s
19 708 Pages

Don Taylor
Don Taylor Petit Dividende Père (1951)

Don Taylor (Freeport, 13 décembre 1920 - Los Angeles, 29 décembre 1998) Ce fut un acteur et directeur cinématographique et TV États-Unis.

biographie

carrière

né en Pennsylvanie, Après ses études à l'Université Penn State, Taylor est venu Hollywood en 1942, où il a été embauché par MGM qui l'a mis sous contrat pour les petits rôles. enrôlé dans United States Army Air Forces (AAF) au cours de la Guerre mondiale, l'acteur est apparu dans la version scénique de Victoire ailée mis en scène dans Broadway, et la réduction subséquente du film (1944) Réalisé par George Cukor, où il a été crédité comme « le caporal. Don Taylor ».

Après la guerre, Taylor a commencé à se rôle plus important, en particulier dans noir métropolitain The Naked City (1948) de Jules Dassin, dans lequel il a joué le rôle du détective Jimmy Halloran. en 1950 Il a été jeté dans la comédie Père de la mariée de Vincente Minnelli, dans lequel il pourrait utiliser pleinement son air affable et sa charge naturelle de sympathie dans le rôle Madames (dans la version italienne « Poldo ») de Dunstan Buckley, petit ami puis marié Elizabeth Taylor. Le jeu a été un énorme succès avec le public et les critiques, afin d'avoir une suite l'année suivante, Petit Dividende Père (1951), Dans lequel Taylor a joué le même rôle.

La première moitié de la cinquantaine Taylor a offert des rôles plus intéressants, comme Vern « Cowboy » Blithe dans le film de guerre Les démons ailés (1951) de Nicholas Ray, à côté de John Wayne et Robert Ryan. L'acteur a consolidé son succès 1953, se distinguant dans le rôle du lieutenant James Dunbar dynamique dans le film Stalag 17 - Stalag de Billy Wilder, drame aventureux et ironique situé dans un camp de prisonniers en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

en 1954 a fait une brève incursion dans le cinéma britannique à jouer un vigoureux et audacieux Robin des Bois dans le film L'épée de Robin des Bois, réalisé par Val Guest. Après un rôle important dans le drame finale Je vais pleurer demain (1955), Côté Susan Hayward, Taylor est devenu intéressé à diriger que d'agir, mais la transition derrière la caméra au début, il était difficile pour l'acteur.

« Il n'a pas été facile au début, parce que je suis un bon acteur et personne ne m'a pris au sérieux"

(Don Taylor[1])

Taylor a commencé à diriger des émissions de télévision et des séries de spectacles populaires comme Alfred Hitchcock, rester actif en tant que directeur pour le petit écran au cours des trois prochaines décennies. Parmi ses principales réalisations sont à retenir la en série Dr. Kildare (1961) et canon (1971). Pendant ce temps, ses activités de mise en scène l'a ramené au grand écran, où il a commencé à diriger La bande de diamants (1967), Dont il dirigera une version de TV dans 1988.

en soixante-dix Taylor a développé un intérêt particulier dans les thèmes de science-fiction, diriger des productions très réussies pour le cinéma, qui Évadés de la planète des singes (1971) L'Île du docteur Moreau (1977) Damien: Omen II (1978), La suite du succès le présage, Taille du compte à rebours zéro (1980) avec Kirk Douglas. Il alternait la veine heureuse avec des incursions dans d'autres genres, notamment par le directeur musical Tom Sawyer (1973) avec Johnny Whitaker.

intimité

Dès le premier mariage avec Phyllis Avery (1944-1955), Taylor a eu deux enfants, Anne et Avery. en 1964 il a épousé l'actrice britannique Hazel Court, dont il abbe deux fils, Jonathan et Courtney. Le mariage a duré jusqu'à la mort de Taylor 1998, à l'âge de 78 ans, pour un crise cardiaque.

Filmographie

acteur

  • La Comédie Humaine (La Comédie Humaine), Mise en scène Brown Clarence (1943) (non crédité)
  • Qui est Superstitieux?, réalisé par Sammy Lee (1943) (non crédité)
  • Le défenseur de Manille (Saluez aux Marines), Mise en scène S. Sylvan Simon (1943) (non crédité)
  • Swing Shift Maisie, réalisé par Norman Z. McLeod (1943) (non crédité)
  • La parade des étoiles (Des milliers Cheer), Mise en scène George Sidney (1943) (non crédité)
  • girl Crazy, réalisé par Norman Taurog et Busby Berkeley (1943) (non crédité)
  • Victoire ailée, réalisé par George Cukor (1944)
  • Time to Kill (Short) (1945)
  • Chanson de l'homme mince (Chanson de l'homme mince), Mise en scène Edward Buzzell (1947)
  • The Naked City (The Naked City), Mise en scène Jules Dassin (1948)
  • L'opérateur téléphonique de la Maison Blanche (Pour l'amour de Marie), Mise en scène Frederick de Cordova (1948)
  • Bastogne (champ de bataille), Mise en scène William A. Wellman (1949)
  • l'embuscade (guet-apens), Mise en scène Sam Wood (1950)
  • Père de la mariée (Père de la mariée), Mise en scène Vincente Minnelli (1950)
  • objectif X (cible inconnue), Mise en scène George Sherman (1951)
  • Petit Dividende Père (Petit Dividende Père), Réalisé par Vincente Minnelli (1951)
  • Les démons ailés (Les Diables de Guadalcanal), Mise en scène Nicholas Ray (1951)
  • amour plus fort (Le voile bleu), Mise en scène Curtis Bernhardt et, non crédité, Busby Berkeley (1951)
  • requins acier (Commande sous-marine), Mise en scène John Farrow (1951)
  • Guerre japonaise mariée (Guerre japonaise mariée), Mise en scène king Vidor (1952)
  • destination Mongolie (destination Gobi), Mise en scène Robert Wise (1953)
  • L'île de plaisir (Les filles de Pleasure Island), Réalisé par Alvin Ganzer (1953)
  • Stalag 17 - Stalag (Stalag 17), Mise en scène Billy Wilder (1953)
  • rouge bolide (Johnny Dark), Réalisé par George Sherman (1954)
  • L'épée de Robin des Bois (Les hommes de la forêt de Sherwood), Mise en scène Val Guest (1954)
  • Je vais pleurer demain (Je vais pleurer demain), Mise en scène Daniel Mann (1955)
  • Le seuil de l'enfer (Amour, gloire et Brave), Mise en scène Lewis R. Foster (1956)
  • Ride the fer, réalisé par Don Weis (1956)
  • L'amour esclaves des Amazones (L'amour esclaves des Amazones), Mise en scène Curt Siodmak (1957)
  • La vallée solitaire de hors la loi (Tierra brutale), Réalisé par Michael Carreras (1961)

directeur

les voix des acteurs italiens

dans les versions italien de ses films, Don Taylor doublé par:

  • Giuseppe Rinaldi en l'embuscade, amour plus fort, destination Mongolie, Stalag 17 - Stalag, rouge bolide, Je vais pleurer demain, La vallée solitaire de hors la loi
  • Renato Turi en Bastogne, Père de la mariée, Petit Dividende Père
  • Gualtiero De Angelis en L'épée de Robin des Bois
  • Adolfo Geri en The Naked City

notes

  1. ^ Le qui est le film, Vol. II, De Agostini, 1984

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Don Taylor

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR45847329 · LCCN: (FRn88068087 · ISNI: (FR0000 0001 2130 7886 · GND: (DE143607715 · BNF: (FRcb13900312z (Date)