s
19 708 Pages

Albatros L 75 cul
description
type avions d'entraînement
équipage 2 (pilote et instructeur)
concepteur Walter Blume
fabricant Allemagne Albatros
Allemagne Focke-Wulf
Date premier vol 1928
Date d'entrée en service 1928
l'utilisateur principal AllemagneAllemagne DVS
Les échantillons 43
Les dimensions et poids
longueur 10,00 m
envergure 12,50 m
hauteur 3,71 m
surface de l'aile 37,0 m²
poids à vide 1 150 kg
poids de charge 2835 kg
propulsion
moteur un BMW Va
puissance 365 CV (270 kW)
performance
vitesse de pointe 217 km / h
autonomie 1600 km
tangent 5500 m
notes en se référant à la version L 75a

Les données sont extraites de Encyclopédie de l'aviation de Jane[1]

entrées d'air civil sur Wikipédia

L 'Albatros L 75 cul (en allemand ace) Ce fut un avions d'entraînement biplan bimoteur développé par allemand Albatros Flugzeugwerke GmbH à la fin vingtaine d'années et de produits, ainsi que de la même, même de Focke-Wulf Flugzeugbau AG après son acquisition dans le premier une trentaine d'années.

Historique du projet

A la fin des années vingt, la nécessité de plus en plus urgent d'avoir à reconstruire la structure de la force de l'air Allemagne la période, Albatros persuadé de se consacrer à la conception d'un nouvel avion pour la formation des pilotes dans les écoles de vol civils.

Le projet a été confiée à 'ingénieur et as de l'aviation de Première Guerre mondiale Walter Blume, que se fondant sur l'expérience acquise avec la précédente Le 68 Alauda Il a conçu un modèle qui a rappelé l'aspect général classique, ce qui pourrait être facilement adapté à l'utilisation de différents moteurs, à la fois en ligne et radiale, mais caractérisée par des améliorations technologiques, y compris l'adoption d'un stabilisateur et une incidence réglable train d'atterrissage, mais qui a été fixé bicyclo type que dans le modèle précédent, il a été renforcé, monté sur la structure élastique et amortie, et a adopté une solution de roues indépendant.

la prototype, équipé d'un moteur BMW IVa 6 cylindres en ligne, Il a été volé pour la première fois en 1928 et vérifié que le projet spécifique, a commencé la production en série au cours des quatre prochaines années. Bien que l'Albatros a réussi à obtenir un important contrat de difficultés économiques où elle se trouvait forcé la compagnie à être absorbée par Focke-Wulf Flugzeugbau qui a continué à produire les sept derniers exemplaires du modèle dans sa chaîne de production.[1]

technique

La L 75 est un aéronef à la recherche classique, biplan train de roulement fixe sur un moteur à deux places.

la fuselage, avec structure en tubes soudés en acier inoxydable, il a été caractérisé par la présence de deux cockpits séparée, ouverte et placée en tandem, équipé. Particulier a été la solution adoptée dans 'Archerie, où la seule plan horizontal, plante rhomboïdale et avec une incidence variable, elle a été placée en avant par rapport à la dérive et sauter sur la partie dorsale du fuselage.

la configuration de l'aile ère biplan mise à l'échelle positive avec les plans des ailes de la forme et de taille identiques et tous deux équipés de ailerons, la partie supérieure, placée en haut visière pare-soleil, qui est relié au fuselage par un château central tubulaire et vers le bas, placé bas sur le fuselage et légèrement monter à la queue, par un couple, un pour chaque côté, de messages "Pour N".

la train d'atterrissage Il est du type fixe avant bicyclo structure élastique, caractérisé par l'adoption de roues Indépendant placé à la hauteur des jambes de force avec amortisseurs et complété à l'arrière par un sabot de support placé sous la queue.

La propulsion a été confiée à un seul moteur d'avion Refroidissement liquide placé sur le nez de l'avion, selon les différentes versions ou BMW Va 12 cylindres V, moteur, ce qui a permis d'atteindre des frais de service plus élevé, ou un Junkers L5 6 cylindres en ligne, à la fois associé à un 'hélice bipala à hauteur fixe.

Les installations proposées il y avait aussi la possibilité d'installer un appareil photo pour des missions de reconnaissance aérienne sous le siège passager arrière, où une ouverture sur la partie inférieure du fuselage a permis à la cible visuelle nécessaire.

histoire opérationnelle

La L 75 a été utilisé par la Deutsche Versuchsanstalt für Luftfahrt (DVL), et principalement de Deutsche Verkehrsfliegerschule (DVS), une organisation paramilitaire créée comme une couverture pour la formation des futurs pilotes de Luftwaffe. Il y a eu au moins un exemple, la L 75a Wk.n.10145 inscrit D-1593, est resté en service jusqu'en Juin 1940 et perdu par accident.[2]

versions

La production totale se situait à 43 unités réparties en 9 versions différentes:[3]

L 75
prototype équipé d'un moteur BMW IVa, un spécimen.
le 75e
équipé version standard avec un moteur BMW Va, la production totale comparable à la version L 75c attesté 12 copies.
le 75b
version équipée d'un moteur Junkers L5, composé de 7 exemplaires.
le 75c
comme L 75a, avec la production totale Version comparable L 75a attesté 12 copies.
le 75D
la version équipée d'un moteur BMW Va, fait en 3 exemplaires.
L 75E
la version équipée d'un moteur BMW Va, réalisé en 2 exemplaires.
L 75F
la version équipée d'un moteur Junkers L5, fait en un seul exemplaire.
le 75DSA
la version équipée d'un moteur BMW Va, fait en 3 exemplaires.
le 75DSB
la version équipée d'un moteur Junkers L5, réalisé dans 14 échantillons.

utilisateurs

Allemagne Allemagne

notes

bibliographie

  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.
  • (DE) Helmut Stützer, Die deutschen Militärflugzeuge 1919-1934, Herford, Mittler Sohn Verlag, 1984 ISBN 3-8132-0184-8.

D'autres projets

liens externes