s
19 708 Pages

Albatros W.3
description
type hydrosilurante
équipage 3
fabricant Allemagne Albatros
Date premier vol 1916
Date d'entrée en service 1916
l'utilisateur principal Allemagne Kaiserliche Marine
Les échantillons 1
développé par Albatros G.II
D'autres variantes Albatros W.5
Les dimensions et poids
longueur 13.1 m
envergure 22,7 m
propulsion
moteur 2 Benz Bz.iii
puissance 150 PS (110 kW) chacune
performance
vitesse de pointe 133 km / h

Les données sont extraites de Avions allemands de la Première Guerre mondiale[1]

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

L 'Albatros W.3 était hydrosilurante bimoteur biplan puis développé par la société impériale allemande Albatros Flugzeugwerke GmbH en dix ans la XX siècle et encore à l'étape de prototype.

Se fondant essentiellement sur bombardier L 11, désignation Idflieg G.II, tout en faisant preuve au cours des essais d'évaluation de la performance n'a pas été considéré comme initié la construction satisfaisante en série préférant la prochaine W.5.[1]

Historique du projet

Au début de Première Guerre mondiale la Kaiserliche Marine, la marine Empire allemand, a décidé d'explorer la possibilité d'utiliser des avions pour engager des unités navales ennemies les équipant torpilles.

Après avoir marqué, le début de 1916, le G.II, un bombardier bimoteur configuration poussoir basé sur le terrain pour la Luftstreitkräfte, la composante aérienne la Deutsches Heer, mais celui proposé au jury n'a pas été jugé suffisant pour le service, l'Albatros a décidé de développer une variante de proposer à la Marine impériale de faire quelques changements pour le rendre utilisable par la surface de l'eau. Le projet a été identifié par les initiales de VT Versuchs-Torpedoflugzeug, torpille avion expérimental.[2]

La société est intervenue principalement sur la structure inférieure, ce qui élimine la train d'atterrissage et le remplacer par une paire de grands flotteurs, et le voile: c'est composée de deux plans d'ailes reliées entre elles par une double paire de conventionnel montants interalari, préféré à « X » du modèle précédent.

la prototype le W.3 a été volé pour la première fois dans les premiers mois de 1916, par conséquent, identifié par la Marine impériale avec le code à trois chiffres 527, envoyé à Warnemünde le Juillet suivant à subir des tests par le personnel du 'aéronavale. Le modèle avéré avoir considéré une performance satisfaisante, mais la société avait déjà commencé le développement d'un dérivé qui a promis une performance encore meilleure et W.3 est resté le seul exemple construit.

technique

L'Albatros W.3 était un grand modèle qui, tout en conservant l'apparence générale de son prédécesseur L 11 / G.II et caractérisé par la configuration de l'aile biplan et le placement des moteurs en configuration de poussée, renoncé à certaines particularités techniques introduites dans modèle précédent.

la fuselage Il ressort de ces images, complété avec une section rectangulaire et les deux cockpits ouverts en tandem, l'avant qui a reçu deux sièges adjacents, et se terminant dans un Archerie mono classiquedérive n'a qu'une seule élément horizontal.

la configuration de l'aile ère biplan, avec deux plans d'ailes reliées entre elles par une double paire, deux de chaque côté, de montants interalari. L'aile inférieure a été coupée sur bord de fuite à l'intersection du mouvement des hélices des moteurs.

La flottaison a été assurée par une paire de grandes bottes reliée à la partie inférieure du fuselage à travers l'enveloppe tubulaire.

La propulsion a été confiée à une paire de moteurs Benz Bz.iii, un 6 cylindres en ligne Refroidissement liquide capable de fournir un puissance égale à 150 PS (110 kW), Positionné dans configuration poussoir en autant télécabines placé au-dessus de l'aile inférieure, l'aile inférieure reliée au fuselage et à travers une série de montants. Les moteurs ont été combinés avec un 'hélice deux lames en bois hauteur fixe grande.

utilisateurs

Allemagne Allemagne
seulement utilisé pour les essais en vol.

notes

bibliographie

  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970 [1962], ISBN 0-370-00103-6.
  • (DE) Günter Kroschel, Helmut Stützer, Die deutschen Militärflugzeuge 1910-1918, Wilhelmshaven, 1977 ISBN inexistante.
  • (DE) Heinz J. Nowarra, Die Entwicklung der Flugzeuge 1914-1918, München, Lehmanns, 1959, ISBN inexistante.
  • (FR) Michael John H. Taylor, L'encyclopédie de Jane de l'aviation, 2e édition, Londres, Editions Studio, 1989 ISBN 0-517-10316-8.

liens externes