s
19 708 Pages

télésiège
Un télésiège Bad Gastein, Autriche.
télésiège
Le télésiège « Sagersboden », en Formazza, Italie.

la télésiège Il est un type particulier de ski Lift, très similaire à un téléphérique, pour le transport des personnes dans les zones difficiles d'accès avec un grand gradients altimétrie. Il offre une cadence horaire plus élevée et un plus grand confort par rapport à ascenseurs. en les stations de ski typiquement un télésiège dessert une ou plusieurs pistes de ski.

description

stations terminales

Un télésiège est constitué par un corde fermé en une boucle (par épissage) entre les stations terminales:

  • station tracteur, où l'implant est entraîné par un moteur électrique principal couplé à un réducteur de vitesse dont la sortie (arbre de sortie) est reliée à la poulie d'entraînement, à la même station sont placés les freins et le moteur de récupération / d'attente (habituellement de type thermique), ce qui permet d'amener la station des passagers en cas de défaillance du moteur électrique principal;
  • Station de retour, où une poulie folle, est libre de tourner sur son support est monté.

Le câble porteur-tracteur est maintenu à une tension constante avec un dispositif de tension placé à l'une des deux stations terminales, pour l'essentiel, il est constitué d'un chariot qui coulisse horizontalement, qui est solidaire de la poulie d'entraînement ou la poulie d'entraînement et l'ensemble du treuil, relié par un câble convenablement dévié par des poulies à un bloc de béton armé (contrepoids) qui tourne verticalement, ou à un système constitué par un piston hydraulique alimenté par un circuit dans lequel l'huile sous pression circulant dans la tuyauterie spécial.

La configuration des stations les plus commodes pour l'exploitation de l'usine est:

  • la station de transmission, en aval, avec dispositif de tension et de la station d'entraînement en amont (si la charge est « tirée »).

Souvent, vous pouvez également trouver la station d'entraînement en aval et la station de déviation - tension en amont ou la station de vallée tension conduite et en amont de la station de référence fixe.

Supports de ligne

Les câbles de support de halage de pistes diverses soulevées mètres à partir du sol et est guidé par une série de ligne intermédiaire prend en charge, les colonnes en métal en feuille semblable à une boîte ou un treillis, qui en haut portent un du rouleau de ligne de support traverse, sur laquelle circule le câble porteur-tracteur, composé de rouleaux couplés dans diverses ainsi, en fonction des charges exercées par la corde, montées sur des axes et libre de tourner autour d'eux.

corde appropriée sur la position des sauvegardes programmée est contrôlée par un circuit de sécurité approprié, alimenté par des piles basse tension situés au niveau du poste de conduite, qui passe à travers le pôle dans le pôle jusqu'à ce que la station de transmission et retourne ensuite au poste de conduite.

Véhicules (chaises)

Sur la corde sont ammorsate les chaises, qui sont de 1 à 8 places, selon le système de l'installation: télésiège fixe et amovible.

Et quad poignée fixe télésiège

Le serrage (une chaise de connexion permanente) fixe est le système le plus historique, dérivé directement du téléphérique: les chaises sont connectés en permanence au câble de déplacement et donc à une vitesse constante. L'ascension avec des skis est souvent facilité l'entrée avec un tapis de chargement. Le premier exemple a été le télésiège "Fedaia - Pian dei Fiacconi", la Marmolada, en 1946.

Un second système est celui des "télésiège, (Télésièges connexion temporaire), qui a aussi des origines historiques, la première pince a été breveté en Italie par le prof. Carlevaro et utilisé en 1949 sur la gondole Alagna-Belvedere, réalisant ainsi une plus grande vitesse de fonctionnement. Ces ascenseurs sont souvent équipés d'un plus grand confort grâce à des sièges chauffants et doux, carénage de protection en cas de vent ou de planche à neige et le tapis d'entrée afin de faciliter l'ascension avec ski.

A l'entrée dans la station la vice ouvre et passe à l'intérieur de la station à une vitesse réduite, ce qui facilite l'embarquement, à la fin de la voie dans la gare la pince se referme sur le câble et le véhicule se déplace le long de la ligne à grande vitesse.

Les remontées mécaniques sont indiquées selon une symbologie internationale avec le nombre de sièges par véhicule suivi par les lettres CLF (Télésiège fixe) pour télésièges à pinces fixes et CLD (perche débrayable Lift) pour les étau automatique.

La chaise peut être utilisé par les piétons et les skieurs avec différents modes de fonctionnement (vitesse différente entre l'été et l'hiver), la législation italienne prévoit que pour les entrées des piétons et skieurs et sorties sont différents et que les piétons et les skieurs ne peuvent pas occupent la même chaise.

Les limites de vitesse

limites de vitesse maximale en vigueur en Italie, exprimé en mètres par seconde, pour télésièges:

Télésièges quad fixe poignée pour le transport de skieurs

  • Placer 1 ou 2 adresses: 2,5 m / s
  • 3 places: 2,3 m / s
  • 4 places: 2,3 m / s
  • 6 adresses: 2,0 m / s

Pour les skieurs transport avec le tapis d'embarquement au début (dispositif qui sert à diminuer la vitesse relative entre la personne et la chaise), les valeurs indiquées ci-dessus peuvent être augmentées de 0,3 m / s, à l'exception de la six places, dans lequel la vitesse augmente de 0,2 m / s.

Considérez que l'intervalle entre les véhicules ne peut être inférieure à 6 secondes.

Télésièges fixed serrage pour le transport des piétons

  • maximum de 2 places: 1,5 m / s
  • avec plus de 2 places: 1,0 m / s

Lorsque dans le fauteuil avec plus de 2 sièges sont utilisés seulement 2 unités externes, la vitesse peut être augmentée à 1,5 m / s. Si la chaise est longue, pour éviter que les temps de déplacement sont excessifs, il est possible d'effectuer le transport des piétons à la vitesse de transport des skieurs, à condition que vous ralentissez la plante à chaque fois qui présente un piéton à une station.

télésiège télésièges

  • En ligne: 5,0 m / s
  • A l'embarquement et le débarquement de la station piétons en ligne avec la trajectoire du véhicule: 1,0 m / s
  • Dans les piétons d'embarquement et de débarquement de la station latéralement sur le véhicule: 0,5 m / s
  • A la gare seulement pour les skieurs embarquement: 1,3 m / s
  • A la gare seulement pour les skieurs d'atterrissage: 1,5 m / s
  • Dans une station intermédiaire pour les skieurs débarquant seulement (cas particulier): 2,0 m / s

Types d'entraînement

avant la 80 les télésièges sont généralement alimentés avec des entraînements à courant alternatif, moteurs asynchrones triphasés, dans lequel il n'a pas été possible d'effectuer un réglage de la vitesse (entre l'installation fixe et la vitesse de fonctionnement maximale) et la mise en route a été réalisée avec un rhéostat similaire à celui utilisé dans le domaine rail destiné à court-circuiter progressivement les résistances de démarrage.

Les télésièges construits par les années 80 en avant sont alimentés par un ou plusieurs moteurs électriques en courant continu avec entraînement avec des diodes contrôlées et le pont de convertisseur bidirectionnel vers et depuis le réseau (il est rappelé que la prise de courant est alternatif et triphasé).

En général, les principaux moteurs électriques sont l'un des télésièges quadruple à pinces fixes et plus d'un pour télésièges débrayables.

Depuis l'an 2000, nous assistons à un retour progressif aux entraînements en courant alternatif et l'utilisation de moteurs asynchrones triphasés, mis en œuvre avec régulation de la vitesse par variateur variation de fréquence, avec des avantages évidents et des économies de coûts d'exploitation et d'entretien par rapport à un entraînement à courant continu.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers télésiège

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE1043767657