s
19 708 Pages

Brenda Marshall
Brenda Marshall

Brenda Marshall, nom de scène de Ardis Ankerson (Negros, 29 septembre 1915 - Palm Springs, 30 juillet 1992), Il était un 'actrice film États-Unis.

biographie

Ardis Ankerson est né dans l'île de Negros, dans l'archipel Philippines, 29 septembre 1915. Le père Otto Peter Ankerson, qui dirigeait une plantation de sucre, au cours de la Guerre mondiale Il a été emprisonné par les Japonais et mourut peu de temps après avoir été libéré[1]. au cours de la une trentaine d'années il a déménagé avec sa sœur San Antonio (Texas), Où il a étudié au Texas State College. Plus tard, il installe à New-York pour assister à l'école d'art dramatique Maria Ouspenskaya, et a rencontré ce qui allait devenir son premier mari, l'acteur Richard Huston Gaines[1].

Bellezza Bruna et attrayant[1], après avoir prié pendant une certaine période dans le théâtre d'été 1937 Ardis Ankerson a fait ses débuts dans Broadway la pièce Les femmes de demain, dont il a été suivi d'une apparition dans On the Rocks de George Bernard Shaw, mis en scène par le Théâtre fédéral. Tout en effectuant dans le théâtre, elle a été découverte par découvreur de talents Arthur Jacobson, qui a fait son audition qu'initialement soumise à Paramount Pictures, avec qui, cependant, il ne conclu un accord[1].

il a été le Warner Brothers être signé par la jeune actrice un contrat. Le fabricant a changé le nom de Brenda Marshall et a fait ses débuts sur grand écran espionnage Agent (1939), Un film d'espionnage dans lequel flanquée Joel McCrea[1], qu'ils ont été suivis par la police L'homme qui parlait trop (1940), Dans lequel elle joue aux côtés de Richard Barthelmess, et Vous ne tuerez pas (1940), L'histoire de deux garçons (joué par John Garfield et William Lundigan) En poussant côte à côte dans les taudis. Le premier devient hors la loi et le second un savant, alors que Marshall joue Laurie Romayne, la fille devient d'abord l'amant de Garfield, mais devient plus tard consacré petite amie Lundigan[2].

Dans la prochaine Le Sea Hawk (1940), Probablement son film le plus célèbre, et qui lui a donné le plus de notoriété, Marshall a joué le premier rôle initialement destiné à Olivia De Havilland[1], un de la belle dame espagnole Doña Maria, en jouant en face de l'exubérant Errol Flynn dans la peau d'un pirate anglais XVIe siècle. Le couple a été reconstitué dans l'année suivante dans la comédie policière Étapes dans l'obscurité (1941), Dans lequel l'actrice a joué Rita Warren, la femme d'un écrivain de romans policiers (Flynn) qui détective soudainement amateur et résoudre un cas assassiner. Le Marshall est alors apparue dans le mélodrame sentimental La femelle Singapour (1941), Dans lequel il joue une jeune femme du mal passé sentimental, mais face à la naissance d'un nouvel amour David Bruce qui donne de nouvelles perspectives existentielles.

Après avoir erré à côté James Cagney l'aventure de la guerre Les chevaliers du ciel (1942), Un film d'aviation canadien avec tir audacieux en combat aérien Technicolor, le Marshall atteint le sommet de sa carrière avec l'interprétation de Toni Sanger dans le drame The Constant Nymph (1943), L'histoire d'un compositeur plein d'espoir (Charles Boyer), Tiraillé entre l'amour d'un adolescent anxieux et le mariage avec une femme charmante de la haute société. Dans la même année, il a participé au film d'espionnage espions (1943), Mise en scène Raoul Walsh, dans lequel elle a joué avec les goûts des acteurs George Raft, Peter Lorre et Sydney Greenstreet.

Après une absence de trois ans, l'actrice est allé au cinéma 1946 avec B-movie personnification étrange, dans lequel il a joué le chercheur scientifique Nora Goodrich, qui a été suivi Whispering Smith (1948), Un western dans lequel elle joue aux côtés de Alan Ladd. Après une carrière qui a duré un peu plus de dix ans, Marshall est apparu pour la dernière fois sur les écrans dans les films d'aventure Extermination sur le grand chemin (1950), Côté George Montgomery, ensemble de l'Amérique XVIIIe siècle. activité artistique abandonnée, l'actrice est apparue plus tard sur le petit écran dans le rôle d'elle-même dans un épisode de la série Colgate Comedy Hour (1955) Et dans un épisode de sitcom Lucy et moi (1955).

intimité

Dès le premier mariage avec l'acteur Richard Gaines, marié à 1936, Marshall avait sa fille Virginie, née en 1937.

L'actrice a rencontré pour la première fois William Holden sur l'ensemble du film rayures invisibles, il joue dans 1939. Alors que dans le cadre des pratiques de séparation par définition et les Gaines termes de la garde des enfants en Virginie, Marshall et Holden ont commencé à sortir régulièrement[1]. Obtenu un divorce, les deux se sont mariés en Las Vegas 12 juillet 1941, telles que la présence des témoins acteur Brian Donlevy et sa femme[1], et ils sont allés vivre à Toluca Lake, Californie endroits à San Fernando Valley[3].

Son mariage avec Holden (qui légalement adopté la petite Virginie[3]), Marshall avait deux fils, Peter Westfield, né le 19 Novembre 1943, et Scott Porter, né le 2 mai 1946 et décédé le 2 Janvier, 2005. Le syndicat a duré trente ans, mais était en crise au début de sixties et, après plusieurs périodes de séparation des phases alternées de réconciliation, divorce a été prononcé en 1971[3].

Brenda Marshall est mort en Palm Springs (Californie) 30 Juillet 1992, l'âge de soixante-dix ans pour le cancer de la gorge.

Filmographie

  • Île de Blackwell, réalisé par William C. McGann (1939)
  • espionnage Agent, réalisé par Lloyd Bacon (1939)
  • L'homme qui parlait trop (L'homme qui parlait trop), Mise en scène Vincent Sherman (1940)
  • Le Sea Hawk (Le Sea Hawk), Mise en scène Michael Curtiz (1940)
  • L'argent et la femme, réalisé par William K. Howard (1940)
  • Vous ne tuerez pas (Est de la rivière), Mise en scène Alfred E. Green (1940)
  • Au sud de Suez (Au sud de Suez), Mise en scène Lewis Seiler (1940)
  • Étapes dans l'obscurité (Footsteps in the Dark), Réalisé par Lloyd Bacon (1941)
  • La femelle Singapour (Singapour Femme), Mise en scène Jean Negulesco (1941)
  • autoroute Ouest, dirigé par William C. McGann (1941)
  • Le fantôme Sourire, réalisé par Lewis Seiler (1941)
  • Les chevaliers du ciel, réalisé par Michael Curtiz (1942)
  • Vous ne pouvez pas échapper pour toujours, réalisé par Jo Graham (1942)
  • The Constant Nymph (The Constant Nymph), Mise en scène Edmund Goulding (1943)
  • espions (Contexte Danger), Mise en scène Raoul Walsh (1943)
  • Paris After Dark, réalisé par Léonide Moguy (1943)
  • personnification étrange (Etrange usurpation d'identité), Mise en scène Anthony Mann (1946)
  • Whispering Smith (Whispering Smith), Réalisé par Leslie Fenton (1948)
  • Extermination sur le grand chemin (Les Iroquois Trail), Mise en scène Phil Karlson (1950)

notes

  1. ^ à b c et fa g h Michel-Ange Capua, William Holden: A Biography, Ed. McFarland, 2010, p. 29-31
  2. ^ George Morris, John Garfield, Milan Books Publishing, 1979, p. 67-68
  3. ^ à b c Lawrence J. Quirk, Les films complets de William Holden, La Citadelle Press, 1986, p. 18

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Brenda Marshall

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR49434208 · LCCN: (FRno90023876 · ISNI: (FR0000 0001 1638 4932 · GND: (DE135731216 · BNF: (FRcb14203685n (Date)