s
19 708 Pages

Bernard Herrmann
Herrmann conducteur dans le film L'homme qui en savait trop (1956)
Statuettes de' src= Oscar de la meilleure musique originale 1942

Bernard Herrmann, né max Herman[1] (New-York, 29 juin 1911 - North Hollywood, 24 décembre 1975), Il a été un compositeur et conducteur États-Unis. L'un des plus grands auteurs de bandes sonores film, Il a travaillé avec Alfred Hitchcock, Orson Welles, François Truffaut, Brian De Palma, Martin Scorsese.

biographie

né en New-York le 29 Juin, 1911 d'une famille juif des origines russe, il a été encouragé par son père à l'étude musique. Il a commencé comme un jeune homme étudiant violon et a participé, avec son père, opéra.

À l'âge de treize ans, il a gagné un prix de 100 $ pour une composition originale, et a finalement décidé d'étudier la musique. Il a rejoint le Université de New York et École de musique Juilliard, Diplômé avec les honneurs. À l'âge de 20 ans formé son propre orchestre, le New Chamber Orchestra de New York.

en 1934 Il a assumé le poste de directeur de l'Orchestre symphonique de CBS qu'il a occupé pendant neuf ans. Il cherchait à introduire dans ses concerts des œuvres de compositeurs contemporains tels que Charles Ives.

Pendant les années de CBS il savait Orson Welles et il a créé pour lui la musique de La guerre des mondes, Citizen Kane et La Splendeur des Amberson. Ce travail a été confiée à l'orchestration d'autres musiciens et le résultat final n'a pas été aimé par Herrmann qui a demandé que son nom soit retiré des titres de films. Dans cette période, il a écrit la bande originale Le Diable et Daniel Webster pour lequel il a reçu le seul Prix ​​Oscar il a gagné dans sa carrière.

La collaboration avec Alfred Hitchcock

Herrmann a beaucoup travaillé avec le directeur Alfred Hitchcock pour lequel il a composé plusieurs bandes originales de la période de 1955 un 1964, par le film Le problème avec Harry (Le problème avec Harry, 1955) à Marnie (1964). Dans cette période, nous devons rappeler La femme qui a vécu deux fois (vertige) North by Northwest (North by Northwest) Et la reconstruction L'homme qui en savait trop, dont elle ne se composait que partiellement Herrmann car ils ne sont pas sa chanson Que será será, chanté par Doris Day et cantate Les nuages ​​de tempête réalisée à Royal Albert Hall, composé Arthur Benjamin, Herrmann dont seulement l durci 'orchestration et la conduite.

Une autre bande sonore était celui du film psycho, dans lequel score le compositeur utilisé que la section des cordes sans aide vents. La scène du bain, qui était à l'origine d'aucune partition musicale, reste au lieu de la plus excitante de toute la bande sonore pour le refroidissement des notes de violons.

La collaboration avec Hitchcock a pris fin lorsque, pour la bande originale du film Le rideau déchiré (rideau déchiré), Herrmann a écrit notes symphoniques autres que la musique jazz et pop en vogue à l'époque et à la demande du directeur. Après ce travail, le compositeur a déménagé en Angleterre, et a été commandé par François Truffaut pour écrire la bande originale Fahrenheit 451.

D'autres œuvres

Depuis la fin de la cinquantaine le milieu soixante-dix, Herrmann a écrit les bandes sonores pour plusieurs des films de science-fiction (Voyage au centre de la Terre de 1959, Les Voyages de Gulliver, Ray Harryhausen Dynamation) et épique (Les Argonauts 2, L'île mystérieuse 1961 Le 7ème voyage de Sinbad).

Parmi les dernières œuvres de Herrmann souvenir Obsession - Obsession et Les deux sœurs pour le directeur Brian De Palma et Taxi Driver pour Martin Scorsese. Herrmann est décédé subitement après la dernière de la session d'enregistrement de la musique Taxi Driver.

L'utilisation de moyens électroniques

L'utilisation de instruments électroniques dans ses notes datant 1948 quand il a écrit Thème de Jennie pour le film Portrait de Jennie. La musique a été inspirée par des thèmes Claude Debussy et a été réalisée avec le theremin, un instrument de musique électronique qui utilisera dans le film Le jour où la Terre (1951), Dans laquelle en outre insert violon électrique, basse électrique et guitare électrique, aussi bien que piano, harpe, laiton et percussion.

Filmographie

  • Citizen Kane (Citizen Kane), Mise en scène Orson Welles (1941)
  • Le Diable et Daniel Webster (Le Diable et Daniel Webster), Mise en scène William Dieterle (1941)
  • La Splendeur des Amberson (La Splendeur des Amberson), Réalisé par Orson Welles (1942)
  • La porte interdite (Jane Eyre), Mise en scène Robert Stevenson (1944)
  • gueule de bois place (gueule de bois place), Mise en scène John Brahm (1945)
  • Anna et le roi de Siam (Anna et le roi de Siam), Mise en scène John Cromwell (1946)
  • Le Ghost et Mme Muir (Le Ghost et Mme Muir), Mise en scène Joseph L. Mankiewicz (1947)
  • Portrait de Jennie (Portrait de Jennie), Dirigée par William Dieterle (1948)
  • Le jour où la Terre (Le Jour de la Terre Stood Still), Mise en scène Robert Wise (1951)
  • opération Cicero (Five Fingers), Réalisé par Joseph L. Mankiewicz (1952)
  • rouge neige (Sur Dangerous Ground), Mise en scène Nicholas Ray et, non crédité, Ida Lupino (1952)
  • Les Snows de Chilimangiaro (Les neiges du Kilimandjaro), Mise en scène Henry king (1952)
  • Les tempêtes sous la mer (Sous le 12-Mile Reef), Mise en scène Robert D. Webb (1953)
  • Roi des Rifles Khyber (King of the Khyber Rifles), Dirigée par Henry King (1953)
  • Tempêtes sur le Congo (White Witch Doctor), Mise en scène Henry Hathaway (1953)
  • Jardin du Mal (Jardin du Mal), Réalisé par Henry Hathaway (1954)
  • Sinouhé l'Egyptien (l'égyptien), Mise en scène Michael Curtiz (1954)
  • Le prince des acteurs (Prince de joueurs), Mise en scène Philip Dunne (1954)
  • Le problème avec Harry (Le problème avec Harry), Mise en scène Alfred Hitchcock (1955)
  • La frontière vagabonde (le Kentuckian), Mise en scène Burt Lancaster (1955)
  • L'homme qui en savait trop (L'homme qui en savait trop), Réalisé par Alfred Hitchcock (1956)
  • L'homme au complet gris (L'homme au complet gris) (1956)
  • le voleur (The Wrong Man), Réalisé par Alfred Hitchcock (1956)
  • Williamsburg: L'histoire d'un Patriot) - Short Film (1958)
  • Un chapeau de pluie (Une poignée de neige), Mise en scène Fred Zinnemann (1957)
  • Les Nus et les morts (Les Nus et les morts), Mise en scène Raoul Walsh (1958)
  • Le 7ème voyage de Sinbad (Le septième voyage de Sinbad), Mise en scène Nathan H. Juran (1958)
  • La femme qui a vécu deux fois (vertige), Réalisé par Alfred Hitchcock (1958)
  • Lovers en blue-jeans (Denim blue) (1959)
  • North by Northwest (Northy By Northwest), Réalisé par Alfred Hitchcock (1959)
  • Voyage au centre de la Terre (Voyage au centre de la Terre), Mise en scène Henry Levin - musique originale (1959)
  • The Twilight Zone (The Twilight Zone) (1959 - 1963)
  • psycho (psycho), Réalisé par Alfred Hitchcock (1960)
  • Les Voyages de Gulliver (Les 3 mondes de Gulliver) (1960)
  • L'île mystérieuse (île mystérieuse), Mise en scène Cy Endfield (1961)
  • Cape Fear (Cape Fear), Mise en scène J. Lee Thompson (1962)
  • Tendre est la nuit (Tendre est la nuit), Mise en scène Henry king (1962)
  • Les Argonauts 2 (Jason et les Argonautes), Mise en scène Don Chaffey (1963)
  • Marnie, réalisé par Alfred Hitchcock (1964)
  • Joie dans le Matin (1965)
  • Le rideau déchiré (rideau déchiré), Réalisé par Alfred Hitchcock (1966)
  • Fahrenheit 451, réalisé par François Truffaut (1966)
  • La mariée était en noir (La mariée en noir Était), Réalisé par François Truffaut (1967)
  • les nerfs (Twisted Nerve), Mise en scène Roy Boulting (1968)
  • La bataille de la Neretva (Bataille de Neretva), Mise en scène Veljko Bulajić (1969)
  • La nuit Digger, directeur Alastair Reid (1971)
  • Champagne pour deux après les funérailles (Nuit sans fin), Dirigée par Sidney Gilliat (1972)
  • Les deux sœurs (Sisters), Réalisé par Brian De Palma (1973)
  • baby killer (Il est vivant), Mise en scène Larry Cohen (1974)
  • Obsession - Obsession (obsession), Mise en scène Brian De Palma (1976)
  • Taxi Driver, réalisé par Martin Scorsese (1976)

D'autres œuvres

  • la forêt, poème symphonique pour grand orchestre (1929)
  • novembre Crépuscule, poème symphonique pour grand orchestre (1929)
  • Et Tempest Storm: Hurlante! Furies, pour piano (1929
  • La danse Faun et les Bells, deux morceaux pour orchestre vocal et petite chambre (1929)
  • requiescat, pour violon et piano (1929)
  • crépuscule, pour violon et piano (1929)
  • musique de ballet pour Revue américaine (1932)
  • mars Militaire (1932)
  • Aria pour flûte et harpe (1932)
  • A Shropshire Lad (1932)
  • Variations sur "Deep River" et "Water Boy" (1933)
  • Prélude en Anathema, pour 15 instruments (1933)
  • Silent Noon, pour 14 instruments (1933)
  • Le beau corps (1935)
  • Et Scherzo nocturne (1935)
  • Sinfonietta pour cordes (1935)
  • Currier et Ives Suite (1935)
  • violon concert, inachevée (1937)
  • Moby Dick, cantate (1937)
  • Johnny Appleseed, Cantata inachevée (1940)
  • Symphony (1941)
  • les Fantasticks (1942)
  • Le Diable et Daniel Webster Suite (1942)
  • Pour le Déchu (1943)
  • Welles Kane Déclenche (1943)
  • Les Hauts de Hurlevent, Opera (1951)
  • échos, Quatuor à cordes (1965)
  • Souvenirs de voyage (1967)
  • Le roi des Schnorrer (1968) musical

notes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Bernard Herrmann

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR12491561 · LCCN: (FRn81035338 · ISNI: (FR0000 0001 2121 0662 · GND: (DE118877534 · BNF: (FRcb138951698 (Date)