s
19 708 Pages

Debra Paget
Debra Paget dans le film 14 heures (1951)

Debra Paget, nom de scène de Debralee Griffin (Denver, 19 août 1933), Il est un 'actrice film et télévision États-Unis. Elle est la fille du peintre Frank Henry Griffin,[1] et ancienne actrice Margaret Allen (nee Gibson).[2]

biographie

Les parents de Debra Paget, Margaret Allen Gibson et Frank Henry Griffin, peintre de profession déplacé Denver à Los Angeles au cours de la une trentaine d'années pour tâtons leur chance dans l'industrie du cinéma. Il a été le premier de cinq enfants. Même trois de ses frères sont devenus des acteurs: Marcia, Leslie et Frank avec des noms de scène de Teala Loring, Lisa Gaye Ruell et Shayne. Encouragé par sa mère, l'actrice burlesque de Margaret Griffin, pour devenir un chanteur professionnel, le jeune Debra a fait ses débuts à l'âge de huit ans et 1946, à 13 ans, il a participé à une représentation théâtrale de Les Joyeuses Commères de Windsor de William Shakespeare. en 1948 Il fait ses débuts de long métrage avec le rôle de la dolce Teena Riconti, engagé à gangster Richard Conte, en noir Le cri de la ville (1948) de Robert Siodmak. Depuis une quinzaine d'actrice est le début d'une carrière cinématographique qui connaît son apogée dans la première moitié de la cinquantaine.

en 1950 Il obtient le rôle de la princesse indienne Sonseeahray (Morning Star) Dans le occidental Broken Arrow (1950) de Delmer Daves, dans lequel elle joue la mariée douce Indiens scout Tom Jeffords (James Stewart) Qui sacrifie sa vie pour sauver son mari. La bellezza brille Bruna et vaguement exotiques[3] Paget est utilisé dans les différents films d'aventure et dans les films de costumes, cependant, ce qui permet que des occasions sporadiques d'expulsion de l'actrice par cette cliché[3], complice également le contrat d'exclusivité qu'elle détient pendant quelques années en raison du fabricant Twentieth Century Fox et impose les rôles stéréotypés tendent[4]. Au cours de cette période, cependant Paget consolide sa renommée grâce à des rôles principaux dans L'oiseau de paradis (1951), Côté Louis Jourdan, dans le rôle de Kalua, fille d'un chef indigène des îles mers du Sud, en Le Pirate Queen (1951), Qui dépeint la Molly LaRochelle, une forte volonté et La Princesse du Nil (1954), Elle joue dans laquelle le double rôle de Shalimar et Taura.

en 1955, au sommet de la popularité parmi les plus grandes stars de la Fox, Paget est versée à suprême à apparaître dans blockbuster Les Dix Commandements (1955), Mise en scène Cecil B. DeMille, dans lequel il joue l'un des rôles les plus réussis de sa carrière, celle de Lilia mal. Immédiatement après Paget interrompt volontairement le contrat d'exclusivité avec la Fox et est à nouveau jeté comme une princesse indienne dans l'ouest La vierge de la vallée (1955), Côté Robert Wagner et Jeffrey Hunter. L'année suivante, il apparaît dans le rôle de Cathy dans le Rhin dramatique rivaux Brothers (1956), Le premier film de jeunes Elvis Presley. Fox a alors décidé de mettre fin au contrat avec l'actrice et, 1957, Paget joue son dernier film pour Fox, les westerns tendus et dramatiques The Last Hunt (1956) de Richard Brooks, toujours dans le rôle d'une fille indienne à côté Robert Taylor et Stewart Granger.

La carrière de l'actrice a commencé à décliner, mais offre encore quelques occasions intéressantes et inhabituelles, telles que la collaboration avec le célèbre réalisateur Fritz Lang[4], pour lequel le Paget déplacé dans Allemagne et interprète deux films de cadre exotique extravagant, où la danseuse indienne emprunte l'identité Seetha, Le Tigre du Bengale (1959) et Le tombeau indien (1959). Dans ce dernier, vêtu d'un costume audacieux, il est produit dans un numéro de danse sensuelle et énergique avec un serpent[4]. Les deux films sont distribués en Amérique comme une saga d'aventure exotique, avec le titre Journey to the Lost City. Après une brève période Italie pour Le tombeau des rois (1960) de Fernando Cerchio et les voleurs (1961) de Mario Bonnard, Paget est dans le États-Unis et de mettre sa carrière cinématographique sous la direction de Roger Corman en deux horreur classique, Tales of Terror (1962), Vos films et inspiré par les histoires de Edgar Allan Poe, et le Haunted (1963), Adapté d'un roman de Howard Phillips Lovecraft, à la fois en vedette aux côtés Vincent Price.

L'actrice a pris sa retraite en 1965, Après une apparition à la télévision dans la série finale La loi de Burke. Auparavant, il avait également apparu dans des productions célèbres et populaires pour le petit écran tel Wagon Train Ouest (1958-1959) et cuir brut (1960-1962). dans le premier années nonante, après avoir embrassé le christianisme, l'actrice a réapparu sur les écrans de télévision de 'station de télévision religieux Trinity Broadcasting Network (TBN), qui a conduit à l'émission Un Interlude avec Debra Paget et il est intervenu à l'occasion en tant qu'invité.

intimité

Après le premier mariage 1958 avec l'acteur et chanteur David Street, a pris fin au bout de quatre mois, l'actrice se marie en 1960 avec les westerns célèbre réalisateur Budd Boetticher. Ce second mariage ne dure que vingt-deux jours, mais le divorce n'a été officialisé l'année suivante[4]. Le Paget se marie pour la troisième fois 1964 Louis C. Kung, un dérivé du pétrole sino-américain Mogul, neveu Mme Chiang Kai-Shek. Le mariage, dont son fils Greg est né, se terminant en 1980 avec le divorce. Il est la sœur des actrices Teala Loring et Lisa Gaye et artiste de maquillage et acteur Frank Griffin.

Filmographie

cinéma

  • Le cri de la ville (Cri de la ville), Mise en scène Robert Siodmak (1948)
  • L'intrus adorable (Mère est un étudiant de première année), Mise en scène Lloyd Bacon (1949) (non crédité)
  • Au retour du printemps (Il se passe-t Chaque printemps), Réalisé par Lloyd Bacon (1949) (non crédité)
  • sort amer (La maison des étrangers), Mise en scène Joseph L. Mankiewicz (1949)
  • Broken Arrow (Broken Arrow), Mise en scène Delmer Daves (1950)
  • 14 heures (quatorze heures), Mise en scène Henry Hathaway (1951)
  • L'oiseau de paradis (Oiseau de paradis), Réalisé par Delmer Daves (1951)
  • Le Pirate Queen (Anne des Indes), Mise en scène Jacques Tourneur (1951)
  • Fille à la fenêtre (Belles oh leurs orteils), Mise en scène Henry Levin (1952)
  • Les Misérables (Les Misérables), Mise en scène Lewis Milestone (1952)
  • ressort annulaire (Stars and Stripes Forever), Mise en scène Henry Koster (1952)
  • prince Valiant (prince Valiant), Réalisé par Henry Hathaway (1954)
  • La Princesse du Nil (Princesse du Nil), Mise en scène Harmon Jones (1954)
  • gladiateurs (Démétrius et les Gladiators), Réalisé par Delmer Daves (1954)
  • parieur (Le joueur de Natchez), Dirigée par Henry Levin (1954)
  • La vierge de la vallée (Plume blanche), Mise en scène Robert D. Webb (1955)
  • Les sept rebelles (Sept hommes en colère), Mise en scène Charles Marquis Warren (1955)
  • The Last Hunt (The Last Hunt), Mise en scène Richard Brooks (1956)
  • Les Dix Commandements (Les Dix Commandements), Mise en scène Cecil B. DeMille (1956)
  • rivaux Brothers (Love Me Tender), Dirigée par Robert D. Webb (1956)
  • Bord de rivière (Bord de la rivière), Mise en scène Allan Dwan (1957)
  • Les aventures et les amours d'Omar Khayyam (Omar Khayyam), Mise en scène William Dieterle (1957)
  • De la Terre à la Lune (De la Terre à la Lune), Mise en scène Byron Haskin (1958)
  • Le Tigre du Bengale (Der Tiger von Eschnapur), Mise en scène Fritz Lang (1959)
  • Le tombeau indien (Das indische Grabmal), Réalisé par Fritz Lang (1959)
  • La mort cellulaire (Pourquoi dois-je mourir?), Mise en scène Roy Del Ruth (1960)
  • Le tombeau des rois, réalisé par Fernando Cerchio (1960)
  • Most Dangerous Man Alive, réalisé par Allan Dwan (1961)
  • les voleurs, réalisé par Mario Bonnard (1961)
  • Tales of Terror (Tales of Terror), Mise en scène Roger Corman (1962)
  • le Haunted (Le Palais hanté), Réalisé par Roger Corman (1963)

télévision

  • Matinee Theatre# 1102 (1956)
  • Le 20th Century Fox Hour# 1.13 (1956)
  • Climax!# 02h40 (1956); # 3.12 (1957)
  • Cimarron Ville# 1.18 (1959)
  • Wagon Train Ouest (wagon train): # 1,25 (1958); # 3.1 (1959)
  • Aventures long de la rivière (Riverboat): # 1.5 (1959)
  • L'homme et le défi (L'homme et le défi): # 1.6 (1959)
  • DuPont Show avec June Allyson# 1.13 (1959)
  • Johnny Ringo# 1.14 (1960)
  • le Millionaire# 31.6 (1960)
  • Tales of Wells Fargo# 6.10 (1961)
  • cuir brut# 02h32 (1960); # 22.4 (1962)
  • La loi de Burke (La loi de Burke): # 1.13 (1963); # 2.20 (1965)

DOUBLEMENT italienne

  • Fiorella Betti en gladiateurs, Les Dix Commandements, La Princesse du Nil, Broken Arrow (Re-release) La vierge de la vallée, parieur
  • Miranda Bonansea en: Les Misérables, ressort annulaire, L'oiseau de paradis
  • Maria Pia Di Meo en: prince Valiant, rivaux Brothers, les voleurs
  • Rosetta Calavetta en: Le Tigre du Bengale, Le tombeau indien
  • Germana Calderini en: Fille à la fenêtre
  • Vittoria Febbi en: The Last Hunt
  • Lydia Simoneschi en: Les aventures et les amours d'Omar Khayyam
  • Micaela Giustiniani en: Bord de rivière
  • Gabriella Genta en: De la Terre à la Lune

notes

  1. ^ (FR) Hedda Hopper, Debra Paget belle Ambitieux, Talentueux, en Toledo lame, 10 mars 1951. Récupéré le 3 Octobre, 2014.
  2. ^ (FR) Le Times-Nouvelles, Citations des Nouvelles: Hollywood, en Times-Nouvelles (Hendersonville, Caroline du Nord), 14 janvier 1958. Récupéré le 3 Octobre, 2014.
  3. ^ à b Le Garzantine - Cinéma, Garzanti, 2002, p. 873
  4. ^ à b c Le qui est le film, De Agostini, 1984, vol. II, p. 397

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Debra Paget

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR69116474 · LCCN: (FRn78092246 · ISNI: (FR0000 0000 5939 2943 · GND: (DE131532162 · BNF: (FRcb13898180h (Date)