19 708 Pages



Jacques Félix Emmanuel Bouxin
23 août 1888 - Février 13 1977
né en La Tour-en-Jarez
mort en Paris
données militaires
pays servi France France
Forces armées Marine nationale
arme artillerie
Années de service 1909 - 1947
degré Vice-amiral
Wars Première Guerre mondiale
Guerre mondiale
batailles bataille de Mers-el-Kebir
commandant 2e Division cuirassés
décorations voir ici
Des études militaires École Navale
[citation nécessaire]
entrées militaires sur Wikipédia

Jacques Félix Emmanuel Bouxin (La Tour-en-Jarez, 23 août 1888[1] - Paris, 13 février 1977) Ce fut un amiral français, commandant de la 2e Division blindée au cours bataille de Mers-el-Kebir, qui a eu lieu le 3 Juillet 1940.

biographie

Il est né le 23 Août, 1888 La Tour-en-Jarez (Département de Loire), Fils de contre-amiral Auguste Joseph Marie Bouxin dans le Marine nationale en 1906, devenir aspirant midshipman 5 octobre 1909.

Le 1er Janvier, 1911 Il a lancé 'croiseur blindé Jules-Ferry,[2] appartenant à l'équipe sous le commandement du 1er capitaine frégate Charles Bousicaux. En Avril de cette année, il est passé navire de guerre Voltaire,[3] être promu midshipman 5 octobre 1911. En Janvier 1912, il se lance sull'ncrociatore protégé Lavoisier,[4] navire stationnaire Islande, déplacer ensuite, à titre d'instructeur, sur avis chamois, appartenant à l'École de navigation (Ecole de pilotage de).[5]

À partir du 1er Octobre 1913 Il a fréquenté l'école pour les officiers; d 'artillerie[6] à Toulon, l'obtention du brevet 1914. En Août de la même année, il a navigué sur 'croiseur protégé Châteaurenault, en passant ensuite sur le tout nouveau blindé Bretagne,[7] puis en construction à Brest. Appartenant au service d'artillerie du navire, il a développé de nouvelles tours de 340/45 mm,[8] et le contrôle des incendies. promu lieutenant 30 juillet 1917, il a été nommé directeur de tir sur le même navire de guerre.

Le 1er Janvier, 1921 Il est encore entrepris Bretagne,[9] appartenant à la 1ère Division blindée du club méditerranéen. En Septembre de la même année, il est devenu commandant du service d'artillerie sur le croiseur-école Pothuau.[10] promu Capitaine de corvette 25 juillet 1923, de Février 1925 Il a suivi la construction des nouveaux emplois torpilleur Tornade,[11] commande en supposant du navire le 1er Août 1926. promu capitaine frégate le 17 Janvier 1928, Il est ensuite attribué le degré d'officier de la Légion d'honneur.

Chef de service sur l'artillerie blindée Jean-Bart[12] puis sur navire de guerre Bretagne.[13] Le 30 Octobre 1929 a pris le commandement de la destructeur jaguar,[2] appartenant à l'équipe de Méditerranée.

En Décembre 1931, il est devenu professeur au Centre des hautes études navales (Centre des Hautes Etudes Navales). promu capitaine de la mer en Janvier 1934, assume la commande dell 'battlecruiser Strasbourg.[14] en Octobre 1939, après le déclenchement de Guerre mondiale, Il est élevé au degré de vice-amiral. au cours de la bataille de Mers-el-Kebir,[15] se sont battus contre la flotte britannique 3 juillet 1940, Il est à la tête de la 2e division cuirassés, levant la bannière sur le navire de guerre Provence.[15]

Le 27 Octobre 1940, à bord du navire de guerre Strasbourg ancrée dans la baie de Toulon, il est attribué[16] par le ministre de la Marine et des Colonies, l'amiral François Darlan, le degré de Commandeur de la Légion d'honneur.[17] Promu au rang de vice-amiral en 1942, Il a pris sa retraite en Août 1947. Il est mort en Paris, (Département de Seine), Le 13 Février 1977.

honneurs

chevalier de Chevalier de la Légion d'honneur
officier de Officier de l'Ordre de la Légion d'honneur
commandant de Commandeur de l'Ordre de la Légion d'honneur
- le 27 Octobre, 1940

notes

  1. ^ Dossiers de l'Ordre des Titulaires de la Légion d'honneur
  2. ^ à b Couhat 1974, p. 52
  3. ^ Couhat 1974, p. 28
  4. ^ Couhat 1974, p. 75
  5. ^ Couhat 1974, p. 204
  6. ^ École des officiers artilleurs.
  7. ^ Couhat 1974, p. 37
  8. ^ Couhat 1974, p. 36
  9. ^ Puis commandée par Georges Loizeau.
  10. ^ Couhat 1974, p. 49
  11. ^ Couhat 1974, p. 62
  12. ^ Couhat 1974, p. 33
  13. ^ Couhat 1974, p. 20
  14. ^ Ouest-France, 27 juillet 1938.
  15. ^ à b Couhat 1974, p. 21
  16. ^ Avec lui, ils ont reçu cette décoration amiral Yves Urvoy de Portzamparc, L'amiral Lafargue, l'amiral Collinet, et capitaine de la marine le Pivain.
  17. ^ La Marine dans le honeur, Ouest-France, 28 octobre 1940.

bibliographie

  • (FR) Paul Auphan, Jacques Mordal, La marine française dans la Seconde Guerre mondiale, Annapolis, MD, Naval Institute Press, 1959.
  • (FR) David Brown, La route vers Oran: les relations navales anglo-français Septembre 1939-Juillet 1940, Londres, Taylor Francis Ltd., 2004 ISBN 0-7146-5461-2.
  • (FR) Jean Labayle Couhat, Navire de guerre français de la Première Guerre mondiale, Shepperton, Ian Allan Ltd., 1974.
  • (FR) Jean Labayle Couhat, Navire de guerre français de la Première Guerre mondiale, Shepperton, Ian Allan Ltd., 1971.
  • (FR) Henry Le Masson, De la Seconde marines Guerre mondiale. La marine française 1, Londres, MacDonald Co., Ltd, 1969.
  • (FR) Jacques Mordal, La Marine à l'épreuve: de l'Armistice de 1940 au procès- Auphan, Paris, édition d'art et d'histoire, 1956.
  • (FR) Robert O. Paxton, Parades et politique à Vichy: Le corps des officiers français du maréchal Pétain, Princeton, NJ, Princeton University Press, 1966.

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR316737372 · BNF: (FRcb15863777q (Date)
fiber_smart_record Activités Wiki:
Aidez-nous à améliorer Wikipedia!
aller