s
19 708 Pages

Dana Andrews
Dana Andrews bande-annonce de vertiges (Laura, 1944)

Dana Andrews, nom de scène de Carver Dana Andrews (Comté de Covington, 1 Janvier 1909 - Los Alamitos, 17 décembre 1992), Il a été un acteur cinématographique États-Unis.

biographie

Né du mariage du révérend Charles Forrest Andrews, ministre Chiesa Battista, Vitesse avec Annis, était le troisième des neuf enfants (le plus jeune aussi devenu un acteur du nom de Steve Forrest). Après avoir terminé ses études Texas, le jeune Dana a décidé de quitter son emploi et la comptabilité de suivre l'ambition de devenir un chanteur. en 1931 Il a déménagé à Californie, où il est inscrit à l'école d'art dramatique Pasadena Playhouse et il a occupé divers emplois pour financer leurs études.

en 1932 marié Janet Murray, qui lui donna un fils, David (qui est devenu un compositeur et musicien, et il est mort en 1964 pour un 'hémorragie cérébrale). Après la mort de Janet en 1935, Il se remarie le 17 Novembre 1939 avec l'actrice Mary Todd, et il a eu trois enfants: Katharine (1942), Stephen (1944) Et Susan (1948).

Le début et années de succès

Après les débuts du cinéma 1940 avec Kit Carson - Le grand tour, Andrews a signé un contrat avec le producteur Sam Goldwyn et il a agi rapidement dans une série de succès très et dirigé par des réalisateurs de premier plan, tels que William Wyler en le Westerner (1940) John Ford en Tobacco Road (1941), Français Jean Renoir en Le marais de la mort (1941) et Howard Hawks dans la comédie battement du cœur (1942) A côté de Gary Cooper et Barbara Stanwyck. Il avait sa première grande coupure mettant en vedette dans le rôle de la victime d'un lynchage, dans le film Le Bœuf-Bow Incident (1943) de William A. Wellman à côté de Henry Fonda et Anthony Quinn, l'une des étapes du cinéma occidental.

en 1944 Il a marqué le début d'un partenariat artistique heureux avec le réalisateur Otto Preminger, à côté de lui Gene Tierney en vertiges, l'un des chefs-d'œuvre du genre noir, puis il l'a dirigé Un ange déchu (1945). Dans la première moitié de une quarantaine d'années a également participé à des films guerre générale, qui est de feu (1943) Les prisonniers de Satan (1944) et Une promenade au soleil (1945), Toutes réalisé par Lewis Milestone. en 1945 Il trouva William Wyler, qui l'a dirigé dans l'une de ses meilleures performances en Les meilleures années de notre vie (1946), Le film primé Academy Award. Andrews a prouvé très efficace dans le rôle de vétéran Fred Derry, dont le retour à la vie civile se caractérise par des problèmes de réinsertion et la crise du mariage avec sa femme Marie (Virginia Mayo).

Sa carrière se poursuit en mettant en vedette Boomerang - L'arme qui tue (1947) de Elia Kazan, L'immortel amant (1948), Côté Joan Crawford et Lorsque le trottoir termine (1950) Les deux dirigé par son ami Otto Preminger. L'année suivante, était un interprète de l'opéra Ce mes foules cardiaques (1949), Qui a été dirigé par Mark Robson, qu'il travaillera à nouveau Face à l'ouragan (1951).

la baisse

en la cinquantaine La carrière de Andrews a connu une période de déclin, complice »alcoolisme, et ses apparitions à l'écran se limitaient à des rôles acteur de caractère, souvent dans des films de série B, avec quelques exceptions telles que The Elephant Walk (1954), De William Dieterle, à côté de Elizabeth Taylor, Bien que la Ville Capacité d'accueil et Le doute raisonnable (1957), Tous deux réalisés par Fritz Lang. en 1963 Il a été nommé président de Screen Actors Guild et il est revenu au premier plan à côté Henry Fonda, Kirk Douglas et John Wayne en première victoire (1964) Des fidèles Preminger, suivi par d'autres participations importantes comme La bataille des géants (1965) de Ken Annakin avec Charles Bronson, Robert Shaw et Henry Fonda, L'Aimé (1965) de Tony Richardson et Brigade du Diable (1968) de Andrew V. McLaglen, avec William Holden.

en soixante-dix encore elle est apparue dans des films aéroport '75 (1975) Et dans le crépuscule The Last Tycoon (1976) de Elia Kazan. Sa dernière performance a été le pilote (1981), Mise en scène Cliff Robertson. impressionné par La maladie d'Alzheimer, il est mort en Los Alamitos (Californie) Dans le 1992, à l'âge de 83 ans.

filmographie

cinéma

  • Kit Carson - Le grand tour (Kit Carson), Mise en scène George B. Seitz (1940)
  • Chanceux Cisco Kid, réalisé par H. Bruce Humberstone (1940)
  • le Westerner (le Westerner), Mise en scène William Wyler (1940)
  • Tobacco Road (Tobacco Road), Mise en scène John Ford (1941)
  • Le marais de la mort (marais d'eau), Mise en scène Jean Renoir (1941)
  • Le rebelle du Sud (Belle Starr), Mise en scène Irving Cummings (1941)
  • battement du cœur (Boule de feu), Mise en scène Howard Hawks (1941)
  • Embuscade sur le fond (accident de plongée), Mise en scène Archie Mayo (1943)
  • est de feu (L'étoile du Nord), Mise en scène Lewis Milestone (1943)
  • Le Bœuf-Bow Incident (Le Bœuf-Bow Incident), Mise en scène William A. Wellman (1943)
  • Up in Arms (Up in Arms), Mise en scène Elliott Nugent (1944)
  • vertiges (Laura), Mise en scène Otto Preminger (1944)
  • Fête de l'Amour (State Fair), Mise en scène Walter Lang (1944)
  • Aile et une prière (Aile et une prière), Mise en scène Henry Hathaway (1944)
  • Les prisonniers de Satan (Le Purple Heart), Mise en scène Lewis Milestone (1944)
  • Une promenade au soleil (Une promenade au soleil), Réalisé par Lewis Milestone (1945)
  • Un ange déchu (Fallen Angel), Réalisé par Otto Preminger (1945)
  • les conquérants (Passage Canyon), Mise en scène Jacques Tourneur (1946)
  • Les meilleures années de notre vie (Les meilleures années de notre vie), Réalisé par William Wyler (1946)
  • L'amour sans visage (Night Song), Mise en scène John Cromwell (1947)
  • Boomerang, l'arme qui tue (boomerang), Mise en scène Elia Kazan (1947])
  • L'immortel amant (Daisy Kenyon), Réalisé par Otto Preminger (1947)
  • Entre mari et femme (Non Minor Vices), Réalisé par Lewis Milestone (1948)
  • Le rideau de fer (Le rideau de fer), Dirigée par William A. Wellman (1948)
  • Deep Waters (Deep Waters), Mise en scène Henry king (1948)
  • Ce mes foules cardiaques (My Foolish Heart), Mise en scène Mark Robson (1949)
  • Épée dans le désert (Épée dans le désert), Mise en scène George Sherman (1949)
  • La route interdite (Britannia Mews), Mise en scène Jean Negulesco (1949)
  • Lorsque le trottoir termine (Où les Sidewalk Ends), Réalisé par Otto Preminger (1950)
  • La porte de l'enfer (Edge of Doom), Réalisé par Mark Robson (1950)
  • Le mystérieux vaisseau (Cargo cachetée), Mise en scène Alfred L. Werker (1951)
  • le Frogmen (le Frogmen), Mise en scène Lloyd Bacon (1951)
  • Face à l'ouragan (I Want You), Réalisé par Mark Robson (1951)
  • destination Budapest (cession Paris), Mise en scène Robert Parrish (1952)
  • The Elephant Walk (Elephant Walk), Mise en scène William Dieterle (1954)
  • Duel dans la jungle (Duel dans la jungle), Mise en scène George Marshall (1954)
  • Trois heures pour tuer (Trois heures à tuer), Réalisé par Alfred L. Werker (1954)
  • l'étranger (Lady in Town étrange), Mise en scène Mervyn LeRoy (1955)
  • signal de fumée (signal de fumée), Mise en scène Jerry Hopper (1955)
  • Le doute raisonnable (Au-delà d'un doute raisonnable), Mise en scène Fritz Lang (1956)
  • La saga des Comanches (Comanche), Mise en scène George Sherman (1956)
  • Bien que la Ville Capacité d'accueil (Bien que la Ville Capacité d'accueil), Réalisé par Fritz Lang (1956)
  • heure h (Zero Hour!), Mise en scène hall Bartlett (1957)
  • Nuit du Démon (Nuit du Démon), Mise en scène Jacques Tourneur (1957)
  • La pieuvre noire (la cible parfaite), Réalisé par Jacques Tourneur (1958)
  • L'île mystérieuse renégat (Enchanted Island), Mise en scène Allan Dwan (1958)
  • Le ciel est bondé (Le ciel Crowded), Mise en scène Joseph Pevney (1960)
  • Hell on Madison Avenue (Madison Avenue), Mise en scène H. Bruce Humberstone (1962)
  • Station 3: Top Secret (Le Bug Satan), Mise en scène John Sturges (1964)
  • Expérience:. I.S le monde vole en éclats (Crack dans le monde), Mise en scène Andrew Marton (1965)
  • Une idée pour un crime (Brainstorm), Mise en scène William Conrad (1965)
  • La bataille des géants (Bataille des Ardennes), Mise en scène Ken Annakin (1965)
  • L'Aimé (L'Aimé), Mise en scène Tony Richardson (1965)
  • La ville de non-droit (ville Tamer), Mise en scène Lesley Selander (1965)
  • Berlin - Rendez-vous pour les espions, réalisé par Vittorio Sala (1965)
  • Johnny Reno, réalisé par R. G. Springsteen (1966)
  • le ravivé (The Frozen Morte), Réalisé par Herbert J. Leder (1966])
  • Supercolpo de 7 milliards, réalisé par Bitto Albertini (1967)
  • le cobra, réalisé par Mario Sequi (1967)
  • 52 miles de la terreur (Hot Rods to Hell), Mise en scène John Brahm - TV film (1967)
  • Brigade du Diable (Brigade du Diable), Mise en scène Andrew V. McLaglen (1968)
  • Les diamants que personne ne voulait voler, réalisé par Gino Mangini (1968)
  • soleil rouge sur le Bosphore (innocent Bystanders), Mise en scène Peter Collinson (1972)
  • aéroport '75 (aéroport 1975), Mise en scène Jack Smight (1975)
  • Le mot d'un hors la loi ... c'est la loi! (Prenez un tour dur), Mise en scène Antonio Margheriti (1975)
  • The Last Tycoon (The Last Tycoon), Dirigée par Elia Kazan (1976)
  • le pilote (le pilote), Mise en scène Cliff Robertson (1981)
  • prince Jack, réalisé par Bert Lovitt (1985)

télévision

  • Playhouse 90# 02.28 (1958); # 4.14 (1960)
  • General Electric Theater# 9.6 (1960)
  • Le Salon Barbara Stanwyck: 1,30 (1961)
  • échec et mat (échec et mat): # 2.24 (1962)
  • DuPont Show de la semaine# 2.7 (1962); # 2.8 (1962)
  • The Twilight Zone (The Twilight Zone): # 4.10 (1963)
  • Le Salon Dick Powell# 2.12 (1962); # 28.2 (1963)
  • Alcoa Premiere# 1.27 (1962); # 2.30 (1963)
  • Ben Casey# 3.17 (1964)
  • Stardust (Bob présente le Théâtre Chrysler): # 1.16 (1964)
  • affaire de famille (affaire de famille): # 4.2 (1969)
  • Promesse lumineux (1969-1970)
  • Reporter à l'avant (Le nom du jeu): # 3.6 (1970)
  • Galerie nuit (Galerie nuit): # 2.14 (1971)
  • Ironside# 8.7 (1974)
  • Ellery Queen# 1.16 (1976)
  • Deux sauvages américains (Les American Girls): # 1.1 (1978)
  • Dans les mystères de Nancy Drew et les Hardy Boys (The Hardy Boys / Nancy Drew Mysteries): # 3.3 (1978)
  • Love Boat (Le Love Boat): # 6.5 (1982)
  • Falcon Crest# 1.13 (1982); # 2.16 (1983)

les voix des acteurs italiens

dans les versions italien de ses films, Dana Andrews était doublé par:

  • Giulio Panicali en Une promenade au soleil, La porte de l'enfer, Trois heures pour tuer, le Frogmen, Face à l'ouragan, Up in Arms, les conquérants, La saga des Comanches, l'étranger, Le grand tour, Épée dans le désert, Duel dans la jungle
  • Emilio Cigoli en Entre mari et femme ...., The Elephant Walk, Ce mes foules cardiaques, Lorsque le trottoir termine, Une idée pour un crime, le cobra, Berlin - Rendez-vous pour les espions, La ville de non-droit
  • Gualtiero De Angelis en Nuit du Démon, battement du cœur, Le doute raisonnable, Tobacco Road, Le ciel est bondé, Hell on Madison Avenue, Les diamants que personne ne voulait voler
  • Mario Pisu en vertiges, Embuscade sur le fond, Le Bœuf-Bow Incident
  • Augusto Marcacci en Boomerang, l'arme qui tue, Le rebelle du Sud
  • Renato Turi en Johnny Reno, première victoire
  • Giorgio Piazza en Le mot d'un hors la loi ... c'est la loi!, soleil rouge sur le Bosphore
  • Giuseppe Rinaldi en Supercolpo de 7 milliards
  • Adolfo Geri en le Westerner
  • Manlio Busoni en La bataille des géants
  • Stefano Sibaldi en Bien que la Ville Capacité d'accueil
  • Giancarlo Maestri en aéroport '75
  • Diego Regent en est de feu (Ridoppiaggio) Lorsque le trottoir termine (Ridoppiaggio)
  • Pino Colizzi en Les meilleures années de notre vie (Ridoppiaggio)
  • Cesare Barbetti en Ce mes foules cardiaques (Ridoppiaggio)
  • Dante Biagioni en L'immortel amant (Ridoppiaggio)

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Dana Andrews

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR2732432 · LCCN: (FRn81108585 · ISNI: (FR0000 0001 2118 1523 · GND: (DE141885386 · BNF: (FRcb14659568z (Date)