s
19 708 Pages

Mario Pisu
Mario Pisu en Juliette des esprits (1965)

Mario Pisu (Montecchio Emilia, 21 mai 1910 - Velletri, 17 juillet 1976) Ce fut un acteur et doubleur italien.

biographie

haute taille, beau et élégant, il a été estimé et apparaît en premier dans l'acteur théâtre puis en cinéma, domaines dans lesquels ses débuts presque en même temps sans jamais atteindre le rôle principal.

De « le premier jeune acteur » dans un antagoniste de l'écran de théâtre, la construction d'une carrière respectable Mario Pisu exécuter dans le théâtre à côté des goûts des acteurs Evi Maltagliati, Andreina Pagnani, Rina Morelli, Paolo Stoppa et Gino Cervi. en 1945 Il est appelé par Visconti en étoile, grâce à diction clair, la prologue en Antigone de Anouilh; Il a été confirmé quelques années plus tard pour la première représentation en Italie Mort d'un commis voyageur (1951) Et, encore une fois avec Visconti, pour oncle Vania (1955). Même dans le film est requis par des réalisateurs tels que Goffredo Alessandrini, Luigi Chiarini, Carmine Gallone, Renato Castellani, Luigi Zampa, Federico Fellini, qui lui a confié deux rôles importants dans (1963) et Juliette des esprits (1965).

Une activité intense est également important télévision, qui le voit prendre part à de nombreux drames y compris Dead Souls (1963) réalisé par Fenoglio, qui dirige aussi Les grands caméléons la 1964, année où participe à dernière Bohème de Silverio Blasi. Après être apparu en 1965 résurrection de Franco Enriquez, en 1967 tout Les Fiancés de Bolchi et gloire courte de l'entraîneur Miffin de Majano, jusqu'à ce que dans 1968 Il est le protagoniste The Pickwick Papers de Ugo Gregoretti. Il interprète également des épisodes Le long du voyage de retour en 1962 pour la série drames marins, circuit fermé (1969) Pour la série Nero Wolfe, homme averti (1972) Pour la série Avant la loi, en plus de plusieurs comédies transposés à la télévision.

D'une grande intensité, il est également l'activité doublage, où il représente l'une des voix les plus assidues deuxième génération, prêter son voix chaud et modulé à des acteurs comme Gregory Peck, John Wayne, Lee J. Cobb, Robert Mitchum, Walter Pidgeon, Victor Mature et bien d'autres, y compris les acteurs même italiens tels que Raf Vallone en Anna. Il est aussi le narrateur de la version italienne le Plainsman.

en 1954 essayez la carte direction avec La grande aventure (Pour lequel il a écrit aussi le sujet), Avec des résultats négligeables.

Marié à l'actrice Lilli Cheats, il était le père de Silverio, apparaissant bébé dans certains de ses premiers films une quarantaine d'années, et son frère Raffaele.

Filmographie

  • Re farceur, réalisé par Enrico Guazzoni (1935)
  • Passeport rouge, réalisé par Guido Brignone (1935)
  • L'air du continent, réalisé par Gennaro Righelli (1935)
  • Amazones blanc, réalisé par Gennaro Righelli (1936)
  • Roi des diamants, réalisé par Enrico Guazzoni (1936)
  • Il est revenu carnaval, réalisé par Raffaello Matarazzo (1937)
  • Le dernier ennemi, réalisé par Umberto Barbaro (1938)
  • Crispin et son compère, réalisé par Vincenzo Sorelli (1938)
  • son destin, réalisé par Enrico Guazzoni (1938)
  • La Fiancée de Re, réalisé par Duilio Coletti (1938)
  • Manœuvres d'amour, réalisé par Gennaro Righelli (1940)
  • Cendrillon et M. Bonaventure, réalisé par Sergio Tofano (1942)
  • nous vivons, réalisé par Goffredo Alessandrini (1942)
  • Addio Kira!, réalisé par Goffredo Alessandrini (1942)
  • notre prochain, réalisé par Gherardo Gherardi et Aldo Rossi (1943)
  • Lettres au Lieutenant, réalisé par Goffredo Alessandrini (1943)
  • l'aubergiste, réalisé par Luigi Chiarini (1944)
  • Le viol des Sabines, réalisé par Mario Bonnard (1945)
  • La chanson de la vie, réalisé par Carmine Gallone (1945)
  • Le pauvre mari, réalisé par Gaetano Amata (1946)
  • Biraghin, réalisé par Carmine Gallone (1946)
  • Professeur, mon fils, réalisé par Renato Castellani (1946)
  • Le veuf joyeux, réalisé par Mario Mattoli (1949)
  • Marguerite de Cortona, réalisé par Mario Bonnard (1950)
  • Diable dans un couvent, réalisé par Nunzio Malasomma (1951)
  • Je suis le Capataz, réalisé par Giorgio Simonelli (1951)
  • Les deux vérités, réalisé par Antonio Leonviola (1951)
  • Le magicien nécessairement, réalisé par Vittorio Metz et Marcello Marchesi (1951)
  • Les hommes ne regardent pas le ciel, réalisé par Umberto Scarpelli (1952)
  • 5 pauvres en voiture, réalisé par Mario Mattoli (1952)
  • Dix chansons d'amour pour sauver, réalisé par Flavio Calzavara (1953)
  • De cette façon, au-delà du Piave, réalisé par Guido Leoni (1954)
  • La grande aventure (1954) du sujet et dirigées
  • Toto en enfer, réalisé par Camillo Mastrocinque (1955)
  • premier amour, réalisé par Mario Camerini (1959)
  • Hannibal, réalisé par Ludovico Bragaglia Carlo (1959)
  • les Cosaques, réalisé par Giorgio Rivalta (1960)
  • Husbands au Congrès, réalisé par Luigi Filippo D'Amico (1961)
  • folles, réalisé par Luigi Zampa (1962)
  • Le amnésiques Collegno, réalisé par Sergio Corbucci (1962)
  • le moteur, réalisé par Camillo Mastrocinque (1962)
  • , réalisé par Federico Fellini (1963)
  • Totòsexy, réalisé par Mario Amendola (1963)
  • Zorro et les trois mousquetaires, réalisé par Luigi Capuano (1963)
  • camarades, réalisé par Mario Monicelli (1963)
  • Les Diables de Spartivento, réalisé par Leopoldo Savona (1963)
  • Les soldats et caporaux, réalisé par Mario Amendola (1964)
  • Gendarme à New York (Le Gendarme à New-York), réalisé par Jean Girault (1965)
  • Juliette des esprits, réalisé par Federico Fellini (1965)
  • l'argent, épisode La chance est une femme, réalisé par Gianni Puccini Cavedon et George (1965)
  • La violence et l'amour, épisode solitude, réalisé par Adimaro Sala (1965)
  • le vol, réalisé par Nando Cicero (1965)
  • Moi, moi, moi ... et les autres, réalisé par Alessandro Blasetti (1966)
  • Comment nous a volé la Banque d'Italie, réalisé par Lucio Fulci (1966)
  • Je peux le voir dans vos yeux, réalisé par Camillo Mastrocinque (1966)
  • espion Spy, réalisé par Bruno Corbucci (1966)
  • Adultère Italian Style, réalisé par Pasquale Festa Campanile (1966)
  • nos maris, épisode Le mari d'Olga, réalisé par Luigi Zampa (1966)
  • Excusez-moi, êtes-vous pour ou contre?, réalisé par Alberto Sordi (1966)
  • OSS 117 à Tokyo, il meurt (à Tokyo Atout coeur verser OSS 117), réalisé par Michel Boisrond (1966)
  • Aventuriers pour un soulèvement (Estouffade à la Caraibe), dirigé par Jacques Besnard (1967)
  • Johnny Bench, réalisé par Yves Allégret (1967)
  • Les nuits chaudes de Lady Hamilton, réalisé par Christian-Jaque (1968)
  • Mourir libre, réalisé par Sandro Franchina (1968)
  • tentation, Lamberto dirigé Bienvenue (1968)
  • L'amour est comme le soleil, réalisé par Carlo Lombardi (1969)
  • gitan, réalisé par Mariano Laurenti (1969)
  • En attente de son procès en prison, réalisé par Nanni Loy (1971)
  • Nous sommes tous en liberté sous caution, réalisé par Manlio Scarpelli (1971)
  • le patron, réalisé par Fernando Di Leo (1973)
  • Le clan du Quartier Latin (Sans sommation), réalisé par Bruno Gantillon (1973)
  • Lui et moi, réalisé par Luciano Salce (1973)
  • Paul chaud, réalisé par Marco Vicario (1973)
  • carnality, réalisé par Alfredo Rizzo (1974)
  • Commande signée en blanc, réalisé par Gianni Manera (1974)
  • blue Jeans, réalisé par Mario Imperoli (1975)
  • Il devrait faire l'amour bien, dirigé par Pasquale Festa Campanile (1975)
  • l'infirmière, réalisé par Nello Rossati (1975)
  • Nick Sting, réalisé par Fernando Di Leo (1976)
  • Sorbole ... que Romagne, directeur Alfredo Rizzo (1976)

doublage

Films Cinéma

films d'animation

  • capitaine Cent Dalmatiens

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR44556395 · SBN: IT \ ICCU \ SBLV \ 254706 · ISNI: (FR0000 0001 0893 6602 · BNF: (FRcb146265407 (Date)