s
19 708 Pages

Léonard Victor Charner
Braun Adolphe (1812-1877) - Charner Amiral (1797-1869), sénateur.jpg
Léonard Charner photographié par Adolphe Braun.
Saint-Brieuc
13 février 1797
mort Paris
7 février 1869
données militaires
pays servi France France
Forces armées Marine nationale
degré Amiral de France
Wars guerre de Crimée
Deuxième guerre de l'opium
Pays de Cochinchine
décorations Légion d'honneur
autres bureaux politique
Sources citées dans le corps du texte
entrées militaires sur Wikipédia

Léonard Victor Charner (Saint-Brieuc, 13 février 1797 - Paris, 7 février 1869) Ce fut un amiral français. Il a participé à plusieurs campagnes militaires au cours de la restauration, la Monarchie de juillet et second Empire, période où il a été nommé sénateur.

biographie

Né en 1797 à Saint-Brieuc, Léonard Victor Charner issu d'une famille de Suisse de langue française il avait fourni dans les anciens officiers et sous-officiers à France; son père avait déménagé Grande-Bretagne de natif Neuchâtel d'établir un distillerie, l'adoption d'une forme française pour le nom de famille d'origine, Tscharner. Il a rejoint 15 ans à 'Ecole de Marine de Toulon, Il est sorti en 1815 pour poursuivre une carrière militaire marina. En 1830, il a participé en tant que jeune officier à 'invasion d'Alger à bord du navire Duquesne et, deux ans plus tard, à une sortie Citadelle d'Ancône; Il était alors commandant en second frégate Belle Poule, qu'il a apporté les cendres en France Napoléon Ier.[1]

promu capitaine de la mer, en 1843, il a fait sa première mission dans 'Extrême Orient, la conduite de Théodore Lagrène premier macao et alors canton, où il a signé le diplomatique traité de Whampoa.[1] En 1852, il a été élevé au rang de vice-amiral[2] et nommé chef d'état-major de Théodore Ducos, ministre de la Marine; dans ce rôle vous frais pour le renouvellement de la flotte française, en particulier à la lumière des propulsion à vapeur, dont le développement a été immédiatement à croire.[1]

Au début de la guerre de Crimée Il était le commandant de la Napoléon, le premier navire à pénétrer dans la Dardanelles et il a distingué dans les opérations maritimes, au point d'être promu vice-amiral en 1855. Le 7 Février 1860, il a été nommé commandant de la flotte française dans la Deuxième guerre de l'opium, constitué de 68 bâtiments de guerre et encore une centaine de navires marchands à transporter. En alliance avec l'amiral britannique James Hope a été la star de la prise de fort Taku en Août de 1860 et l'occupation conséquente Tianjin.[1]

A gagné la guerre Chine, Charner déplacé immédiatement Cochinchine de fournir une aide à la petite garnison française assiégée Saigon;[1] Napoléon III pouvoirs complets, y compris ceux de prolonger la guerre ou la paix.[3] Il a décidé d'attaquer les troupes Qindao barricated Ky Hòa, commandant en même temps de l'amiral Théogène François Pagé remonter la rivière Đồng Nai pour couper la retraite de l'ennemi; malgré de lourdes pertes, la victoire à la bataille de Hoa Kỳ a permis aux Français de reprendre l'initiative. À la fin de Mars 1861, il a décidé d'attaquer Charner Mytho, la possession ouvrirait l'accès aux plaines aux Français Mékong; Amiral Page, qui sur ses ordres était venu la rivière avec une escadre navale, a pris la 12 Avril ville, 1861.[4]

Après les premières conquêtes, le vice-amiral se consacre à la réorganisation administrative des territoires conquis; pour remplacer les anciens fonctionnaires impériaux avec les hommes de son choix, a proclamé la l'état de siège et les premières troupes indigènes se sont enrôlés dans l'armée française.[4] Le 29 Novembre 1861 a été remplacé dans le rôle du gouverneur militaire de 'Indochine française par le contre-amiral Louis Adolphe Bonard.[5]

il a reçu la Grande Croix en Février 1861 Légion d'honneur. Il rentre en France en Janvier 1862, à la fin du mois a été nommé sénateur. 15 Novembre 1864, après la mort de Joseph Romain-Desfossés, a été nommé Amiral de France.[1] Leonard Victor Charner est mort à Paris 7 Février, 1869.[6]

notes

  1. ^ à b c et fa (FR) Georges Taboulet De Quelques travaux sur l'historiques Récents Française Indochine, en Revue d'histoire des colonies, vol. 36, nº 126, 1949, pp. 154-191.
  2. ^ (FR) Spencer C. Tucker (eds), L'Encyclopédie de la guerre du Vietnam: politique, sociale et histoire militaire, 2ème édition [4 volumes]: politique, sociale et histoire militaire, vol. 1, ABC-CLIO, 2011 ISBN 978-1-85109-961-0.
  3. ^ Pallu de la Barrière, p. 9
  4. ^ à b Aubert et Pasquier, pp. 28-334
  5. ^ d'Etampes, p. 77
  6. ^ d'Etampes, p. 82

bibliographie

  • (FR) Charles Aubert et Pierre Pasquier (ed) Histoire militaire de l'Indochine Française des débuts à nos jours (juillet 1930). Volume I, Hanoi, d'Imprimerie Extrême-Orient, 1931.
  • (FR) Louis d'Etampes, L'Amiral Charner, Saint-Brieuc-Francisque Guyon, 1870.
  • (FR) De la Pallu Léopold Barrière, Histoire de l'expédition de Cochinchine en 1861 (Nouvelle édition), Paris, Berger-Levrault, 1888.

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez