s
19 708 Pages

Siemens-Schuckert D.iv
Airforce Museum Berlin-Gatow 304.jpg
la répondre un D.IV sur l'affichage à Luftwaffenmuseum der Bundeswehr
description
type avions de chasse
équipage 1
fabricant Allemagne Siemens-Schuckertwerke
Date premier vol août 1918
Date d'entrée en service 1918
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons 44
développé par Siemens-Schuckert D. III
D'autres variantes Siemens-Schuckert D.V
Albatros H 1
Les dimensions et poids
longueur 5.70 m
envergure 8,35 m
hauteur 2,72 m
surface de l'aile 15,12 m²
poids à vide 540 kg
poids de charge 735 kg
propulsion
moteur un Siemens-Halske Sh.IIIa
puissance 160 PS (118 kW)
performance
vitesse de pointe 190 km / h
Vitesse de croisière 172 kmh
Vitesse d'escalade 536 m / min
autonomie 2 h 30 min
tangent 6000 m
armement
Mitrailleuses 2 LMG 08/15 calibre 7,92 mm

Les données sont extraites de Уголок неба[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

la Siemens-Schuckert D.iv était chasse biplan monoplace développé par impériale allemande Siemens-Schuckertwerke en dix ans la XX siècle.

La poursuite du développement de la Siemens-Schuckert D. III, Il a été introduit dans 1918 comme l'équipement des départements de chasse Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer (L 'armée Allemagne impériale), au cours des dernières étapes de la Première Guerre mondiale. Bien qu'il considéré comme supérieur à la déjà excellente D. VII Fokker, a été produit dans un nombre limité de copies est entré en service maintenant trop tard pour avoir un impact considérable sur les résultats de la guerre aérienne.[2]

Historique du projet

Dans le cadre d'un programme de développement visant à améliorer la performance des modèles qu'elle produit en 1918 Siemens-Schuckert a lancé le projet de D.IV, comme Convention Idflieg, contribuer à la conception de la précédente D.III une série de changements, y compris la voilage qui a adopté un autre profil et un autre envergure, taille plus petit que le modèle précédent, afin de réduire la traînée aérodynamique globale.[1]

la prototype, volé pour la première fois en Août 1918, Il est avéré avoir une meilleure vitesse de pointe, même au détriment de la manoeuvrabilité horizontale détériora et la commission chargée de l'évaluation ils ont déclaré la pertinence de demander le départ immédiat à la production en série.[1]

Le Siemens-Schuckert a obtenu une commande d'alimentation pour 50 unités en Avril, mais la fin du conflit a arrêté la production après seulement 44 unités, dont seulement un nombre limité de départements en charge Luftstreitkräfte atteint de la défense aérienne du territoire national. On ne sait pas combien de D.IV ont été effectivement utilisés dans le combat.[1]

technique

Le D.IV était un avion entièrement en bois de construction qui proposait l'approche la plus largement utilisée dans cette période, un seul moteur voilure biplan monoplace et train d'atterrissage fixe.[1]

la fuselage, de section circulaire et construit avec une structure en bois recouvert de panneaux contre-plaqué sauf à l'avant, il a complété la seule cabine de pilotage destiné à ouvrir pilote. fini arrière dans un Archerie mono classiquedérive.[1]

la configuration de l'aile ère biplan, par les ailes avec une structure en bois recouvert d'une toile traitée, reliées entre elles par une paire de messages « V », une pour chaque côté, et intégré par fils en acier.[1]

la train d'atterrissage a été fixé et amorti, très simple, monté sur une structure tubulaire au niveau de la partie inférieure du fuselage, équipé de roues de grand diamètre reliées par un essieu rigide à l'arrière et intégrées avec un sabot de support.[1]

Propulsion a été fournie par un moteur Siemens-Halske Sh.IIIa, un Machine à pistons rotatifs à 11 cylindres refroidi à l'air capable de fournir un puissance égale à 160 PS (118 kW), Monté à l'extrémité avant du fuselage et recouvert par un capot métallique solidaire mais équipé de quatre grands trous de ventilation, associée à une 'hélice bois quadripala hauteur fixe.[1]

L'armement se composait d'une paire de mitrailleuses LMG 08/15 7.92mm placé en face de l'habitacle qui, équipé d'un dispositif de synchronisation Schneider, a permis de tirer sans conséquence par le biais du disque de l'hélice.[1]

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte

notes

  1. ^ à b c et fa g h la j (RU) Siemens-Schuckers D.IV, en Уголок неба, http://www.airwar.ru. Récupéré 24 Juillet, 2012.
  2. ^ (FR) Rob Baumgartner, Aviation allemande: Fighters 1918, en Première Guerre mondiale Aviation Pictorial Histoire Une histoire illustrée de la Seconde Guerre mondiale 1 Aviation, http://www.wwiaviation.com/index.html, 29 mars 2011. Récupéré 24 Juillet, 2012.

bibliographie

  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, Londres, Putnam, 1962, ISBN 0-93385-271-1.
  • (FR) William Green, Gordon Swanborough, Le livre complet de Fighters: Une Encyclopédie illustrée de tous les avions de chasse construit et piloté, New York, Smithmark Publishers, 1994, ISBN 0-8317-3939-8.
  • (FR) Peter M. Grosz, SSW D. III-D.IV (Windsock Datafiles 29), Albatros Productions Ltd., 1991 ISBN 0-94841-433-2.

D'autres projets

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez