s
19 708 Pages

Marina Berti
Marina Berti

Marina Berti (né Elena Maureen Bertolino; Londres, 29 septembre 1924 - Rome, 29 octobre 2002) Il était un 'actrice de cinéma et actrice TV italien, épouse du cinéaste Claudio Gora et la mère des acteurs Andrea, marina, Carlo et Cristina Giordana.

biographie

La fille d'un immigrant italien Angleterre, la fin 30s Il est arrivé en Italie, dans le règlement Florence pour terminer ses études. Elle aime agir, il a participé à plusieurs spectacles de théâtre à ses débuts dans les études de 'EIAR Radio Florence.

en 1940 le jeune Berti déplacé à Rome pour entrer dans le monde du cinéma: remarqué par le directeur Piero Ballerini, ses débuts devant la caméra dans le film le fugitif, dans une partie inférieure. en 1943 Au lieu de cela, il a fait ses débuts comme chef de file dans Giacomo le Idéaliste de Alberto Lattuada.

Actrice avec une grande beauté et l'intensité communicative, pour tous la cinquantaine et sixties Elle a récité dans des rôles épais dans des films comme La fièvre de vivre (1953), dirigé par son mari, Claudio Gora (Emilio Giordana pseudonyme), et Un héros de notre temps (1960) par Sergio Capogna, un film sur résistance. aussi il a participé à des productions internationales importantes, en particulier un grand blockbuster Hollywood, comment quo Vadis (1951) par Mervyn LeRoy, Ben Hur (1959) par William Wyler et Cléopâtre (1963) par Joseph L. Mankiewicz.

Il a également été crédité du nom de scène, il Maurin Melrose le témoin, Film 1945 réalisé par Pietro Germi.

À partir du milieu soixante-dix, après avoir participé à plusieurs séries télévisées dont l'Odyssée, l'actrice a commencé à éclaircir sa présence sur le grand et petit écran.[citation nécessaire]

Filmographie

cinéma

Marina Berti
Marina Berti dans le film Symphonie fatale (1946)
Marina Berti
avec Charlton Heston en Ben-Hur de William Wyler (1959)
  • le fugitif, réalisé par Piero Ballerini (1941)
  • pas de parking, réalisé par Marcello Albani (1943)
  • Giacomo le Idéaliste, réalisé par Alberto Lattuada (1943)
  • La première dame, réalisé par Ivo Perilli (1943)
  • La vallée du diable, réalisé par Mario Mattoli (1943)
  • La femme de montagne, réalisé par Renato Castellani (1943)
  • L'histoire d'une fauvette, réalisé par Gennaro Righelli (1943)
  • La porte du ciel, réalisé par Vittorio De Sica (1944)
  • Les Dix Commandements, réalisé par Giorgio Walter Chili (1944)
  • le témoin, réalisé par Pietro Germi (1945)
  • Le fantôme de la mort, réalisé par Giuseppe Guarino (1946)
  • Preludio d'amore, réalisé par Giovanni Paolucci (1946)
  • nuit d'orage, réalisé par Gianni Franciolini (1946)
  • Symphonie fatale, réalisé par Victor Stoloff (1947)
  • La Terre Crie, réalisé par Duilio Coletti (1948)
  • Prince of Foxes (Prince of Foxes), Mise en scène Henry king (1949)
  • Vêpres siciliennes, réalisé par Giorgio Pàstina (1949)
  • Le ciel est rouge, réalisé par Claudio Gora (1950)
  • noir capitaine, dirigé par Giorgio Ansoldi (1951)
  • Le chemin de la haine, réalisé par Sergio Grieco (1951)
  • quo Vadis, réalisé par Mervyn LeRoy (1951)
  • le déporté (déporté), Mise en scène Robert Siodmak (1951)
  • onglet opération, réalisé par Giorgio Cristallini (1951)
  • Stooges à l'avant (up front), Mise en scène Alexander hall (1951)
  • La reine de Saba, réalisé par Pietro Francisci (1952)
  • viande agité, réalisé par Silvestro prestifilippo (1952)
  • La culpabilité d'une mère, réalisé par Carlo Duse (1952)
  • L'amour rouge, réalisé par Aldo Vergano (1952)
  • La fièvre de vivre, dirigé par Claudio Gora (1953)
  • Le lit du roi (Abdulla le Grand), Mise en scène Gregory Ratoff (1954)
  • Au bord de la métropole, réalisé par Carlo Lizzani (1954)
  • Casta diva, réalisé par Carmine Gallone (1954)
  • Les chevaliers de la Reine, réalisé par Mauro Bolognini (1955)
  • Prenez-le de canaille, réalisé par Raffaele Andreassi (1955)
  • L'émigrant de chanson, réalisé par Andrea Forzano (1956)
  • Reine Maria Antonietta de la France (Marie-Antoinette de France reine), Mise en scène Jean Delannoy (1956)
  • Il de l'épée noire, réalisé par László Kish (1956)
  • Les aventures Roby et Buck, réalisé par Gennaro De Dominicis (1958)
  • Ben Hur, réalisé par William Wyler (1959)
  • Un héros de notre temps, réalisé par Sergio Capogna (1960)
  • Madame Sans-Gêne, réalisé par Christian-Jaque (1961)
  • Jessica, réalisé par Jean Negulesco (1962)
  • La conspiration des dix, réalisé par Baccio Bandini (1962)
  • Le tyran de Syracuse, réalisé par Alberto Cardone (1962)
  • Cléopâtre, réalisé par Joseph L. Mankiewicz (1963)
  • les conséquences, réalisé par Sergio Capogna (1964)
  • Intrigue à Paris (monsieur), Mise en scène Jean-Paul Le Chanois (1964)
  • Made in Italy, réalisé par Nanni Loy (1965)
  • Un homme, un cheval, une arme à feu, réalisé par Luigi Vanzi (1967)
  • Un ange pour Satan, réalisé par Camillo Mastrocinque (1967)
  • Quelqu'un a trahi, réalisé par Franco Prosperi (1967)
  • tentation, Lamberto dirigé Bienvenue (1968)
  • Mardi, c'est donc la Belgique (Mardi, c'est donc la Belgique), réalisé par Mel Stuart (1969)
  • Haine est mon, dirigé par Claudio Gora (1969)
  • Voie sans, réalisé par Gaetano Palmieri (1969)
  • Le cas « Vénus privée » (Cran d'arrêt), Mise en scène Yves Boisset (1970)
  • califfa, réalisé par Alberto Bevilacqua (1970)
  • Trois à Mille, réalisé par Franco Indovina (1971)
  • Une grande partie de Pauline, réalisé par Nello Rossati (1973)
  • planète Vénus, réalisé par Elda Tattoli (1974)
  • La police demande de l'aide, réalisé par Massimo Dallamano (1974)
  • créature divine, réalisé par Giuseppe Patroni Griffi (1975)
  • Night Train Murders, réalisé par Aldo Lado (1975)
  • Moïse, réalisé par Gianfranco De Bosio (1976)
  • Le rouge incarnat, réalisé par Luigi Faccini (1976)
  • Une spirale de brume, réalisé par Eriprando Visconti (1977)
  • le repenti, réalisé par Pasquale Squitieri (1985)
  • La dernière mazurka, réalisé par Gianfranco Bettettini (1986)
  • les enjeux, réalisé par Sergio Nasca (1987)
  • ostinato destino, réalisé par Gianfranco Albano (1991)
  • De l'autre côté du monde, réalisé par Arnaldo Catinari (1992)
  • Amen., réalisé par Costa-Gavras (2002)

télévision

DOUBLEMENT italienne

  • Dhia Cristiani en Vêpres siciliennes, La conspiration des dix
  • Lydia Simoneschi en La Terre Crie
  • Tina Lattanzi en La reine de Saba
  • Adriana de Roberto en Un ange pour Satan
  • Rita Savagnone en Quelqu'un a trahi

bibliographie

  • Les actrices, éditeur Gremese Roma 2003
  • le Radiocorriere
  • Catalogues du cinéma italien Bolaffi 1945/1955 - 1956/1965 - 1966/1975

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Marina Berti

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR5192388 · SBN: IT \ ICCU \ UBOV \ 546624 · ISNI: (FR0000 0000 6155 5318 · GND: (DE1061797147 · BNF: (FRcb146692283 (Date)