s
19 708 Pages

«J'aime les sourires des félicitations les plus sympathiques. »

(Arnoldo Foà, Autobiographie d'un artiste bourru, Editeur Sellerio, 2009)
Arnoldo Foà
Arnoldo Foà

Arnoldo Foà (Ferrara, 24 janvier 1916 - Rome, 11 janvier 2014[1]) Ce fut un acteur, directeur, doubleur, chanteur et écrivain italien.

biographie

les origines

Né à Ferrare dans une maison de famille juif (Bien que d'un point de vue religieux a toujours déclaré athée[2]), Il était le fils de Valentino et Levi Dirce. Suite à la famille Florence, où il a commencé à étudier l'économie et le commerce. Pendant son séjour à l'université, il est intéressé par le théâtre, assister à des cours de théâtre école « Luigi Rasi » sous la direction de Raffaello Melani. Vingt ans après avoir abandonné ses études et a déménagé à Rome, où il a assisté pendant un certain temps Centre expérimental Cinématographie.

La guerre et les lois raciales

en 1938 Arnoldo Foà est forcé de quitter les cours au Centre expérimental Cinématographie après la promulgation de lois raciales fascistes. Il est également empêché de travailler, et pour ce faire, vous devez utiliser des noms fictifs (y compris « Puccio Gamma[3]« ) De temps en temps, il joue le rôle d'un substitut pour les acteurs malades (dans le jargon, le » pompier « ), être en mesure de travailler dans les entreprises les plus prestigieuses: cerfs-Pagnani-Morelli-Stoppa, Ninchi-Barnabo, Adani-Cimara, Maltagliati-Cimara.

En 1943, il se réfugie à Naples, où il est devenu animateur en chef et auteur de la Radio Allied la radio PCB: Lui à la communication d'armistice avec alliés, 8 septembre 1943. Après la guerre, il est revenu au théâtre et rejoint de nombreuses entreprises importantes: Ferrati-Cortese-Scelzo, Ferrati-Cortese-Cimara, Stoppa-Morelli-cerf (où il a travaillé avec Visconti) et la Société du Théâtre National (Teatro dell'Opera di Roma) (Travail Guido Salvini). en 1945, entre dans la Société de Prose RAI où il a occupé des activités intensives jusqu'à ce que les années quatre-vingt[4]. en 1947 Il a commencé à Franc-maçonnerie en loggia Alpes juliennes n. 150 Rome [5].

Sa longue carrière est brillante et pleine de nombreuses réalisations et récompenses dans le domaine du théâtre, du cinéma et de la télévision. Dans la vie privée, il est le père de cinq filles: Anna (1951-1995, une actrice)[6], Valentina, Rossellina, Julia et Orsetta.

théâtre

Arnoldo Foà
Arnoldo Foà, à gauche, en compagnie de costumes Antonio Gandusio, dans une image des années cinquante

Intense et prestigieuse carrière dans le théâtre, les auteurs classiques et contemporains, metteurs en scène comme Visconti Luchino, Luigi Squarzina, Luca Ronconi et Giorgio Strehler. Ses performances sont mémorables, incisif, le résultat d'une étude attentive, la passion et l'ampleur dramatique élu. En tant que réalisateur met en scène en prose (parmi d'autres la paix de Aristophane et Diana et Tuda de Luigi Pirandello) Et l'opéra (Othello de Giuseppe Verdi, Histoire du soldat de Igor Stravinskij, et la chauve-souris de Strauss), Et beaucoup de ses pièces de théâtre, toujours gagner des succès énormes.

en 1957 Il a fait ses débuts en tant que dramaturge ( « Messieurs Bonsoir »). Suivront, entre autres, « Le cordon triple »[7], « Le témoin », et plus récemment « Amphitryon toutjours » (festival de Spoleto 2000), Et "Aujourd'hui". Parmi ses interprétations récentes de la plupart du monologue Alessandro Baricco "Novecento"[8] réalisé par Gabriele Vacis, (2003/2005) publique et extraordinaire succès critique, et "On Golden Pond"[9] E. Thompson, avec la direction de Maurizio Panici (2006-2008).

Le cinéma et la télévision

Son film présente plus de 100 films: Parmi les administrateurs, il a travaillé avec notamment Alessandro Blasetti (D'autres fois - Zibaldone n. 1) Orson Welles (le processus) Vittorio Cottafavi (Les cent chevaliers) Jacques Deray (Borsalino) Marcello Fondato (Parce que le divorce) Damiano Damiani (Le sourire du grand tentateur) Giuliano Montaldo (le jouet) Giuseppe Ferrara (Cent jours à Palerme) Giovanni Soldati (l'attention) Luca Barbareschi (Ardena) Paolo Costella (Tous les hommes du déficit) Ettore Scola (Les gens de Rome) Alessandro D'Alatri (la fièvre) Antonello Belluco (Anthony Guerrier de Dieu) Maurizio Sciarra (Qu'est-ce que l'amour) Citto Maselli (Les ombres rouges) Luciano Melchionna (Quelque chose pour tout le monde). Récemment, deux films documentaires de Arnoldo Foà ont été faites en 2007 Au moins, je Fo ... à Alan et Bacchelli Lorenzo Innocenti, IMAIE Award 2008; en 2011 Je suis le théâtre. Arnoldo Foà dit par Foa Cosimo Damiano Damato, présenté au Festival International du Film de Rome[10]

FOA a été parmi les protagonistes de quelques-uns des plus célèbres séries télévisées de RAI, devenir l'une des premières stars de la télévision: petites femmes, capitaine Fracasse, Mes prisons, Les cinq jours de Milan, Le Black Arrow, Treasure Island, Le journal de Gian Burrasca, David Copperfield, Les histoires du maréchal, Les histoires Père Brown, maître d'équipage, Fin du siècle et Le papa buono. en 1985 Il a assisté à la parodie fiancée réalisé par Cetra Quartet interprétation le sans nom. pour la RAI il a également dirigé le programme de musique Guitare, mon amour et, pendant deux saisons, variété Hier et aujourd'hui, ainsi que de nombreux autres programmes.

Radio et doublage

Arnoldo Foà
Arnoldo Foà le grain de jena ridens dans le spectacle de variétés radio Rouge et noir la 1956

Arnoldo Foà contribue à l'émergence, des cendres de 'EIAR, radio RAI et participe à de nombreux programmes, à la fois l'information et de divertissement, avec des acteurs, scénaristes et réalisateurs comme le cerf, Morelli, Ninchi, Anton Giulio Majano, Umberto Benedetto. A partir des années cinquante devenu l'un des plus importants acteurs de la voix, prêtant sa voix unique pour de nombreux documentaires, y compris La glace Continent Luigi Turolla. acteurs célèbres Doublée:

enregistrements poétiques

Célèbre pour sa diction poétique Dante, lucretius, Carducci, Leopardi, Neruda, García Lorca, qui sont enregistrés sur disque vinyle en la cinquantaine et soixante (Récemment, ils ont également été enregistrés sur CD), Révéler de nombreux ouvrages, en particulier ceux des auteurs de langue espagnole alors peu connus en Italie comme Lorca et Neruda: le fameux « Lament pour Ignacio Mejias » par Lorca lui a valu le Fonit Cetra le disque d'or pour avoir plus d'un million d'exemplaires[11] Ces dernières années, de nombreux enregistrements sur CD poèmes de différents auteurs et différentes productions. à partir de 2002 Il a produit des CD d'un collier avec des enregistrements de chants de poètes et philosophes, commentés par la musique spécialement créée, et un CD de poèmes écrits par lui-même.

expérience politique et maçonnique

Il a commencé en Franc-maçonnerie en 1947 à la Loge 150 des Alpes Juliennes à l'est de Rome[12].

à élections locales de 1960 a été l'un des trois conseillers élus Rome entre les rangées de Parti radical, cette occasion était un allié de PSI: Les deux autres étaient Leopoldo Piccardi et Antonio Cederna[13].

mort

Arnoldo Foà est mort Rome 11 Janvier 2014, treize jours avant son 98e anniversaire. Il est enterré dans Cimetière protestant.[14][15]

Activités théâtrales

Arnoldo Foà
Arnoldo Foà
Arnoldo Foà dans les années cinquante

une trentaine d'années

  • La sérénade du vent de Carlo Veneziani, dirigé par Alberto Bracaloni; 1935
  • La Nuit des Rois de William Shakespeare, réalisé par Pietro Sharoff; 1938
  • La Mairie de Zalamea de Calderon de la Barca, réalisé par Raffaello Melani
  • Représentation Saint-Ignace (XV siècle Anonyme), dirigé par G. Pacuvio 1939
  • frénésie Charles de Peyret-Chappuis, dirigé par Edoardo Anton
  • La vie est un rêve de Pedro Calderón de la Barca, dirigé par Nino Meloni
  • Les Joyeuses Commères de Windsor de William Shakespeare, réalisé par Pietro Scharoff

les années quarante

  • les Rogues de Friedrich Schiller, réalisé par Guido Salvini 1941
  • Les frères Castiglioni Alberto Colantuoni, réalisé par Cesare Meano 1942
  • L'Arc d'Ulysse Gerhart Hauptmann
  • La naissance de Salomé, réalisé par Cesare Meano
  • La jeune fille frénétique Ralph Benatzky, Teatro Quirino 9 juillet 1943
  • Le mari partie Vincenzo Tieri
  • La Veuve joyeuse, de Franz Lehar
  • Le marquis de Priola Henry Lavedan
  • Ne pas renoncer à l'amour John Bókay
  • papa Arman de Caillavet Gaston et Robert De Flers
  • Réussites petits de Giovanni Mosca
  • Les bonnes personnes de Irwin Shaw, réalisé par Jean Giraudoux, Teatro Eliseo 1945
  • La Lune est en panne de John Steinbeck, dirigé par Vito Pandolfi, (Teatro Quirino Rome, le 15 Février)
  • Arsenic et vieilles dentelles par Joseph Kesselring, réalisé par Ettore Giannini
  • La belle aventure de De Flers et Caillavet, réalisé par Ettore Giannini
  • Les parents terribles de Jean Cocteau, réalisé par Visconti Luchino, société de Teatro Eliseo
  • Henri IV de Luigi Pirandello
  • La cinquième colonne de Ernest Hemingway, réalisé par Visconti Luchino, société de Teatro Eliseo Rome
  • Tobacco Road Jack Kirkland (du roman de Caldwell Erskine), Mise en scène Visconti Luchino, Teatro Quirino Rome 16 Avril 1946
  • Ma sœur Evelina J. J. Fields et Chodorov, réalisé par Guido Salvini
  • Susanna et pécheurs réalisé par Tullio Carminati
  • Crime et châtiment Gaston Baty (de Fedor Dostoïevski), Mise en scène Visconti Luchino
  • La Mère des migrants de Turi Vasile et Alberto Perrini, dirigé par Nino Meloni, Basilique de Maxence, 6 juillet
  • Le Portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde, réalisé par Guido Salvini, Teatro Quirino
  • enchantement Philip Barry, dirigé par Gerardo Guerrieri, Teatro delle Arti, Rome, 7 Février
  • Rendez-vous à Senlis de Jean Anouilh, réalisé par Guido Salvini, 1947
  • candidose de George Bernard Shaw, réalisé par Alessandro Brissoni, (Société-Ferrati Cortese-Scelso)
  • La fin de Cheiney Lady Frederick Lonsdale
  • masques équitables (De Ruzante et Molière), la réduction Vito Pandolfi et Luigi Squarzina, réalisé par Luigi Squarzina
  • Sposateci, Seigneur ...! Jean De Létraz, réalisé par Alessandro Brissoni
  • Les hommes et les Rifle Sergio Sollima, réalisé par Luigi Squarzina, Prague
  • Amphitryon 38 Jean Giraudoux, mise en scène par Alessandro Brissoni, Teatro Quirino, le 23 Décembre
  • Christ tué Gian Paolo Callegari, réalisé par Guido Salvini, Société extraordinaire de G. Salvini, Théâtre La Fenice Venise, 1948
  • Un beau dimanche de Septembre de Ugo Betti, réalisé par Turi Vasile, Teatro Quirino Rome
  • Œdipe roi d'Eschyle, dirigé par Guido Salvini, Comp. extraordinaire G. Salvini, Théâtre olympique à Vicenza
  • La porte fermée Marco Prague, réalisé par Alessandro Brissoni, Teatro Quirino
  • appel Scendete..vi Jean De Letraz, réalisé par Alessandro Brissoni
  • Les deux mondes Rose Franken, dirigé par Alessandro Brissoni, Société Ferrati-Scelzo-Cortese-Marchio
  • Stefano Jacques Deval, réalisé par Enzo Ferrieri
  • Le règne animal Philip Barry, dirigé par Luigi Squarzina
  • Dans la nuit du 16 Janvier Ayn Rand, réalisé par Guglielmo Cortese, Théâtre italien, Teatro Quirino
  • Ardelia ou La Margherita de Jean Anouilh, réalisé par Alessandro Brissoni, Société Cortese-Bath-Cimara, Teatro Valle à Rome, le 25 Mars 1949
  • Giulio Cesare de William Shakespeare, réalisé par Guido Salvini, Société de Drama Festival, Théâtre romain de Vérone
  • Médée Euripide, réalisé par Guido Salvini, Institut national d'art dramatique antique, Teatro Olimpico de Vicenza
  • Les mains sales de Jean Paul Sartre, réalisé par Alessandro Brissoni
  • l'Avare de Molière, réalisé par Luciano Salvi, Teatro Ateneo
  • vivre donc Dino Falconi
  • Interdit au public Rogers Dornes et Jean Marsan, dirigé par Alessandro Brissoni
  • les Rogues de Friedrich Schiller, réalisé par Guido Salvini

la cinquantaine

  • les Perses de Eschyle, réalisé par Luigi Squarzina, Institut national d'art dramatique antique, Théâtre grec de Syracuse, 12 mai 1950
  • Bacchantes de Euripide, réalisé par Luigi Squarzina, Institut national d'art dramatique antique, Théâtre grec de Syracuse
  • Peer Gynt de Henrik Ibsen, réalisé par Vittorio Gassman, Compagnie du Théâtre National, Teatro Valle Rome
  • Sophonisbe de Giangiorgio Trissino, réalisé par Giorgio Strehler, Teatro Olimpico de Vicenza
  • Antigone de Sophocles, réalisé par Guido Salvini, Teatro Olimpico de Vicenza
  • Sake Comédie de Annibal Caro, réalisé par Guido Salvini, Société nationale de théâtre
  • Caterina da Siena Cesare Vico Ludovici, dirigé par Fernando De peiné
  • les Frères de Terence, réalisé par Luigi Squarzina, Théâtre grec Acrae
  • La Pucelle Brillante de Carlo Goldoni, dirigé par Lucio Chiavarelli
  • Anna pour mille jours de Maxwell Anderson, réalisé par Guido Salvini, Teatro Valle, 1951
  • Detective histoire, Sidney Kingsley, réalisé par Luigi Squarzina, Compagnie du Théâtre National
  • Le Livre de Cristoforo Colombo de Paul Claudel, réalisé par Guido Salvini
  • Roméo et Juliette de William Shakespeare, réalisé par Guido Salvini, Teatro Valle
  • La Casa Nova de Carlo Goldoni, réalisé par Carlo Lodovici, Palazzo Grassi Théâtre (Venise)
  • Yo, el Rey de Bruno Cicognani, réalisé par Guido Salvini
  • Un mois dans le pays de Ivan Turgenev, réalisé par Orazio Costa, Théâtre de l'Odéon à Milan, 1952
  • les nuages de Aristophane, réalisé par Giulio Pacuvio, Institut national d'art dramatique antique
  • Pseudolus de Plaute, réalisé par Giulio Pacuvio, Institut national d'art dramatique antique
  • Lazare L. Pirandello, dirigé par Claudio Fino, Société Pagnani
  • La flamme sous le boisseau de Gabriele D'Annunzio, réalisé par Corrado Pavolini
  • Le capitaine Carvallo Denis Cannan, réalisé par Mario Ferrero, Prose société italienne, Teatro Carignano
  • Chéri Léopold Marchand (de Colette), Réalisé par André Barsacq, Prose société italienne, Teatro Duse
  • Giulio Cesare de W. Shakespeare, mise en scène par G. Strelher, la Société du Petit Théâtre de la ville de Milan, Piccolo Teatro di Milano, 1953
  • Amphitryon de Plaute, réalisé par Jean Giraudoux, comp. Teatro Eliseo Rome, Palazzo dei Diamanti Ferrara, 1955
  • Pseudolus Plaute, dirigé par Giulio Pacuvio, la Société d'art dramatique antique, Théâtre romain d'Ostie
  • les nuages Aristophane, dirigé par Giulio Pacuvio, la Société d'art dramatique antique, Théâtre romain d'Ostie
  • Veillée d'armes D. Fabbri, dirigé par Orazio Costa, Institut d'art dramatique populaire, Théâtre Olimpia Milano, 1956
  • craignez-moi V. Bompiani, dirigé par Daniele D'Anza, Comp. Italienne Théâtre Arts Théâtre
  • Les deux d'entre nous Alessandro De Stefani, réalisé par Mario Landi, italien Theatre Company, Arts Theater à Rome
  • La profession de Madame Warren de George Bernard Shaw, dirigé par Mario Ferrero, Société Pagnani-Villi-FOA, Teatro Eliseo Rome
  • adorable Julia Marc Gilbert Sauvajon, réalisé par Daniele D'Anza, Société Pagnani-Villi-FOA-Ferzetti, Teatro Eliseo Rome
  • La mort quitte Musique de Pier Maria Rosso di San Secondo, réalisé par Alberto Gagliardelli
  • Maison de poupée de Henrik Ibsen, réalisé par Luciano Lucignani
  • Mais ce n'est pas grave de Luigi Pirandello, réalisé par Luigi Squarzina comp. Pagnani-Villi-FOA-Ferzetti, 1957
  • Mesdames bonne soirée A. Foa, dirigé par A. Foa, Société Pagnani-Villi-FOA-Ferzetti, Théâtre de l'Odéon à Milan
  • La fille de Jorio de Gabriele D'Annunzio, réalisé par Luigi Squarzina
  • La Comédie de Misconceptions de W. Shakespeare, mise en scène par Mario Ferrero, 1958
  • Conte d'hiver par W. Shakespeare, réalisé par Guido Salvini, 1959
  • Sake Comédie de Annibal Caro, réalisé par Guido Salvini
  • miles gloriusus de Plaute, réalisé par Giulio Pacuvio

sixties

  • deux balançoire William Gibson, dirigé par A. Foa, Teatro Eliseo à Rome, 1960
  • La terre est ronde Armand Salacrou réalisé par Roberto Guicciardini
  • Roméo et Juliette de W. Shakespeare, mise en scène par Franco Enriquez, le théâtre romain à Vérone
  • Rashomon Fay et Kanin, (à partir Akira film de Kurosawa), réalisé par Arnoldo Foà, 1961
  • Les Turcs s'ils jouent à Primero Alfio Beretta, dirigé par Arnoldo Foà, Teatro Nuovo à Milan
  • Perdu Peines d'amour de William Shakespeare, réalisé par Franco Enriquez, Société stable de Naples, Teatro Mercadante
  • Une journée dans la vie de ... Jack Popplewell, dirigé par Umberto Benedetto, Piccolo Teatro Stabile de Florence
  • Amphitryon de Plaute, Silverio Blasi Directeur, Centre Théâtre italien, 1962
  • Iphigénie Ildebrando Pizzetti et Alberto Perrini, réalisé par Aldo Vassallo Mirabella, Teatro dell'Opera di Roma
  • la Chauve-Souris Johann Strauss Jr, dirigé par Herbert Graf, Chef d'orchestre Samuel Krachmalnick, directeur de théâtre Arnoldo Foà, Teatro dell'Opera di Roma
  • le Masteroidi Marcel Ayme, dirigé par A. Foa, 1963
  • Nuits à Milan Carlo Terron, dirigé par A. Foa
  • le Lanzichenecca Vincenzo Mattia, dirigé par Virginio Puecher, Société du Piccolo Teatro de Milan, 1964
  • Heracles Euripide, traduit par Salvatore Quasimodo, dirigé par Giuseppe Di Martino, l'Institut national d'art dramatique antique, Théâtre grec de Syracuse
  • Andromaque Euripide, dirigé par Mario Ferrero, l'Institut national d'art dramatique antique, Théâtre grec de Syracuse
  • Chansons et poèmes de la liberté, réalisé par Raffaele Maiello, textes de Arnoldo FOA et Gigi Moon, Teatro Lirico di Milano, 1965
  • roi cerf de Carlo Gozzi, réalisé par Andrea Camilleri
  • Blas Ruy de Victor Hugo, réalisé par Mario Ferrero, Teatro Duse à Bologne, 1966
  • le témoin A. Foa, réalisé par Arnoldo FOA Teatro Duse Bologne
  • La Chambre Brunello Rondi, dirigé par A. Foa, Teatro della Cometa
  • le Menecmi Plaute, traduit par Ettore Paratore, dirigé par Accursio Di Leo, Institut national d'art dramatique antique
  • la paix Aristophane, dirigé par A. Foa, Institut national d'art dramatique antique, 1967
  • oncle Vania par Anton Checov, dirigé par Pietro Sharoff, Teatro Central de Rome, 1968
  • Golem Alessandro Fersen, dirigé par A. Fersen, E.T.I. Teatro La Pergola, 1969
  • Malatesta Henry de Montherlant, la traduction de Mario Moretti, dirigé par José Quaglio

soixante-dix

  • Le véritable revêche de Carlo Goldoni, réalisé par Carlo Lodovici, télévisée 22 décembre 1970
  • Diana et Tuda L. Pirandello, réalisé par Arnoldo FOA Teatro Stabile di Palermo, 1971
  • Flavia et ses poupées Salvato Cappelli, dirigé par Giorgio Prosperi, Andrea Biondo Fondation Compagnia Stabile di Palermo
  • l'artiste John Osborne, dirigé par Arnoldo Foà, Compagnia Teatro San Babila Milan, 1972
  • Pour une fille que personne ne pleure Renato Mainardi, réalisé par Arnoldo Foà
  • Lysistrata Aristophane, dirigé par Daniele D'Anza, Institut national d'art dramatique antique, Théâtre grec de Syracuse
  • Vieilles bouteilles consignées de Maurizio Costanzo, réalisé par Arnoldo FOA Teatro Valle 1973
  • miles Gloriosus Plaute, trans. et Redu. A. Foa, dirigé par A. Foa, acteurs de la société froncé
  • L'inspiration du poète Eugene O'Neill, réalisé par Enrico Colosimo
  • La foule Amanda Barillet de Pierre et Jean-Pierre Grédy, dirigé par Arnoldo Foà, Compagnie du Théâtre Comédie, Teatro Duse à Bologne, 1974
  • Masques Nu L. Pirandello, mise en scène par Lambreto Puggelli, Theatre Company de San Babila, 1975
  • Farce d'amour et de jalousie Mario Amendola et Bruno Corbucci, dirigé par Filippo Crivelli, Teatro Nuovo à Milan 1976
  • Un ange de 9 mm Nino Marino, dirigé par A. Foa, Theatritalia / Late Theatre Company, Théâtre Duse à Bologne, 1977-1978
  • Les choses par G. Verga, dirigé par A. Mazzone
  • Une porte à côté Nino Marino, dirigé par A. Foa
  • Diana et Tuda L. Pirandello, réalisé par Arnoldo FOA avec A. Foa, Teatro Parioli à Rome, 1979.

années quatre-vingt

  • le lépreuse Giancarlo Menotti, réalisé par Giancarlo Menotti, Festival des Deux Mondes, 1980
  • Le théâtre comique de Carlo Goldoni, réalisé par Augusto Zucchi
  • Ce soir on improvise de Luigi Pirandello, dirigé par Marco Parodi, Cooperativa Teatro di Sardegna, 1982
  • le Supplici de Eschyle, réalisé par Otomar Krejca, Théâtre grec de Syracuse
  • Le Blue Angel, adaptation de Aldo Trionfo et Alessandro Giupponi par le texte Heinrich Mann, réalisé par Alessandro Giupponi, 1983
  • Le Septième Sceau (De la peinture sur bois Ingmar Bergman), Dirigée par Lucio Chiavarelli Borgio Verezzi Festival, 1984
  • Diana et Tuda de Luigi Pirandello, dirigé par A. Foa
  • Ciavieddu de Salvatore Fiume, réalisé par Melo Freni, Théâtre des ruines de Gibellina, 1985
  • Le cordon triple A. Foa, dirigé par Arnoldo Foà, Astec - Teatro Stabile de la jeunesse
  • Fiorenza de Thomas Mann, réalisé par Aldo Trionfo (En collaboration avec Lorenzo Salveti) 1986
  • Othello de Giuseppe Verdi (Opéra), réalisé par Arnoldo FOA Auditorium de Cagliari
  • La Tosca de Victorien Sardou, adapté et réalisé par Aldo Trionfo, Teatro Cilea Naples, 1988
  • L 'laspettore générale de Nicolaj Gogol, réalisé par Roberto Guicciardini, Spectacles GITIESSE, 1989
  • La balle et la chaîne de Georges Feydeau, réalisé par Armando Pugliese Teatro Quirino Rome
  • Un petit coin de paradis Steve J. Spears, dirigé par A. Foa, Taormina Arte

années nonante

  • Don Giovanni et Faust Christian Dietrich Grabbe, réalisé par Gino Zampieri, le Festival de théâtre classique, Borgio Verezzi, 1990
  • Le Dernier Voyage de Pirandello B. Belfiore, réalisé par P. Gazzara, 1991
  • Adelchi A. Manzoni, réalisé par Federico Tiezzi, production Biondo Théâtre à Palermo et Teatro Argentina à Rome, Teatro Biondo à Palermo, 1992
  • Coffee Shop par C. Goldoni, mise en scène par Mario Missiroli, production Teatro Argentina à Rome
  • la paix Aristophane, trans. Raffaele Cantarella, adapté et dirigé par A. Foa, Théâtre olympique à Vicenza
  • Il Corsaro (à partir de Decameron de Boccaccio) Fausto Tapergi, réalisé par Marco Carniti, 1993-1994
  • Aulularia Plaute, dirigé par Renato Giordano, Théâtre romain de Ostia Antica
  • Aminta de Torquato Tasso, dirigé par Luca Ronconi, Théâtre Production de Rome
  • Une soirée à l'impresario de théâtre dirigé par Stefano Mazzonis - triptyque de 3 opéras comiques: le maître de chapelle par D. Cimarosa, épitaphes dispersés de Ennio Morricone, et Le directeur du théâtre de WA Mozart. Pro Arte Orchestra Marche dirigé par Bruno Rigacci. 1997
  • La dame de la musique André Ernotte et Elliot Tiber, adapté et dirigé par A. Foa, Cantiere Internazionale d'Arte de Montepulciano et Cubatea, 1998
  • La révolution Frère Tommaso Campanella Mario Moretti, dirigé par Mario Moretti, le Teatro Ghione de Rome, 1999
  • Diana et Tuda de Luigi Pirandello, dirigé par A. Foa, production Pirandelliana Teatro Franco Parenti à Milan 1999 - 2000

deux mille ans

  • Amphitryon Toujours Arnoldo Foa, dirigé par Arnoldo Foà, production Pirandelliana Spoleto Festival de 2000 2000
  • Dernier jour d'un condamné à mort, John De Feudis, réalisé par John De Feudis (de Le jour d'un dernier sentenced de Victor Hugo)
  • Hygiène de l'Assassin Amélie Nothomb, réalisé par Andrea Dosio, Torino spectacles, Herbe Théâtre de Turin, 2001
  • le Vantone de Pier Paolo Pasolini (à partir de miles Gloriosus de Plaute), Réalisé par Pino Quartullo
  • innocence coupable Ronald Harwood, dirigé par Arnoldo Foà, Société Mario Chiocchio, Théâtre grec de Rome
  • Pluton de Aristophane, adapté et dirigé par A. Foa, 2002
  • Duse / D'Annunzio Barbara Amodio, réalisé par Angelo Gallo
  • XXe siècle Alessandro Baricco, réalisé par Gabriele Vacis, Fonds Mondrian Kilroy production et Spectacles Irma, 2003-2004
  • aujourd'hui Arnoldo Foa, dirigé par A. Foa Foa avec A., production Pirandello, Teatro Ghione de Rome, 2005
  • Patrizia, la comédie musicale, Arnoldo Foa, Teatro Sistina (un seul auteur)
  • Le lac d'or Ernest Thompson (adapte. Nino Marino), réalisé par Maurizio Panici, production Pirandelliana Borgio Verezzi festival 2006 - 2008
  • Scènes de la vie de Mozart Lorenzo texte Arruga, musique par Albert Lortzing, réalisé par Dan Jemmett, directeur musical Paolo Arrivabeni Arnoldo Foà, Teatro Comunale di Bologna 2006
  • Etruscan Nuit Carla Baldini, avec Carla Baldini (voix), Piero Bronzi (sax), Andrea Pellegrini (Piano), Nino Pellegrini (basse): Scansano; Festival de Pistoia; Paganico, Château Monte Antico; Civita Castellana Forte Sangallo, "Festival de Civita"; Peccioli, Peccioli Onze Lunes, Amphitheatre Source Mazzola (2007 - 2008)
  • I, Arturo Toscanini, Piero Melograni, dirigé par Giulio Farnese, Teatro Politeama Prato 2007
  • Le vieil homme a couru loin, on peut encore échapper, Luis Gabriel Santiago, dirigé par Luis Gabriel Santiago, Théâtre romain de Spoleto 2007

Filmographie

  • Crispin et son compère, réalisé par Vincenzo Sorelli (1938)
  • Ettore Fieramosca, réalisé par Alessandro Blasetti (1938)
  • L'horizon de la peinture, réalisé par Guido Salvini (1941)
  • O sole mio, réalisé par Giacomo Gentilomo (1945)
  • le témoin, réalisé par Pietro Germi (1945)
  • Une journée dans la vie, réalisé par Alessandro Blasetti (1946)
  • Échapper à la tempête, réalisé par Ignazio Ferronetti (1947)
  • La fumerie d'opium, réalisé par Raffaello Matarazzo (1947)
  • La fille du capitaine, réalisé par Mario Camerini (1947)
  • Hard Times, réalisé par Carlo Borghesio (1948)
  • La Terre Crie, réalisé par Duilio Coletti (1948)
  • Yvonne la nuit, réalisé par Giuseppe Amato (1949)
  • marechiaro, réalisé par Giorgio Ferroni (1949)
  • Adam et Eve, réalisé par Mario Mattoli (1949)
  • Le veuf joyeux, réalisé par Mario Mattoli (1950)
  • toto Sheik, réalisé par Mario Mattoli (1950)
  • Le Lion d'Amalfi, réalisé par Pietro Francisci (1950)
  • Le bandit Musolino, réalisé par Mario Camerini (1950)
  • Demain est un autre jour, réalisé par Léonide Moguy (1950)
  • Les cadets de Gascogne, réalisé par Mario Mattoli (1950)
  • Peppino e Violetta, réalisé par Maurice Cloche (1950)
  • beautés cyclisme, réalisé par Carlo Campogalliani (1951)
  • Lorenzaccio, réalisé par Raffaello Pacini (1951)
  • virginité, réalisé par Leonardo De Mitri (1951)
  • trahison, réalisé par Riccardo Freda (1951)
  • Red Love - Marianna Sirca, réalisé par Aldo Vergano (1952)
  • D'autres fois, réalisé par Alessandro Blasetti (1952) - (Epis. Sujets de préoccupation)
  • Stranger on the Prowl, réalisé par Joseph Losey (1952)
  • Procès contre inconnu, réalisé par Guido Brignone (1952)
  • 5 pauvres en voiture, réalisé par Mario Mattoli (1952)
  • Vive le cinéma!, dirigé par Giorgio Baldaccini et Enzo Trapani (1952)
  • Lucrezia Borgia (Lucrèce Borgia) de Christian-Jaque (1953)
  • La main de l'étranger, réalisé par Mario Soldati (1953)
  • L'histoire de Venise Fornaretto, réalisé par Giacinto Solito (1953)
  • Ivan, fils du diable blanc, dirigé par Guido Brignone (1953)
  • accusation Infamous, réalisé par Giuseppe Vari (1953)
  • Vive le magazine!, réalisé par Enzo Trapani (1953)
  • Sang et lumières (Sangre y Luces), Mise en scène Georges Rouquier et Ricardo Munoz (1954)
  • Angela, réalisé par Edoardo Anton (1954)
  • Le cardinal Lambertini, réalisé par Giorgio Pastina (1954)
  • Rouge et noir, réalisé par Domenico Paolella (1954)
  • Restes de prison, réalisé par Vittorio Cottafavi (1954)
  • La fille de force, réalisé par Gaetano Amata (1954)
  • Chéri-Bibi - la Guyane forcée, réalisé par Marcello Pagliero (1955)
  • Toto et Caroline, réalisé par Mario Monicelli (1955)
  • destination Piovarolo, réalisé par Domenico Paolella (1955)
  • Il n'y a pas de plus grand amour, réalisé par Giorgio Bianchi (1955)
  • Chante-moi: Bonjour Tristesse!, réalisé par Giorgio Pàstina (1955)
  • Le porte-Mont Cenis, réalisé par Guido Brignone (1956)
  • Je défends mon amour, réalisé par Giulio Macchi (1957)
  • I, Catherine, réalisé par Oreste Paolella (1957)
  • Je l'ai juré de vous tuer (la Venganza), Mise en scène Juan Antonio Bardem (1958)
  • Maintenant X: Gibraltar ou la mort! (Silent Enemy) William Fairchild (1958)
  • Pia de « Tolomei (film de 1958), réalisé par Sergio Grieco (1958)
  • Le désert pécheur, réalisé par Steve Sekely et Gianni Vernuccio (1959)
  • La conspiration des Borgia, réalisé par Antonio Racioppi (1959)
  • Nuits de Lucrezia Borgia, réalisé par Sergio Grieco (1959)
  • Carthage en flammes, réalisé par Carmine Gallone (1959)
  • Les amoureux du désert (Los Amantes del desierto), Mise en scène Goffredo Alessandrini, Fernando Cerchio, León Klimovsky, Ricardo Muñoz Suay et Gianni Vernuccio (1959)
  • Salammbô, réalisé par Sergio Grieco (1960)
  • La belle mariée (L'Ange pourpre), Mise en scène Johnson Nunnally (1960)
  • Le paradis sur terre, dirigé par Robert B. Spafford (1960)
  • Le capitaine du roi (le capitaine), Mise en scène André Hunebelle (1961)
  • les coquins (Les Canailles), Mise en scène Maurice Labro (1961)
  • Cinq heures en espèces (Cinq Golden Hours), Mise en scène Mario Zampi (1961)
  • les Tartares, réalisé par Richard Thorpe (1961)
  • Barabbas, réalisé par Richard Fleischer (1962)
  • Le tyran de Syracuse, réalisé par Alberto Cardone (1962)
  • Dieux de la guerre de Babylone, réalisé par Silvio Amadio (1962)
  • le processus (Le procès-) Réalisé par Orson Welles (1962)
  • Chroniques d'un couvent (The Reluctant Saint), Mise en scène Edward Dmytryk (1962)
  • Les cent chevaliers, réalisé par Vittorio Cottafavi (1964)
  • assaut Outrage, dirigé par Silvio Amadio (1965)
  • Le fils de Cléopâtre, réalisé par Ferdinando Baldi (1965)
  • Judith, réalisé par Daniel Mann (1966)
  • Le marin de Gibraltar, (Le marin de Gibraltat), Mise en scène Tony Richardson (1967)
  • Les souliers de, réalisé par Michael Anderson (1968)
  • Borsalino, réalisé par Jacques Deray (1969)
  • Parce que le divorce, réalisé par Marcello Fondato (1971)
  • Incensurato carrière garanti malhonnêteté avérée Voulu, réalisé par Marcello Baldi (1972)
  • Le sourire du grand tentateur, réalisé par Damiano Damiani (1973)
  • Premier Tango à Rome ... la romance et l'alchimie, réalisé par Lorenzo Palli Gicca (1973)
  • le serviteur, réalisé par Luigi Filippo D'Amico (1974)
  • l'arbitre, réalisé par Luigi Filippo D'Amico (1974)
  • le jouet, réalisé par Giuliano Montaldo (1978)
  • Cent jours à Palerme, réalisé par Giuseppe Ferrara (1984)
  • l'attention, réalisé par Giovanni Soldati (1985)
  • Whore du Roi (La Putain du roi), Réalisé par Axel Corti (1990)
  • de vieux jeu, réalisé par Andrea Zaccariello - Court-métrage (1995)
  • Ardena, réalisé par Luca Barbareschi (1997)
  • Crime contre la criminalité, réalisé par Aldo Florio - Court-métrage (1998)
  • Anes, réalisé par Grimaldi Antonello (1999)
  • Tous les hommes du déficit, réalisé par Paolo Costella (1999)
  • Calme les cœurs passionnés (Reisei à Jonetsu pas Aïda), Dirigée par Isamu Nakae (2001)
  • Je t'aime Eugenio, dirigé par Francisco José Fernandez (2002)
  • Ça vous dérange si j'embrasse maman?, réalisé par Alessandro Benvenuti (2003)
  • Les gens de Rome, réalisé par Ettore Scola (2003)
  • Nous naître qui sait quand, qui sait où, réalisé par Andrea Canepari et Francesco Barbieri - documentaire, narré (2005)
  • la fièvre, réalisé par Alessandro D'Alatri (2005)
  • le style Leçon, dirigé par Franco Fraternale - Court métrage (2005)
  • Anthony Guerrier de Dieu, réalisé par Antonello Belluco (2006)
  • l'anime rapide, réalisé par Pasquale Marrazzo (2006)
  • Qu'est-ce que l'amour, réalisé par Maurizio Sciarra (2006)
  • Le 7 et 8, réalisé par Ficarra et Picone et Giambattista Avellino (2007)
  • la colère, réalisé par Louis Nero (2008)
  • Blood Ties, réalisé par Paola Columba (2009)
  • Les ombres rouges, réalisé par Citto Maselli (2009)
  • Quelque chose pour tout le monde, réalisé par Luciano Melchionna (2009)

télévision

Arnoldo Foà
Arnoldo Foà et Fiorella Mari en capitaine Fracasse
  • candidose, de George Bernard Shaw, réalisé par Mario Ferrero (1954)
  • Le samedi soir, comédie Guglielmo Giannini (1955)
  • capitaine Fracasse, réalisé par Anton Giulio Majano (1958)
  • Maison de poupée, réalisé par Vittorio Cottafavi (1958)
  • Les Aventures de Nicola Nickleby, réalisé par Daniele D'Anza (1958)
  • Treasure Island, réalisé par Anton Giulio Majano (1959)
  • Lorsque les commandes Amor, réalisé par Vittorio Cottafavi (1960)
  • Contes des Vikings (1 épisode, 1960)
  • opération Vega, dirigé par Vittorio Cottafavi (1962)
  • Dans la terre de Don Chisciotte, réalisé par Orson Welles (1964)
  • Le journal de Gian Burrasca, réalisé par Lina Wertmüller (1964)
  • La puissance des ténèbres, réalisé par Vittorio Cottafavi (1965)
  • Mes prisons, réalisé par Sandro Bolchi (1968)
  • Les enquêtes de l'inspecteur Maigret, réalisé par Mario Landi (1 épisode, 1968)
  • Le Black Arrow, réalisé par Anton Giulio Majano (7 épisodes, 1968-1969)
  • Marcovaldo, de Giuseppe Bennati (1970)
  • Les histoires Père Brown, réalisé par Vittorio Cottafavi (1970)
  • Les cinq jours de Milan, réalisé par Leandro Castellani (1970)
  • Orphée au Paradis, réalisé par Leandro Castellani (1971)
  • Napoléon à Sainte-Hélène, réalisé par Vittorio Cottafavi (1973)
  • Madigan (1 Episode, 1973)
  • réseau trois, réalisé par Enzo Trapani (1976)
  • Ecole du soir pour les aspirants italien, réalisé par Enzo Trapani (1977)
  • Les histoires de science-fiction (1 épisode, 1979)
  • La peur sur le monde, réalisé par Domenico Campana (1979)
  • Bel Ami, réalisé par Sandro Bolchi (1979)
  • Les exclus, réalisé par Piero Schivazappa (1980)
  • jalousie, réalisé par Leonardo Cortese (1980)
  • Châtiment sans crime, dirigé par Fabio Piccioni (1981)
  • Les histoires du maréchal (6 Episode, 1984)
  • Salle d'urgence 2, réalisé par Francesco Massaro (1992)
  • maître d'équipage (Nostromo de Joseph Conrad), Réalisé par Alastair Reid - mini-série TV (1996)
  • Leo e Beo, réalisé par Rossella Izzo (1998)
  • le chien, réalisé par Ugo Fabrizio Giordani et Francesco Laudadio (1998)
  • Un ami de la femme, réalisé par Rossella Izzo (1998)
  • La route secrète, dirigé par Claudio Sestieri (1999)
  • Rentrons, réalisé par Valerio Jalongo (1999)
  • Liebe und weitere Katastrophen, dirigé par Bernd Fischerauer (1999)
  • Fin du siècle, réalisé par Gianni Lepre (1999)
  • Les juges - Excellent CADAVRES, réalisé par Ricky Tognazzi (1999)
  • Deux à trois - TV épisode de sitcom "Guerre et Paix", dirigé par Roberto Valentini (1999)
  • Maison de famille, réalisé par Riccardo Donna (2000)
  • Der Soliste - Niemandsland, réalisé par Thomas Freundner (2001)
  • Fabio Montale (1 épisode, 2002)
  • Le papa buono, réalisé par Ricky Tognazzi (2003)
  • Frank Riva, (3 épisodes, 2004)
  • Carabiniers - Undercover, réalisé par Raffaele Mertes (2005)
  • Brumes et crimes (1 épisode, 2005)
  • Chose A propos de My Folks, réalisé par Rossella Izzo (2005)
  • La vie est l'art. Renato Guttuso, l'artiste et son temps, réalisé par Giancarlo Bocchi - documentaire (2012) - entrée
  • Nous naître quelque part qui sait quand, réalisé par Andrea Canepari - documentaire (2012) - entrée

Prose la radio RAI

  • Le vent de la nuit de Ugo Betti, direction Anton Giulio Majano, broadcast 2 Mars 1946.
  • L'histoire ancienne et véridique de Rumpelstilzkin Francis Collinson, dirigé par Anton Giulio Majano, diffusé le 15 Janvier 1950.
  • Faust de Wolfgang Goethe, réalisé par Corrado Pavolini, 14 Octobre transmis 1953.
  • Pilate Giuseppe Di Martino et Antonio Santoni Rugių, réalisé par Giandomenico Giagni, diffusés en 1955.
  • Une femme pour Jason Enzo Maurri, réalisé par Nino Meloni, transmis 23 Juin 1956.
  • L'homme qui a arrêté Hitler Elisa Savi, dirigé par Claudio Laiso, RSI Retedue, diffusé en 2000.

publications

Au cours du prix de poésie Alfonso Gatto, la rencontre avec le poète Beppe Costa (Décerné à cette occasion et qui sera lu quelques poèmes au fil des ans) sera FOA de publier deux romans en trois ans (un peu de temps dans le tiroir) et un livre de poèmes avec Pellicanolibri la maison d'édition du poète. en 1998 Gremese public un manuel agissant qui est aussi l'histoire de sa longue carrière artistique.

En 2008, avec l'éditeur Ferrarese Corbo Editore a publié un roman écrit au cours de ses années à l'étranger (Joanna. Luzmarina), Et Sellerio en 2009, il a publié son Autobiographie d'un artiste bourru.

  • Satan Pompes, Pref. Beppe Costa; Pellicanolibri, 1990
  • La Formica, Pellicanolibri; 1991
  • La mise en place de Prinz; Pellicanolibri, 1992
  • jeu, Mes soixante premières années de théâtre; Petite Bibliothèque des Arts, éditeur Gremese 1998
  • Joanna. Luzmarina, Corbo Editore, 2008
  • Autobiographie d'un artiste bourru Editeur Sellerio 2009

Discographie partielle

album

  • 1965 - Cinq entrées pour Pastures (Cetra - Série littéraire Document, CLC 0834, LP) avec Alberto Lupo, Antonio Crast, Paolo Carlini, Vittorio Gassman
  • 1969 - la mer (Warner Bros Records, WSL 1670, LP) avec les cordes San Sebastian
  • 1975 - Arnoldo Foà Legge Francesco Messina (Durium, FM 001, LP)
  • 1995 - Federico Garcia Lorca (Warner Music)
  • 1995 - Francesco Petrarca (Warner Music) avec Giorgio Albertazzi
  • 1996 - La poésie en espagnol amour contemporain (Warner Music)
  • 1997 - Les lettres de condamnés à mort de la résistance (Warner Music) avec Anna Proclemer
  • 1998 - Les chansons récités par Leopardi Arnoldo Foà (Micromega - Groupe L'Espresso)
  • 2001 - Hommage à Chopin et Leopardi (Le Eubage) avec Giorgio Costa au piano
  • 2002 - Les mots du cœur (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2003 - La Petite Fleurs de saint François (Tactus) avec orgue Giorgio Fabbri
  • 2003 - Vittore Veneziani (Tactus)
  • 2003 - Harijan La caresse de Dieu - Lettres Père Cesare Poisson (San Paolo Edizioni Musicali)
  • 2003 - Un désert MAR. (Enregistrement Première mondiale) musique Alessandro Grego
  • 2004 - la nature (Nouveau projet)
  • 2004 - Le ciel est mon ami (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2004 - L'amour et la vie (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2005 - Histoires Tango - La musique d'Astor Piazzolla, les mots de Jorge Luis Borges
  • 2005 - Shéhérazade (Full Color Sound) avec Lella Costa
  • 2005 - Cyrano (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2006 - La Divine Comédie (Warner Music) avec Giorgio Albertazzi, Tino Carraro, Romolo Valli
  • 2006 - La passion et la raison (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2006 - Le monde est un miroir (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2006 - mon pays (Lettre A Records, Livre CD +)
  • 2007 - Dans la société Arnoldo Foà (Warner Music)
  • 2008 - L'enseignant et le droit chemin (Lettre A Records, Livre CD +)
  • Un poète trop lettre Records, Livre + CD
  • Le crayon de Dieu (Lettre A Records, Livre CD +)
  • Parmi les points d'étoiles ... (Lettre A Records, Livre CD +)
  • Leopardi - Canti (Cetra, CLC 0829, LP) avec Giorgio Albertazzi, Vittorio Gassman, Alberto Lupo

chambre

  • 1961 - Spoon River Anthology # 1 (Cetra - Série littéraire document CL. 0478, 7 « ) avec Paolo Carlini, Vera Gherarducci, Elsa Merlini
  • 1969 - De Brolio souhaite Arnoldo Foà (Casa Vinicola Barone Ricasoli, R 1969 7 « )
  • 1974 - Maintenant, je sais (je sais Maintenant) / Maître Corbeau et Juliet Fox (Durium, Ld En 7868, 7 « )

collaborations

Honneurs et récompenses

Chevalier Grand-Croix de' src= Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Mérite de la République italienne
- Octobre 5 1998[16]

Dans les années soixante, il est élu conseiller municipal de Rome pour Parti radical. en 2001 alors maire Rome, Francesco Rutelli, célèbre dans Capitole quatre-vingt-cinquième anniversaire. en 2005 Il a formé un comité pour appuyer la nomination de Arnoldo FOA sénateur à vie.

Certains des prix les plus récents:

  • Une vie dans le théâtre, Taormina Arte (1989);
  • Prix ​​Salvo Randone Sciacca (1999)
  • Prix ​​Ernesto Calindri certaldo (2001)
  • Prix ​​Flaiano (2003);
  • ruban d'argent pour "Gente di Roma" (2004);
  • Premio De Sica (2004);
  • Prix ​​Campidoglio (2004);
  • Prix ​​Silone (2005);
  • Le loup Capitoline (24/01/2006);
  • Médaille de l'Université de Ferrara (2006)
  • Ville Premio Di Ferrara (2006)
  • Dessì Prix (2006);
  • Mumi Prix culturel (2006);
  • Prix ​​Hermes Novelli- quatrième édition bertinoro, 1 septembre 2007;
  • Prix ​​Radio Rai "cristal Microphone« Témoin de la radio culture directe par Umberto Benedetto (2008);
  • Prix ​​Perséphone. Le théâtre à la télévision (2008);
  • Prix ​​de la presse pour sa carrière Ferrara (2008)
  • Diplôme Honoris Causa. Centre expérimental Cinématographie - National Film School (2008);
  • Prix ​​IMAIE pour Lifetime Achievement (2009)
  • Targa Paolo Volponi Bologne (2009)
  • citoyen d'honneur de la Ville vetralla (VT) (2012)

notes

  1. ^ Il est mort à Rome Arnoldo Foà, en Print, 11 janvier 2014. Récupéré le 25 Juin, ici à 2015.
  2. ^ Marco Marco Ventura, Et Foa Atheist défend Allégations de Dieu par Moni Ovadia, en Corriere della Sera, 17 janvier 2009. Récupéré 29 Août, 2012 (Déposé par 'URL d'origine la ).
  3. ^ IMDb: Arnoldo Foà et le pseudonyme Puccio Gamma
  4. ^ Arnoldo Foà, la voix bourrue.
  5. ^ Vittorio Gnocchini, franc-maçonnerie Italie, Erasmo ed., Rome, 2005, p. 124.
  6. ^ Carte sull'IMBD
  7. ^ théâtre Providence Arnoldo Foà.
  8. ^ Arnoldo Foà donne la parole aux XX siècles Alessandro Baricco Corriere della Sera.
  9. ^ Arnoldo protagonistes FOA et Erica Blanc de « Sur Golden Pond » Corriere della Sera.
  10. ^ Festival International du Film de Roma Je suis le théâtre. Arnoldo Foà dit par Foa.
  11. ^ Disque d'or aux affaires Fonit Cetra de Foa.
  12. ^ Vittorio Gnocchini, Italie francs-maçons, Erasmo Publisher, 2005, p.124.
  13. ^ Eclettico.org
  14. ^ Infopoint du cimetière protestant à Rome
  15. ^ Site « Trouver une tombe »: la carte et les photos de la tombe
  16. ^ Quirinale Site Web: détail Ornement.

bibliographie

  • Anna Procaccini, Je le théâtre. Arnoldo Foà se dit, Rubbettino, 2014
  • Alessandro Ticozzi, La voix et le cinéma. acteur Arnoldo Foà, SensoInverso Editions, 2014

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Arnoldo Foà
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Arnoldo Foà

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR50139246 · LCCN: (FRn88643280 · SBN: IT \ ICCU \ MACRO \ 055855 · ISNI: (FR0000 0000 8129 2244 · BNF: (FRcb14177897f (Date)