s
19 708 Pages

Mario Frera
Mario Frera dans une photo de 1956

Mario Frera, nom de scène Mario Frescura (Naples, 9 décembre 1924 - Rome, 22 décembre 1987[1]), Il a été un acteur italien.

biographie

Il né en 1924, après avoir étudié deux ans avec le ténor Giuseppe Godono, Mario Frera a débuté en Avril 1942, le chanteur-fumeurs compagnie Cafiero au Théâtre Apollo à Naples. Passez ensuite à agir et a atterri en 1948 en compagnie Eduardo De Filippo. Ici, il a rencontré l'actrice Rosita Pisano se marier « en 1952. Le dramaturge napolitain croit au talent du jeune Frera et lui a confié des rôles importants comme en Naples millionnaire. Avec De Filippo fait longue tournée en Italie jusqu'en 1952. Cette année-là, il a pris part avec sa femme au magazine de musique napolitain Tarantella Ettore Giannini, connaît un succès personnel dans l'interprétation Pulcinella.

De 1955-1959 Mario Frera passe à faire partie de la compagnie de théâtre de Nino Taranto agissant toujours dans des rôles brillants. De 1963 à 1966, même avec sa femme, il est à Naples Bracco Théâtre dirigé par Gennaro Magliulo. Pendant la saison 1967-1968, nous le voyons dans le seul Toledo « et nuit Raffaele Viviani, réalisé par Peppino Patroni Griffi. Depuis lors, Mario Frera amincit presque complètement dans les apparences de théâtre se consacre à filmer la carrière et le doublage.

Il est le père de la chanteuse Paolo Frescura. Il est mort en 1987 à 63 ans.

le cinéma

Il a fait ses débuts dans le cinéma en 1949 dans le film le mulâtre. il participe par la suite dans de nombreux films, toujours dans certaines parties d'un caractère, jusqu'à la fin des années quatre-vingt. Il a joué, entre autres, aux côtés de Eduardo De Filippo et Peppino, Totò, Sofia Loren, Dustin Hoffman, Ugo Tognazzi, Vittorio Gassman, Alberto Sordi, Ben Gazzara et Franchi-Ingrassia. Il a également été un acteur de voix très actif depuis plus de 30 ans, se spécialisant dans cadence de Naples.

Filmographie

Mario Frera
Mario Frera (à gauche) dans une trame d'un film nos maris (1966).
  • le mulâtre, réalisé par Francesco De Robertis (1949)
  • Naples millionnaire, réalisé par Eduardo De Filippo (1950)
  • Le magicien nécessairement, réalisé par Girolami, Metz et Marchesi (1951)
  • Chiens et chats, réalisé par Leonardo De Mitri (1952)
  • milliardaire Milan, réalisé par Marcello Marchesi Vittorio Metz (1952)
  • Le mari et la femme, réalisé par Eduardo De Filippo (1952)
  • napolitain Tarantella, réalisé par Camillo Mastrocinque (1953)
  • Il Paese dei Campanelli, réalisé par Jean Boyer (1954)
  • Les dames de 04, réalisé par Gianni Franciolini (1955)
  • Nous les hommes o caporali, réalisé par Camillo Mastrocinque (1955)
  • Nous allons nous marier à Capri, (1956)
  • Les femmes et les boeufs, (1956)
  • Husbands en ville, réalisé par Luigi Comencini (1957)
  • Toupee postiche, Marescia!, réalisé par Ludovico Bragaglia Carlo (1958)
  • La petite-fille Sabella, réalisé par Giorgio Bianchi (1958)
  • La Grande Guerre, réalisé par Mario Monicelli (1959)
  • Gastone, réalisé par Mario Bonnard (1959)
  • le policier, réalisé par Luigi Zampa (1960)
  • deux femmes, réalisé par Vittorio De Sica (1960)
  • le showman, réalisé par Dino Risi (1960)
  • La comtesse bleu, (1960)
  • Tout le monde à la maison, réalisé par Luigi Comencini (1960)
  • Procédé derrière les portes fermées, (1960)
  • Le roi de Poggioreale, (1960)
  • haut les mains, (1961)
  • la non censurée, réalisé par Francesco Giaculli (1961)
  • Husbands en danger, réalisé par Mauro Morassi (1961)
  • pupes et marins Fists, (1961)
  • italienne Briganti, (1961)
  • Toto et Peppino Divisé à Berlin, (1961)
  • Je déteste la mort, (1962)
  • Totòtruffa 62, (1962)
  • les masseuses, (1962)
  • péchés d'été, (1962)
  • le moteur, (1962)
  • monstres (épisode sentimental Education), (1963)
  • Un monstre et demi, (1964)
  • Les deux truands, réalisé par Giorgio Simonelli (1964)
  • Les deux matadors, (1964)
  • complexe, (1965)
  • Goldginger, (1965)
  • Made in Italy, réalisé par Nanni Loy (1965)
  • Deux truands contre Al Capone, (1966)
  • nos maris, (1966)
  • Les deux combattants, (1967)
  • Je ne proteste pas, je l'aime, (1967)
  • Deux fils de Ringo, (1967)
  • Un Italien en Amérique, (1967)
  • opération richesse, (1968)
  • Toh, la grand-mère est morte!, réalisé par Mario Monicelli (1969)
  • le divorce, réalisé par Romolo Guerrieri (1970)
  • Mille et une Nuits italienne, (1972)
  • Alfredo, Alfredo, réalisé par Pietro Germi (1972)
  • Le Decameron interdit, (1972)
  • Mettez ton enfer-vous mon enfer, réalisé par Bitto Albertini (1972)
  • La croix aux yeux de terreur, (1972)
  • La main noire, réalisé par Antonio Racioppi (1973)
  • Les histoires Viterbury - Les histoires les plus joyeux du « 300, réalisé par Mario Caiano (1973)
  • ...et a continué à mettre le diable en enfer, il, réalisé par Bitto Albertini (1973)
  • l'immigrant, (1973)
  • intrépide agent de police, (1977)
  • la Camorra, (1986)

doublage

  • Giuseppe Ianigro en Les Années Folles
  • Oreste Palella en Sedotti e bidonati
  • Michele Cimarosa en Au nom du peuple italien
  • Gianni Baghino en Deux coeurs, une chapelle
  • Vittorio Zarfati en Les nouveaux monstres
  • Franco Angrisano en Napoli ... contester la Camorra, la ville répond
  • Ugo D'Alessio dans « Carmela est une poupée »
  • Nino Vingelli dans « Napoli sérénade ... Calibre 9 »

En tant qu'acteur a été exprimé par

Prose la radio RAI

prose télévision

  • le président, (1956)
  • Le conteur, (1960)
  • Décès du Carnaval, (1960)
  • Alors '10 ans, (1961)
  • Jours de la soif, (1961)
  • Le numéro gagnant, (1962)
  • Oliviero dans la terre et le ciel, (1962)
  • Villeggiatura par la force, (1963)
  • Luisa Sanfelice, (1966)
  • Bienvenue famille, (1968)
  • Marcovaldo, (1969)
  • Fin des Bourbons, (1969)
  • nuit et jour Napoli ( « Toledo « et nuit »), (1969)
  • Un été, un hiver, (1970)
  • assaut donnarumma, (1971)

notes

  1. ^ Enrico Lancia, Roberto Poppi. Dictionnaire du cinéma italien. Les acteurs Le A-L. Gremese, 2003. ISBN 8884402131

bibliographie

  • la Radiocorriere

liens externes