelle, sans discrimination entre les bons et les mauvais (5,38 à 48, 6,27 à 35), En dépit des difficultés que cela peut exiger (10,16 à 18).

Augustin d'Hippone Il dit que vous devez être en mesure de déchiffrer la différence entre l'amour et luxure et il poursuit en disant: « Je suis amoureux de l'amour. » en confessions Il dit que celui qui peut aimer vraiment et pleinement Dieu, parce que l'amour avec un seul humain vous permet de développer des défauts tels que « la jalousie, la suspicion, la peur, la colère, et la discorde, au lieu d'aimer Dieu à la place parvenir à la paix.

à Thomas d'Aquin l'amour est cadeau, gratuité et fidélité.

selon Papa Benedetto XVI, dans son premier encyclique (Deus Caritas Est), Dédié à l'amour chrétien, l'amour chrétien est pour rejoindre les catholiques Éros et bouche bée, qui est, de la passion et de l'émotion (amour), dirigé vers Dieu et vers nos frères. Eros sans agapè serait pur instinct sexuel, agapè sans eros enlève rien à la charité la poussée impulsive de charité envers les autres.

Cependant, dans la religion chrétienne, l'amour est très important, car il est aussi le fondement de l'un des sept sacrements: Mariage; à cet égard Jésus, commentant les textes de la Genèse concernant l'union entre un homme et une femme, aussi il a dit: « Ce que Dieu a uni, que l'homme séparé » (19,3 à 12), Se référant à l'adultère et le divorce, qui constituent une répudiation de l'amour et le bien-aimé (5,27-28 et 5,31-32).

L'amour chrétien est qui se manifeste dans le pardon des torts et des péchés, et cela parle surtout de l'amour miséricordieux: Dieu nous offre gratuitement le pardon des péchés, l'homme qui veut se repentir de leurs erreurs et avec lui est réconcilié; l'homme, à son tour, vos cœurs pardonner ses frères (autres hommes) à chaque fois que les demandeurs, quelle que soit sa gravité ou la fréquence (faisant parfois appel à la prière à Dieu pour l'aide, gratuit , de pardonner les torts capacité apparemment impardonnable) (6,14 à 15, 18,21 à 35).

Exemplaire est enfin la parabole du Bon Samaritain (Evangile de Matthieu, 5, 44 et Luc 10, 29-40).

patron pour les chrétiens d'amour est Saint Valentin et 14 Février est célébré cet anniversaire (festival qui a maintenant dépassé les frontières religieuses et est célébrée presque partout dans le monde)

judaïsme

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: La foi juive.

L 'hébraïsme Elle emploie une définition large de l'amour, à la fois entre les peuples et entre la personne humaine et le Seigneur.

la torah (Pentateuque) Says "aimeras ton prochain comme toi-même« (Lévitique 19:18). Une personne doit aimer le Seigneur "de tout ton cœur, de toute ton âme, tous vos biens« (Deutéronome), 6.5 (voir aussi Shema).

La littérature rabbinique diffère sur la façon dont peut être développé l'amour, et comment contempler les trésors divins et les merveilles de la nature. L'amour conjugal est considéré comme un élément essentiel pour la vie "Voir la vie avec la femme que vous aimez« (livre de l'Ecclésiaste 9.9). Le texte biblique Cantique des cantique Il est considéré comme une métaphore romantique de l'amour de Dieu pour son peuple. le rabbin Eliyahu Eliezer Dessler Au contraire, il est connu pour avoir défini l'amour selon la conception juive "donner sans attendre de recevoir».

L 'amour romantique a lui-même quelques citations dans la littérature juive, bien que le rabbin médiéval Judah Halevi Il a écrit la poésie romantique en arabe pendant la jeunesse.

Islam

en Coran Il dit: « Qui ne se sent pas l'affection ne reçoit pas d'affection. »

Ishq, ou l'amour divin, est le maître mot soufisme dans la tradition islamique. Les praticiens du soufisme croient que l'amour est une projection de l'essence de Dieu à l'univers; Dieu désire reconnaître la beauté, il est comme quand vous regardez dans un miroir pour se voir.

hindouisme

Dans l'amour et l'hindouisme plaisir sensuel (Kama, personnifié par Dieu Kamadeva) Il est un désir naturel, le don des dieux, et est l'un des quatre buts de la vie (purushartha); « Mara » est une autre de ses noms. Contrairement à la kāma, appuyez sur, ou « prem », est le plus élevé amour, spirituel, divin.

Karuna Il est la compassion miséricordieux qui nous pousse à aider à réduire la souffrance présente dans d'autres êtres.

avec sanscrit Bhakti cela signifie plutôt que la dévotion à Dieu aimant. Bhakti Bhâgavata Purâna et Tulsidas Il est divisé en neuf formes de dévotion, généralement adressée à Dieu Krisna. le livret Narada Bhakti Sutras écrit par un auteur inconnu, il distingue plutôt onze formes.

Dans certaines sectes Vaishnava (Abonnés de Vishnu) Dans l'hindouisme, pour atteindre l'amour inconditionnel et éternel de Dieu, il est considéré comme l'objectif le plus important dans la vie. Le Gaudiya vaishnava qui adorent Krishna comme la personnalité suprême et la cause de toutes les causes considérer l'amour de Dieu de l'agent (Prema) de deux manières possibles: Sambhoga et vipralambha (union et séparation), deux oppositions apparentes[23].

Dans l'état de séparation, il y a un vif désir de revenir avec le bien-aimé et dans l'état de l'Union d'autre part, il y a le bonheur suprême et totalisante. Le mouvement Gaudiya vaishnava croit que Krishna-Prema (amour pour Dieu) est une espèce de feu capable de brûler et de jeter leurs désirs matériels: Krishna-Prema est pas une arme, mais purttuttavia transperce le cœur. Il est pas l'eau, mais néanmoins se lave complètement à l'écart le sentiment de fierté. est considéré comme Krishna-Prema pour attirer dans un océan d'extase transcendante et le plaisir où « se noie ».

L'amour de Radha, la vachère, pour Krishna est souvent cité comme l'exemple suprême de l'amour de Dieu par Gaudiya Vaishnava. Radha Krishna est considéré comme la puissance interne, et est l'amant suprême de la Divinité. Son exemple d'amour est considéré comme au-delà de la compréhension du monde matériel, car elle dépasse toutes les formes d'amour égoïste ou la luxure qui est visible dans le monde matériel. L'amour mutuel entre Radha (l'amant suprême) et Krishna (Dieu comme amour suprême) est l'objet de nombreux poèmes en Inde Gita Govinda et Hari Bhakti Shuddhodhaya.

Dans la tradition Bhakti au sein de l'hindouisme, on croit que l'exécution de Dieu conduit à la phase de développement du service de dévotion à Dieu (Bhakti-taiche Phale krsne presse upajaya) et comment son amour pour Dieu grandit dans le cœur, plus on se libère de la contamination de matériau (Krishna-prema asvada Haile, bhava nasa Paya). Être parfaitement dans un état d'amour et de statut avec Dieu Krishna rend parfaitement libre de toute « courroie de sol ». Ceci est la meilleure façon de salut ou la libération dans cette tradition, le salut ou la libération est considérée comme inférieure à l'amour, que son produit croisé. Être absorbé dans l'amour de Dieu est considéré comme étant la seule vraie et seule une perfection de la vie[24].

bouddhisme

La définition de « l'amour » dans bouddhisme que vouloir que les autres pour être heureux. Cet amour est inconditionnel et exige beaucoup de courage et d'acceptation, et l'autre est auto. L'ennemi de 'amour vrai est quelque chose qui a pu sembler similaire, mais est plutôt son contraire: l'attachement, qui est dérivé de soi compris comme le souci de leur propre bien-être. L'amour dans le bouddhisme est donc quelque chose de tout à fait différent de ce que l'on entend habituellement en italien (attachement, relation et le sexe), qui exige presque toujours un certain respect de soi. Dans le bouddhisme, il se réfère au détachement et les soins de bien-être des autres sans aucun intérêt envers eux-mêmes.

la Bodhisattva idéal dans le bouddhisme Mahayana Elle implique le renoncement complet d'eux-mêmes, afin d'assumer la charge d'un monde de souffrance. Plus la motivation, afin de prendre le chemin du Bodhisattva est l'idée du salut altruiste, l'amour altruiste pour tous les êtres sensibles.

amour
Cupidon (1891), de William-Adolphe Bouguereau

D'autres cultures et divinités

Diverses cultures ont déifié l'amour, à la fois sous la forme masculine est pour les femmes. Voici une liste d'amour en Mythologies différent.

  • Cupidon ou l'amour: Dieu de mythologie romaine.
  • Vénus: Déesse de la mythologie romaine.
  • Aphrodite: Déesse de la mythologie grecque.
  • Éros: Dieu de mythologie grecque.
  • Freyja: Déesse de la mythologie nordique.
  • Kama: Dieu de 'hindouisme.
  • Xochipilli: Dieu de la mythologie aztèque.
amour
Cupidon Psyché porte au plus haut, de William-Adolphe Bouguereau.

Dans les arts

Le sentiment d'amour est souvent l'inspiration de base des principaux événements artistique comme musique, la littérature, la arts visuels et cinéma.

littérature

« L'amour est remboursé avec amour,
ceux qui avec amour ne paie pas,
Il n'est pas digne de amar. »

(Francesco Petrarca)

Publio Virgilio Marone dans son Bucoliche (X, 69) dit "Omnia vincit et nos cedamus Amor aime« (Littéralement ». L'amour conquiert tout, même nous cédons à l'amour « ) », pour devenir célèbre et repris par la suite aussi par d'autres auteurs; en sa qualité expression latine Il a été immortalisé dans un tableau de Michel-Ange Merisi da Caravaggio avec son Amor vincit omnia.

au cours de la Moyen âge L'amour a fait l'objet du mysticisme religieux d'une part, avec Bernardo di Chiaravalle et en particulier avec Bonaventura da Bagnoregio (Dans les écrits « amoris de stimulation », « Incendium amoris » et « Amatorium »), et un type particulier de la poésie de l'autre; cette littérature poétique, est né dans le sud de la France, se répandit bientôt une traînée de poudre à travers le comme continent européen: il est le soi-disant la poésie des troubadours (Par ses auteurs appelés « troubadours ») qui chantel'amour courtois, une affaire largement idéalisée, destinée aux femmes éloignées ou inaccessibles.

en divine Comédie de Dante Alighieri, vous pouvez trouver beaucoup de triplets dans lequel « Love » est maître incontesté et un motif récurrent tout au long du travail: d'abord, dans la section consacrée à l'histoire de Paolo et Francesca, où domine l'amour terrestre: (Inferno - cinquième Canto vv. 73-142):

« L'amour, que le doth doux cœur Saisissons rapidement, / Saisi cet homme pour la personne belle / qui a été prise de moi; et « toujours le mode me choque. // Amour, qui exonère pas bien-aimé d'aimer, / j'ai pris plaisir à lui si fort, / qui, comme vous le voyez, il ne me quitte pas. // L'amour nous a conduit jusqu'à une mort. vv. 100-106 "

jusqu'à atteindre l'amour suprême, absolu, qui est aussi le dernier verset de Paradiso (Divine Comedy)

« L'amour qui meut le soleil et d'autres étoiles. »

À l'ère de Renaissance, avec les œuvres de Marsile Ficin, son élève Francesco Cattani da Diacceto et Giordano Bruno, Il commence à se développer de plus en plus la néoplatonisme; l'une des bases fondamentales de cette doctrine philosophique est l'amour pour tout ce qui est beau, la nature et l'essence de l'amour étant alors la poursuite de la beauté. Ce concept fait référence à la fois à 'éthique que tous les 'esthétique, et il aura un impact significatif sur l'ensemble 'art de la Renaissance.

Au siècle suivant, en particulier pendant la période baroque, néerlandais Baruch Spinoza, penseur qui a sérieusement étudié la question, en particulier dans sa Éthique (Spinoza), Il devait donner la définition suivante: L'amour ne sera que joie accompagnée de l'idée d'une cause extérieure (est Amor Laetitia idée causae externae concomitante). Spinoza identifie alors l'amour de la connaissance absolue (intellectualis Dei Amor)

arts visuels

L'amour a toujours été un thème favori tout au long de l'histoire de la peinture et la sculpture, la représentation des situations romantiques ou à un riconducenti symbologie ou allégorie, qui impliquent souvent des personnages mythologiques.

Mais même les grands amours terrestres sont dépeints, en particulier ceux appartenant aux plus célèbres histoires littéraires comme Tristan et Isolde, Abélard et d'Héloïse, Paolo et Francesca, Roméo et Juliette, l'amour entre Ulysse et Pénélope narré dans 'Odyssée, ainsi que de nombreux autres ont été traités dans la peinture, surtout dans les moments les plus favorables plus libre expression des sentiments (Préraphaélites, art romantique etc.).

bases neurobiologiques

Le biologiste Jeremy Griffith définit l'amour comme « l'altruisme inconditionnel »[25]. le neurobiologiste Semir Zeki Il a étudié les circuits neuronaux sous-jacents possibles par les états d'amour, notamment en identifiant des liens étroits entre l'amour romantique et l'amour maternel.[26] la neurobiologie aimer états est un nouveau champ de recherche neurosciences toujours ouvert, dans le but d'étudier les états affectifs neurobiologiques et psychologiques chez l'homme.[27]

même la neuropsychologie avantages cognitifs des dernières recherches: par exemple, ont été détectés de meilleures performances et plus efficace dans les tâches cognitives lorsqu'elle est conduite en présence d'un état d'amour.[28][29] De plus, l'amour romantique se révèle être un élément clé du système de motivation et récompenser les êtres humains.[30][31][32][33] Et bien connus sont aussi les relations importantes entre l'amour romantique et estime.[34][35][36]

Perspective contemporaine politique

le terme amour libre Il a été utilisé récemment pour décrire cette mouvement social qui refuse mariage comme une institution coercitive, à la fois civile et religieuse, comprise comme une forme d'esclavage ou d'une autre obligation sociale. L'objectif initial des défenseurs de l'amour libre a été de séparer les lois de l'État comme tout ce qui concerne les questions sexuelles telles queadultère et limitation des naissances, dans le cas aussi de 'avortement, en faisant valoir que ces questions ne devraient affecter les personnes impliquées et personne d'autre[37].

La plupart des gens encore au XIXe siècle étaient fermement convaincus que le mariage était un aspect fondamental de la façon de réaliser son existence et pour atteindre le bonheur humain terrestre; la classe moyenne a toujours cru que la maison soit le lieu principal de la stabilité au milieu de l'incertitude du monde. Cette mentalité a créé une vision de rôles masculins et féminins fortement défini, qui a produit la croissance du mouvement d'amour libre qui force d'opposition que le statu quo actuel[38].

Cela a également encore accéléré la prise de conscience de la détermination de soi par les femmes, et qui ont commencé pour la première fois à la demande haut et fort à administrer son propre corps d'une manière qui correspond le mieux préféré[39]; ce fut l'un des fleurons de mouvement féministe.

Le XXe siècle ravive aussi une conception plus hédoniste, en particulier par le mouvement hippie et célèbres slogans tels que « Faites l'amour, pas la guerre ».

notes

  1. ^ Oxford Illustrated American Dictionary (1998) + Merriam-Webster Collegiate Dictionary (2000)
  2. ^ Voir., Par exemple, le vocabulaire Treccani et le dictionnaire Devoto-Oli.
  3. ^ Dictionnaire Merriam Webster
  4. ^ Fromm, Erich; L'art d'aimer, Harper (1956), Version originale Inglese, ISBN 978-0-06-095828-2
  5. ^ C. S. Lewis, Les quatre Loves, 1960.
  6. ^ Paul Oskar Kristeller, Renaissance Pensée et les Arts: Collected Essays, Princeton University Press, 1980 ISBN 0-691-02010-8.
  7. ^ Stendhal en amour ( « De l'amour », Paris, 1822), « le goût de l'amour » que l'amour charnel distingué ou physique, émotionnel amour passionné, pas trop exigeant défini une sorte d'amour et enfin l'amour de la vanité ou superficielle et vide. Denis de Rougemont dans son essai L'amour en Occident Il a retracé l'histoire d'amour passionnée (amour-passion) Depuis les jours de 'l'amour courtois un romance. Benjamin Péret, introduction à son Anthlogia amour sublime (Paris, 1956), fait également la distinction que l'on appelle « l'amour sublime », un état d'idéalisation fait comparable à certains égards, avec la forme passionnée d'amour plus romantique.
  8. ^ Juan Mascaró, La Bhagavad Gita, Penguin Classics, Penguin, 2003 ISBN 0-14-044918-3. (J. Mascaró, traducteur)
  9. ^ Umberto Galimberti, Dictionnaire de psychologie. Milano, Garzanti, 1999, p. 46
  10. ^ Article sur l'amour, slideshare.net. Récupéré le 13 Septembre, 2011 (Déposé par 'URL d'origine 30 mai 2012).
  11. ^ Helen Fisher. Pourquoi nous aimons: la nature et la chimie de l'amour romantique. 2004.
  12. ^ Alberto Nocentini, le étymologiques.
  13. ^ Michiel de Vaan, Dictionnaire étymologique du latin et les autres langues italiques Vol.7 la Leiden Indo-européenne Dictionnaire étymologique de la série (Edité par Alexander Lubotsky). Leiden, Brill, 2008, p. 39
  14. ^ Beyond Good and Evil, Trad. Ferruccio Masini, Adelphi, 2007, § 153.
  15. ^ Saint Thomas d'Aquin, STH I-II, 26, 4, corp. article, Newadvent.org. Récupéré le 30 Octobre, 2010.
  16. ^ Gottfried Leibniz, confessio philosophi, édition Wikisource. Récupéré le 25 Mars, 2009.
  17. ^ Voir, par exemple, l'essai L'art de l'amour de Erich Fromm
  18. ^ Crazy Love, l'amour comme une maladie mentale, Frank Tallis, Basic Books, 2006
  19. ^ Platon, Phèdre, 266A-B. Ces deux types d'amour sont les deux sortes d'amour opposés traditionnellement: l'amour vulgaire (ou profane) et de l'amour céleste (ou sacré).
  20. ^ Catéchisme de l'Église catholique -. Réponse de l'homme à Dieu, je crois, sur www.vatican.va. Récupéré 24 Août, 2016.
  21. ^ Concile Vatican II, Const. Dogm. Dei Verbum, 2: AAS 58 (1966) 818.
  22. ^ Cf. Concile Vatican II, Const. Dogm. Dei Verbum, 5: AAS 58 (1966) 819.
  23. ^ Gour Govinda Swami, Caractéristique merveilleuse de Krishna Prema, Gour Govinda Swami., facebook.com.
  24. ^ A C Bhaktivedanta Swami, Parfaitement Etre amoureux, prabhupadanugas.eu.
  25. ^ Qu'est-ce que l'amour?. en Le Livre de vraies réponses à tout! Griffith, J. 2011. ISBN 978-1-74129-007-3.
  26. ^ Voir. S. Zeki, « La neurobiologie de l'amour » Fédération des sociétés européennes lettres Biochemical, 581 (14) (2007), pp. 2575-2579.
  27. ^ Voir. A. de Boer, E. M. van Buel, G.J. Ter Horst, « L'amour est plus qu'un simple baiser: une perspective neurobiologique sur l'amour et l'affection », Neuroscience, 201 (2012) pp. 114-124.
  28. ^ Voir. R. Wlodarski, GLR. Dunbar, « Les effets de l'amour romantique sur la mentalisation Capacités » Examen de la psychologie générale, 18 (4) (2014) pp. 313-321.
  29. ^ Voir. E. Basar, C. Schmiedt-Fehr, Oniz A., C. Başar-Eroğlu, "oscillations cérébrales provoquées par la face d'une personne aimée", Brain Research, 1214 (2008) pp. 105-115.
  30. ^ Voir. H. Fisher, A. Aron, L.L. Brown, « L'amour romantique: une étude IRMf d'un mécanisme de neurones pour le choix du partenaire », Le Journal de neurologie comparée, 483 (1) (2005) pp. 58-62.
  31. ^ Voir. X. Xu, A. Aron, L.L. Brown, G. Cao, T. Feng, X. Weng, "Les systèmes de récompense et de motivation: une étude de la cartographie du cerveau de l'amour romantique intense stade précoce chez les participants chinois", Cartographie du cerveau humain, 32 (2) (2011) pp. 249-257.
  32. ^ Voir. A. Aron, H. Fisher, D.J. Mashek, G. Strong, H. Li, L.L. Brown, « récompense, la motivation et les systèmes d'émotion associés à l'amour romantique intense stade précoce » Journal of Neuropsychology, 94 (1) (2005) pp. 327-337.
  33. ^ Voir. Bien http://centrostudipsicologiaeletteratura.org/2017/02/aldo-carotenuto-mondo-dei-sentimenti/
  34. ^ Voir. K.K. Dion, K.L. Dion, « L'estime de soi et de l'amour romantique » Journal de la personnalité, 43 (1) (1975) pp. 39-57.
  35. ^ Voir B. Fehr, "La psychologie sociale de l'amour", dans:. J. A. Simpson L. Campbell (Eds.), Oxford Guide des relations Fermer, Oxford University Press, Oxford, Royaume-Uni, 2013, pp. 201-233.
  36. ^ Voir. Eh bien, du point de vue de la psychologie analytique, l'article Aldo Carotenuto l'importance de l'amour comme une vie humaine émotion fondamentale, disponible à http://centrostudipsicologiaeletteratura.org/2016/09/lemozione-vera-forza/
  37. ^ McElroy, Wendy. « Le mouvement d'amour libre et radical Individualisme. » Libertaire Enterprise .19 (1996): 1.
  38. ^ Spurlock, John C. Free Love mariage et de la classe moyenne en Amérique du Radicalisme. New York, État de New York: New York UP, 1988.
  39. ^ Passet, Joanne E. Sexe Radicaux et la quête de l'égalité des femmes. Chicago, IL: U de l'Illinois P, 2003.

bibliographie

philosophie

  • symposium et Phèdre, de Platon
  • sur l'amour, de Plutarque
  • Commentaire sur Convivio Platon sur l'Amour, de Marsile Ficin
  • Aut Aut et revues, de Søren Kierkegaard
  • Zibaldone pensées, de Giacomo Leopardi
  • Métaphysique de l'amour, cap. de XLIV Le monde comme volonté et comme représentation, de Arthur Schopenhauer
  • La science Gay, de Friedrich Nietzsche
  • Essence de sympathie, de max Scheler
  • sur l'amour, de José Ortega y Gasset

religion

  • Aa.Vv. Cantique des cantique
  • Vivre Flamme d'Amour, de Saint Jean de la Croix

littérature

psychologie

  • Les quatre Loves (Affection, amitié, eros, agape), le C.S. Lewis
  • L'art de l'amour, de Erich Fromm, Mondadori, 1995
  • Tomber amoureux et amour, de Francesco Alberoni, Garzanti, 2002
  • Sex and Love, Francesco Alberoni, Rizzoli, 2006
  • Psychologie de l'amour, René Allendy, Astrolabe, 1951
  • Vivre, aimer, se comprendre, de Leo Buscaglia, Mondadori, 1995

Histoire, culture et sociologie

  • érotisme et Larmes d'Eros, de Georges Bataille
  • L'amour et l'Occident, de Denis de Rougemont
  • Histoire de la sexualité, de Michel Foucault

plus

  • de l'amour, de Andrea Cappellano
  • De l'art de la guerre, l'art de l'amour, Juliette Drapeau, éditions Xenia, Milan 2003
  • Je vous aimerai toujours. La science de l'amour, de Piero Angela, Mondadori, 2005

Articles connexes

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE4035646-2