s
19 708 Pages

Gene Evans
Gene Evans dans le film Enfants de Gloire (1951) de Samuel Fuller

Gene Evans, nom de scène de Eugene Barton Evans (Holbrook, 11 juillet 1922 - Jackson, 1 Avril 1998), Il a été un acteur cinématographique, théâtral et TV États-Unis.

biographie

Natif de 'Arizona, Gene Evans a grandi dans Colton (Californie). au cours de la Guerre mondiale il a servi dans G.I., gagner des décorations telles que purple Heart et Bronze Star Medal pour une conduite méritoire au combat. Alors que dans Europe Il a commencé à agir avec un groupe de théâtre de divertissement pour les troupes à l'avant[1] et, après la guerre, il a atteint Hollywood et il a fait ses débuts sur grand écran Sous le ciel du Colorado (1947)[1]. Ce fut le début d'une longue et prolifique carrière en tant qu'acteur de caractère, au cours de laquelle Evans, avec son physique corpulent, ses traits marqués par des cheveux roux et la barbe, la voix rauque, il se spécialise en caractères grossiers de cow-boy, shérif et surtout dans des rôles soldat, particulièrement agréable pour lui[1]. Juste l'expérience comme ingénieur pendant la guerre, ainsi que la polyvalence d'un interprète, a convaincu le jeune réalisateur Samuel Fuller Evans de confier le rôle du sergent dur dans le film Zack Le casque en acier (1951), Le premier film hollywoodien consacré à conflit coréen[2]. Le film, tourné en dix jours seulement sur un petit budget, a obtenu un grand succès au box-office[2] Evans et était très efficace dans le vétéran du rôle du champ de bataille, qui est adopté par un orphelin coréen et accepte de se joindre à une patrouille dispersée transmise à un temple bouddhiste transformé en observatoire d'artillerie[2]. L'acteur parvient à faire la perte progressive du sergent Zack lucidité extrêmement crédible, d'abord déterminé, méfiant, en perpétuel conflit avec le commandant de la patrouille indécise (Steve Brodie)[3], mais de plus en plus fatigué, désabusé et fermé à tout type de relation humaine[2], jusqu'à ce que le point culminant de l'histoire, où le temple bouddhiste est attaqué et Zack est l'un des rares à survivre tout en restant psychologiquement détruit par l'expérience[3].

La collaboration avec Samuel Fuller est allé à la prochaine Enfants de Gloire (1951), Encore une fois mis sur le front coréen, le film dans lequel Evans a présenté à nouveau avec vigueur le caractère d'un autre soldat à consommer[2], Agitez le sergent, qui a été tué par un tireur d'élite dans la grotte de glace où sa patrouille (commandé par le capitaine caporal Richard Basehart), Elle a trouvé refuge. Fuller Evans est allé l'année suivante, en lui donnant le rôle principal dans park Row (1952), Un hommage passionné à l'aube du journalisme, dans lequel l'acteur a joué le rôle de l'éditeur Phineas Mitchell. Evans, cependant, a eu l'occasion d'exploiter leur talent, même dans d'autres genres, comme dans une aventure Le Golden lame (1953), Dans la science Le cerveau de Donovan (1953), In Crime La longue nuit (1954), Dans les westerns Les renégats du Wyoming (1954) et La reine de Far West (1954), À côté de ce dernier Barbara Stanwyck et Ronald Reagan, et aussi dans les films d'espionnage Enfer et High Water (1954), Encore une fois dirigé par Fuller, dont Evans était maintenant l'un des artistes préférés.

Depuis le milieu la cinquantaine, l'acteur a commencé à travailler pour le petit écran, avec comme Rob McLaughlin dans la série télévisée Frida (Mon ami Flicka) (1955-1956), Se concentre sur les aventures d'une famille de Wyoming dont il est issu d'une histoire occidentale du même titre. Il a cependant continué à apparaître sur les écrans de cinéma dans des films comme Quand l'amour est la fiction (1957), Melodrama Paul Newman et Ann Blyth, le comédien le marmittone (1957), Avec Jerry Lewis, détective citoyen damnés (1958) et pénitencier enfer (1958), Et l'ouest Testament de sang (1958), Où personnifié Sheriff Abner Crowley. Il était à l'aise, même dans la comédie, en jouant le rôle de chef Molumphry, l'un des membres d'équipage du sous-marin Sea Tiger dans l'exaltante opération jupons (1959), Mise en scène Blake Edwards et mettant en vedette Cary Grant et Tony Curtis.

depuis la sixties Evans a travaillé principalement à la télévision, apparaissant dans plusieurs séries à succès, tels que Alfred Hitchcock (1962) L'heure de Hitchcock (1962) Wagon Train Ouest (1958-1964) cuir brut (1959-1965) Perry Mason (1966) le Virginian (1962-1970) mine d'or (1960-1970) et Gunsmoke (1963-1974). Le film offrait encore les toujours de bonnes opportunités, en particulier dans le thriller inquiétant Shock Corridor (1963), Où Evans a dirigé à nouveau par Samuel Fuller, et de l'Ouest Crooked Man (1970) de Joseph L. Mankiewicz, Le nommé Cable Hogue (1970) et Pat Garrett Billy the Kid (1973), Deux Sam Peckinpah. Mais même dans le soixante-dix l'acteur a été interprète implacable de la télévision, en participant, entre autres, dans des séries telles que Les pilotes Spencer, qu'il transforma en six épisodes 1976, L'Incroyable Hulk (1978) Dallas (1979), Qui a transformé un épisode dans le rôle de Garrison Southworth, Fantasy Island (1979) Drôles de dames (1979), Continue à années quatre-vingt avec Hart à Hart (1981) A-Team (1985) et Assassiner, She Wrote (1984-1986).

A la fin de la décennie, en 1989, Evans a donné une expérience théâtrale jouant le rôle d'horreur papa la pièce Papa est Tout réalisé par l'auteur Tommy F. Scott et mis en scène dans la ville de Jackson (Tennessee). Ce fut la dernière apparition de l'acteur sur la scène avant qu'il ne se retire dans une ferme du Tennessee[1], où il est mort le 1er Avril 1998, à l'âge de 75 ans.

Filmographie

cinéma

  • Sous le ciel du Colorado, réalisé par R. G. Springsteen (1947)
  • Berlin express (Berlin express), Mise en scène Jacques Tourneur (1948) (non crédité)
  • Affecté à Danger, réalisé par Budd Boetticher (1948)
  • Les voleurs en gants jaunes (larcin), Mise en scène George Sherman (1948) (non crédité)
  • L'intrus adorable (Mère est un étudiant de première année), Mise en scène Lloyd Bacon (1949) (non crédité)
  • Au retour du printemps (Il se passe-t Chaque printemps), Réalisé par Lloyd Bacon (1949) (non crédité)
  • Double jeu (Criss Cross), Mise en scène Robert Siodmak (1949) (non crédité)
  • Asphalt Jungle (Jungle Asphalt), Mise en scène John Huston (1950) (non crédité)
  • Couper la bande! (Armored Car Robbery), Mise en scène Richard Fleischer (1950)
  • Quelle vie avec un cow-boy! (Jamais un Dull Moment), Mise en scène George Marshall (1950) (non crédité)
  • L'assaut sur le train postal (Wyoming Courrier), Réalisé par Reginald Le Borg (1950)
  • colonel Hollister (Dallas), Mise en scène Stuart Heisler (1950) (non crédité)
  • Le casque en acier (Le casque en acier), Mise en scène John Farrow (1951)
  • La secte des trois K (Avertissement de tempête), Dirigée par Stuart Heisler (1951) (non crédité)
  • Sugarfoot, réalisé par Edwin L. Marin (1951)
  • J'étais un espion américain (J'étais un espion américain), Mise en scène Lesley Selander (1951)
  • L'as dans le trou (Ace dans le trou), Mise en scène Billy Wilder (1951)
  • me tirer dans vos bras (La force des armes), Mise en scène Michael Curtiz (1951)
  • Enfants de Gloire (Baïonnettes fixes!), Mise en scène Samuel Fuller (1951)
  • Mutinerie sur l'Atlantique (mutinerie), Mise en scène Edward Dmytryk (1952)
  • park Row, réalisé par Samuel Fuller (1952)
  • Le Thunder Eagles (Thunderbirds), Mise en scène John H. Auer (1952)
  • Le Golden lame (Le Golden lame), Mise en scène Nathan Juran (1953)
  • Le cerveau de Donovan (Le cerveau de Donovan), Mise en scène Felix E. Feist (1953)
  • Enfer et High Water (Enfer et High Water), Réalisé par Samuel Fuller (1954)
  • Les renégats du Wyoming (Wyoming Renegades), Mise en scène Fred F. Sears (1954)
  • La longue nuit (La longue attente), Mise en scène Victor Saville (1954)
  • La reine de Far West (La Reine de la prairie), Mise en scène Allan Dwan (1954)
  • Les hommes de sang (Crashout), Mise en scène Lewis R. Foster (1955)
  • Le pilote de fusée et la belle Sibérie (jet Pilot), Mise en scène Josef Von Sternberg (1957) (non crédité)
  • Quand l'amour est la fiction (Helen Morgan histoire), Réalisé par Michael Curtiz (1957)
  • le marmittone (Le Sac Sad), Dirigée par George Marshall (1957)
  • citoyen damnés (Bon sang citoyen), Mise en scène Robert Gordon (1958)
  • Jeune et sauvage, réalisé par William Witney (1958)
  • bravades (Bravados), Mise en scène Henry king (1958)
  • Testament de sang (L'argent, les femmes et les armes à feu), Réalisé par Richard Bartlett (1958)
  • pénitencier enfer (Révolte dans la grande maison), Dirigé par R. G. Springsteen (1958)
  • Le géant Behemoth (Benemoth le monstre marin), Mise en scène Douglas Hickox et Eugène Lourié (1959)
  • le Bourreau (le Pendu), Réalisé par Michael Curtiz (1959)
  • opération jupons (opération Petticoat), Mise en scène Blake Edwards (1959)
  • Or des Sept Saints (Or des Sept Saints), Mise en scène Gordon Douglas (1961)
  • Shock Corridor (Shock Corridor), Réalisé par Samuel Fuller (1963)
  • La Revanche des Apaches (Uprising Apache), Dirigé par R. G. Springsteen (1966)
  • Nevada Smith, réalisé par Henry Hathaway (1966)
  • Waco un pistolet-feu sûr (Waco), Dirigé par R. G. Springsteen (1966)
  • La guerre Wagon (La guerre Wagon), Mise en scène Burt Kennedy (1967)
  • Le débarquement à Anzio, réalisé par Edward Dmytryk et Duilio Coletti (1968)
  • Le doigt plus rapidement que l'Occident (Soutenez votre shérif!), Dirigée par Burt Kennedy (1969)
  • Le nommé Cable Hogue (Le nommé Cable Hogue), Mise en scène Sam Peckinpah (1970)
  • Crooked Man (Il y avait un homme Crooked), Mise en scène Joseph L. Mankiewicz (1970)
  • Tueur malgré lui (Tueur malgré lui), Dirigée par Burt Kennedy (1971)
  • Walking Tall (Walking Tall), Mise en scène Phil Karlson (1973)
  • Savage doux, réalisé par Sean MacGregor (1973)
  • Pat Garrett Billy the Kid, de Sam Peckinpah (1973)
  • La condamnation de l'Occident (Un couteau pour les dames), Réalisé par Larry G. Spangler (1974)
  • Peopletoys, de Larry G. Spangler (1974)
  • La magie de Lassie (La magie de Lassie), Mise en scène Don Chaffey (1978)
  • divisé, Chris Shaw (1989)

télévision

  • Le Lone Ranger (Le Lone Ranger): # 1.37 (1950); # 01h49 (1950); # 2.21 (1951)
  • La Ford Television Theatre# 3.10 (1954)
  • Science Fiction (Théâtre Science et fiction): # 1.6 (1955)
  • Damon Runyon Theater# 1.12 (1955)
  • Schlitz Playhouse of Stars# 04h44 (1955)
  • Frida (Mon ami Flicka) (1955-1956) - 39 épisodes
  • Agence de presse# 1.11 (1956)
  • Playhouse 90# 1.13 (1956)
  • Le Restless Gun# 1.16 (1958)
  • Zane Gray Theater de Dick Powell (Zane Gray Theater): # 2.27 (1958)
  • Yancy Derringer# 1.8 (1958)
  • Westinghouse Desilu Playhouse# 1.13 (1959)
  • Johnny Ringo# 1.16 (1960)
  • Disneyland# 19.6 (1960); # 20.6 (1960)
  • Ville Wichita# 1.21 (1960)
  • Aventures long de la rivière (Riverboat): # 2.9 (1960)
  • Outlaws# 1.10 (1960)
  • Gunslinger# 1.6 (1961)
  • Route 66# 1.26 (1961); # 2.2 (1961)
  • Suivez le soleil# 1.19 (1962)
  • Alfred Hitchcock (Alfred Hitchcock), Épisode de la série TV 7x28 (1962)
  • corrupteurs (Cible: les corrupteurs): # 1.30 (1962)
  • L'heure de Hitchcock (Alfred Hitchcock Hour), Épisode de la série TV 1x1 (1962)
  • G. E. vrai# 1.21 (1963)
  • La loi du Far West (temple Houston): # 1.2 (1963)
  • Alcoa Premiere# 2.30 (1963)
  • La grande aventure (La grande aventure): # 1.1 (1963)
  • Adresse permanente (77 Sunset Strip): # 6.6 (1963)
  • Mort Valley Days# 12.14 (1964)
  • Wagon Train Ouest (wagon train): # 1.27 (1958); # 7.25 (1964)
  • cuir brut (1959-1965) - 6 épisodes
  • Les gens de Slattery# 1.17 (1965)
  • marque# 1.5 (1965)
  • La légende de Jesse James (La légende de Jesse James): # 1.6 (1965)
  • votre vie (Courir pour votre vie): # 1.8 (1965)
  • Perry Mason# 9.20 (1966)
  • Iron Horse# 1.5 (1966)
  • Tarzan# 1.18 (1967); # 1,20 (1967)
  • Cimarron# 1.6 (1967)
  • Custer# 1.8 (1967)
  • Daniel Boone# 1.16 (1965); # 6.4 (1969)
  • Au nom de la justice (Hardis: Les protecteurs): # 1.2 (1969)
  • Venez les Brides (Voici le Brides): # 2.20 (1970)
  • Reporter à l'avant (Le nom du jeu): # 1.17 (1969); # 2.22 (1970)
  • Bronson Où allez-vous? (Then Came Bronson): # 1,25 (1970)
  • le Virginian (le Virginian): # 1.13 (1962); # 5.8 (1966); # 9.4 (1970)
  • mine d'or# 1,20 (1960); # 5.8 (1963); # 12.7 (1970)
  • La famille Smith (La famille Smith): # 2.3 (1971)
  • Un shérif réel (Nichols): # 1.6 (1971)
  • Longstreet# 1.9 (1971)
  • Mannix# 5.12 (1971)
  • Alias ​​Smith et Jones (Alias ​​Smith et Jones): # 2.18 (1972)
  • sixième sens (Sixième sens): # 2.9 (1972)
  • Ironside# 1.1 (1967); # 7.8 (1973)
  • sale Sally# 1.3 (1974)
  • Gunsmoke (1963-1974) - 10 épisodes
  • Petrocelli# 1.16 (1975)
  • Matt Helm# 1.0 (1975); # 1.12 (1975)
  • Les pilotes Spencer (Les pilotes de Spencer) (1976) - 6 épisodes
  • Dans les mystères de Nancy Drew et les Hardy Boys (The Hardy Boys / Nancy Drew Mysteries): # 2.14 (1978)
  • Eddie Capra Mysteries# 1.2 (1978)
  • L'Incroyable Hulk (L'Incroyable Hulk): # 2.4 (1978)
  • Dallas# 2.14 (1979)
  • Fantasy Island (Fantasy Island): # 3.3 (1979)
  • Nashville Detective# 1.0 (1979)
  • Drôles de dames# 4.12 (1979)
  • Voici Boomer (Voici Boomer): # 1.9 (1980)
  • Vega $# 3.11 (1981)
  • Hart à Hart (Hart à Hart): # 2.12 (1981)
  • M * A * S * H# 10.12 (1982)
  • A-Team# 22.3 (1985)
  • Assassiner, She Wrote (Assassiner, She Wrote): # 1.7 (1984); # 2.13 (1986)
  • Simon Simon# 3.10 (1983); # 23.5 (1986); # 6.13 (1987)
  • Top secret (Et Mme King épouvantail): # 4.17 (1987)

les voix des acteurs italiens

dans les versions italien de ses films, Gene Evans était doublé par:

  • Luigi Pavese en Quand l'amour est la fiction, le marmittone, le Bourreau, opération jupons
  • Nino Pavese en L'as dans le trou, Mutinerie sur l'Atlantique, Le Thunder Eagles, Le Golden lame, Enfer et High Water
  • Mario Pisu en La force des armes
  • Vinicio Sofia en L'assaut sur le train postal
  • Giampiero Albertini en Nevada Smith
  • Gino Baghetti en La guerre Wagon

notes

  1. ^ à b c Le Garzantine - Cinéma, Garzanti, 2002, p. 355
  2. ^ à b c et Le cinéma, une grande histoire illustrée, De Agostini, 1982, vol. IV, p. 232-234
  3. ^ à b Norman Kagan, Le film de guerre, Milan Books Publishing, 1978, p. 73-74

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Gene Evans

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR76505688 · ISNI: (FR0000 0001 1448 5262 · GND: (DE141028602 · BNF: (FRcb13945731c (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez