s
19 708 Pages

Jon Hall (acteur)
Jon hall

Jon hall, nom de scène de Charles Felix Locher (Fresno, 23 février 1915 - North Hollywood, 13 décembre 1979), Il a été un acteur cinématographique et TV États-Unis.

biographie

né en Fresno (Californie) Il a vécu sous le nom de Charles Felix Locher, depuis plusieurs années Tahiti avec son père Felix Locher, des origines suisse. Il a commencé à agir en 1935 dans de petits rôles, souvent unaccredited, et il est apparu entre autres dans le crime La Griffe Jaune (1935), L'un des films de la série axée sull'investigatore Est Charlie Chan. crédité comme Charles Locher, et plus tard comme Lloyd Crane, l'acteur a pris le nom de scène finale Jon hall et il a atteint la renommée sur grand écran grâce au rôle de premier plan dans le film ouragan (1937), Écrit par James Norman Hall, l'un des auteurs de Les Révoltés du Bounty, et oncle du même acteur.

réalisé par John Ford, ouragan Il a consenti à Jon Hall pour briller comme un premier homme séduisant et athlétique[1]. Dans le rôle du Terangi indigène, un habitant doux de l'île Polynésie, naïvement que vous arrêtez à Tahiti et tente à plusieurs reprises pour échapper à retourner dans son île et sa jeune épouse (Dorothy Lamour), Hall a pu personnifier le contraste entre l'homme blanc terne apporté la civilisation et l'innocence pacifique de la population indigène, dont les effets négatifs se reflètent dans un terrible ouragan qui finit par dévastant l'île, mais qui permet obstinés Terangi à retrouver la liberté.

Au cours de la première moitié de une quarantaine d'années, Jon Hall est apparu à plusieurs reprises sur le grand écran, en commençant par Kit Carson le grand tour (1940), Un western dans lequel il a joué le légendaire héros américain de la frontière, mais lui-même définitivement établi comme un interprète idéal d'aventures romantiques en arrière-plan exotique[1] dans des films comme Sud de Pago Pago (1940), Avec Frances Farmer, Aloma des mers du Sud (1941), À nouveau avec Dorothy Lamour, et Le Tuttles de Tahiti (1942). Dans la même période, il a joué aussi un film d'espionnage, Joe le Elusive (1942), Un film de propagande Anti-Nazi, dans lequel il est un agent FBI qui utilise une potion qui le rend invisible et lui permet de voler les Allemands ont préparé des plans pour bombarder New-York.

Jon Hall (acteur)
Jon Hall avec Maria Montez dans le film Mille et Une Nuits (1942)

La popularité de Hall était un autre coup de pouce de la série de films mettant en vedette aux côtés de la belle actrice dominicaine María Montez[1]. Le couple a travaillé ensemble dans six aventures éblouissantes en Technicolor, tout exotique, cadre féerique, Mille et Une Nuits (1942) sauvage blanc (1943) Ali Baba (1944) le cobra (1944) La caravane des insurgés (1944) et L'esclave Soudan (1945). En même temps, l'acteur a toujours réussi à changer le registre et d'aborder d'autres genres. Dans la comédie musicale Les esclaves de la ville (1944) Il a joué Randy Curtis, une star de cinéma vain à côté Ginger Rogers, alors qu'il est revenu au genre fantaisie avec La vengeance de l'homme invisible (1944), Côté John Carradine.

Dans la seconde moitié des années quarante salle passé pendant un certain temps au genre western, l'interprétation des films comme les voleurs (1947) et Le retour des observateurs (1947), et des films d'aventure comme scélérat héroïque (1948), Où il a occupé le rôle de Robin des Bois, Le dernier des Mohicans (1947), Et Le village de l'homme blanc (1951). Sa carrière, cependant, avait pris la récession, et l'acteur retourné au cours la cinquantaine pour l'assister aux jeux plus agréable à ceux d'aventures exotiques mers du Sud[1]. Toujours est apparu dans des films tels que L'île de l'ouragan (1951) Les pirates des mers du Sud (1957) et Le Trésor interdit (1959).

Comme beaucoup de ses collègues, Jon Hall était une période de regain de popularité au cours des années cinquante grâce à la télévision. L'acteur en fait travaillé pour le petit écran dans la série d'aventure Ramar de la jungle, dont 52 épisodes ont été tournés entre 1952 et 1954, et dans lequel il a joué le rôle du Dr Tom « Ramar » Reynolds. Plus tard, elle est apparue dans deux épisodes de la série policière Perry Mason (1963-1965), Alors que sa dernière apparition du film avant la retraite définitive de la scène était dans le rôle du Dr Otto horreur Lindsay Les Beach Girls et le monstre (1965), Qui a également supervisé la direction et de la cinématographie.

intimité

en 1955 Hall a divorcé de sa première épouse, la chanteuse américaine Frances Langford, qu'il a épousée en 1934. en 1959 marié avec l'actrice mexicaine Raquel Torres, dont il a divorcé et avec qui convolò plus tard, un second mariage, et a divorcé finalement. Frappé par une forme grave de cancer de la vessie, Hall était incapable de faire face à la maladie et la détérioration de sa santé[1]. tourmenté par dépression, l'acteur se suicida le 13 Décembre 1979, à l'âge de soixante ans. Il est enterré à Forest Lawn Memorial Park de Hollywood Hills Californie.

Filmographie

cinéma

  • Les femmes doivent habiller, réalisé par Barker Reginald (1935) (comme Charles Locher)
  • Chanson d'amour (Voici Romance), Mise en scène Alfred E. Green (1935) (non crédité)
  • La Griffe Jaune (Charlie Chan à Shanghai), Mise en scène Alfred E. Green (1935) (comme Charles Locher)
  • La règle du Bengale (Le Lion Man), Réalisé par John P. McCarthy (1936)
  • Le vengeur mystérieux, réalisé par David Selman (1936) (comme Charles Locher)
  • Les Exploits étonnants de la main crispée, réalisé par Albert Herman (1936) (comme Charles Locher)
  • Le vent de la prairie (Vents du Wasteland), Dirigée par Mack V. Wright (1936) (comme Charles Locher)
  • Mind Your Own Business, réalisé par Norman Z. McLeod (1936) (comme Lloyd Crane)
  • The Girl from Scotland Yard, réalisé par Robert G. Vignola (1937) (comme Lloyd Crane)
  • ouragan (l'ouragan), Mise en scène John Ford (1937)
  • Lady Sailor, réalisé par Allan Dwan (1940)
  • Sud de Pago Pago (Sud de Pago Pago), Dirigée par Alfred E. Green (1940)
  • Le marié et la Grande-Duchesse (Florian), Mise en scène Edwin L. Marin (1940)
  • Kit Carson le grand tour (Kit Carson), Mise en scène George B. Seitz (1940)
  • Aloma des mers du Sud (Aloma des mers du Sud), Mise en scène Alfred Santell (1941)
  • Le Tuttles de Tahiti (Le Tuttles de Tahiti), Mise en scène Charles Vidor (1942)
  • eagle Squadron, réalisé par Arthur Lubin (1942)
  • Joe le Elusive (invisible Agent), Mise en scène Edwin L. Marin (1942)
  • Mille et Une Nuits (Arabian Nights), Mise en scène John Rawlins (1942)
  • sauvage blanc (blanc Savage), Réalisé par Arthur Lubin (1943)
  • Ali Baba (Ali Baba et les quarante voleurs), Réalisé par Arthur Lubin (1944)
  • Les esclaves de la ville (Lady in the Dark), Mise en scène Mitchell Leisen (1944)
  • le cobra (Cobra Woman), Mise en scène Robert Siodmak (1944)
  • La vengeance de l'homme invisible (La vengeance de l'homme invisible), Mise en scène Ford Beebe (1944)
  • La caravane des insurgés (Gypsy Wildcat), Mise en scène Roy William Neill (1944)
  • San Diego, Je t'aime (San Diego I Love You), Mise en scène Reginald Le Borg (1944)
  • L'esclave Soudan (Soudan), Réalisé par John Rawlins (1945)
  • Les hommes dans son journal, réalisé par Charles Barton (1945)
  • les voleurs (Le Michigan Kid), Réalisé par Ray Taylor (1947)
  • Le retour des observateurs (Le Vigilantes Retour), Réalisé par Ray Taylor (1947)
  • Le dernier des Mohicans (Dernière des Redmen), Mise en scène George Sherman (1947)
  • scélérat héroïque (Le prince des voleurs), Réalisé par Howard Bretherton (1948)
  • les mutins, réalisé par Jean Yarbrough (1949)
  • La forêt géante (Zamba), Mise en scène William Berke (1949)
  • Le capitaine Gary (Le maréchal adjoint), Réalisé par William Berke (1949)
  • Sur l'île de Samoa, Réalisé par William Berke (1950)
  • Le village de l'homme blanc (Lorsque les Redskins Rode), Mise en scène Lew Landers (1951)
  • Chine Corsair, réalisé par Ray Nazarro (1951)
  • L'île de l'ouragan (Île ouragan), Réalisé par Lew Landers (1951)
  • Sur le pied de guerre (Brave Guerrier), Réalisé par Spencer Gordon Bennet (1952)
  • Le dernier train de Bombay (Last Train de Bombay), Mise en scène Fred F. Sears (1952)
  • Les pirates des mers du Sud (L'enfer des navires Mutiny), Mise en scène Lee Sholem et Elmo Williams (1957)
  • Le Trésor interdit (Forbidden Island), Dirigée par Charles B. Griffith (1959)
  • La fille plage et le monstre, réalisé par Jon hall (1965)

télévision

  • Ramar de la jungle (1952-1954) - série TV, 52 épisodes
  • Casey Jones# 1.1 (1957) - Série TV
  • Perry Mason# 7.9 (1963); # 8.19 (1965) - Série TV

les voix des acteurs italiens

dans les versions italien de ses films, Jon Hall était doublé par:

notes

  1. ^ à b c et Le Garzantine - Cinéma, Garzanti, 2002, p. 512

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR14330946 · LCCN: (FRno90019763 · ISNI: (FR0000 0001 1598 0740 · GND: (DE1046733133 · BNF: (FRcb14682847r (Date)