s
19 708 Pages

James Cagney
James Cagney
Statuettes de' src= Oscar du meilleur acteur 1943

James Francis Cagney Jr. (New-York, 17 juillet 1899 - New-York, 30 mars 1986) Ce fut un acteur États-Unis.

L 'American Film Institute Il est entré dans la huitième place parmi les Cagney plus grandes stars de l'histoire du cinéma.[1]

biographie

Ayant grandi dans une famille défavorisée, à un âge précoce engagé dans un millier de petits boulots pour la soutenir, encore elle a réussi à obtenir leur diplôme du lycée Stuyvesant lycée New-York en 1918. Il travaille dans des représentations théâtrales en tant que danseuse, et le premier vingtaine d'années Il parvient à faire ses débuts Broadway. 28 Septembre, 1922 a épousé la danseuse Frances Willard Vernon (alias « Billie »), avec qui il vivra heureux jusqu'à sa mort.

Lorsque la société film Warner Bros. acquiert les droits pour faire un film de la pièce Penny Arcade, dans lequel l'acteur a joué dans Broadway, Cagney est choisi en collaboration avec la co-star Joan Blondell; la comédie est amené alors de la scène à l'écran avec le film fetes du pécheur tourné en 1930[2]. Cagney la signature d'un tel contrat avec le Warner. De petite taille, mais il a un grand talent et d'agilité, Cagney sarà a joué dans de nombreux films, qui se spécialise dans les rôles branler dans une série de spectacles de CoP, comme le célèbre Public Enemies (1931) de William A. Wellman, qu'elle démontre un talent exceptionnel se faisant passer pour un jeune gangster destiné à une mauvaise fin, La blonde et l'aventurier (1931) et L'affaire est compliquée (1933).

Acclaim sera ses interprétations il Les anges aux figures sales (1938) de Michael Curtiz, où un gangster repenti qui aide les jeunes sauvages, en Doodle Dandy Yankee (1942), et plus Curtiz, mousseux musical qui le prendrait pour gagner un lauréat d'un Oscar pour le rôle de 'artiste George M. Cohan,[3] et La fureur humaine (1949) de Raoul Walsh, dans lequel elle se profile dans le rôle d'un gangster psychopathe. En 1955 joue, aux côtés de Doris Day, la partie d'un gangster bon cœur dans le film Love Me or Leave de Charles Vidor, et toujours 1955 Morton est le capitaine du film Le navire fou Roberts Monsieur.

en 1961 l'acteur démontre sa verve pétillante dans le rôle d'un exécutif occupé Coca Cola dans la comédie Un, deux, trois!, réalisé par Billy Wilder. Après ce film Cagney préfère se retirer de l'écran. Au cours de cette pause Cagney refuse tous les rôles propostigli, y compris une partie de My Fair Lady (1964), Pour se consacrer à la peinture (l'art dans lequel il deviendrait très bon) et sa ferme bien-aimée à Stanfordville, dans l'état de New-York. Il reviendra à l'écran plus de vingt ans plus tard, en 1981, dans le drame de costume rag de Forman Miloš, mettant fin à une carrière qui l'a vu jouer plus de soixante-dix films. en 1974 Il reçoit une bourse de carrière de 'American Film Institute et 1984 son ami Ronald Reagan il décore avec Médaille présidentielle de la liberté[4].

Son état de santé a empiré de manière significative après 1979, et son rôle dans rag, ainsi que sa participation dans la TV à successive 1984, Ils sont produits d'une manière compatible avec sa convalescence. James Cagney est mort à l'âge de 86 ans infarctus, de complications dérivées de diabète, en Standfordville et est enterré dans la porte du Ciel à Hawthorne. En hommage à ses nombreux talents et intérêts et de participer au rite funéraire boxeur Floyd Patterson, la danseuse Mikhail Baryshnikov, l'acteur Ralph Bellamy et directeur Forman Miloš.

Filmographie

James Cagney
James Cagney est l'un des star représentée dans la série de timbres « Hollywood Legends » émis par le bureau de poste fédéral États-Unis.
  • fetes du pécheur (Location de Sinners), Réalisé par John G. Adolfi (1930)
  • Le Doorway to enfer, réalisé par Archie Mayo (1930)
  • Autres femmes des hommes, réalisé par William A. Wellman (1931)
  • Public Enemies (L'ennemi public), Dirigée par William A. Wellman (1931)
  • le Millionaire, réalisé par John G. Adolfi (1931)
  • smart Money, réalisé par Alfred E. Green (1931)
  • La blonde et l'aventurier (Blonde fou), Réalisé par Roy Del Ruth (1931)
  • Taxi!, réalisé par Roy Del Ruth (1932)
  • Le grondement de la foule (Les rugissements Foule), Réalisé par Howard Hawks (1932)
  • Vainqueur Take All, réalisé par Roy Del Ruth (1932)
  • L'affaire est compliquée (Difficile à gérer), Réalisé par Mervyn LeRoy (1933)
  • Dynamite à double (image Snatcher), Réalisé par Lloyd Bacon (1933)
  • Le maire de l'Enfer, réalisé par Archie Mayo (1933)
  • De longues femmes en direct! (Footlight Parade), Réalisé par Lloyd Bacon (1933)
  • Lady killer, réalisé par Roy Del Ruth (1933)
  • Jimmy le monsieur (Jimmy the Gent), Réalisé par Michael Curtiz (1934)
  • Il était son homme, dirigé par Lloyd Bacon (1934)
  • Sailors alerte (Voici la Marine), Réalisé par Lloyd Bacon (1934)
  • Hollywood-Gad A propos de (1934)
  • Le Saint-Louis Kid, réalisé par Ray Enright (1934)
  • Un rêve devenu réalité (1935)
  • Un voyage à travers un Hollywood Studio (1935)
  • paradis des Devils (Devil Dogs de l'Air), Réalisé par Lloyd Bacon (1935)
  • La patrouille de peur (G hommes), Réalisé par William Keighley (1935)
  • grève interdite (Les Irlandais en États-Unis), Réalisé par Lloyd Bacon (1935)
  • Le Songe d'une nuit d'été (Le Songe d'une nuit d'été), Réalisé par max Reinhardt et William Dieterle (1935)
  • La rive de brutes (Frisco Kid), Réalisé par Lloyd Bacon (1935)
  • Brume (Zéro plafond), Réalisé par Howard Hawks (1935)
  • Iron Fist (Great Guy), réalisé par John G. Blystone (1936)
  • Hollywood (Quelque chose de chanter), Réalisé par Victor Schertzinger (1937)
  • Pour Auld Lang Syne Court métrage (1938)
  • Boy Meets Girl, dirigé par Lloyd Bacon (1938)
  • Les anges aux figures sales (Les anges aux figures sales), Réalisé par Michael Curtiz (1938)
  • L'Oklahoma Kid (L'Oklahoma Kid), Réalisé par Lloyd Bacon (1939)
  • Hollywood Loisirs (1939)
  • Mourir à l'aube (Chaque aube I Die), Dirigée par William Keighley (1939)
  • Les Années Folles (Les Années Folles), Réalisé par Raoul Walsh (1939)
  • Tirailleurs de l'Argonne (Les combats 69e), Dirigée par William Keighley (1940)
  • zone intertropicale (Torrid Zone), Dirigée par William Keighley (1940)
  • La ville du péché (Ville pour Conquest), Réalisé par Anatole Litvak (1940)
  • strawberry Blonde (La Strawberry Blonde), De Raoul Walsh (1941)
  • Bride COD (Fiancée contre remboursement), Réalisé par William Keighley (1941)
  • Les chevaliers du ciel, réalisé par Michael Curtiz (1942)
  • Doodle Dandy Yankee (Doodle Dandy Yankee), Réalisé par Michael Curtiz (1942)
  • Vous, John Jones, réalisé par Mervyn LeRoy (1943)
  • Johnny Come Lately, réalisé par William K. Howard (1943)
  • Battle Stations (1944) - narrateur
  • Du sang sur le Soleil (Du sang sur le Soleil), Réalisé par Frank Lloyd (1945)
  • 13 Rue Madeleine (13 Rue Madeleine), Réalisé par Henry Hathaway (1947)
  • Jours de la vie (Le temps de votre vie), Réalisé par H. C. potier (1948)
  • La fureur humaine (blanc chaleur), De Raoul Walsh (1949)
  • Il n'y aura pas demain (Au revoir demain baiser), Réalisé par Gordon Douglas (1950)
  • L'histoire de West Point, réalisé par Roy Del Ruth (1950)
  • alcool (Comment remplir la tasse), Dirigée par Gordon Douglas (1951)
  • Starlift (1951) - camée
  • Prix ​​Glory (Qu'est-ce que Price Glory), Réalisé par John Ford (1952)
  • Un lion dans la rue (Un Lion dans les rues), De Raoul Walsh (1953)
  • Dans l'ombre des potences (Run For Cover), Réalisé par Nicholas Ray (1955)
  • Love Me or Leave (Love Me or Leave Me), Réalisé par Charles Vidor (1955)
  • Nous étions sept frères (Les sept petits Foys), Réalisé par Melville Shavelson (1955)
  • Le navire fou Roberts Monsieur (Roberts Mister), Réalisé par John Ford et Mervyn LeRoy (1955)
  • Hommage à un Bad Man (Hommage à un Bad Man), Réalisé par Robert Wise (1956)
  • Ces années sauvages (Ces années Wilder), Réalisé par Roy Rowland (1956)
  • L'homme aux mille visages (L'homme aux mille visages), Réalisé par Joseph Pevney (1957)
  • Short Cut to Hell (Court-Cut to Hell), Réalisé par James Cagney (1957)
  • Gangster, l'amour et ... une Ferrari (Ne jamais rien volé Petit), Dirigée par Charles Lederer (1959)
  • Le contraire de la violence (Secouez la main du diable), Réalisé par Michael Anderson (1959)
  • Guadalcanal zéro heure (Heures Gallant), Réalisé par Robert Montgomery (1960)
  • Un, deux, trois! (Un, deux, trois), Réalisé par Billy Wilder (1961)
  • Plans de dés, des coups de fusil (Arizona Bushwhackers), Réalisé par Lesley Selander (1968) (narrateur)
  • rag, réalisé par Milos Forman (1981)
  • Terrible Joe Moran - TV film (1984)

représentations théâtrales

  • Femmes ad vitam aeternam, Daniel N. Rubin (Broadway, le 7 Septembre, 1927)
  • circulation dense, Daniel N. Rubin (Broadway 5 Septembre 1928)

Prix

Prix ​​Oscar

  • 1939 - Meilleur acteur de mise en candidature pour Les anges aux figures sales
  • 1943 - meilleur acteur pour Doodle Dandy Yankee
  • 1956 - Meilleur acteur de mise en candidature pour Love Me or Leave

honneurs

Médaille présidentielle de la liberté - ruban ordinaire uniforme Médaille présidentielle de la liberté
- le 26 Mars 1984
Kennedy Center Honors - ruban ordinaire uniforme Kennedy Center Honors
- 1980

les voix des acteurs italiens

  • Nino Pavese en La fureur humaine, La patrouille de peur, Bride COD, Tirailleurs de l'Argonne, Les anges aux figures sales, alcool, zone intertropicale
  • Stefano Sibaldi en Hommage à un Bad Man, Ces années sauvages, Dans l'ombre des potences, Love Me or Leave
  • Carlo Romano en L'homme aux mille visages, Prix ​​Glory, Short Cut to Hell, Gangster, l'amour et ... une Ferrari
  • Augusto Marcacci en 13 Rue Madeleine, Sang au soleil, L'Oklahoma Kid, strawberry Blonde
  • Nando Gazzolo en Le contraire de la violence, Guadalcanal zéro heure, Un, deux, trois, Public Enemies (Soixante ans doublage fin)
  • Giuseppe Rinaldi en Nous étions sept frères
  • Lauro Gazzolo en Roberts Mister
  • Gianni Bonagura en rag
  • Piero Tiberi en Lady killer (Doublage fin des années 70) Les Années Folles (Doublage fin 1980), Brume (Ridoppiaggio)
  • Sergio Di Giulio tout Jours de la vie (Ridoppiaggio)

notes

  1. ^ (FR) 50 Greatest Legends écran américain de l'AFI, American Film Institute. Récupéré le 16 Novembre, 2014.
  2. ^ 1er volume de la série intitulée « Le Cinéma - Grand Illustrated History », Institut Géographique De Agostini, Novara.
  3. ^ James Cagney était non seulement un gangster, ilpost.it, le 30 Mars, ici 2016. Récupéré le 3 Avril, 2016.
  4. ^ (FR) Un retour en toute sécurité, fbi.gov, 4 avril 2007. Récupéré le 23 Mars, 2014.

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à James Cagney
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers James Cagney

liens externes

prédécesseur Oscar du meilleur acteur successeur
Gary Cooper
pour sergent York
1943
pour Doodle Dandy Yankee
Paul Lukas
pour Regardez sur le Rhin
autorités de contrôle VIAF: (FR37101190 · LCCN: (FRn79145293 · ISNI: (FR0000 0001 2128 3597 · GND: (DE118518313 · BNF: (FRcb13892064j (Date) · NLA: (FR35024563