s
19 708 Pages

L 'Amidon de maïs cireux, ou WMS, Anglais amidon de maïs cireux, Il est un type de maïzena source chinois. Le nom « cireuse » fait référence au fait qu'une similitude est visible au microscope de la structure de cire.

L'amidon de maïs cireux a la particularité d'être composé d'entre 98[1] et 100%[2] de amylopectine, habituellement la fraction de l'amidon présent en moyenne pour 75% de l'amidon normal. En dépit de l'amylopectine montrant un polymère de glucose plus facile à digérer, l'amidon de maïs cireux a été trouvé dans les différentes études faible en glucides index glycémique[3][4][5][6].

structure

L'amidon est un polymère de glucose, ou une macromolécule constituée de plusieurs chaînes de glucose. Il se compose de deux fractions différentes, l 'amylose et l 'amylopectine, respectivement, dans la structure linéaire et ramifiée. Ces deux composants subissent l'assimilation à des moments différents précisément en raison de leur structure. Pas un hasard si les féculents avec une teneur en amidon est constitué d'une teneur en amylose relativement plus importante ont un indice glycémique plus faible.

L'amidon de maïs est généralement caractérisée par une teneur d'environ 25% d'amylose et la partie restante d'amylopectine et de fractions intermédiaires. Mais ces pourcentages peuvent varier en fonction de l'origine de l'amidon, aux cultures, et divers autres facteurs, avec une teneur en amylose qui varie de 20 à 36%[7][8]. Dans tous les cas, sauf dans des cas exceptionnels, le composant est toujours amylose inférieure à celle de l'amylopectine.

La caractéristique principale de l'amidon de maïs cireux doit être composé presque entièrement de amylopectine, la fraction de l'amidon à partir de la structure ramifiée et facile à digérer.[9][10] Certaines études rapportent une teneur en amylopectine de 100%[11]. L'amylose d'autre part, étant inférieure ramifiée est, au moins en théorie, plus lentement digérée[12][13][14].

Le mythe, l'utilisation dans le sport et les études

La structure particulière de l'amidon de maïs cireux a conduit à dire que cet élément nutritif est assimilé très rapidement en raison de sa composition presque entièrement formé par l'amylopectine et de poids moléculaire élevé. Certaines entreprises ont en effet mis sur le marché, l'appelant souvent simplement comme « amylopectine », le soutien sous forme de glucides en mesure d'augmenter et d'accélérer l'accumulation de glycogène muscle. Les mêmes sociétés ont fait valoir que, grâce à son poids moléculaire, les WMS seraient absorbés par l'intestin plus rapidement que même dextrose ou maltodextrine (Assimilation plus rapide Glucides par excellence). Certains fabricants ont également précisé que le WMS est absorbé, et aide à restaurer le glycogène musculaire, 70-80% plus rapidement que d'autres sources de glucides rapides.

Ces déclarations ont cependant trouvé aucune preuve scientifique. Les quelques études réalisées sur le maïs cireux sull'amido ont lieu donné des résultats complètement opposés aux résultats des entreprises de fabrication. Au début de la recherche sur cette substance, ils ont été exécutés dans les essais de sport, et des sujets non formés, ce qui rend les résultats les plus pertinents.

La première étude 1996 comparer les WMS avec le dextrose, un amidon résistant (RS; un amidon difficilement digestibles et faible index glycémique, Composé à 100% d'amylose), et un placebo. A la différence tant au niveau des positions communes, après l'ingestion, glycémie celle de 'insuline Ils étaient similaires entre WMS et l'amidon résistant, et 3 fois plus faible que l'effet induit par le dextrose. Même lorsqu'il est administré pendant l'exercice (le cyclisme), le WMS a donné des résultats similaires à la position de repos, à savoir semblables à ceux de l'amidon résistant[3]

L'étude plus tard dans la même année, a examiné la re-synthèse du glycogène pendant 24 heures en utilisant WMS, maltodextrine, dextrose et amidon résistant. L'accumulation résultante de glycogène et la performance sportive induite par WMS ne sont pas différents de ceux de dextrose ou maltodextrine. Ces trois, cependant, les hydrates de carbone favorisé surclassent l'amidon résistant. Dans ce cas, il était clair que, au moins en ce qui concerne la re-synthèse du glycogène, le WMS a des propriétés de résistance d'amidon plus[2].

Une étude plus récente a comparé les WMS par rapport à Polycose (une maltodextrine avec une formule brevetée), le saccharose (sucre de table), et de l'amidon résistant, en effectuant une évaluation de l'heure test d'indice glycémique (l'étude a été menée par l'un des chercheurs qui a inventé le paramètre index glycémique dans années quatre-vingt). Encore une fois, les propriétés WMS réfutées les fréquentes déclarations communes de l'absorption rapide présumée. Cette fois-ci, les taux de glucose sanguin étaient non seulement inférieure à la maltodextrine, mais aussi par rapport au saccharose (qui a un indice inférieur gliemico). En fait, la réponse glycémique de WMS était assez bas pour convaincre les chercheurs de l'appeler « glucides à faible indice glycémique », comme l'amidon résistant[4].

Une autre étude a été menée pour tenter d'enquêter spécifiquement sur la réponse glycémique à l'ingestion WMS comparant avec la réponse induite par l'addition de maltodextrines avec une petite quantité de saccharose, et du pain blanc. La réponse glycémique subséquente de WMS était similaire à celle du pain. Cette réponse a été légèrement plus faible que le mélange de glucides rapides composés de saccharose + maltodextrine. De plus, la réponse à l'insuline était significativement plus faible pour WMS également par rapport au pain blanc (et bien sûr maltodextrines beaucoup plus bas)[5].

Dans l'une des études les plus récentes, il est comparé la réponse glycémique du WMS 25g cuits à l'eau dans une pâte avec la même quantité de glucose. Cette étude est différente des résultats précédents, qui ont utilisé la première WMS. les taux de glucose sanguin étaient similaires entre les groupes, les chercheurs à se donner le WMS un index glycémique de 90[15].

Dans une autre étude, ils ont été administrés quantité isoénergétique de dextrose, maltodextrine, Vitargo, WMA, et un placebo (eau) à 10 joueurs de football avant l'activité sportive. L'expérience a confirmé que parmi les quatre sources, jusqu'à 60 minutes de concentrations de glucose dans le sang étaient significativement plus élevés après l'ingestion de dextrose, maltodextrine et Vitargo, tandis que le placebo et WMS il n'y avait pas de différence. Après 90 minutes, les valeurs de la glycémie après dextrose et Vitargo était significativement plus élevé que le placebo et après 120 minutes seulement des niveaux de glucose dans le sang favorisaient Vitargo supérieur au placebo. Seulement après 180 minutes, le taux de sucre dans le sang était plus élevé ingestion suivante de l'amidon de maïs cireux par rapport à d'autres sources. Il a conclu que le WMS n'a pas provoqué une augmentation rapide de sucre dans le sang, mais il a maintenu élevé pendant une période beaucoup plus de temps que d'autres sources de glucides[6].

La conclusion laisse certaines préoccupations, parce que les réponses sur l'assimilation des temps WMS varient d'être légèrement inférieur à celui du dextrose, à beaucoup plus faible par rapport à dextrose, le sucre et la maltodextrine et du pain blanc. Bien qu'il soit une source d'énergie durable pour le temps beaucoup plus long par rapport à d'autres suppléments. Seule une étude récente s'applique au WMS un index glycémique élevé, puis une assimilation rapide, estato qu'après avoir été soumis à un traitement de cuisson spécifique.

Les différences résident dans le fait que la rapidité de WMS a été initialement déterminé par le traitement avec enzymes digestif in vitro, tandis que dans les cas normaux résultat est un amidon très lent[16]. Cela dit, on peut conclure que le contenu de l'amylopectine est pas synonyme de digestion ou d'absorption rapide.

Les origines du mythe

Le mythe est probablement originaire du WMS 2000 par une interprétation déformée de deux études sur les hydrates de carbone cette année par la même équipe, une équipe d'experts suédois, tels Aulin, Söderlund, Hultman. Dans ces études, on a comparé deux boissons à base de glucides: un supplément appelé glucides bien connu Vitargo (une assimilation rapide du polymère glucose avec une formule brevetée similaire à maltodextrine), qui avait été proposé, avec l'autorisation du fabricant, dans un produit qui n'existe plus distribué par une autre étiquette. Il était un polymère à longue chaîne de glucose, 78% formé par amylopectine (provenant de Waxy), et 22% d'amylose (l'expérience a été appelé C-verre); l'autre était de boire un mélange de glucose et oligomères glucose à chaîne courte (dénommé G-verre)[17][18]. Sur l'étiquette de C boire a été précisé que Vitargo a été obtenu à partir d'amidon de maïs cireux. La même société affirme encore explicitement que pour produire a été utilisé le supplément, la fraction d'amylopectine, l'amidon de maïs cireux 2005, puis remplacé par une autre source d'origine, l'amidon de pomme de terre[19]. La recherche a montré que Vitargo ( « boisson C ») a favorisé la vidange gastrique et l'assimilation plus rapide de la part des 'l'intestin grêle dans les 10 premières minutes, et plus resynthèse du glycogène, malgré les concentrations de glucose et d'insuline étaient pas différent de la « boisson G ». La différence réside dans le fait que l'osmolarité de Vitargo (62 mosmol / kg), soit hypotonique, était nettement plus faible d'environ cinq fois par rapport à celle de la boisson G (336 mosmol / kg), soit un peu hypertonique, en dépit de l'égalité calories.

Les chercheurs ont conclu que les hydrates de carbone contenus dans la « boisson C », en dépit de tendance à former un gel, ont pu passer le tube gastrique plus rapide par rapport à une quantité isoénergétique de « boisson G », osmolarité merci proportionnellement beaucoup plus faible, sans augmenter les niveaux de glucose dans le sang ou les niveaux d'insuline. En outre conclu que possède l'osmolarité des hydrates de carbone « à base de boissons pourrait » affecter les niveaux de resynthèse de glycogène dans le muscle squelettique après son épuisement induit par l'exercice.

Ces interprétations conduit à la Généraliste conclusion que les hydrates de carbone de poids moléculaire élevé, en dépit de leur structure plus complexe et plus longues chaînes de glucose, avaient des propriétés d'une plus grande rapidité d'assimilation et une plus grande stockage du glycogène musculaire par rapport à un hydrate de carbone de la structure la plus simple . Ces avantages ont été attribués sans doute, indirectement, la substance dont l'vitargo provient en grande partie, ou l'amidon de maïs cireux.

Il n'a pas considéré que Vitargo avait subi un traitement spécial breveté qui modifie sa composition comme l'exige sa formule, contrairement à des expériences dans lesquelles il a été testé WMA natif cru et non traitée. Curieusement, tel que rapporté par la même société, le Vitargo a un poids moléculaire élevé, mais il a un index glycémique de 137 en référence au pain blanc, ce qui se traduit par une 100 en référence au glucose IG[19]. Aucune expérience de coïncidence sur la boisson C ont confirmé que cela a fois des molécules plus rapides glucose et des polymères d'assimilation de la chaîne plus courte. Bien que les expériences sur WMS a montré que sa source d'origine, le WMS, qui ne fait pas l'objet d'un traitement spécial, a un faible IG. Le Vitargo confirme le fait que plusieurs entreprises ont par la suite proposé WMS promotion aussi rapidement assimilé hydrates de carbone, mais aucune étude n'a été en mesure de confirmer que cela avait les mêmes propriétés Vitargo[19].

Ironie du sort, le haut GI WMS est généralement considéré aujourd'hui par le fait que la marque Vitargo utilisé comme source jusqu'en 2005, alors qu'aujourd'hui Vitargo même n'est plus produite par le WMS, ou d'autres variétés de maïs, mais de ' l'amidon de pomme de terre.

En effet, une étude de 2005 menée par Rowlands et al., mis en évidence le fait que le poids moléculaire des polymères de glucose était pas déterminant un taux différent de l'oxydation du glucose pendant l'exercice. Ces données suggèrent qu'il n'y avait pas d'effet déterminée par la structure d'hydrate de carbone ou l'osmolarité ou de la viscosité d'une boisson sur l'oxydation du glucose exogène, et que les polymères de glucose ingéré peuvent être oxydés en moyenne jusqu'à 1 g / min au cours de la « exercice[20]. Cela donne à penser que ce n'est pas le poids moléculaire lui-même le facteur d'influence sur les temps de digestion gastrique, l'index glycémique, ou re-synthèse du glycogène, bien qu'il ait été dans le cas de Vitargo par rapport aux molécules de bas poids moléculaire et des monomères de glucose .

notes

  1. ^ lsbu.ac.uk - L'utilisation d'enzymes en hydrolyse de l'amidon Classé 22 juillet 2009 sur l'Internet Archive.
  2. ^ à b Jozsi AC, Trappe TA, Starling RD, Goodpaster B, SW Trappe, WJ Fink, Costill DL. L'influence de la structure de l'amidon sur resynthèse du glycogène et la performance cycliste ultérieure. . Int J Sports Med 1996 juillet; 17 (5): 373-8.
  3. ^ à b Goodpaster BH, Costill DL, Fink WJ, Trappe TA, Jozsi AC, Starling RD, Trappe SW. Les effets de l'ingestion d'amidon pré-exercice sur les performances d'endurance. . Int J Sports Med 1996 juillet; 17 (5): 366-72.
  4. ^ à b Anderson GH, Catherine NL, Woodend DM, Wolever TM. association inverse entre l'effet des glucides sur la glycémie et la prise subséquente alimentaire à court terme chez les jeunes hommes. Am J Clin Nutr. Novembre 2002; 76 (5): 1023-1030.
  5. ^ à b Sands AL, Leidy HJ, BR Hamaker, Maguire P, Campbell WW. La consommation de l'amidon de maïs cireux lente digestion conduit à l'utilisation des glucides émoussé et durable, mais n'a aucune influence sur les dépenses d'énergie ou de l'appétit. FASEB J. 2008; 22: 1089,2
  6. ^ à b Nina Pannoni. L'effet de divers suppléments sur Glucides postprandiale Réponse de la glycémie chez les femelles Footballeurs. 2011, Université de Floride du Sud
  7. ^ Deatherage, W. L., M. M. Macmasters, et al. (1955). Une étude partielle de la teneur en amylose en amidon de variétés nationales et étrangères de maïs, de blé et de sorgho et de quelques autres plantes à l'amidon. Trans. Am. Assoc. Cereal Chem. 13 (31).
  8. ^ Whistler, R. L. (1984). Histoire et attente future de l'utilisation de l'amidon. Amidon: Chimie et technologie, R. L. Whistler, J. N. BeMiller, E. F. Paschell, Academic Press, Orlando, FL.
  9. ^ Li JY, Yeh AI. Les relations entre les caractéristiques thermiques, rhéologiques et pouvoir gonflant pour divers amidons, J. Food Engineering 2001 50: 141-148.
  10. ^ N Singh, Singh J, L Kaur, Singh Sodhi N, B. Singh Gill Morphologiques, propriétés thermiques et rhéologiques des amidons provenant de différentes sources botaniques. Food Chem. 2003 81: 219-231.
  11. ^ Sprague, G. F., B. Brimhall, et al. (1943). Certains effets du gène dans le maïs cireux sur les propriétés de l'amidon de l'endosperme. J. Am. Soc. Agron. 35: 817-822.
  12. ^ Brighenti F, L Benini, Del Rio D, C Casiraghi, Pellegrini N, Scazzina F, Jenkins DJ, Vantini I. la fermentation colique des glucides indigestes contribue à l'effet de second repas. Am J Clin Nutr. 2006 Avril; 83 (4): 817-22.
  13. ^ JM van Amelsvoort, Weststrate JA. rapport amylose-amylopectine dans un repas affecte les variables postprandiale chez des volontaires de sexe masculin. Am J Clin Nutr. 1992 Sea; 55 (3): 712-8.
  14. ^ Zhang G, M Venkatachalam, Hamaker BR. base structurelle pour la propriété lente digestion des amidons de céréales indigènes. biomacromolécules. Novembre 2006; 7 (11): 3259-66
  15. ^ Il J, Liu J, Zhang G. Lentement digestible amidon de maïs cireux anhydride octénylsuccinique préparé par estérification et traitement par la chaleur humide: la réponse glycémique et le mécanisme. Biomacromolécules. 2008 Jan; 9 (1): 175-84.
  16. ^ Sceller CJ, ME Daly, Thomas LC, Bal W, Birkett AM, R Jeffcoat, Mather JC. le métabolisme des glucides postprandiale chez des sujets sains et ceux nourris avec le diabète de type 2 amidons avec des taux d'hydrolyse lente et rapide déterminée in vitro. Br J Nutr. 2003
  17. ^ JB Leiper, KP Aulin, K. Söderlund L'amélioration de la vitesse de vidange gastrique chez l'homme d'un polymère de glucose présentant des propriétés uniques formant un gel. Scand J Gastroenterol. 2000 Novembre; 35 (11): 1143-9.
  18. ^ Piehl Aulin K, K Söderlund, E. Hultman glycogène musculaire taux de resynthèse chez l'homme après la supplémentation de boissons contenant des glucides avec des masses moléculaires faibles et élevées. Eur J Appl Physiol. 2000 Sea; 81 (4): 346-51.
  19. ^ à b c vitargo.com - Foire aux questions
  20. ^ Rowlands, DS et Wallis, GA et Shaw, CS, Jentjens, RLP, Jeukendrup, AE polymère de glucose de poids moléculaire ne modifie pas l'oxydation des hydrates de carbone exogène. La médecine et la science dans le sport et l'exercice, 37 (9). pp. 1510-1516

Articles connexes