s
19 708 Pages

AEG G.IV
AEG GIV bomber.jpg
AEG G.IV
description
type bombardier
avions d'attaque (G.IVk)
équipage 3
fabricant Allemagne AEG
Date premier vol 1916
Date d'entrée en service avril 1917
retrait Date du service 1918
l'utilisateur principal Allemagne Luftstreitkräfte
Les échantillons 320
développé par AEG G.III
D'autres variantes AEG g.v
Les dimensions et poids
longueur 9,70 m
envergure 18,40 m
hauteur 3,90 m
surface de l'aile 67,0 m²
charge alaire 54,2 kg / m²
poids à vide 2488 kg[1]
poids de charge 3664 kg[1]
poids maximum au décollage 3628 kg
propulsion
moteur 2 Mercedes D.IVa En ligne 6 cylindres refroidi à l'eau
puissance 260 PS (191 kW) chacune
performance
vitesse de pointe 166 km / h
Vitesse de croisière 145 kmh[1]
Vitesse d'escalade 1000 5 m / min
autonomie 750 km
tangent 4500 m
armement
Mitrailleuses 2 calibre 7,92 mm
bombes jusqu'à 400 kg
notes les données sur la version G.IV

Les données des avions allemands de la Première Guerre mondiale[2] intégré l'endroit indiqué

entrées d'avions militaires sur Wikipédia

L 'AEG G.IV, rendez-vous d'affaires GZ4, était bombardier bimoteur biplan faite par le impériale allemande Allgemeine Elektrizitäts-Gesellschaft (AEG) en dix ans la XX siècle.

utilisé par Luftstreitkräfte, l 'aviation Impériale allemande, au cours de la Première Guerre mondiale, G.IV était celui construit en plus grand nombre parmi les G-Typ par les produits AEG.

Historique du projet

Pendant les premiers stades de la Première Guerre mondiale, dans la recherche afin d'améliorer les performances et les capacités opérationnelles des avions, AEG a décidé de lancer un bombardier de développement AEG G.III. Le nouveau modèle, qui l 'Idflieg G.IV attribué la désignation en tant que quatrième projet de la classe des avions G-Typ développé par le AEG était destiné aux opérations bombardement tactique et mise à jour du réglage de son prédécesseur, biplan bimoteur avec un fuselage métallique avec cockpits ouverts et chariot fixe, en introduisant des changements structurels, tels que la position défensive arrière surélevé, et comportant des nouvelles technologies, a 'ainsi équipement radio et, pour faciliter l'équipage forcé à faire face aux températures rigides à haute altitude, vestes chauffé par des résistances électriques.

Le prototype, piloté pour la première fois à la fin 1916, a été proposé au comité d'examen que dell'Idflieg demandé favorablement exprimant commencer le modèle de production de masse.

histoire opérationnelle

AEG G.IV
Un AEG G.IVk capturé par les troupes britanniques, grâce identifiables à rosettes RAF, photographié à Bickendorf, 1919.

Le AEG G.IV est entré en service dans les départements bombardements Luftstreitkräfte à la fin 1916[3] et, en raison de sa gamme relativement limitée, utilisé principalement comme missions de bombardiers tactiques sur des cibles près de la ligne de front, principalement contre les concentrations de troupes dans le support arrière ou directement sur le champ de bataille. AEG G.IV a fait son apparition en Février 1917 en Macédoine, le front des Balkans avec Kampfgeschwader (KG) 1. Dans les mois qui ont suivi a été progressivement introduite dans Kampfgeschwader et Staffeln autonome en soutien direct de terrain armé: KG-1 avec la 18e armée, la KG3 avec la 4e armée, le KG 4 avec la 18e armée, le KG 5 avec la 17e armée et KG7 avec le 2ème Staffeln indépendant,[4] en fonctionnement dans les deux missions de jour et de nuit dans les territoires France, Royaume de Roumanie, Grèce et Royaume d'Italie. Avec la poursuite du conflit, il a été affecté uniquement aux opérations de bombardement de nuit, beaucoup d'entre eux considérés comme le bruit, pas d'objectifs spécifiques, mais avec l'intention de perturber les activités ennemies la nuit et ne causant parfois des dommages collatéraux.[5] Tout en portant une charge utile de 400 kg par la chute des bombes,[3] AEG G.IV, contrairement aux équipages de bombardiers lourds gotha forcé à travailler dur pour les maintenir en proportion, il a été félicité pour la facilité avec laquelle il pouvait garder la ligne de vol. Certains des équipages de kampfgeschwader 4 attribué à G.IV sont connus pour avoir réalisé, en une nuit, jusqu'à sept missions sur le front italien. L'un d'entre eux, dont il a été le protagoniste 'Hauptmann Hermann Köhl, a pu attaquer les entrepôts de station Padoue. Le AEG G.IV a été produit jusqu'en 1917. À la date de l'armistice, 11 novembre 1918, Ils sont restés encore en service 50 exemplaires.

versions

AEG G.IV
version majeure de bombardement tactique.
AEG G.IVb
la version de l'augmentation de la capacité de charge de bombes, normalement jusqu'à 1 000 kg et exceptionnellement jusqu'à 1 500 kg, caractérisé par une aile de la plus grande ouverture portée par le 18 m à 24 m originale.
AEG G.IVk
Version attaque au sol, caractérisé par une armure lourde sur le nez, la queue biplan avec double gouvernail et équipé d'un pistolets automatiques Becker type M2 calibre 20 mm. Ils ont été construits cinq AEG G.IVk qui n'ont pas vu, mais jamais service opérationnel.[6]

utilisateurs

Allemagne Allemagne
  • Luftstreitkräfte

Les spécimens existants

AEG G.IV
Le G.IV exposé au Musée de l'aviation du Canada et de l'espace.

L'exemplaire que G.IV est arrivé à ce jour est conservé dans Canada au Musée de l'aviation du Canada et de l'espace Ottawa, exposé au public dans la structure construite à l'intérieur de l'aéroport d'Ottawa-Rockcliffe. La particularité de l'appareil est non seulement celle d'être le seul G.IV survécu à la guerre, mais aussi d'être le seul bimoteur allemand survécurent parmi tous les modèles utilisés au cours de la Première Guerre mondiale.[7]

notes

  1. ^ à b c AEG G.IV en Уголок неба.
  2. ^ Avions allemands de la Première Guerre mondiale, p.?.
  3. ^ à b Sharpe 2000, p. 15.
  4. ^ Cooksley, pp. 9.
  5. ^ Gray et Thetford 1962, p. 9.
  6. ^ Gray et Thetford 1962, p. 9.
  7. ^ Molson 1988, p. 98.

bibliographie

  • (FR) Peter Cooksley, Bombardier allemand de la Première Guerre mondiale en nombre d'avions d'action 173, Carrollton, au Texas, Squadron Signal Inc. Bambino, ISBN 0-89747-416-3.
  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, Londres, Putnam, 1962 ISBN 0-933852-71-1.
  • (FR) Peter Gray, Owen Thetford, Avions allemands de la Première Guerre mondiale, 2e édition, Londres, Putnam, 1970 ISBN 0-370-00103-6.
  • Peter M. Grosz. 51 Windsock Datafile - AEG G.IV (En anglais). La production Albatros Ltd 1995 ISBN 0948414669
  • Molson, Kenneth M. Musée national de l'aviation du Canada: son histoire et collections (En anglais). Ottawa, Canada: Musée national des sciences et de la technologie, 1988. ISBN 9780660120010

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers AEG G.IV

liens externes

Galerie d'images

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez