s
19 708 Pages

Albatros L 58
description
type avion de ligne
équipage 1 (pilote)
fabricant Allemagne Albatros
Date premier vol 1923
l'utilisateur principal Allemagne Deutsche Aero Lloyd
Les autres utilisateurs Allemagne Deutsche Luft Hansa
Les échantillons 7
Les dimensions et poids
longueur 10,89 m
envergure 18,0 m
hauteur 3,80 m
surface de l'aile 44,5 m²
charge alaire 60,56 kg / m²
poids à vide 1370 kg
poids de charge 2 250 kg
Les passagers 5
capacité 880 kg
Capacité carburant 240 kg
propulsion
moteur un Maybach Mb.IVa
puissance 245 CV (180 kW)
performance
vitesse de pointe 150 km / h un niveau de la mer
Vitesse de croisière 135 kmh
Vitesse d'escalade 1.4 m / s
autonomie 540 km
4 h
plafond de service 3500 m
notes données relatives à la version motorisée Maybach Mb IVa

Les données sont extraites de l'aviation allemande 1919-1945[1]

entrées d'air civil sur Wikipédia

L 'Albatros L 58 Il était un monomoteur aile haute transport léger pour un usage civil développé par allemand Albatros Flugzeugwerke GmbH dans le premier vingtaine d'années.

Construit en sept spécimens, il a été utilisé comme avion de ligne par certains compagnies aériennes période allemande.

Historique du projet

Le terme de Première Guerre mondiale et la ratification Traité de Versailles par les pays qui y participent, la force aérienne du maintenant démembré Empire allemand Il avait été considérablement réduite et les vols, après ont été interdits au départ, seulement repris après un certain temps limité aux services de transport civil. La reprise timide du marché de l'aviation dans la toute nouvelle République de Weimar Il a conduit certaines entreprises à développer de nouveaux modèles spécialement conçus pour remplacer les quelques restes d'avions de guerre convertis à cet effet afin d'essayer de survivre à la crise économique dans le secteur.

L'Albatros, après avoir commencé une technique de réglage du projet désormais obsolète, le 'L 56 à configuration de l'aile biplan et cabine de pilotage ouvrir, en ce qui concerne les projets présentés et développés par les concurrents dans la même période, monoplans allemand Junkers F.13 et Sablatnig p.iii et le temps néerlandais Fokker F.ii, et l'abandonner après avoir compris l'impossibilité d'entrer en compétition avec l'avion le plus avancé du marché de l'aviation civile difficile,[2] Ils ont décidé d'adopter la technologie de l'aile monoplan en porte à faux.

Identifiée en tant que L 58, le nouveau modèle a été caractérisé par une cellule qui correspondait à un nez court, ce qui englobe le groupe motopropulseur et supérieurement l 'cabine de pilotage destiné à ouvrir pilote, et l'habitacle fermé presque entièrement situé sous l'aile,[3] à un niveau élevé, une seule grande épaisseur de l'élément en porte à faux qui a incorporé à l'intérieur de compartiment à aile à voile pour bagages et réservoirs de carburant.[4]

la prototype, terminé en 1923, Il était équipé d'un moteur Rolls-Royce Falcon 240 hp (179 kW).[4]

description technique

58 L a été équipé d'un fuselage dans lequel le poste de pilotage pilote était ouvert et se déroule derrière le moteur en avant, monté sur le museau, et devant tous 'aile haut en porte à faux. Le même continué avec la section destinée à transporter des passagers, équipé de six grandes fenêtres, qui est accessible par une porte latérale, et se termina par un grand piano de 'Archerie monoderiva. la train d'atterrissage Il a été fixé avec un sabot de support monté à l'arrière.

versions

L 58
version équipée moteur Rolls-Royce d'Eagle III et avec une cabine de passagers avec cinq sièges.
le 58e
version équipée d'un moteur Maybach Mb.IVa et avec une cabine de passagers avec 6 sièges.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Deutsche Aero Lloyd
  • Deutsche Luft Hansa (DLH)
  • Deutsche Luft-Reederei
AllemagneURSS Allemagne-Union soviétique
  • Deruluft

notes

  1. ^ (FR) Albatros L 58, sur Aviation allemande 1919-1945, http://www.histaviation.com/index.html. Récupéré 18 Janvier, 2009 (Déposé par 'URL d'origine 27 septembre 2007).
  2. ^ (FR) Albatros L 56, sur Aviation allemande 1919-1945, http://www.histaviation.com/index.html. Récupéré 29 Juin, 2012.
  3. ^ (FR) Maksim Starostin, Albatros L.58, sur Musée virtuel Avion, http://www.aviastar.org/index2.html. Récupéré 18 Janvier, 2009.
  4. ^ à b (FR) Albatros L.58, sur Valka.cz, http://en.valka.cz/index.php. Récupéré 29 Juin, 2012.

bibliographie

  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.
  • (FR) Taylor, Michael J. H;. Encyclopédie de l'aviation de Jane. Londres: Editions Studio (1989), p. 55.

D'autres projets

liens externes