s
19 708 Pages

Jean-Marie Charles Abrial
BA144-Ain Arnat - inspection 1940 GNX Sétif Weygand-Nogues.jpg
Base aérienne 144 Aïn Arnat (Algérie), L'inspection du ministre de la Défense, le général Weygand, accompagné de l'amiral Abrial et le général Noguès
17 décembre 1879 - 30 Juillet 1977
né en réalmont
mort en Dourgne
données militaires
pays servi France France
Forces armées Marine nationale
Années de service 1896-1943
degré Vice-amiral
Wars Première Guerre mondiale
Guerre mondiale
batailles opération Dynamo
commandant croiseur lourd tourville
décorations voir ici
Des études militaires Ecole navale
Les données de Qui est qui Twentieth Century Warfare[1]
entrées militaires sur Wikipédia

Jean-Marie Charles Abrial (réalmont, 17 décembre 1879 - Dourgne, 19 décembre 1962) Ce fut un amiral français.

eterano officiel de Première Guerre mondiale Il atteint le grade de Vice-amiral en 1936, assumedo commandement de l'équipe méditerranéenne. Après le déclenchement de Guerre mondiale Il a été nommé commandant du théâtre maritime des opérations du Nord (Nord Amiral) aider à l'évacuation grande-Bretagne plus de 300.000 soldats par les ports britanniques et français MANCHE (opération Dynamo). Après avoir rejoint la régime de Vichy Il a été nommé gouverneur de 'Algérie puis ministre de la Marine et des Colonies, qui occupe ce poste du 29 Novembre, 1942 et 25 Mars, 1943

biographie

Il est né à Réalmont (Tarn) Le 17 Décembre 1879,[2] Raymond fils d'Arthur et Anna Maria Caroline de Maloin de Montazet, il entra à l'Ecole Navale[2] de Marine nationale en 1896, dont il est sorti avec le degré de midshipman en 1898.[1] étudiant officiel du 5 Octobre 1899, Il a lancé 'croiseur blindé Pothuau,[3] membre de l'équipe Méditerranée, 1 janvier 1900, en passant sur navire de guerre[4] Masséna[5] 1er janvier de l'année suivante. lieutenant navire du 5 Octobre 1901, Il a assisté à l'École de la marina Fusiliers Lorient à compter du 1er Janvier 1903, après avoir embarqué le navire de guerre Redoutable puis sur la canonnière Aspis,[6] en vertu de l'équipe 'Extrême Orient.

De retour en France, le 1er Janvier, 1908, il a lancé encore Pothuau, puis transmettre Couronne, appartenant à l'École des artilleurs, être promu lieutenant le 21 Janvier 1909 et l'obtention du d officiel du brevet 'artillerie.

Jean-Marie Charles Abrial
Un modèle du cuirassé Redoutable.

Le 18 Décembre 1910 Il a été détaché à la Direction Ordnance navale de 2ème District maritime Brest,[7] et en 1912 au PYROTECHNIE. Récompensé par le titre de Chevalier de la Légion d'honneur, 1er janvier 1914 Il se lance dans le navire de guerre moderne Jean Bart"[8] appartenant au 1er 1 équipeère navire armée. depuis Avril 1916 août 1917 Il était commandant de la canonnière ardent,[9] unités appartenant à la division de patrouille océanique, puis envoyés à Paris, à la direction de la guerre sous-marine.[2]

promu Capitaine de corvette 1er janvier 1918,[1] ce qui suit Juillet, il est allé à Saint-Raphaël pour étudier l'utilisation de 'a lancé l'aviation.[2]

Après la fin de guerre sa carrière a continué, promu au grade de capitaine de la frégate[2] 1 Août le 1920[1] Il a entrepris navire de guerre Patrie,[10] la division scolaire des navires Méditerranée,[2] 1er janvier 1921. En 1925 est devenu professeur à l'Ecole des Hautes Etudes a été promu navale capitaine de la mer le 26 Octobre de cette année.[2]

Après avoir commandé la destructeur commandant Bory et un escadron de torpille, a pris le commandement de 'croiseur lourd tourville alors en construction. Avec cet appareil au cours de 1929, il a réalisé dans le monde, en prenant, le 23 Septembre de la même année, le poste de Secrétaire général la 1ère équipe à Toulon.[2] promu vice-amiral dans Mars 1931, 1er janvier de l'année après qu'il est devenu chef adjoint personnel[11] Général de la Marine.[12] En Octobre 1936, il a été élevé au rang de vice-amiral, assumer le commandement de l'équipe navale de la Méditerranée à la 1938.[1]

Jean-Marie Charles Abrial
La préfecture maritime de Toulon.

en Août 1939, avec le tiret de la situation internationale, il a pris le commandement du théâtre des opérations du Nord (Nord Amiral).[1] Après le début de Bataille de France, a eu lieu le 10 mai 1940, evlversi avec la situation de guerre a posé la défense des ports[13] de canal. Sur les ordres du nouveau chef d'état-major 'armée, général Maxime Weygand, Il a participé à la première tout 'opération Dynamo qu'il a permis d'évacuer grande-Bretagne plus de 300.000 soldats britanniques et français.[14] Il a défendu avec acharnement[15] port Dunkerque de les troupes allemandes, alors il est capturé à Cherbourg 19 juin 1940.[1] Après la signature de la 'armistice il a été libéré et a rejoint la régime de Vichy, Il est nommé gouverneur général du 'Algérie[16] en Août 1940. Il a assumé le poste de ministre de la Marine et colonies 29 Novembre 1942, couvrant cette position jusqu'au 25 Mars, 1943.[1] Immédiatement il a arrêté au moment de la Libération de la France, le 14 Août 1946[1] La Haute Cour a condamné à 10 ans de travaux forcés, la peine supplémentaire de la dégradation, pour travailler avec le Gouvernement maréchal petain. La peine a été commuée en cinq ans de prison,[17] et le 2 Décembre 1947 Il a été mis en probation[18] puis être gracié au cours de la 1954.[17] Entièrement réhabilité, il est mort à Dourgne 19 Décembre 1962.

honneurs

honneurs français

chevalier de' src= Chevalier de la Légion d'honneur
- 31 Décembre, 1913
officier de' src= Officier de l'Ordre de la Légion d'honneur
- 30 Avril, 1921
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre de la Légion d'honneur
- 30 Juin, 1932
magnifique' src= Grand Officier de l'Ordre de la Légion d'honneur
- 24 Décembre, 1937
Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de la Légion d'honneur
- 30 mai 1940[19]
Medaille militaire - ruban ordinaire uniforme medaille militaire
- le 14 Juillet, 1941
Croix de guerre 1939-1945 avec trois palmiers (France) - par ruban uniforme ordinaire Croix de guerre 1939-1945 avec trois palmiers (France)
officier de' src= Officier de l'Ordre du Mérite Maritime

honneurs étrangers

commandant de' src= Commandeur de l'Ordre du Ouissam Alaouite (Maroc)
commandant de' src= Commandeur de l'Ordre de Iftikhar Nichan (Tunisie)

notes

  1. ^ à b c et fa g h la Spencer 2003, p. 2
  2. ^ à b c et fa g h silhouettes mARITIMES, Ouest-France, 12 janvier 1930.
  3. ^ Couhat 1974, p. 49
  4. ^ Le navire appartenait à l'équipe du Nord, et commandait Marie de Fauque de Jonquières.
  5. ^ Couhat 1974, p. 18
  6. ^ Couhat 1974, p. 131
  7. ^ Service d'installation du matériel.
  8. ^ Couhat 1974, p. 33
  9. ^ Couhat 1974, p. 180
  10. ^ Couhat 1974, p. 20
  11. ^ Aujour'hui à Londres la conférence des se ouvre-majors anglo Etats-franco-belge, Ouest-France, 15 avril 1936.
  12. ^ et membre du Comité hydrographique et membre du comité de formation de l'École de la marina.
  13. ^ Gardner 2014, p. 12, était responsable des ports Calais, Boulogne et Dunkerque.
  14. ^ www.cheminsdememoire.gouv.fr le Bastion 32 - poste de commandement à l'amiral Abrial
  15. ^ Gardner 2014, p. 35
  16. ^ Le Abrial EST amiral à Alger Arrivé, Ouest-France, 4 1940 aout.
  17. ^ à b Spencer 2003, p. 3
  18. ^ article Larousse
  19. ^ Le 16 Décembre 1960, il a été réintégré dans la Légion d'honneur, mais seulement comme le fonctionnaire Grande parce que la Grande chancellerie a estimé que la nomination de Chevalier Grand-Croix de l'amiral Abrial avait été ratifiée en 1948, après son retrait du service actif.

bibliographie

  • (FR) Paul Auphan, Jacques Mordal, La marine française dans la Seconde Guerre mondiale, Annapolis, Naval Institute Press, 1959.
  • (FR) Jean Labayle Couhat, Navire de guerre français de la Première Guerre mondiale, Shepperton, Ian Allan Ltd., 1974.
  • (FR) Jean Labayle Couhat, Navire de guerre français de la Première Guerre mondiale, Shepperton, Ian Allan Ltd., 1971.
  • (FR) W.J.R. Gardner, L'évacuation de Dunkerque: « Opération Dynamo », le 26 mai-Juin 1940, Londres, Frank Cass, 2014, ISBN 1-31797-357-7.
  • (FR) Henri Le Masson, La marine française. Vol.1, Londres, Macdonald Co., 1969.
  • (FR) Raphaël Leygues, Jacques Jean Georges, François Flohic, Darlan, Laborde: Le deux de Amiraux inimitié, Brest, Éditions de la Cité, 1990.
  • (FR) Robert O. Paxton, Parades et politique à Vichy: Le corps des officiers français du maréchal Pétain, Princeton, NJ, Princeton University Press, 1966.
  • (FR) Colin Smith, Dernière guerre contre la France de l'Angleterre: Lutte contre Vichy 1940-1942, Londres, Weidenfeld Nicolson, 2010 ISBN 0-297-85781-9.
  • (FR) Spencer Tucker, Qui est qui Twentieth Century Warfare, Londres, Routledge, 2001.

Articles connexes

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR66461034 · BNF: (FRcb113233285 (Date)