s
19 708 Pages

Stefano Pugliese
Amiral Stephen Pugliese.jpg équipe
L'amiral de l'équipe Stefano Pugliese
12 avril 1901 - le 22 Août 1978
né en Catanzaro
mort en Ciro
données militaires
pays servi Italie Italie
Italie Italie
Forces armées Regia Marina
marine italienne
Années de service 1920-1964
degré vice-amiral
Wars Guerre civile espagnole
Guerre mondiale
batailles Bataille de Punta Stilo
commandant San Giorgio
Raimondo Montecuccoli
Des études militaires Académie navale de Livourne
[citation nécessaire]
entrées militaires sur Wikipédia

Stefano Pugliese (Catanzaro, 12 avril 1901 - Ciro, 22 août 1978) Ce fut un amiral italien.

Commandant du croiseur blindé San Giorgio au cours des étapes initiales de Guerre mondiale, Il a été décoré Médaille d'or de la vaillance militaire pour sa bravoure lors dell'autoaffondamento phases de l'unité, qui a eu lieu à Tobrouk en Janvier 1941.

biographie

Né à Catanzaro le 12 Avril 1901, il est entré comme étudiant en 'Académie navale de Livourne en Septembre 1915, gagnant une nomination insigne en Juillet 1920. Après avoir entreprenait unités du Club Naval, l'exécution de diverses tâches, il a participé à des campagnes de formation à long étranger. Après avoir obtenu le directeur de brevet de Tyr (théorie), il a été entrepris divers cuirassés jusqu'en Février 1934, quand il a pris le commandement de la nouvelle sous-marin néréide.[1] promu Le capitaine de corvette en Décembre de cette année, il se lance dans 'croiseur lourd Pola[2] chargé de 1er directeur de pneus. Plus tard, il a commandé le sous-marin table[3] avec qui il a participé à des missions spéciales au cours de la Guerre civile espagnole.[4] promu Le capitaine de la frégate en Janvier 1939, au mois de mai a assumé le poste de commandant en fonction de 'croiseur léger Giuseppe Garibaldi, participer à la Bataille de Punta Stilo au large de la côte calabraise. Elle a été entrepris Giuseppe Garibaldi jusqu'en Novembre 1940, quand il a pris le commandement de 'croiseur blindé San Giorgio, star de la défense Tobrouk en Libye.[5]

Stefano Pugliese
Le sabordage de la 'croiseur San Giorgio au large de la côte de Tobrouk.

en Janvier 1941 après de violents combats avec les unités navales et des forces terrestres britanniques assiègent la forteresse a demandé la permission de quitter leurs amarres et faire face aux navires ennemis en mer. L'autorisation n'a pas été accordée parce que le commandement italien croyait que la San Giorgio pivot de la défense de la ville.[6] Sur la base de l'emploi par l'ennemi, il prédispose l'auto-destruction du navire est resté à bord jusqu'à l'explosion finale.[7] Blessé a été HOSPITALISÉS capturé par les Britanniques[7] le lendemain. Pour cette action, il a reçu le Médaille d'or pour Valor[8] et promu Capitaine de navire pour mérites de guerre en Décembre 1942.

enfermé dans camp de concentration de Yol,[9] en Inde, a été rapatrié depuis la fin de la guerre, puis couvrant divers postes, notamment celui de chef d'état-major de la 5e division Marine, commandant de la lumière cruiser Raimondo Montecuccoli et que le C.E.M.M. de dépôt Taranto. promu Le contre-amiral en Janvier 1950, il est devenu division Admiral dans Mars 1954 et vice-amiral en Décembre 1957, Dans ces années, il a successivement occupé le poste de commandant D.A.T. Marina, le commandement indépendant de la Marine Sicile et celle de la 2e division marine. Destiné au ministère de la Marine avec le poste de directeur général pour le personnel C.E.M.M. en Octobre 1959 Il a pris le commandement du Département M.M. la Ionienne et Détroit d'Otrante. Le 30 Novembre 1962 Il est devenu commandant des forces navales OTAN zone de Méditerranée centrale avec siège social à Naples. Le 13 Avril, 1964 Il a été placé dans un endroit auxiliaire de l'âge, en train de mourir Ciro (province de Catanzaro) Le 22 Août 1978.

honneurs

médaille' src= Médaille d'or de la vaillance militaire
"croisière commandant archaïque de type blindé, affecté à la défense antiship fixe et forteresse maritime antiaérien étranger est soumis en continu à « infraction aérienne à partir de bases voisines adversaire, maintenu avec une fermeté sans faille et une action de commande vaillant la mission ardue. Investi la forteresse par les forces écrasante est également intervenu efficacement contre des cibles terrestres et ricevutone l'ordre, a été soigneusement abandonner navire après avoir préparé la destruction. De retour au bord avec quelques fougueux dans l'imminence des lieux afin d'invasion de détecter et d'accélérer la combustion de l'allumage des fusibles, bien qu'ayant constaté que le feu a éclaté à la munition centrale de dépôt fait explosion imminente, avec persévérance héroïque assuré l ' amorçage d'autres dépôts pour rendre la destruction totale du navire jusqu'à ce que, surpris par l'explosion, a donné, dans une situation angoissante créée par des explosions successives et naphta feu, preuve merveilleux de sérénité et de courage. Tobrouk, le 20 Novembre 1940- 22 Janvier, 1941
- Décret C.P.S. 7 mars 1947[10]

notes

  1. ^ Bagnasco, Brescia 2013, p. 47
  2. ^ Hogg, Essuie-glace 2004, p. 54
  3. ^ Bagnasco, Brescia 2013, p. 7
  4. ^ Bagnasco, Brescia 2014, p. 131
  5. ^ Gay 1998, p. 18
  6. ^ Gay 1998, p. 25
  7. ^ à b Gay 1998, p. 27
  8. ^ Laissé pour mort a reçu la Médaille d'or pour la bravoure avec une motivation presque à la mémoire. Avec lui ils ont obtenu la plus haute décoration Tête première classe silurista Alessandro Montagna et Lieutenant C.R.E.M. Giuseppe Buciuni.
  9. ^ A Yol ont également été détenus Luigi Durand de la Penne, Antonio Marceglia et Vincenzo Martellotta et Luigi Faggioni.
  10. ^ Quirinale Site Web: détail Ornement.

bibliographie

  • Naval Academy, annuaire, Livourne, 1980
  • (FR) Gordon E. Hogg, Steve essuie-glace, Lourd Italien Cruiser de la Seconde Guerre mondiale, Tucson, édition classique Warship, 2004 ISBN 0-9710687-9-8.
  • Ubaldo Virginio Rossi, Arremba San Zorzo: la vie et la mort du croiseur San Giorgio, Milan, éditeur Ugo Mursia, 1976.

périodiques

  • Erminio Bagnasco, Maurizio Brescia, Les sous-marins italiens. 1940-1943 partie 2, en Histoire militaire Dossier, nº 11, Roma, Ermanno Albertelli Publisher, Novembre-Décembre 2013.
  • Erminio Bagnasco, Maurizio Brescia, Les sous-marins italiens. 1940-1943 partie 2, en Histoire militaire Dossier, nº 12, Roma, Ermanno Albertelli Publisher, Janvier-Février 2014.

périodiques

  • Franco Gay, Le San Giorgio à Tobrouk, en Histoire militaire, nº 63, Parma, Ermanno Albertelli Publisher, Décembre 1998, p. 18-27.

liens externes