s
19 708 Pages

Alfred Saalwächter
Saalwächter, Alfred, GenAdm KRM C 1901, aus 07464.jpg
10 janvier, 1883-6 Décembre, 1945
né en Neusalz an der Oder
mort en Moscou
Les causes de décès tournage
données militaires
pays servi Allemagne Empire allemand
AllemagneRépublique de Weimar
Allemagne l'Allemagne nazie
Forces armées Enseigne la guerre de l'Allemagne (1903-1918) .svg Kaiserliche Marine
Enseigne la guerre de l'Allemagne (1921-1933) .svg Reichsmarine
Enseigne la guerre de l'Allemagne (1938-1945) .svg Kriegsmarine
Années de service 1901-1945
degré Général Amiral
Wars Première Guerre mondiale
Guerre mondiale
campagnes Campagne de la Norvège
batailles Weserübung opération
canal Dash
décorations voir ici
Les données de Seconde Guerre mondiale en mer: Une Encyclopédie[1]
entrées militaires sur Wikipédia

Alfred Saalwächter (Neusalz an der Oder, 10 janvier 1883 - Moscou, 6 décembre 1945) Ce fut un amiral allemand.

officier marine allemande embarqué sur des sous-marins au cours Première Guerre mondiale, Il a reçu le Croix de fer Je classe. Après l'arrivée au pouvoir de partie nazionalsociaslista Il a été parmi les protagonistes de la reconstruction de la Kriegsmarine. Après le déclenchement de Guerre mondiale Il a pris le commandement de Marine-Gruppenkommando Ouest superviser toutes les opérations navales allemandes jusqu'au 20 Avril 1942, où il a été remplacé par l'amiral Wilhelm Marschall et placé dans la position de réserve, décerné Croix de la Croix de fer de chevalier. Après la guerre, il a été arrêté et emprisonné par les autorités d'occupation sovistiche. Transféré à Moscou, il a été jugé pour crimes de guerre et de tir 6 Décembre 1945. En 1994, un tribunal russe a réexaminé les accusations et l'a déclaré complètement innocent.

biographie

Il est né à Neusalz an der Oder Silesian Prusse, le 10 Janvier 1883, le fils d'un directeur d'usine.[2] Il entra dans la Kaiserliche Marine comment Seekadett le 10 Avril, 1901, de se lancer dans la première Moltke, puis sur 'croiseur protégé Hertha.[3] Le 29 Septembre 1904, il a été promu Leutnant zur See. Il a servi en unités Bordkommando, d'abord en 2. Matrosen-division, puis sur la navire de guerre Hessen appartenant à 2. Werft-Division. promu Oberleutnant zur See 10 mars 1906, a été officier adjoint au I. Abteilung 2. Torpedo-Division, puis de se lancer dans 'croiseur blindé Gneisenau.[1] en 1910 Il a été transféré au navire de guerre Hanovre, puis transmettre Westfalen comme Hugo Vice-amiral von Pohl, commandant de I. aide flag Marine-Geschwader (Flaggleutnant). promu Kapitänleutnant 10 avril 1911 a été transférée à l'Amirauté Berlin, couvrant, en dernière affectation, en tant que chef du département des opérations.[1] Le 31 Mars 1915, il a lancé en tant qu'aide de drapeau sur navire de guerre Friedrich der Grosse, appartenant à Flotte de la mer profonde.[1] en Février 1916 Il a été transféré en service sous-marins, et après avoir fréquenté l'école pour les sous-mariniers, à partir de Septembre 1916 à la succession, il a pris le commandement de U-Boat U-25, U-46, et U-94.[1] Mars atterri dans 1918 Il a été décoré Croix de fer Classe I, et Croix de chevalier de Hohenzollern avec des épées, mettre fin à la guerre comme officiel personnel Commandant des sous-marins, la contre-amiral Andreas Michelsen.

Entre les guerres

en 1920 entré dans le Reichsmarine avec le degré de Korvettenkapitän, tout en servant sur le navire de guerre Braunschweig comme agent du personnel.[1] Les 1 Octobre, 1926, il a pris le commandement du croiseur protégé Amazone , et un an plus tard, promu Fregattenkapitän, celle du cuirassé schlesien.[1] promu Kapitän zur See 15 Octobre 1928 Il a occupé le poste de haut dirigeant de l'Etat du vice-amiral Iwan Oldekop pendant deux ans. Le 1er Octobre 1932, il a été promu Konteradmiral et il a assumé le poste de chef du département naval de la Marine (Marinewehrabteilung).[1] Le 2 Octobre 1933 Il a été nommé inspecteur pour la formation navale. Au cours des cinq prochaines années, il a eu une forte influence sur le développement du corps des jeunes officiers Kriegsmarine. promu Vizeadmiral 1er avril 1935, et amiral 1er juin 1937,[1] le 28 Octobre 1938 Il a été nommé amiral en charge de la mer du Nord dont le siège social Wilhelmshaven, la plus haute maîtrise de la Kriegsmarine à l'époque.[4] Le 2 Mars, 1939 Il a envoyé un rapport détaillé à 'Oberkommando der Marine dans lequel il a discuté ouvertement sur l'acquisition de bases Norvège en cas de déclenchement de la guerre France et grande-Bretagne.[5] Le rapport conclut qu'il ya le danger que courait l'Allemagne en raison de la domination britannique dans les eaux norvégiennes, et la position favorable de la position géostratégique que l'occupation allemande de la Norvège entraînerait.[5]

La Seconde Guerre mondiale

Avec le déclenchement de Guerre mondiale en Septembre 1939, il a pris le commandement de la Marine-Gruppenkommando Ouest, responsable des opérations dans la mer du Nord, ce qui a conduit à des différends entre lui et les commandants de la flotte (Flottenchef) Le Viceammiragli Hermann Boehm, Wilhelm Marschall, et Günther Lütjens.[1] Le Janvier 1, 1940, il a été promu Général Amiral, et en même temps que l'amiral Rolf Carls, il avait le commandement tactique de l'invasion de la Norvège (Weserübung opération).[5] Le 9 mai, 1940 a reçu le Croix de la Croix de fer de chevalier,[6] et depuis l'été de cette année, il a dirigé les opérations des navires de surface allemands dans l'Atlantique Nord et MANCHE. Il a dirigé les opérations de E-Boat sur les navires britanniques pendant Kanalkampf de Bataille d'Angleterre, opérande à l'appui de Luftwaffe,[1] puis suivre la sortie dans la mer de navire de guerre Bismarck et dell 'croiseur lourd Prinz Eugen (Rheinübung opération).

Entre 11 et 12 Février 1942, il a supervisé l'exécution de 'Cerberus opération, à savoir l'opération militaire menée par la Kriegsmarine allemande pour amener l'escadrille composée des croiseurs de bataille Scharnhorst et Gneisenau,[7] par le croiseur lourd Prinz Eugen, et d'autres navires[8] dans les ports du nord de l'Allemagne. Le 20 Septembre de la même année, il a été remplacé dans le commandement de l'Ouest Marine-amiral Gruppenkommando Marschall.[9] Le 30 Novembre 1942, elle a été placée dans la position de réserve, qui reste jusqu'à la fin de la guerre.[1] . Emprisonné par les autorités militaires soviétiques à l'ancienne prison pour mineurs à Berlin-MagdalenenstraßeLichtenberg 21 juin 1945 a ensuite été transféré Union soviétique en Juillet.[1] Essayé à Moscou par un tribunal militaire soviétique le 17 Octobre a été condamné à mort pour crimes de guerre, qui n'a jamais été clarifiées. La sentence a été exécutée le 6 Décembre.[10] Après la dissolution de l'Union soviétique, en 1994 Il a été officiellement disculpé de toutes les accusations par un tribunal russe.[10]

honneurs

honneurs allemands

Croix de la Croix de fer de chevalier - ruban ordinaire uniforme Croix de la Croix de fer de chevalier
- 9 mai 1940[11]
Croix de fer (première classe) - par ruban uniforme ordinaire Croix de fer (première classe)
- le 14 Février, 1918[11]
Croix de fer (première classe) - par ruban uniforme ordinaire Croix de fer (première classe)
- 1 Août, 1916[11]
Boucle de la première classe Iron Cross - ruban ordinaire uniforme Boucle de la Croix de fer, première classe
[11]
Croix hanséatique - ruban ordinaire uniforme Croix hanséatique
- 5 mai 1918[11]
Croix de chevalier de' src= Croix de chevalier de Hohenzollern avec des épées
- 5 mai 1918[11]
Chevalier classe IV' src= Chevalier IV classe pour Red Eagle
- 7 Novembre, 1912[11]
médaille' src= Médaille d'or de l'Ordre militaire de la Croix-allemande
- le 14 Décembre, 1942[11]
Badge Submariner (1918) - ruban pour uniforme ordinaire Badge Submariner (1918)
- 1 Janvier, 1929

honneurs étrangers

Chevalier de classe III' src= Chevalier de l'Ordre III Classe de la Couronne de fer (Autriche-Hongrie)
- 12 mai 1914[11]
Chevalier classe IV' src= Chevalier de la classe IV ordre de Sant'Anna (Russie)
- 9 mai 1910[11]
chevalier de' src= Chevalier de l'Ordre de la Couronne de la Thaïlande
- 1 Novembre, 1905[11]

notes

  1. ^ à b c et fa g h la j k l m Tucker 1997, p. 639
  2. ^ Reinhard Stumpf, Die Wehrmacht-Elite. Harald Boldt Verlag, Boppard am Rhein, 1982, ISBN 3-7646-1815-9, p. 270.
  3. ^ Hildebrand, 1990 Hanriot, p. 172-173
  4. ^ uboat.net: Alfred Saalwächter
  5. ^ à b c Zabecki 2014, p. 143
  6. ^ Fellgiebel 2000, p. 369
  7. ^ Murfett 2009, p. 81
  8. ^ Lors de la commande de la flottille de destroyer, constitué par les unités Z 29 (Phare) Paul Jacobi, Richard Beitzen, Friedrich Ihn, Z 25, et Hermann Schoemann, Il y avait le capitaine de la mer Erich Bey.
  9. ^ À son tour remplacé par l'amiral Theodor Krancke Avril 1943.
  10. ^ à b Tucker 1997, p. 640
  11. ^ à b c et fa g h la j k Dörr 1996, p. 195-198

bibliographie

  • (DE) Manfred Dörr, Die Ritterkreuzträger Überwasserstreitkräfte der der Kriegsmarine-Band 3: P-Z, Osnabrück, Biblio Verlag, 1996 ISBN 978-3-7648-2453-2.
  • (DE) Fellgiebel, Walther-Peer, Friedberg, Podzun-Pallas, 2000 ISBN 978-3-7909-0284-6.
  • (DE) Hans H. Hildebrand, Ernest Henriot, A-G. Deutschlands Admirale 1849-1945. Die militärischen Werdegänge der See-, Ingenieur-, Sanitäts-, Waffen und im Verwaltungsoffiziere Admiralsrang. Band 3: P-Z, Osnabrück, Biblio Verlag, 1990 ISBN 3-7648-1700-3.
  • (FR) Malcolm H. Murfett, Naval Warfare 1919-1945: Une histoire opérationnelle de la guerre volatile en mer, Abingdon, Routledge, 2009 ISBN 0-203-88998-3.
  • (DE) Klaus D. Patzwall, Veit Scherzer, Das Deutsche Kreuz 1941 - 1945 Geschichte und Inhaber Band II, Norderstedt, Allemagne, Verlag Klaus D. Patzwall, 2001 ISBN 978-3-931533-45-8.
  • Léonce Peillard, La bataille de l'Atlantique, Milan, A. Mondadori, 1992 ISBN 88-04-35906-4.
  • (FR) John Deane Potter, Breakout, Toronto, Bantam Books, 1982 ISBN 978-0-553-20749-1.
  • (DE) Gamme Clemens, Die Ritterkreuzträger der Kriegsmarine, Stuttgart, Motorbuch Verlag, 1976 ISBN 978-3-87943-355-1.
  • (DE) Veit Scherzer, Ritterkreuzträger 1939-1945 Die Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volksturm sowie mit Deutschland nach den verbündeter Streitkräfte Unterlagen des Bundesarchives, Jena, Scherzers Miltaer-Verlag, 2007 ISBN 978-3-938845-17-2.
  • (FR) Spencer C. Tucker, Seconde Guerre mondiale en mer: Une Encyclopédie, Santa Barbara, ABC CLIO 2011 ISBN 1-59884-458-X.
  • (FR) David T. Zabecki, Allemagne at War: 400 ans d'histoire militaire, Santa Barbara, ABC CLIO, 2014, ISBN 1-59884-981-6.

périodiques

  • Nico Sgarlato, Le Z-plan de la Kriegsmarine, en Armées en histoire, nº 36, Parme, Delta Publishing, Juillet-Août 2006, pp. 20-28, ISSN 1591-3031.
autorités de contrôle VIAF: (FR18226051 · GND: (DE126757860